Forums Al-FathAccueilMédiasQur'an al-KarîmRechercherS'enregistrerConnexion
Salam aleykum, Une nouvelle version des forum al-fath se trouve à l'adresse suivante : Al-Fath Veuillez vous tourner vers cette adresse pour vous inscrire , discuter et échanger. Merci

Partagez | 
 

 Zakat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SUNNISME



Masculin Nombre de messages : 41
Age : 31
Réputation : 0
Points : 111
Date d'inscription : 12/05/2009

MessageSujet: Zakat   Ven 22 Mai 2009 - 18:48

salam

La zakat – l'aumône obligatoire –
قال الله تعالى :
« وَأَقِيمُواْ الصَّلاَةَ وَءاتُواْ الزَّكَاةَ وَارْكَعُواْ مَعَ الرَّاكِعِينَ »
سورة البقرة [2/43]


Allah ta^ala dit : [sourat Al-Baqarah / 43] ce qui signifie : « Accomplissez la prière et donnez la zakat ».

Dans la langue arabe, le mot zakat signifie la purification et la croissance. Selon la Loi, c'est le nom de ce qu'on paye sur un bien ou sur un corps, de façon spécifique. Elle a été appelée ainsi parce que les biens s'accroissent par la bénédiction du versement de la zakat et parce qu'elle purifie des péchés celui qui la paye.

La zakat fait partie des choses les plus éminentes de l'Islam ; Allah l'a ordonnée la deuxième année de l'Hégire.

Les bonnes incitations à la zakat et à l’aumône
La louange est à Allah Celui Qui accorde et Qui prive, Qui élève et Qui rabaisse. Que l’honneur et l’élévation en degrés soient accordés à notre maître Mouhammad, le meilleur de ceux qui se sont prosternés et se sont inclinés.

Parmi les choses qui ne font aucun doute, c’est qu’il y a une différence dans les subsistances que Allah accorde et entre la part de biens que les gens possèdent dans la vie. Malgré cela, l’Islam a montré que la différence véritable tient dans la capacité et l’ardeur des esclaves à l’obéissance à leur Seigneur et à la recherche de Son agrément ^azza wa jall.

قال الله تعالى :
« أَهُمْ يَقْسِمُونَ رَحْمَةَ رَبِّكَ نَحْنُ قَسَمْنَا بَيْنَهُم مَّعِيشَتَهُمْ فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا وَرَفَعْنَا بَعْضَهُمْ فَوْقَ بَعْضٍ دَرَجَاتٍ لِيَتَّخِذَ بَعْضُهُم بَعْضًا سُخْرِيًّا وَرَحْمَتُ رَبِّكَ خَيْرٌ مِّمَّا يَجْمَعُونَ »
سورة الزخرف [43/32]


Allah ta^ala dit :[sourat Az‑Zoukhrouf / 32] ce qui signifie : « ... C’est Nous Qui avons partagé entre eux leur subsistance dans le bas-monde, Qui avons élevé certains par rapport à d’autres afin que certains soient au service des autres, et la miséricorde de ton Seigneur est meilleure que ce qu’ils récoltent et que ce qu’ils amassent ».

Al-Qourtoubiyy a expliqué cette ‘ayah et a dit : « C’est à dire que Allah a appauvri certaines personnes et en a enrichi d’autres, Il a accordé un mérite à certains sur d’autres. Il y a donc ceux qui ont eu du mérite et ceux qui ont été dépassés. Il y a un président et il y a un présidé. On dit que Allah a fait que les riches soient au service des pauvres. Ils sont donc ainsi une cause pour leur moyen de vivre. Ainsi certains sont une cause pour la subsistance d’autres personnes. Et la miséricorde de Allah est meilleure que tout ce qu’ils ont dans le bas-monde ».

L’Islam n’a pas fait que l’amour et la miséricorde ne résident qu’en une seule chose. L’Islam ne les a pas restreints chez le père, la mère ou le proche parent. La miséricorde et l’amour englobent bien davantage encore. Ils englobent l’ensemble des croyants, tous sous la bannière de la fraternité de la religion et de la foi.

Allah ta^ala dit :[sourat Al‑Houjourat / 10] ce qui signifie : « Certes, les croyants sont des frères ».

Allah tabaraka wa ta^ala a incité à donner la zakat et Il a promis à celui des croyants qui la paye et la donne beaucoup de bien et une grande rétribution. قال الله تعالى :
« رِجَالٌ لا تُلْهِيهِمْ تِجَارَةٌ وَلا بَيْعٌ عَن ذِكْرِ اللهِ وَإِقَامِ الصَّلاةِ وَإِيتَاء الزَّكَاةِ يَخَافُونَ يَوْمًا تَتَقَلَّبُ فِيهِ الْقُلُوبُ وَالأَبْصَارُ (37) لِيَجْزِيَهُمُ اللهُ أَحْسَنَ مَا عَمِلُوا وَيَزِيدَهُم مِّن فَضْلِهِ وَاللهُ يَرْزُقُ مَن يَشَاء بِغَيْرِ حِسَابٍ (38) »
سورة النور [24]


Il a dit : [sourat An‑Nour / 37-38] ce qui signifie : « Des hommes que ni le commerce ni la vente n’ont détournés de l’évocation de Allah, de la prière ou de l’acquittement de la zakat, ils craignent l’arrivée d’un jour durant lequel les cœurs se détourneront ainsi que les regards. Un jour où Allah les rétribuera pour le mieux de ce qu’ils auront fait et leur ajoutera par Sa grâce. Et Allah accordera à qui Il veut sans compte ».

La Zakat de la fin du jeûne (Zakatou l-fitr)
C'est une zakat sur le corps et non sur le bien. Elle est un devoir pour chaque musulman s'il dispose de son montant en plus de sa propre charge et de la charge de ceux qu'il nourrit le jour de la Fête et la nuit qui le suit. Son montant est de un sa^ de l'aliment de base le plus courant du pays.

Le sa^ du Prophète est l'équivalent de quatre moudd pour des mains de taille moyenne.

Elle est donnée à un miséreux dans le besoin et qui a droit à la zakat. Il est du devoir de l'homme de donner la zakat de la fin du jeûne (fitrah) de son épouse musulmane et de ses enfants qui ne sont pas pubères et de tout proche qui est à sa charge, c'est-à-dire ceux dont la charge est un devoir pour lui, par exemple les pères et mères. Il n'est pas un devoir de payer la zakat de la fin du jeûne de quelqu'un qui est mécréant. D'autre part, il n'est pas valable de donner la zakat de la fin du jeûne de l'enfant pubère sauf avec son autorisation. Que l'on fasse donc attention à cela car beaucoup de gens ne prennent pas ce jugement en considération et donnent la zakat de l'enfant pubère sans son autorisation.

Lors de l'acquittement de la zakat de la fin du jeûne, il est indispensable de faire l'intention lors du retrait de la part à verser. Le retrait, c'est mettre de côté la part qui va être donnée en zakat, par exemple en disant dans son cœur : ceci est la zakat de mon corps. Ceci est conforme à la parole du Messager :



[rapporté par Al-Boukhariyy] ce qui signifie : « Certes, les [bons] actes ne valent que par l'intention ».

La zakat de la fin du jeûne devient un devoir avec le coucher du soleil du dernier jour de Ramadan, sur celui qui a vécu une partie de Ramadan et une partie de Chawwal. En conséquence, il est un devoir pour le tuteur de la payer sur le nouveau-né qui est né le dernier jour de Ramadan. C'est un devoir de la payer avant le coucher du soleil du jour de la Fête et il est interdit de la reculer plus tard que cela sans excuse. Il est permis de la donner à partir du début de Ramadan. Ce qui est préférable, c'est de la donner avant la prière de la Fête, pendant la matinée du jour de la Fête.
Revenir en haut Aller en bas
 
Zakat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zakat el Fitr (de la rupture du jeûne)
» La ZAKAT
» zakat el fitr
» Zakat-Al fitr
» Zakat El Mel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'islam :: Fiqh-
Sauter vers: