Forums Al-FathAccueilMédiasQur'an al-KarîmRechercherS'enregistrerConnexion
Salam aleykum, Une nouvelle version des forum al-fath se trouve à l'adresse suivante : Al-Fath Veuillez vous tourner vers cette adresse pour vous inscrire , discuter et échanger. Merci

Partagez | 
 

 L'IMAM ALI VU PAR LE PROPHETE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JAWHAR
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 152
Age : 34
Réputation : -10
Points : 183
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: L'IMAM ALI VU PAR LE PROPHETE   Sam 23 Juil 2011 - 0:51

L'IMÂM ALI(p) VU PAR LE PROPHÈTE(P)(I)

1- Le titre de la feuille du compte du croyant pieux est l'amour de 'Alî.(71)

2- Il n'y a pas de vrai sabre si ce n'est Thû-l-Fiqâr, et il n'y a pas de vrai HEROS en dehors de 'Alî.(72)

3- Mon porte-étendard dans ce bas-monde et dans l'Au-delà est 'Alî.(73)

4- Mon Seigneur m'a ordonné de refermer toutes les portes à l'exception de celle de 'Alî.(74)

5- Les Véridiques sont au nombre de trois : Le Croyant d'Âle Yâssine, le Croyant d'Âle Pharaon et le meilleur d'entre eux, 'Alî.(75)

6- Quiconque désire vivre comme moi et mourir comme moi, qu'il choisisse pour Maître, après moi, 'Alî.(76)

7- Le crieur criera le Jour de la Résurrection: O Mohammad! Quel meilleur père tu as en la personne d'Ibrâhîm et quel meilleur frère en la personne de 'Alî.(77)

8- Tout Prophète a un successeur et un héritier; or mon successeur et héritier est 'Alî.(78)

9- Mon Dieu ne me laisse pas mourir avant de me montrer la face de 'Alî.(79)

10- Nous avons été créés du même arbre, moi et 'Alî.(80)

11- Le plus savant de ma Umma après moi est 'Alî.(81)

12- Ornez vos réunions avec l'évocation des mérites de 'Alî.(82)

13- Le meilleur juge de ma Ummah est 'Alî.(83)

14- Je suis l'avertisseur et le guide après moi est 'Alî.(84)

15- C'est se soustraire en Enfer que d'aimer 'Alî.(85)

16- De quiconque je suis le Maître, son Maître est aussi 'Alî.(86)

17- Personne n'aurait été digne de Fâtimah, si Allah n'avait créé 'Alî.(87)

18- Je recommande (par testament) à quiconque aura eu foi en moi et m'aura cru la Wilâyah (l'autorité et l'amitié) de 'Alî.(88)

19- Le premier d'entre vous à atteindre le Bassin (le Paradis) est le premier d'entre vous à embrasser l'Islam, en l'occurrence 'Alî.(89)

20- Personne ne traversera le Çirât (la Voie) sans avoir attesté de la Wilayah de 'Alî.(90)

21- Personne ne pourra parler en mon nom en dehors de 'Alî.(91)

22- Le plus malheureux des premiers et des derniers sera l'assassin de 'Alî.(92)

23- Bienheureux est cet arbre du Paradis, dont la racine se trouve dans la maison de 'Alî et dont le branchage est 'Alî.(93)

24- 'Alî est celui qui départage le Vrai et le Faux.(94)

25- 'Alî est le plus grand véridique.(95)

26- 'Alî est celui dont la main est égale à la mienne dans la balance de la justice.(96)

27- 'Alî est mon frère dans ce bas-monde et dans l'Au-delà.(97)

28- 'Alî est le meilleur des hommes, quiconque ne l'admet pas aura été incroyant.(98)

29- 'Alî est la porte de Hottah : quiconque y entre aura été croyant.(99)

30- 'Alî est l'Imâm des vertueux et l'exterminateur des libertins. Quiconque le soutient sera soutenu et quiconque l'abandonne sera abandonné.(100)

31- 'Alî est l'Imâm des pieux, le Commandeur des croyants et le leader des adorateurs assidus dont les visages, les mains et les pieds sont marqués par les traces du wudhû' et témoignent le Jour de la Résurrection de leur piété.(101)

32- 'Alî est à moi ce que Hâroun (Aaron) était à Moussâ (Moïse) ['Alî occupe auprès de moi la même position que Hâroun occupa auprès de Moussâ].(102)

33- 'Alî a un droit sur la Ummah égal au droit d'un père sur son fils.(103)

34- 'Alî est avec le Coran, et le Coran est avec 'Alî.(104)

35- 'Alî et ses Chiites (adeptes) sont ceux qui gagneront (Le Paradis).(105)

36- 'Alî est la Porte de mon Savoir et l'interprète, auprès de ma Ummah, de ce qui m'a été révélé.(106)

37- 'Alî: l'aimer est un signe de Foi et le détester, un signe d'hypocrisie (l'amour de 'Alî équivaut à la Foi).(107)

38- 'Alî est (le critère de la répartition ) le Répartiteur des gens entre le Paradis et l'Enfer.(108)

39- 'Alî occupe parmi les hommes une place équivalente à celle qu'occupe le verset: «Dis: Allah est Un» dans le Coran.(109)

40- 'Alî est un bien-aimé entre deux amis intimes: moi et Ibrâhîm.(110)

41- 'Alî, quiconque se sépare de lui se sera séparé de moi; or quiconque se sépare de moi, se sera séparé d'Allah.(111)

42- 'Alî est de moi et je suis de 'Alî, et il est le Maître de tout croyant après moi.(112)

43- 'Alî est le plus aimé d'Allah et de Son Messager, de toute la créature d'Allah. [De toute la créature d'Allah, 'Alî est celui qui est le plus aimé d'Allah et de Son Messager].(113)

44- 'Alî: l'évoquer est un acte de piété et regarder son visage est un acte de piété.(114)

45- 'Alî: L'aimer est un bon acte dont l'effet ne sera pas effacé par un mauvais acte.(115)

46- 'Alî jouit de la même position que la Ka'bah.(116)

47- 'Alî est à moi ce que ma tête est à mon corps.(117)


(II)
Le Prophète (P) a dit:

- Le meilleur de vos hommes est 'Alî Ibn Abî Tâlib, les meilleurs de vos jeunes sont al-Hassan et al-Hussain et la meilleure de vos femmes est Fatimah fille de Mohammad.(118)

- Allah m'a ordonné de marier Fâtimah à 'Alî.(119)

- Quiconque m'aime, qu'il aime 'Alî aussi, et quiconque met 'Alî en colère m'aura mis en colère moi aussi, et quiconque me met en colère, aura mis Allah en colère, et quiconque met Allah en colère ira en Enfer.(120)

- Le Coran est descendu selon sept lectures dont chacune a un sens apparent et un sens caché, et 'Alî Ibn Abî Tâlib possède la science du sens apparent et du sens caché.(121)

- «O Fatimah! Je t'ai mariée à quelqu'un qui est Maître (Sayyed) dans ce monde et qui sera parmi les pieux dans l'autre monde. O Fatimah! Lorsqu'Allah a voulu que je te marie à 'Alî, IL a ordonné à Jibrâ'îl (l'Ange Gabriel) de se préparer dans le 4ème Ciel où il a disposé les anges en rangées, a fait un prône et t'a marié ainsi à 'Alî. Puis Allah a ordonné aux arbres du Paradis de porter des ornements et des robes pour les répandre sur les anges. Ceux, parmi ces derniers, qui ont eu la chance d'en avoir plus que d'autres, en seront fiers jusqu'au Jour de la Résurrection». Selon Om Salama, Fâtimah (p) s'enorgueillissait devant les autres femmes d'avoir été la première à faire l'objet du prône de Jibrâ'îl.(122)



(III)
Selon Ibn Mas'ûd:

- Un jour le Messager d'Allah (P)se rendit chez Om Salama. En y voyant venir 'Alî à son tour, il (P) dit: «O Om Salama! Voilà, par Allah, l'exterminateur des déviationnistes, des renégats et des hérétiques après moi».(123)

- Ibn Mas'ûd a relaté: «La première chose que j'ai apprise sur le Messager d'Allah (P), c'était lorsque, venant avec mes oncles à la Mecque, on nous a orientés vers al-'Abbâs Ibn 'Abdul-Muttalib. Alors que nous étions assis avec lui à Zam-Zam, un homme est entré (à la Ka'bah) par la porte de Safâ (....). Il portait deux chemises blanches et il brillait comme la pleine lune. A sa droite marchait un garçon imberbe, le visage beau, adolescent ou pubère; et derrière lui, le suivait une femme qui voilait ses beautés. Il se dirigea vers la Pierre Noire et l'embrassa. Le garçon, puis la femme, ont fait de même. Il accomplit ensuite sept tours autour de la Ka'bah, avec le garçon et la femme. Après quoi, il embrassa le Rukn (le Pilier) et levant les mains, il prononça le Takbîr (dire Allâhu Akbar = Allah est le plus Grand). Le jeune homme se mit debout à sa droite, et levant les mains dit le Takbîr, et la femme à sa gauche accomplit le même rite. L'homme prolongea le qiyâm (la position debout ou station debout) avant de s'incliner longuement, puis de se redresser le buste et faire le qunût (lever les deux mains vers le ciel) pendant qu'il était debout. Puis il se prosterna et avec lui le garçon et la femme qui firent tout ce qu'il fit. Surpris de voir ces gestes que nous n'avions jamais vus avant à la Mecque, et que nous avons désavoués, nous nous sommes adressés à al-'Abbâs: «O 'Abu-l-Fadhl! Nous n'avons pas connu cette religion chez vous avant! S'est-il passé quelque chose de nouveau ?». Al-'Abbâs répondit: «Oui, par Dieu! Ne le savez-vous pas?». «Non!», répondîmes-nous. Al-'Abbâs expliqua: «Cet homme est Mohammad Ibn 'Abdullâh, mon neveu. Le garçon est 'Alî Ibn Abî Tâlib. La femme est Khadîjah Binta Khuwaylid. Par Dieu! Personne d'autre que ces trois sur la terre n'adore Dieu selon cette religion».(124)

Selon Jâbir Ibn 'Abdullâh :

- Jâbir Ibn 'Abdullâh rapporte: J'ai entendu le Prophète (P) dire à l'Imâm 'Alî (p): «O 'Alî! Les gens sont issus de divers arbres, tandis que moi et toi descendons d'un même et seul arbre» et le Messager d'Allah(P) de réciter ce verset coranique: «... des jardins plantés de vignes, de céréales et de palmiers - disposés en touffes ou bien dispersés - Ils sont tous arrosés avec la même eau ...» (Sourate al-Ra'd; Le Tonnerre, 13:40).(125)

- Selon Jâbir Ibn 'Abdullâh, le Messager d'Allah (P) a dit à l'Imâm 'Alî (p): «Tu es à moi ce que Hârûn fût à Moïse, à cette différence qu'il n'y a pas de Prophète après moi».(126)

- Jâbir Ibn 'Abdullâh témoigne: J'ai entendu le Messager d'Allah(P) dire: «Je suis la Cité du Savoir et 'Alî (p) en est la Porte. Quiconque recherche le Savoir, qu'il entre donc par la Porte».(127)

- Jâbir Ibn 'Abdullâh rapporte: J'ai entendu le Messager d'Allah (P) dire, en tenant la main de 'Alî (p), le jour de Hudaybiyyah: «Voilà l'Emir des vertueux, l'exterminateur des libertins. Sera soutenu quiconque le soutiendra, et abandonné quiconque l'abandonnera. Je suis la Cité du Savoir et 'Alî en est la Porte. Quiconque recherche la Maison, qu'il entre donc par la Porte».(128)

- Jâbir Ibn 'Abdullâh rapporte: Un jour nous étions chez le Prophète (P) et 'Alî (p) entra. Le Prophète (P) a dit alors: «Par Celui Qui dispose de mon âme! Cet homme et ses Chiites (partisans) seront les vainqueurs le Jour de la Résurrection». Et là le verset suivant a été révélé: «... Ceux qui croient et qui font des oeuvres bonnes: voilà le meilleur de l'Humanité». (Sourate al-Bayyinah; 98: 7). Depuis lors, chaque fois que les Compagnons voyaient venir 'Alî (p), ils disaient: «Le meilleur de l'Humanité arrive».(129)

- Jâbir Ibn 'Abdullâh rapporte: Le Messager d'Allah (P) a dit: «'Ali Ibn Abî Tâlib (p) est le détenteur de mon Bassin, le Jour de la Résurrection. Ce bassin comptera des coupes aussi nombreuses que les étoiles du ciel. Mon Bassin sera aussi grand que la distance entre Al-Jâbiyah (un village de Damas) et Sanaa (la capitale du Yémen)».(130)

- Selon Jâbir Ibn 'Abdullâh: Un jour le Messager d'Allah (P) demanda à (son oncle) al-'Abbâs Ibn 'Abdul-Muttalib: «Veux-tu garantir ma dette et mes promesses?». Al-'Abbâs s'excusa: «Non, je ne le peux pas». Son fils 'Abdullâh Ibn 'Abbâs se fâcha alors et lui dit: «Quel vieillard tu es! Le Messager d'Allah (P) t'appelle à acquitter sa dette et ses engagements!». Al-'Abbâs lui répondit: «Laisse-moi tranquille! Mon neveu fait la course contre le vent». Le Messager d'Allah (P) formula la même demande en l'adressant cette fois-ci à 'Alî (p), lequel répondit sur-le-champ: «Oui, je m'en occupe».(131)

- Jâbir Ibn 'Abdullâh rapporte: Le Messager (P) a dit: «Que cessent (leurs méfaits) les Banû Walî'ah! Autrement, je leur enverrai un homme qui est comme moi-même, il tuera leurs combattants et prendra en captivité leurs progénitures». Le voilà (et le Prophète (P) de poser sa main sur l'épaule de 'Alî Ibn Abî Tâlib (p)).(132)

- Jâbir Ibn 'Abdullâh rapporte: Un jour nous étions assis chez 'Omar Ibn al-Khattâb (lorsqu'il était devenu calife). Ka'b al-Ahbâr (le chef suprême des Gens du Livre) se leva et demanda: «Quels étaient les derniers mots du Messager d'Allah (P)?». 'Omar lui dit: «Demande-le à 'Alî». Ka'b al-Ahbâr questionna: «Où est-il?». «'Ail est ici. Le voilà», répondit 'Omar. Ka'b al-Ahbâr posa la question à 'Alî (p), lequel expliqua: «Lorsque je l'ai mis contre ma poitrine, il posa sa tête sur mes épaules et dit: «La prière! La prière!». Ka'b al-Ahbâr approuva en signe de satisfaction et confirma: «Oui, en effet, de cette façon meurent les Prophètes. Ils ont reçu l'ordre d'agir ainsi, et ils sont envoyés sur la base de ce principe». Puis il demanda encore: «Et qui lui appliquait alors le lavage rituel?». 'Ali (p) répondit: «C'est moi qui le lavait à ce moment-là».(133)

- Selon Jâbir Ibn 'Abdullâh: Le Jour de la Campagne de Khaybar, le Messager d'Allah (P) envoya un combattant pour faire face à l'ennemi. Mais ce combattant se dégonfla. À ce moment-là, Mohammad Ibn Maslamah revint (du combat) et dit: «O Messager d'Allah! Je n'avais jamais vu une chose pareille à ce que j'ai vu aujourd'hui (la puissance de l'ennemi)! Même Mahmûd Ibn Maslamah a été tué!». Le Messager d'Allah (P) a commandé alors à ses hommes: «Evitez la rencontre avec les ennemis et demandez à Allah la sécurité. Car vous ne savez pas à quelles épreuves ils vous soumettront. Si pourtant, vous veniez à les rencontrer dites: "O Allah! Tu es notre Seigneur et Le leur. Tu disposes de nos destins et des leurs. Extermine-les Toi-même". Puis assoyez-vous par terre. Si malgré cela ils s'apprêtent à vous attaquer, relevez-vous et criez "Allâhu Akbar"». Et le Messager d'Allah (P) d'ajouter: «Demain je leur enverrai un homme qui aime Allah et Son Messager, lesquels le lui rendent. Il ne reculera jamais. Allah accordera la victoire par lui». Tout le monde se sentit honoré (par cette nouvelle). 'Alî (p) était ce jour-là chassieux. Le Messager d'Allah(P) lui a ordonné: «Marche (sur les ennemis)». 'Alî (p) lui a demandé: «Pour quel objectif?». «Pour qu'ils attestent qu'il n'y a pas de dieu en dehors d'Allah et que je suis le Messager d'Allah. S'ils acceptent, ils m'auront évité l'effusion de leur sang et la confiscation de leurs biens. Pour le reste, Allah s'occupera de leur compte». 'Alî (p) alla à leur rencontre et Allah lui accorda la victoire effectivement.(134)

- Selon Jâbir Ibn 'Abdullâh: 'Ali(p) a porté seul la porte de Khaybar lorsqu'il a conquis cette citadelle. D'autres ont essayé par la suite de la porter. Il a fallu quarante hommes pour cette tâche (que 'Alî (p) avait accomplie tout seul)(135).

- Selon Jâbir Ibn 'Abdullah: Le Messager d'Allah (P) avait dit un jour à 'Alî (p): «Que la Paix soit sur toi, ô père des deux bouquets(136). Je te recommande tous les biens pour mes deux bouquets dans ce monde. Car, bientôt tes deux piliers vont lâcher et c'est Allah qui s'occupera de toi après moi». Lorsque le Prophète (P) décéda, 'Alî (p) a dit: «Voici l'un des deux piliers dont le Prophète (P) a parlé». Et quand Fâtimah (p) mourut à son tour, 'Alî (p) a commenté: Voilà le second pilier dont le Prophète(P) a parlé».(137)

- Selon Jâbir Ibn 'Abdullâh, le Messager d'Allah (P) a dit: «Allah - IL est Puissant et Très-Haut - a déposé la progéniture de tout Prophète dans son épine dorsale, excepté moi dont IL a placé la progéniture dans l'épine dorsale de 'Alî Ibn Abî Tâlib».(138)




Quelques hadiths Concernant les mérites de 'Alî, tirés de "Târîkh al-Kholafa" de Jalâl-ul-Dîn As-Suyûtî

1- Ahmad Ibn Hanbal dit: Ce qui nous a été transmis concernant les mérites de 'Alî, n'a été égalé par les mérites d'aucun des Compagnons du Messager de Dieu. (Al-Hâkim)

2- Citant Ibn 'Abbâs, Ibn 'Asâkir atteste: Le Livre de Dieu n'a révélé à propos d'aucune autre personne autant qu'il a révélé concernant 'Alî. Trois cents versets ont été révélés au sujet de 'Alî.

3- Al-Tabarâznî et Abû Hâtam rapportent qu'Ibn 'Abbâs a dit: Jamais le Seigneur n'a révélé les termes: «Ô vrais Croyants» sans que 'Alî y soit compris comme étant leur maître et leur chef. Le Seigneur a réprouvé à divers endroits les Compagnons du Prophète, mais IL n'a jamais mentionné 'Alî sans approbation.

4- Al-Tirmithî, al-Nasâ'î et Ibn Mâjah, citant Habachi Ibn Jonada, ont rapporté que le Messager de Dieu avait dit: «'Alî est de moi et je suis de 'Alî».

5- Al-Tabarânî rapporte, dans "Awsat", citant Jâbir Ibn 'Abdullâh, que le Messager de Dieu a dit: «Les gens sont de souches diverses, mais moi et 'Alî, sommes d'une seule souche».

6- Al-Tabarânî rapporte dans "Awsat" et "Çaghîr" qu'Om Salama a relaté: J'ai entendu le Messager de Dieu dire: «'Alî est avec le Coran et le Coran est avec 'Alî. Ils

ne se sépareront pas avant qu'ils arrivent à la fontaine de Kawthar au Paradis».

7- Ibn Sa'd rapporte que 'Alî a dit: «Par Allah, jamais un verset du Coran n'a été révélé sans que je voie maintenant ce qu'il a révélé et à propos de qui il a été révélé, car mon Seigneur m'a doté d'un coeur sage et d'une langue éloquente».

8- Ibn Sa'd et d'autres rapportent d'Ibn Tofayl, que 'Alî a dit: «Interrogez-moi sur le Coran, car il n'y a pas un verset dont je ne sache pas s'il a été révélé la nuit ou le jour, dans les plaines ou sur les montagnes».

9- Al-Tirmithî et al-Hâkim rapportent de 'Alî que le Prophète a dit: «Je suis la Cité du Savoir et 'Alî en est la Porte».

10- Ibn Mas'ûd rapporte que le Prophète a dit: «Regarder 'Alî est un acte de dévotion».

11- Ibn 'Asâkir, citant le témoignage d'Abû Bakr, écrit: Le Prophète dit: «Regarder 'Alî est un acte de piété».

12- Muslim rapporte que 'Alî a dit: «Par Celui qui a fendu les graines et créé l'âme, le Prophète m'a promis que ne m'aimera qu'un vrai Croyant et que ne me détestera qu'un hypocrite».

13- Al-Tirmithî rapporte qu'Abû Sa'id al-Khudrî a dit: «Nous avions l'habitude de reconnaître les hypocrites à leur haine pour 'Alî».

14- Al-Tabarânî, citant le témoignage d'Om Salma, rapporte que le Prophète a dit: «Celui qui aime 'Alî m'aura aimé et celui qui déteste 'Alî m'aura détesté, et celui qui m'aura détesté aura détesté le Seigneur».

15- Abû Ya'lâ et al-Bazzâr, citant Sa'd Ibn Abî Waqqâç, rapportent que le Messager de Dieu (P) a dit: «Celui qui injurie 'Alî, m'injurie aussi».

16- Ahmad rapporte, et al-Hâkim le confirme, qu'Om Salma a dit: J'ai entendu le Messager de Dieu dire: «Celui qui injurie 'Alî, m'injurie aussi».

17- Sa'id Ibn al-Mussyyab rapporte que 'Omar Ibn al-Khattâb avait l'habitude d'implorer Dieu de le préserver d'une situation difficile dans laquelle le père d'al-Hassan ('Alî) n'aurait pas été présent pour la résoudre, et qu'il dit un jour: «Personne parmi les Compagnons, à part Alî, n'avait l'habitude de dire "Interrogez-moi"».

18- Al-Tabarânî rapporte dans "Al-Awsat" qu'Ibn 'Abbâs a dit: «'Alî possédait dix-huit qualités éminentes qui n'étaient communes à aucun autre de ce peuple».

19- Al-Bazzâr rapporte en citant Sa'd, que le Messager de Dieu a dit à 'Alî: «Il n'est permis à personne ayant l'obligation d'accomplir l'ablution totale d'entrer dans la mosquée, excepté moi et toi».

20- Abû Ya'lâ rapporte qu'Abû Horayrah a relaté que 'Omar Ibn al-Khattâb avait dit: «'Alî a été doté de trois choses dont si je ne possédais qu'une seule, elle me serait plus précieuse que si on m'avait donné des chameaux de haute race». Lorsqu'on lui demanda quelles étaient ces trois choses, il répondit: «Son mariage avec Fâtimah, la fille du Prophète, son autorisation de rester à la mosquée dans le cas où cela me l'est interdit, et le fait d'avoir porté l'Etendard le jour de Khaybar».

21- Les deux Cheikhs (A. Bokhârî et Muslim), se référant à Sa'd Ibn Abî Waqqâç, rapportent que le Messager de Dieu, ayant décidé de laisser derrière lui 'Alî Ibn Abî Tâlib comme son Lieutenant pendant l'expédition de Tabûk, 'Alî lui dit: «Ô Messager de Dieu! Me laisses-tu derrière, parmi les femmes et les enfants?». Le Prophète répondit: «N'es-tu pas content d'être à moi ce qu'Aaron avait été à Moïse, à cette différence près qu'il n'y aura pas de Prophète après moi?»

22- Selon Sahl Ibn Sa'd, le Messager de Dieu dit, le jour de Khaybar: «Je confierai sûrement l'Etendard, demain, à un homme entre les mains duquel le Seigneur accordera la victoire, un homme qui aime Dieu et Son Prophète et que Dieu et Son Prophète aiment». Les gens passèrent la nuit à s'interroger sur l'identité de celui d'entre eux à qui l'Etendard serait confié. Une fois que l'aube se fut levée, ils se hâtèrent chez le Prophète, chacun d'eux espérant être l'heureux élu. «Où est 'Alî le fils d'Abû Tâlib?» demanda-t-il. Ils lui dirent: «Il souffre d'un mal aux yeux». Il dit: «Faites-le venir». Ils l'amenèrent et le Messager de Dieu projeta un peu de sa salive sur ses yeux et pria pour lui. 'Alî fut rétabli parfaitement, comme s'il ne souffrait de rien, et le Prophète lui remit l'Etendard.

23- Citant Sa'd Ibn Abî Waqqâç, Muslim relate que lorsque le verset: «Venez! Appelons nos fils et vos fils, nos femmes et vos femmes, etc...» (Sourate Âle 'Imran, verset 61) fut révélé, le Messager de Dieu convoqua 'Alî, Fâtimah, al-Hassan et al-Hussayn et dit: «Ô Mon Dieu! ils sont ma Famille».

24- Al-Tirmithî et al-Hâkim confirment, en se référant à Borayda, que le Messager de Dieu dit: «Le Seigneur m'a ordonné l'amour de quatre hommes et m'a déclaré qu'IL les aime». On lui demanda: «Ô Messager de Dieu! Nomme-les». Il répondit: «'Alî en fait partie (il le répéta trois fois), Abû Thârr, al-Miqdâd et Salmân».

25- Abû No'aym rapporte dans "Al-Dalâ'il", en se référant au père de Ja'far Ibn Mohammad que: «Deux hommes ayant eu une altercation, furent amenés devant 'Alî qui s'assit au pied d'un mur». Un homme lui ayant dit: «Le mur va tomber», il répondit: «Va au ... Dieu est le Protecteur». Il jugea entre les deux parties et s'en alla. Le mur tomba après son départ.

26- Al-Tabarânî rapporte dans "Awsat", et Abû No'aym dans "Al-Dalâ'il", en citant Zaydan, que pendant que 'Alî relatait un hadith, un homme l'accusa de parler faussement. 'Alî lui dit: «Pourrais-je appeler l'anathème sur toi, si j'ai menti?». Il répondit: «Appelle-le». 'Alî le maudit, et lorsqu'il se retira de l'endroit sa vue l'avait quitté.

27- Abûl-Qâcim al-Zajjâjî relate dans ses "Dictées" que 'Alî travailla sur les principes de la langue arabe, "La Grammaire de la Langue Arabe".


Notes
1. 1. "Kachf al-Ghummah" d'al-Arbalî, Tom. 1

2. 2. "Mustadrak al-Hâkim", Tom. 3, p. 483

3. 3. "Al-Fuçûl al-Mohimmah" d'Ibn al-Sabbâgh, Chap.1, p.14; "Charh Nahj al-Balâghah" d'Ibn Abî al-Hadîd, p. 151

4. 4. "Nahj al-Balâghah", mise en chapitres par Cheikh Subhî al-Sâlih, première édition, 1967, p. 300

5. 5. Sourate al-Cho'arâ', 26: 26.

6. 6. "Ta'rîkh al-Tabarî", Tom. 2, p. 62, édition de 1357 H.; "Kanz al-'Ommâl", Tom. 6, p. 392, édition de 1312 H., cités par "Fadhâ'il al-Khamsah min al-Sihâh al-Sittah", Tom. 22, p. 19 et suivantes. Voir également: "Al-Kâmil" d'Ibn al-Athîr", Tom. 2, p. 22;

7. 7. Sourate Tâ Hâ, 20: 29-36.

8. 8. Voir "Sahîh Ibn Mâjah", p. 12.

9. 9. "Musnad Ahmad Ibn Hanbal", Tom. 4, p. 281 (Ahmad Ibn Hanbal souligna que ce Hadîth avait été relaté par 33 Compagnons. Le même Hadîth est rapporté par al-Nasâ'î dans "Khaçâ'iç 'Alî Ibn Abî Tâlib", par Al-Tirmithî, al-Tabarânî, "Kanz al- 'Ommâl", "Mustadrak al-Sahîhayn" et bien d'autres.

10. 10. Saqîfah: une sorte de tente qui tenait lieu de la maison des Bani Sâ'idah. C'est là que des Compagnons se sont réunis pour désigner un successeur au Prophète.

11. 11. "Sîrat al-Raçûl" d'Ibn Hichâm: II, 108.

12. 12. Les Partisans: les Ansar, c'est-à-dire les partisans médinois qui ont accueilli dans leur ville (Médine) le Prophète et l'ont soutenu lorsqu'il était contraint de quitter la Mecque.

13. 13. Les Emigrés: les Muhâjirlne, ceux qui ont émigré avec le Prophète à Médine pour échapper aux persécutions que leur infligeaient leurs concitoyens mecquois (de la Mecque).

14. 14. Al-bay'ah: prestation de serment d'allégeance à quelqu'un, en vue de le désigner ou de l'accepter comme calife. Il s'agit ici de la désignation d'Abû Bakr au Califat.

15. 15. Voir:

- "Al-Tabarî", V, 31

- "Al-Kâmil" d'Ibn al-Athîr, III, 31

16. 16. Voir: "Les Conflits et les Rivalités entre les Omayyades et les Hâchimites", de Maqrizi, annoté par Nouss, p. 48.

17. 17. "Al-Mulk wal Nahl" d'al-Shahristani.

18. 18. "Ibn Abî al-Hadîd", VIII, III

19. 19. "Ta'rîkh al-Ya'qoubî", II, 107

20. 20. Concertation, Consultation.

21. 21. "Al-Kâmil" d'Ibn al-Athîr.

22. 22. "'Othmân" de Tâhâ Hussain.

23. 23. "Nahj al-Balâghah", Dâr al-Andalous, Tom. I, p. 151.

24. 25. Sorte d'impôt islamique sur la terre.

25. 26 "Daïrat al-Ma'arif al-Islamiyya al-Shi'iya" (Le Cercle d'Etudes islamiques Shî 'ites), tome II, p. 87.

26. 27 La Sunna: la tradition, les faits, les gestes et les paroles du Prophète, qui tiennent lieu de prescriptions religieuses.

27. 28. "Dâïral al-Ma'ârif...", op. cit.

28. 1. Pour plus de détails, voir "La Révolution d'al-Hussain", Muhammad Mahdi Chams al-Dine, p. 35-38

29. 2. "Nahj al-Balâghah", Tom. I. p. 217.

30. 29. "Nahj al-Balâghah", Tom. I, p. 217.

31. 30. "Nahj al-Balâghah", Tom. I, p. 59, et "L'explication de Nahj al-Balâghah", Tom. I, pp. 269-270.

32. 31. C'est-à-dire, père d'al-Hassan.

33. 32. "L'Explication de Najh al-Balâghah", Tom. VII, pp. 37-40.

34. 33. Idem.

35. 34. "Nahj al-Balâghah".

36. 35. "Les Régimes Islamiques: leur naissance et leur évolution", Dr. Subhi al-Salih, p. 91.

37. 36. "La Droite et la Gauche en Islam", par Ahmad 'Abbas Salih, pp. 118-119.

38. 37. "Daïrat al-Ma'ârif al-Islamiya al-Shi'iya", rapporté du livre de Mahmoud 'Abbas al-Aqqad, p. 84.

39. 38. Le cousin de l'Imâm 'Alî.

40. 39. "L'Etat Arabe jusqu'à la Fin de l'Etat Omayyade", Wellhausen, traduit par Muhammad 'Abdul-Hadi Abu Riyad, p. 158.

41. 40. Ceux qui se sont révoltés contre 'Othmân.

42. 41. "Dâïrat al-Ma'ârif al-Islamiya al-Shi'iya", cité par al-Aqqad, op. cit., p. 84

43. 42. L'Imâm 'Alî et Mu'awiya.

44. 43. Nous ne pouvons que nous étonner et nous attrister devant ces allégations qui se veulent scientifiques et objectives en faisant croire que ce conflit constitue l'une des étapes de l'édification de l'Etat et que Mu'awiya était un homme d'Etat, un bon politicien ingénieux qui a suivi une politique réaliste habile face à des politiques utopiques adoptées par ses adversaires, les défenseurs de la justice sociale et de la dignité humaine. Car il ne faut pas oublier que l'Etat Omayyade n'a pas vécu longtemps. Il n'a pas tardé à s'écrouler sous les coups des révoltés.

45. 44. "les libérés": ce sont les polythéistes de Quraych, capturés à la suite de la Conquête de la Mecque et qui furent graciés et libérés par le Prophète.

46. 45. "La Droite et la Gauche en Islam", par Ahmad 'Abbas Salih, p. 30.

47. 46. Idem, p. 138.

48. 47. Idem, p. 142.

49. 48. Voir: "Le Domaine administratif".

50. 49. "La Révolution d'al-Hussain", Muhammad Mahdi Chams al-Dine, p. 46.

51. 50. "La Protestation" ("Al-ihtijaj"), par al-Tabari.

52. 51. "Les Artisans de l'Histoire Arabe", Dr. Philippe Hatti.

53. 52. "L'Etat Arabe, sa chute", Wellhausen et al-Tabari, Tom. V, p. 331.

54. 53. Perception ou compréhension immédiate et par les sens; ce qui est perçu immédiatement, ce qui est tangible.

55. 54. Qui se préoccupe des exigences du Message islamique.

56. 55. "Des Notions Islamiques Générales", 5e cycle, Sayyed Muhammed Hussain Fadhlallah, p. 43.

57. 56. "La Gauche et la Droite en Islam", op. cit., p. 116.

58. 57. "Daïrat al-Ma'ârif ...", op. cit., p. 97.

59. 58. L'année de la réunion (de la réconciliation entre l'Imâm al-Hassan et Mu'awiya).

60. 59. "A'yân al-Shi'a", Tom. IV, p. 26. Voir aussi: Ibn Abî Hadid.

61. 60. Idem.

62. 61. "Les artisans de l'Histoire Arabe", op. cit., p. 65.

63. 62. "L'Explication de Nahj al-Balâghah", Ibn Abi Hadid, Tom. X, p. 67.

64. 63. Jihad: lutte missionnaire.

65. "L'explication de Nahj al-Balâghah", Ibn Abî Hadid, Tom. X, p. 67

66. 65. Idem ibid., Tom. II, p. 189.

67. 66. Idem ibid., Tom. I, p. 332.

68. 67. L'appel à l'Islam lancé par le Prophète(P).

69. 68. "Nahj al-Balâghah", Tom. I, p. 59 et "L'Explication de Nahj al-Balâghah", pp. 269-270.

70. 69. Terme islamique signifiant effort personnel (d'un savant en matière de fiqh) en vue d'interpréter les lois religieuses.

71. 70. "Al-Manâqib" d'Ibn al-Maghâzilî: 243; " Ta'rîkh Baghdâd" d'al-Khatîb al-Baghdâdî: 4/410; "Al-Jâmi' " d'al-Suyûtî: 2/154; "Yanâbî' al-Mawaddah".

72. 71. "Mustadrak al-Sahihayn" d'al-Nîsâpûrî: 2/385; "Sunan al-Bayhaqî": 3/276; "Al- Manâqib" d'Ibn al-Maghâzilî: 197; "Al-Tabarî": 2/514; "Al-Riyâdh al-Nadhirah": 2/190.

73. 72. "Kanz al-'Ommâl": 6/122; "Al-Tabrî": 2/201; "Al-Khawârizmî": 250; "Al-Fadhâ'il" d'Ahmad: 253, "Ibn al-Maghâzilî": 42, 200; "Al-Khaçâ'iç" d'al-Nasâ'î: 13; "Mustadrak al-Çahîhayn" d'al-Hâkimal-Nîsâpûrî: 3/125; "Al-Bayhaqî": 7/65; "Yanâbî' al-Mawaddah": 282; "Musnad Ahmad": 4/369; "Ibn al-Maghâzilî": 254.

74. 73. "Kanz al-'Ommâl": 5/95; "Al-Tarmathî": 13/173.

75. 74. "Al-Manâqib" d'Ahmad: 194, 239; "Kanz al-'Ommâl": 5/31; "Al-Jâmi'" d'al-Suyçutî: 2/83; "Ibn al-Maghâzilî": 245; "Yanâbî' al-Mawaddah": 126.

76. 75. "Musnad Ahmad": 5/94; "Mustadrak al-Sahihayn" d'al-Nîsâpûrî: 3/128; "Kanz al-'Ommâl": 6/217; "Al-Tabarânî".

77. 76. "Al-Fadhâ'il" d'Ahmad: 253; "Ibn al-Maghâzilî": 67; "Al-Khawârizmî": 83; "Al-Riyâdh al-Nadhirah": 2/201.

78. 77. "Kanz al-'Ommâl": 6/158; "Ta'rîkh Baghdâd" d'al-Khatîb al-Baghdâdî: 11/173; "Chawâhid al-Tanzîl": 2/223; "Yanâbî' al-Mawaddah": 94.

79. 78. "Al-Riyâdh al-Nadhirah": 2/201; "Al-Fadhâ'il" d'Ahmad: 253; "Ibn al-Maghâzilî": 67; "Akhta Khawârizm": 83.

80. 79. "Al-Tarmithî": 13/178; "Ibn al-Maghâzilî": 122; "Osod al-Ghâbah: 4/26; "Al-Riyâdh al-Nadhirah": 2/216.

81. 80. "Manâqibal-Imâm 'Alî Ibn Abî Tâlib (p)" d'Ibn al-Maghâzilî al-Châfi'î

82. 81. "Mustadrak al-Sahihayn" d'al-Nîsâpûrî: 3/109; "Musnad Ahmad": 4/368, 5/419; "Al-Khaçâ'iç" d'al-Nasâ'î: 9, 24; "Ibn al-Maghâzilî": 16; "Al-Manâqib" d'Akh-tab Khawârizm: 94; "Ta'rîkh Baghdâd" d'al-Khatîb al-Baghdâdî: 8/290; "Kanz al-'Ommâl": 6/390; "Yanâbî' al-Mawaddah".

83. 82. "Ibn al-Maghâzilî": 70; "Arjah al-Matâlib": 544.

84. 83. "Musnad Ahmad": 1/151, 3/213; "Al-Tarmathî": 2/135; "Al-Khaçâ'iç" d'al-Nasâ'î: 20; "Kanz al-'Ommâl": 1/247; "Ibn al-Maghâzilî": 222.

85. 84. "Mustadrak al-Sahihayn" d'al-Nîsâpûrî: 2/241; "Ta'rîkh Baghdâd" d'al-Khatîb al-Baghdâdî: 6/58; "Akhtab Khawârizm": 86; "Ibn al-Maghâzilî": 90.

86. 85. "Mustadrak al-Sahihayn" d'al-Hâkim al- Nîsâpûrî: 3/109; "Kanz al-'Ommâl": 6/157; "Al-Daylamî".

87. 86. "Hulyat al-Awliyâ'": 1/341; "Al-Riyâdh al-Nadhirah": 2/177; "Ibn al-Maghâzilî": 242; "Al-Khawârizmî": 42; "Yanâbî' alMawaddah": 112.

88. 87. "Al-Jâmi'" d'al-Suyûtî: 1/230; "Al-Riyâdh al-Nadhirah": 2/168; "Ta'rîkh Baghdâd" d'al-Khatîb al-Baghdâdî: 1/316; "Ibn al-Maghâzilî": 49; "Yanâbî' al-Mawaddah": 266.

89. 88. "Kanz al-'Ommâl": 6/154; "Al-Tabarânî": 5/32; "Al-Riyâdh al-Nadhirah": 1/165; "Thakhâ'ir al-'Oqbâ": 65; "Ibn al-Maghâzilî": 230.

90. 89. "Ibn al-Maghâzilî": 15; "Al-Istî'âb": 2/457.

91. 90. "Ibn al-Maghâzilî": 119, 242; "Al-Riyâdh al-Nadhirah": 2/177; "Yanâbî' al-Mawaddah": 112, 419; "Al-Khawârizmî": 253.

92. 91. "Mustadrak al-Sahîhayn" d'al-Hâkim al- Nîsâpûrî: 3/141; "Musnad Ahmad": 4/263; "Al-Khaçâ'iç" d'Al-Nasâ'î: 39; "Al-Tabarî": 2/408; "Kanz al-'Ommâl": 5/58.

93. 92. "Mustadrak al-Sahîhayn" d'al-Hâkim al- Nîsâpûrî: 3/109; "Musnad Ahmad": 4/370; "Al-Khaçâ'iç" d'al-Nasâ'î: 25; "Al-Tarmathçi"; "Al-Tabarânî".

94. 93. "Mustadrak al-Sahihayn" d'al-Nîsâpûrî: 3/132; "Musnad Ahmad": 1/331; "Yanâbî' al-Mawaddah".

95. 94. "Al-Bohayqî": 4/53; "Kanz al-'Ommâl": 7/176; "Al-Jâmi'" d'al-Suyûtî: 2/276; "Ibn al-Maghâzilî": 93.

96. 95. "Mustadrak al-Sahihayn" d'al-Nîsâpûrî: 3/14; "Al-Tabarî ": 2/272; "Al-Tarmathî ": 2/9; "Ibn al-Maghâzelî": 37; "Yanâbî' al-Mawaddah": 57.

97. 96. "Al-Khaçâ'iç" d'Al-Nasâ'î: 5; "Al-Tarmathî"; "Yanâbî' al-Mawaddah": 61; "Ibn al-Maghâzelî".

98. 97. "Ibn al-Maghâzelî": 129; "Yanâbî' al-Mawaddah": 233; "Ta'rîkh Baghdâd " d'Al-Khatîb al-Baghdâdî: 5/37; "Al-Khawârizmî": 235.

99. 98. "Mustadrak al-Sahîhayn" d'al-Hâkim al- Nîsâpûrî: 3/122; "Kanz al-'Ommâl": 6/156; "Al-Daylamî"

100. 99. "Kanz al-'Ommâl": 6/153; "Al-Dârqotnî".

101. 100. "Mustadrak al-Sahîhayn" d'al-Hâkim al- Nîsâpûrî: 3/129; "Kanz al-'Ommâl": 6/153.

102. 101. "Mustadrak al-Sahîhayn" d'al-Hâkim al- Nîsâpûrî: 3/137; "Ibn al-Maghâzilî": 65, 104; "Hulyat al-Awliyâ'": 1/63; "Akh-tab Khawârizm": 229.

103. 102. "Sahîh Muslim": 2/361; "Al-Tarmathî": 2/299; "Mustadrak al-Sahîhayn" d'al-Hâkim al- Nîsâpûrî: 3/130; "Musnad Ahmad": 3/198; "Al-Nasâ'î"; "Osod al-Ghâbah": 3/40.

104. 103. "Al-Bokhârî ": 5/19; "Muslim": 2/360; "Al-Tarmathî": 5/304; "Mustadrak al-Sahîhayn" d'al-Hâkim al- Nîsâpûrî: 3/109; "Ibn Mâjah": 1/28; "Musnad Ahmad": 3/338.

105. 104. "Ibn al-Maghâzilî": 47; "Mîzân al-I'tidâl" 2/313.

106. 105. "Tafsîr al-Tabarî": 3/171; "Chawâwhid al-Tanzîl": 2/356; "Al-Dor al-Manthûr": 6/379; "Yanâbî' al-Mawddah": 61.

107. 106. "Ibn al-Maghâzilî": 67; "Al-Khawârizmî": 236; "Farâ'id al-Samtayn"; "Yanâbî' al-Mawaddah".

108. 107. "Mustadrak al-Sahîhayn" d'al-Hâkim al- Nîsâpûrî: 3/127; "Kanz al-'Ommâl": 5/30; "Al-Jâmi'" d'al-Suyûtî: 1/374; "Al-Tarmithî"; "Ibn al-Maghâzilî": 80.

109. 108. "Sahîh Muslim": 1/48; " Al-Tarmithî": 2/299; "Al-Nasâ'î": 8/117; "Al-Khaçâ'iç" d'al-Nasâ'î: 27; "Musnad Ahmad": 6/292; "Ibn al-Maghâzilî": 191.

110. 109. "Yanâbî'al-Mawaddah": 88; "Farâ'id al-Samtayn"; "Rabî' al-Abrâr"; "Mawaffaq Ibn Ahmad al-Khawârizmî".

111. 110. "Ibn al-Maghâzilî": 45; "Yanâbî' al-Mawaddah": 181.

112. 111. "Ibn al-Maghâzilî": 69; "Yanâbî' al-Mawaddah": 125.

113. 112. "Kanz al-'Ommâl": 5/33; "Al-Riyâdh al-Nadhirah" 2/211; "Ibn al-Maghâzilî": 219; "Al-Bayhaqî".

114. 113. "Mustadrak al-Sahîhayn" d'al-Hâkim al- Nîsâpûrî: 3/123; "Kanz al-'Ommâl": 6/156; "Al-Tabarânî"; "Ibn al-Maghâzilî": 240, 278; "Al-Khawârizmî": 62.

115. 114. "Al-Tbarânî"; "Yanâbî' al-Mawaddah": 2/3.

116. 115. "Mustadrak al-Sahîhayn" d'al-Hâkim al- Nîsâpûrî: 3/122; "Musnad Ahmad": 3/82; "Al-Tabarânî": 6/55; "Kanz al-'Ommâl"; "Al-Bayhaqî".

117. 116. "Mustadrak al-Sahîhayn" d'al-Hâkim al- Nîsâpûrî: 3/141; "Al-Jâmi'" d'Al-Suyûtî: 1/583; "Ta'rîkh Baghdâd" d'al-Khatîb al-Baghdâdî: 2/51; "Hulyat al-Awliyâ'": 2/182; "Al-Riyâdh al-Nadhirah": 2/219.

118. 117. Rapporté par Ibn Mas'ûd, cité par "Kanz al- 'Ommâl": 6/217.

119. 118. Rapporté par Ibn Mas'ûd, cité par "Al-Sawâ'iq al-Mohriqah", p.74.

120. 119. Rapporté par Ibn Mas'ûd, cité par "Ta'rîkh Baghdâd": 13/32.

121. 120. Rapporté par Ibn Mas'ûd, cité par "Hulyat al-Awliyâ'": 1/65.

122. 121. Rapporté par Ibn Mas'ûd, cité dans "Hulyat al-Awliyâ'": 5/59; "Ta'rîkh Baghdâd": 4/128.

123. 122. "Kanz al-'Ommâl": 6/319.

124. 123. "Majma' al-Zawâ'id": 9/222.

125. 124. M. N.: 2/241.

126. 125. "Sahîh al-Tarmathî": 2/308.

127. 126. "Mustadrak al-Sahîhayn": 3/127.

128. 127. "Ta'rîkh Baghdâd": 2/377.

129. 128. "Al-Dor al-Manthûr" d'al-Suyûtî, Tafsîr Sourate al-Bayyinah.

130. 129. "Majma' al-Zawâ'id": 9/367.

131. 130. M. N.: 113.

132. 131. M. N.: 7/110

133. 132. "Tabaqât Ibn Sa'd": 2/50.

134. 133. "Mustadrak al-Sahîhayn": 3/38.

135. 134. "Ta'rîkh Baghdâd": 11/304.

136. 135. Le Prophète (P) appelait les deux fils de l'Imâm 'Alî (p), al-Hassan et al-Hussayn: mes deux bouquets. (Ndt)

137. 136. "Hulyat al-Awliyâ'": 3/201.

138. 137. "Majma' al-Zawâ'id": 9/172.
Revenir en haut Aller en bas
 
L'IMAM ALI VU PAR LE PROPHETE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» insulter les compagnons du prophete
» Versets du Coran sur l'Imam 'Ali(s)
» Le prophete mahomet était il pédophile ?
» Poeme sunnite soufi envers le Prophete et les 12 Imams de Ahl el bayt
» les kharijites ,une secte preditent par notre prophete

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ahl al Bayt (as) :: Ahl al Bayt (as) :: Imâm 'Alî {as}-
Sauter vers: