Forums Al-FathAccueilMédiasQur'an al-KarîmRechercherS'enregistrerConnexion
Salam aleykum, Une nouvelle version des forum al-fath se trouve à l'adresse suivante : Al-Fath Veuillez vous tourner vers cette adresse pour vous inscrire , discuter et échanger. Merci

Partagez | 
 

 lien entre ali as et othman ra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jafar313
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 214
Age : 35
Localisation : france
Réputation : -10
Points : 288
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: lien entre ali as et othman ra   Dim 3 Juil 2011 - 18:42

Revenir en haut Aller en bas
Metwele
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 121
Age : 27
Réputation : 12
Points : 146
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: lien entre ali as et othman ra   Mar 5 Juil 2011 - 22:30

Sources?




"Le Nâtiq vient pour indiquer le Sâmit ; mais le Sâmit, lui, n’indique personne. C’est qu’il est lui-même le Tout, le but de l’histoire"

Jabbîr ibn al-Hayyan
Revenir en haut Aller en bas
JAWHAR
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 152
Age : 34
Réputation : -10
Points : 183
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: lien entre ali as et othman ra   Mer 20 Juil 2011 - 10:52

Othman timide devant l'homme mais pas l'argent

raconté par Mohamed Ibn Ali Ibn al A'tham al Kufi

Après son accession au califat, Othman remplaça tous les fonctionnaires par des Omayades qui étaient ses cousins et proches parents.

Lorsqu'il attribua la somme de 100.000 à Abullah ibn Khalid ibn asad ibn al-'aç ibn Omaya ainsi qu'à al Hakam ibn al 'ac et à son fils harith ibn al hakam, les gens montrèrent leur mécontentement et se rendirent chez Abdulrrahmen 'awaf disant : “Tu rendras compte des conséquences de ce gaspillage. Nous subissons ces pertes à cause de toi. Lorsque tu lui avais prêté serment d'allégeance et de loyauté, ce n'était pas pour qu'il s'adonne à ces pratiques injustes et à cette mauvaise action. Maintenant, il nous faut voir quelles sont les mesures à prendre”.

Abdullah dit : “Je ne suis pas au courant.”

Il alla voir l'Imam Ali qui lui demandait s'il approuvait ce comportement et Abdullah répondit :”Je ne sais pas. Si ces choses sont vraies et que la conduite de Othman apris ce tournant, dégaine ton épée et je ferai de même.”

Les gens rapportèrent à Othman ce que Abdullah a dit et ils se sont fachés pour ne plus se parler.

Voyant le mécontentement croissant des gens, Othman fit un long discours de promesses qu'il tint : il suivit la voie de la justice, observa l'équité entre les soldats et les civils, traitant tout le monde avec bonté et s'occupant des pauvres et des orphelins. Cela durant 1 an.

Il changea de politique et de méthodes et opta des mesures contraires aux normes de la tradition et des vertus.

Les compagnons du Prophète (as) très choqués, firent une liste de griefs qu'ils présentèrent au calife.

Rencontrant Ammar Ibn Yacer en chemin, ils lui demandèrent de présenter la liste au calife Othman, ce qu'il fit.

Othman en lisit quelques lignes et la jeta.

Ammar lui dit : “Ne la jette pas car ce papier a été écrit par les Compagnons du Prophète(as). Tu devrais plutot le lire attentivement et te conformer à son contenu. Je dis ceci dans ton intérêt.”

Othman dit : “O fils de Sumayah ! Tu mens.”

Ammar répondit :”Je suis sans aucun doute le fils de Sumaya et de Yacer.”

Othman devint furieux, il ordonna à ses serviteur de battre Ammar, le Grand Compagnon du Prophète.

Il fut tellement battu, qu'il s'évanoui. Puis Othman lui administra plusieurs coups dans l'estomac et les testicules.

Ammar s'évanoui à nouveau. Ces coups provoquèrent une hernie.

Les Bani Makzum, des cousins et proches parents de Ammar, allèrent le chercher pendant qu'il était encore inconscient.

Tous les gens présents jugèrent qu s'il venait à mourrir des suites de ces coups, ils tueraient Othman.

Ammar manqua la prière de l'après-midi et sur soir. Ils les rattrappa dans la nuit au réveil de son inconscience.

Othman le timide face à Dieu

selon Ta'rikh al Khulafa d'Al-Suyuti

Othman était le premier à introduire le Azan avant la prière du vendredi.


Selon al-Wasa'il Fi Ma 'rifa al-Awa'il

Othman était le premier à faire précéder la prière de 'Eid par le sermon.

Ni à l'époque du Prophète(as) ni pendant le califa d'Aboubark et Omar, cettre pratique n'avait cours.


selon Muruj al Thahab

Lorsque Othman devint calife, son oncle al-hakam ibn 'aç et son fils Marwan ainsi que des membres des Bani Omayade (qui avaient été bannis de Médine sur ordre du Prophète (as)), devinrent les hommes forts de son régime.

Marwan avait été banni par le Prophète et frappé d'interdiction de retour et de séjour à Médine et ses environs. et parmi les gouverneurs d'Othman figurait al-Walid ibn 'Uqban dont le Prophète avait dit qu'il irait en enfer.
Cet homme passait ses nuits à boire de l'alcool avec des amis, des musiciens et des prostituées.

Un jour à l'aube, il dirigea la prière en faisant 4 rak'at au lieu de 2 et dit aux gens qu'il était prêt à en faire plus s'ils le désiraient.

L'un de ceux qui étaient au premier rang, dit :”Tu ne nous étonne pas, mais ce qui nous étonne, c'est celui qui t'a nommé imam de la prière”.

Sahih Boukhari + Tarikh al-Kamil

Othman accomplit le hajj en l'an 26 de l'hégire et Marwan ibn al-Hakam cité dans “Musnad Abu Dawud Tialisi raconte :


“J'ai vu Othman et Ali pendant le pélérinage.

Othman interdisait aux gens d'accomplir le Pèlerinage majeur en même temps que la 'Umra (pélérinage mineur). En guise d'objection, Ali récita alors le tahlil (La ilaha illallah) de Hajj et de Umra ensemble en précisant :”Je suis là pour accomplir le Hajj et la Umrah en même temps.”

Othman lui dit : “O Ali, tu fais ce que j'ai interdit aux gens de faire.”

Ali répondit : « Personne ne me fera ébandonner une Tradition du Prophète. »


Othman le calife

Une Décision Brutale et Injuste

Durant la même année, une femme qui venait de donner naissance à un enfant après seulement six mois de mariage fut présentée devant le Calife pour être jugée sur des présomptions d'adultère.'Othmân ordonna qu'elle fût lapidée jusqu'à la mort. Elle fut emmenée pour subir la sentence.

Entre-temps 'Alî fut informé de l'affaire. Il s'entretint tout de suite avec 'Othmân pour lui expliquer que selon la Loi du Seigneur, la durée minimale d'une grossesse est de six mois, et que par conséquent aucune femme qui accouche après ce délai ne doit être suspectée d'adultère, à moins qu'il ait des preuves contre elle.

Othmân eut honte de son jugement dur et injuste, et il dépêcha des hommes pour empêcher son exécution. Mais une fois les messagers arrivés sur le lieu de l'exécution, ils constatèrent que celle-ci avait déjà eut lieu.


Othman le bon samaritain


La compilation du Coran par Othman :

Selon al-Ya'qubi

Othman avait compilé le Saint-Coran de sorte que les grandes sourates et les petites soient séparées en deux parties distinctes.

Puis, il fit ramasser les autres copies des différentes régions de l'état islamique, les fit laver avec de l'eau chaude et du vinaigre et y mit le feu.


Il se restait donc que la copie de Ibn Mas'ud qui la garda à Kufa.
Parce qu'il refusa de les donner à Othman, il fut battu et trainé à terre, ce qui lui valut deux côtes de cassée et une hernie.

Puis il lui prit les copies et les brûla. Il disait que seule sa copie devait circuler sur le territoire. Il remplaca même la copie de Hafça, la femme du Prophète, les brula et les remplaça par les siennes.

Tout les témoignagent rapportent que Othman fit brûler toutes les copies du Saint-Coran compilés par Omar.

Lorsque Aicha apprit la nouvelle, elle piqua une crise de colère et dit :
“O Musulmans, tuez cet homme qui a brulé le Coran” et répéta à toutes les occasions : tuez ce juif”. Qu'Allah le tue. Il est devenu apostat”. Elle appelait othman “Na'thal” en comparaison d'un juif d'egype qui s'appelait Na'thal et dont la barbe ressemblait à celle d'othman (qui signifie également “idiot”).

“Tath-kirat Khawaç al-Ummah

Ibn Taqtaqi raconte :

Othman fut assassiné en conséquence de l'incitation de Aicha.
Le jour même ou la maison d'Othman fut encerclée, Aicha partit pour la Mecque.


cité dans les écrits de :

Ya'qubi

Mohamed Baqir Majlici

Ibn Athir

“Tath-kirat Khawaç al-Ummah



[b]
Revenir en haut Aller en bas
JAWHAR
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 152
Age : 34
Réputation : -10
Points : 183
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: lien entre ali as et othman ra   Mer 20 Juil 2011 - 10:55

Le savant religieux 'Aboul A'lâ al-Mawdoudi, rapporte les événements suivants sur le califat de Othman :

(Mawdoudi est une source sunnite : http://www.islamophile.org/spip/Shei…l-Mawdudi.html)

«Ce changement (…) a commencé lorsque notre maître 'Othman (…) nomma ses proches aux hautes fonctions et leur accorda des privilèges auxquels tout le monde s'opposa.(131) (…) Ainsi, il destitua Sa'ad Ibn Abi Waqqâç de sa fonction de gouverneur de Kûfa pour nommer à sa place d'abord son demi-frère al-Walid Ibn 'Oqbah Ibn Mu'it, puis un proche, Sa'ïd Ibn al-'Aç. De la même façon il démit Abou Moussa al-Ach'ari de sa fonction de gouverneur de Basrah pour le remplacer par son cousin maternel 'Abdullah Ibn 'Amir, et il fit remplacer le gouverneur de l'Egypte, 'Amr Ibn al-'Âç par son frère de lait 'Abdullah Ibn Sa'ad Ibn Abi Sarh. Quant à Mu'âwiyeh qui avait été sous 'Omar gouverneur de Damas seulement, 'Othman le mit à la tête d'un gouvernement comprenant à la fois Damas, Himç, la Palestine, la Jordanie et le Liban. Enfin 'Othman nomma son cousin Marwân Ibn al-Hakam Secrétaire Général de l'Etat, ce qui lui permit d'imposer son influence sur tout l'Etat et sur tout ce qu'il comprend et sur tous ceux qui s'y trouvent. De cette façon tous les pouvoirs se trouvèrent entre les mains d'une seule famille».(132)
'Aboul A'lâ al-Mawdoudi poursuit:

«Bien que le fait de réserver tous les postes importants de l'Etat à la famille du chef de l'Etat soit en soi discutable, d'autres facteurs ont concouru à l'élargissement du champ de troubles et de l'anarchie: le premier facteur est que les membres de cette famille qui connurent la promotion à l'époque de 'Othman, étaient tous des Tulaqâ, c'est-à-dire les familles mecquoises qui restèrent jusqu'au dernier moment hostiles au Prophète (Ç) et à l'Appel islamique et que le Prophète (Ç) gracia après la conquête de la Mecque pour leur permettre d'entrer en Islam.

»Mu'âwiyeh, al-Walid Ibn 'Oqbah et Marwân Ibn al-Hakam faisaient parti ces familles à qui on avait laissé la vie sauve et que le Prophète avait amnistiées. Quant à 'Abdullâh Sa'ad Ibn Sarh, il renia l'Islam après s'y être converti et était l'un de ceux que le Messager de Dieu ordonna que l'on tue fussent-ils accrochés aux rideaux de la Ka'bah! (…)

»Il est donc évident que personne n'acceptait que les plus anciens (musulmans), ceux qui avaient exposé leur vie au danger pour la promotion de l'Islam, et grâce aux sacrifices desquels l'étendard de l'Islam s'éleva, soient destitués et que la Ummah soit gouvernée à leur place par de tels individus (les Tulaqâ'). Le second facteur est que ces individus n'étaient guère qualifiés pour le leadership du mouvement islamique… car ils n'avaient pas eu l'avantage d'accompagner le Prophète (Ç) et de connaître son éducation, de telle sorte que leur coeurs s'attachent à son esprit, à sa conduite et à sa voie. Il se peut qu'ils fussent d'excellents administrateurs et conquérants (…) mais l'Islam n'était pas venu uniquement pour s'emparer de pays et de nations, il était avant tout un Appel à la réforme et au bien, requérant beaucoup plus une éducation intellectuelle et morale qu'une compétence administrative et militaire. Or selon ce critère, ces individus auraient dû avoir une place dans les derniers rangs des Compagnons et des Suivants(133) et non pas au premier».(134)
Ces Tulaqâ' qui s'étaient acharnés contre l'Islam et les Musulmans jusqu'au dernier moment avant leur défaite et que le Prophète avait graciés malgré le sang qui entachait encore leurs mains, allaient-ils faire preuve de gratitude et avoir un comportement islamique digne de confiance, ce après que le Prophète leur offrit la possibilité de s'intégrer dans la communauté musulmane? Rien de moins sûr!

'Aboul A'lâ al-Mawdoudi nous cite à cet égard(135) et entre bien d'autres, l'exemple d'al-Walid Ibn 'Oqbah:

«Al-Walid Ibn 'Oqbah était entré en Islam après la Conquête de la Mecque. Il fut chargé par le Prophète d'aller prélever les aumônes légales chez les Bani Muçtalaq. Une fois dans la région de cette tribu, al-Walid fut pris de peur pour une raison quelconque et rebroussa chemin sans avoir pris contact avec personne. Une fois retourné à Médine, il dit au Prophète que les Bani Muçtalaq refusaient de payer la Zakât et qu'ils avaient failli le tuer. Le Prophète (Ç) se fâcha, et dépêcha une armée vers cette tribu pour la combattre. Une grande bataille fut évitée de justesse lorsque les chefs des Bani Muçtalaq comprirent à temps qu'il y avait eu un malentendu, et se rendant à Médine, ils informèrent le Prophète que cet individu n'était jamais venu les voir et qu'ils attendaient l'arrivée de quelqu'un pour s'acquitter de leur Zakât. C'est à ce propos que Dieu révéla ce verset: “Ô vous les croyants! Si un homme pervers vient vous apporter une nouvelle, faites attention! Car si, par inadvertance! vous portiez préjudice à un peuple, vous auriez ensuite a vous repentir de ce que vous auriez fait“».(136)
Et al-Mawdoudi d'ajouter:

«… C'est ce même al-Walid Ibn 'Oqbah que 'Othman nomma en l'an 25 H. gouverneur de cette grande province qu'était Kûfa, à la place de Sa'ad Ibn Abi Waqqâç, et c'est là que tout le monde découvrit qu'il était tellement alcoolique qu'un jour il accomplit en état d'ébriété et à la tête des fidèles la Prière de l'Aube en quatre Rak'ah (au lieu de deux) et se retourna vers les priants pour leur demander: en voulez-vous davantage!?»(137)
'Abbas Mahmoud al-'Aqqâd écrit à ce sujet:

«Selon al-Mas'ûdi, les Compagnons acquirent sous le 3e Calife, des domaines et de l'argent. Ainsi, le jour de l'assassinat de 'Othman on a découvert dans sa caisse cent mille dinars et mille mille dirhams; la valeur de ses domaines dans Wâdi al-Qurâ, Hanîn et ailleurs se montait à plus de cent mille dinars et ce, sans parler du grand nombre de chameaux et de chevaux qu'il avait laissé (…)».(146)
Al-'Aqqâd ajoute ailleurs:

«Parmi les reproches qu'on a fait à 'Othman: les dons et les biens qu'il prodigua à ses proches (…). On dit qu'il offrit à Sufiyân Ibn Harb deux cent mille dirhams et à al-Hârith Ibn al-Hakam, son beau-fils, cent mille dirhams pris dans la Trésorerie».(147)
Aboul A'lâ al-Mawdoudi écrit encore sur le même sujet:

«Ce qu'on reprochait à 'Othman était d'accorder à ses proches des privilèges. Par exemple le fait d'avoir offert à Marwân le cinquième (soit 500 mille dinars) d'un butin africain (…). Sur ce sujet Ibn al-Athir écrit: Lorsque 'Abdullah Ibn Abi Sarh apporta le cinquième d'un butin africain, Marwân le lui acheta 500 mille dinars dont 'Othman lui avait fait cadeau (…). Selon certains, 'Othman' offrit le cinquième du butin de l'Afrique à 'Abdullah Ibn Sa'ad, selon d'autres à Marwân Ibn al-Hakam. Mais il est apparu qu'il donna le cinquième du butin de la première razzia à 'Abdullah et le cinquième de celui de la deuxième razzia - où toute l'Afrique fut conquise - à Marwân».(148)
[b]
Revenir en haut Aller en bas
avicenne



Masculin Nombre de messages : 6
Age : 26
Réputation : 0
Points : 8
Date d'inscription : 31/07/2011

MessageSujet: Re: lien entre ali as et othman ra   Lun 1 Aoû 2011 - 8:32

salaim alikoum,

avez vous frère jawhar des hadiths ou récits historiques qui démontrerait que ces mariages entre descendance de ali as avec les descendances des trois premiers califes sont vrais ou fausse? car je ne vois que dans vos copier coller, les erreurs qu'auraient commis othman, hors ce n'est pas le sujet vous en conviendrez!
le topic traite sur les mariages qu'auraient menez la descendance de ali as avec ceux de ses rivaux.

puisque nous sommes sur le topic ali as et ohtman:

Sakina bint Hussein bin ali=>zayd ibn umar ibn othman

Fatima bint husein ibn ali=> abdullah ibn umar ibn othman


avez vous des sources a nos faire partager sur ces faits historiques si elles sont vraies ou fausses frère JAWHAR?

barakallahoufik
Revenir en haut Aller en bas
Metwele
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 121
Age : 27
Réputation : 12
Points : 146
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: lien entre ali as et othman ra   Lun 1 Aoû 2011 - 11:16

As-salam 'alaykoum,

Frere Jawhar, il serait judicieux de ne ps s'eloigner du sujet insha`Allah (je vus suggere de supprimer vote message et de le remettre dans un nouveau thread, merci akhi).

Frere Avicenne, je vous serais gre de bien vouloir nous donner plus d'information sur les personnes de Sakina et Fatima, puis de nous donner des sources insha`Allah.

Etant actuellement a l'etranger, je mettrais peut etre un peu de temps a repondre.

BarakAllahou fikoum.




"Le Nâtiq vient pour indiquer le Sâmit ; mais le Sâmit, lui, n’indique personne. C’est qu’il est lui-même le Tout, le but de l’histoire"

Jabbîr ibn al-Hayyan
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: lien entre ali as et othman ra   Aujourd'hui à 5:04

Revenir en haut Aller en bas
 
lien entre ali as et othman ra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lien entre Spasmophilie et Sommeil
» Lien entre vaccin pour l'Hépatite B et la SEP;
» lien entre les émotions et le corps physique
» Lien entre une variable continue et une catégorielle
» Quel est le lien entre les ouragans et le réchauffement climatique ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ahl al Bayt (as) :: Ahl al Bayt (as) :: Imâm 'Alî {as}-
Sauter vers: