Forums Al-FathAccueilMédiasQur'an al-KarîmRechercherS'enregistrerConnexion
Salam aleykum, Une nouvelle version des forum al-fath se trouve à l'adresse suivante : Al-Fath Veuillez vous tourner vers cette adresse pour vous inscrire , discuter et échanger. Merci

Partagez | 
 

 Définition de wilaya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Muhammad-Hussein



Masculin Nombre de messages : 7
Age : 59
Réputation : 2
Points : 11
Date d'inscription : 29/06/2011

MessageSujet: Définition de wilaya   Mer 29 Juin 2011 - 19:02


بسم الله الرحمن الرحيم
الحمد لله والصلاة والسلام على أشرف الأنبياء والمرسلين سيدنا محمد صلى الله عليه وآله وسلم
و السلام عليكم و رحمة الله و بركاته
 ***

Cher frères,

La notion de wilâya revient très souvent dans la doctrine chiite et elle est également évoquée dans certains sujets de ce forum. Afin de mieux comprendre certains de vos points de vue, je souhaiterai que vous me donniez une définition de ce qu'est pour vous la notion de wilâya, si cela est possible.

Au plaisir de vous lire.

MH
Revenir en haut Aller en bas
Assiddiqa
Membre Spécial
Membre Spécial


Féminin Nombre de messages : 155
Age : 43
Réputation : 12
Points : 205
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Re: Définition de wilaya   Mer 29 Juin 2011 - 20:19

Muhammad-Hussein a écrit:

بسم الله الرحمن الرحيم
الحمد لله والصلاة والسلام على أشرف الأنبياء والمرسلين سيدنا محمد صلى الله عليه وآله وسلم
و السلام عليكم و رحمة الله و بركاته
 ***

Cher frères,

La notion de wilâya revient très souvent dans la doctrine chiite et elle est également évoquée dans certains sujets de ce forum. Afin de mieux comprendre certains de vos points de vue, je souhaiterai que vous me donniez une définition de ce qu'est pour vous la notion de wilâya, si cela est possible.

Au plaisir de vous lire.

MH

Assalamu 'alaykum

La Wilayat dans l'Islam chi'ite, signifie l'obéissance à Allah 'azza wa jall, à Son Messager (paix et bénédictions sur lui et sa famille purifiée) et aux Douze Imams (sur eux la paix).


Le Dernier Discours du Messager d'Allah (saws) à Ghadir Khum, avant de mourir, est très explicite :



Le Messager d'Allah (saws) a dit: “Louange à Allah. Nous lui demandons de l'aide, nous croyons en Lui, et à Lui nous faisons confiance. Nous cherchons refuge en Lui contre le mal de nos « moi » et les péchés de nos actes. En vérité il n'y a pas de guide pour celui que Allah laisse dans l’errance, et il n’est aucun qui ne soit égaré parmi ceux que Allah a guidés.


“Ô gens! Sachez que Gabriel est venu vers moi à plusieurs reprises m'apporter un ordre du Seigneur, le Très Miséricordieux, selon lequel je devrais m’arrêter à cet endroit et vous informer.

Voilà ! Il semble que le temps approche où je serai rappelé (par Allah) et je répondrai à cet appel. “


“O Peuple ! N’êtes vous pas témoins qu'il n'ya pas de divinité à part Allah, que Muhammad est Son Serviteur et Son Messager, que le Paradis est la vérité, que l'Enfer est la vérité, la mort est la vérité, que la Résurrection est la vérité, et que l'Heure est arrivera avec certitude, et que Allah relèvera les gens des tombes?”


Les gens répondirent : « Oui, nous y croyons. »


Il continua: “Ô gens! Vous entendez ma voix (clairement)?”

Ils ont dit: “Oui”.


Le Prophète a dit: «Voici, je laisse parmi vous deux Symboles précieux et lourds, qui, si vous les respectez tous les deux, vous ne serez jamais vous égaré après moi. Chacun de ces deux surpasse l'autre dans sa grandeur.”


Une personne a demandé: “Ô Messager d'Allah, quelles sont ces deux choses précieuses?


Le Prophète (Bénédictions sur lui et sa famille) répondit: « L'un d'eux est le Livre d'Allah et l'autre est ma descendance rapprochée (Itrat), c'est Ahlul-Bayt (les gens de ma Demeure). Méfiez-vous de la façon dont vous vous comporterez envers eux quand je serai parti de parmi vous, car Allah , le Miséricordieux, m'a informé que ces deux (à savoir, Coran et Ahlulbayt) ne seront jamais séparés lun de l’autre jusqu'à ce qu'ils me rejoindre au ciel, au Bassin. Je vous rappelle, au Nom d'Allah , mes Ahlul-Bayt. Je vous rappelle, au nom d'Allah, au sujet de mon Ahlul-Bayt. Une fois de plus, je vous le rappelle, au nom d'Allah, au sujet de mes Ahlul-Bayt ».


Voyez! Je suis votre prédécesseur au Bassin (le Jour de la Résurrection) et je serai témoin contre vous. Ainsi, prenez garde à la façon dont vous traiterez ces deux choses précieuses après moi. Ne précédez pas ces deux car vous péririez, et ne restez pas loin d'elles car vous péririez.

Ô gens! Ne savez-vous pas que j’ai plus d'autorité sur vous que vous-même? ”

Ils ont pleuré et dit: «Oui, ô Messager d'Allah.”


Puis le Prophète répéta: “O gens! N'ai-je pas plus de droit sur les croyants que ce qu'ils ont sur eux-mêmes?”

Les gens disaient encore “Oui, ô Messager d'Allah.”


Puis le Prophète (saws) a dit:

“Ô gens! Certes, Allah est mon maître, et je suis le maître de tous les croyants.”

Puis il saisit la main d'Ali et le leva et dit:

De qui je suis le maître, ALI est son maître (il le répéta trois fois). O Allah ! Aime ceux qui l'aiment. Sois hostile à ceux qui lui sont hostiles. Aide ceux qui lui portent secours. Abandonne ceux qui l'abandonnent. Et garde la vérité avec lui partout où il se tourne (ou, fais de lui l'axe de la vérité). “ « Ali, le fils d'Abou Talib, est mon frère, mon exécuteur testamentaire (Wasi), et mon successeur (Calife), et le chef (Imam) après moi. Sa position est envers moi la même que la position de Harun à Moïse, sauf qu'il n'y aura pas de prophète après moi. Il est votre maître après Allah et Son messager. “

“O gens ! Allah l’a nommé pour être votre Imam et votre gouverneur. Lui obéir est obligatoire pour tous les immigrants (Muhajirin) et les Ansar, et pour ceux qui les suivent dans la vertu, et sur les habitants des villes et les nomades, les Arabes et les non-Arabes, l'homme libre et l'esclave, les jeunes et les vieux, les grands et les petits, le blanc et le noir. “


“Ses commandements doivent être obéis, sa parole est obligatoire et son ordre est obligatoire pour tous ceux qui croient en un Dieu unique. Maudit soit l'homme qui lui désobéit, et béni est celui qui le suit, et celui qui croit en lui est un vrai croyant. Sa Wilayah (croyance dans son Imamat) a été rendue obligatoire par Allah, le Puissant, le Très-Haut “.


“O gens ! Étudiez le Coran. Réfléchissez sur ses versets clairs et ne supposez pas la signification des versets ambigus. Car, par Allah, personne ne peut en expliquer correctement ses avertissements et ses significations, sauf moi et cet homme (à savoir, Ali ) dont j’élève la main devant moi. “


“Ô gens! C'est la dernière fois que je me tiendrai dans cette assemblée.

Ecoutez- moi donc, obéissez-moi et soumettez-vous au commandement du Seigneur.

Certes, Allah, Il est votre Seigneur et Dieu. Après lui, Son Prophète Muhammad qui s'adresse à vous, est votre maître.

Puis, après moi, c'est Ali votre maître et votre chef (Imam), selon le commandement d'Allah.

Puis après lui, la Guidance se poursuivra jusqu'à quelques individus sélectionnés parmi mes descendants jusqu'au jour où vous rencontrerez Allah et Son Prophète. “


«Voyez! Certes, vous rencontrerez votre Seigneur et Il vous interrogera sur vos actes. Attention! Ne devenez pas mécréants après moi en vous frappant le cou les uns des autres.

Non ! Il incombe à ceux qui sont présents d’informer de ce que j'ai dit à ceux qui sont absents car peut-être ils pourraient comprendre ce que j’ai dit mieux que certains qui sont présents dans l’audience.

Voyez! Ne vous ai-je pas transmis le Message de Allah ? Voyez! Ne vous ai-je pas transmis le Message d'Allah ? Les gens ont répondu: “Oui.” Le Prophète a dit: “O Allah ! Témoigne. »

Références sunnites :

- Tadhkirat al-Khawas al-Ummah, Sibt Ibn al-Jawzi al-Hanafi, pp 28-33

- al-Sirah al-Halabiyyah, by Noor al-Din al-Halabi, v3, p 273

Ce discours est encore plus complet ici :

http://kitab.fr/article53.html
Revenir en haut Aller en bas
http://fatimasiddiqa.over-blog.fr/
jafar313
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 214
Age : 35
Localisation : france
Réputation : -10
Points : 288
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Définition de wilaya   Mer 29 Juin 2011 - 23:57

Assiddiqa a écrit:



La Wilayat dans l'Islam chi'ite, signifie l'obéissance à Allah 'azza wa jall, à Son Messager (paix et bénédictions sur lui et sa famille purifiée) et aux Douze Imams (sur eux la paix).



Références sunnites :

- Tadhkirat al-Khawas al-Ummah, Sibt Ibn al-Jawzi al-Hanafi, pp 28-33

- al-Sirah al-Halabiyyah, by Noor al-Din al-Halabi, v3, p 273

Ce discours est encore plus complet ici :

mensonge comme d'habitude lol quand tu veux tu me sors les scans des livres :rendeer:
Revenir en haut Aller en bas
Muhammad-Hussein



Masculin Nombre de messages : 7
Age : 59
Réputation : 2
Points : 11
Date d'inscription : 29/06/2011

MessageSujet: Re: Définition de wilaya   Jeu 30 Juin 2011 - 0:11

Assiddiqa a écrit:
La Wilayat dans l'Islam chi'ite, signifie l'obéissance à Allah 'azza wa jall, à Son Messager (paix et bénédictions sur lui et sa famille purifiée) et aux Douze Imams (sur eux la paix).

Je vous remercie de votre réponse, bien que j'avoue avoir du mal à faire coller cette définition avec l'étymologie du mot wilâya. En tout cas, avec cette définition, cela m'aidera à mieux comprendre certains sujets de ce forum concernant la wilâya.

Avec tous mes remerciements,

fî amânillah,

Muhammad-Hussein.
Revenir en haut Aller en bas
Assiddiqa
Membre Spécial
Membre Spécial


Féminin Nombre de messages : 155
Age : 43
Réputation : 12
Points : 205
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Re: Définition de wilaya   Jeu 30 Juin 2011 - 1:06

Salamu 'alaykum

J'ai pris le dictionnaire coranique de Maurice Gloton : "Une approche du Coran par la grammaire et le lexique". Edité en 2002.

Voici les définitions données :


Walâyatun : patronage, assistance mutuelle, parenté, amitié, convention ou lien légal particulier entre un patron et client ou affranchi, administration, autorité

Waliyyun : très proche, ami, protecteur, intime, voisin, contigu, aide, allié, associé, partisan, maître très proche, compagnon, bienfaiteur, tuteur - un des noms de Dieu.

Mawlâ : maître très proche, maître, seigneur, suzerain, aide, auxiliaire, patron, associé, proche parent, possesseur, propriétaire, défenseur, ami

Wallâ : investir qqn d'une autorité, gouverner, nommer à une fonction, administrer, orienter, rendre qqn capable d'agir par le fait d'être près ou contigu, se rapprocher.

Cela, me semble-t-il, démontre les multiples facette du terme walaya, qui est une relation qui lie le croyant avec son Créateur, et établit clairement l'Autorité de Dieu, de Son Messager et des Imams (as) sur les croyants, comme le spécifie également ce verset accompagné du hadith qui l'interprète :

Allah - 'azza wa jall dit dans le Saint-Coran :

إِنَّمَا وَلِيُّكُمُ اللَّـهُ وَرَسُولُهُ وَالَّذِينَ آمَنُوا الَّذِينَ يُقِيمُونَ الصَّلَاةَ وَيُؤْتُونَ الزَّكَاةَ وَهُمْ رَاكِعُونَ﴿٥٥﴾ وَمَن يَتَوَلَّ اللَّـهَ وَرَسُولَهُ وَالَّذِينَ آمَنُوا فَإِنَّ حِزْبَ اللَّـهِ هُمُ الْغَالِبُونَ


"Vous n'avez pas de Maître (Waliyukumu Llâhu wa Rasûluhu wa lladhîna ... ) en dehors d'Allah et de Son Prophète, et de ceux qui croient: ceux qui s'acquittent de la Prière, ceux qui font l'aumône tout en s'inclinant humblement. Ceux qui prennent pour Maîtres (tatawalla) Allah, Son Prophète et les Croyants : voilà ceux qui forment le parti d'Allah, et qui seront les vainqueurs!" (Sourate al-Mâ'idah, 5 : 55-56)

Salîm bnu Qays dans son livre, rapporte que Rasûlu Llâh (paix et bénédictions sur lui et sa famille) a dit :

« Ô Banî ‘abdi l-Muttalib, craignez Allah et adorez-Le et accrochez-vous tous à la Corde d’Allah, et ne vous divisez pas et ne soyez pas en désaccord entre vous.

En vérité, l’Islam repose sur cinq (piliers) : la Walaya, la Salat (Prière), la Zakat, le Jeûne durant le mois de Ramadân, et le Pèlerinage.

Quant à la Walayat, elle appartient à Allah, à Son Messager et aux Croyants qui offrent la Zakât alors qu’ils s’inclinent (dans la Salat). Celui qui accorde la Walaya à Allah, à Son Messager et à ceux qui croient, alors (sache que) les alliés de Allah, ce sont eux les vainqueurs.

Salmân dit alors : « Ô Rasûlu Llâh, (la Walaya appartient-elle) à tous les croyants ou est-elle réservée à des croyants en particulier ? »

Il dit : « (Elle est réservée à) des croyants en particulier. Ce sont ceux qu’Allah a mentionnés avec Lui et Son Prophète dans plusieurs versets du Coran.

Il dit : « Qui sont-ils, ô Rasûlu Llâh ? »

Il dit : « Le premier, le préféré et le meilleur de parmi eux, est mon frère, voici ‘Ali bnu Abî Tâlib, et il posa sa main sur la tête de ‘Ali.

Puis, mon fils que voici vient après lui, et il posa sa main sur la tête de Al-Hassan.

Puis, mon fils que voici vient après lui, et il posa sa main sur la tête de Al-Hussein.

Puis, les neufs successeurs de la descendance de Al-Hussein l’un après l’autre, qui sont le lien solide d’Allah et l’attachement ferme.

Ce sont les Dépositaires des Preuves d’Allah envers Ses Créatures et Ses Témoins sur sa Terre. Celui qui leur obéit a certes obéi à Allah et m’a obéi, et celui qui leur désobéit a certainement désobéi à Allah et m’a désobéi.

Ils sont unis au Livre et le Livre est uni à eux, il ne se séparera pas d’eux et ils ne se sépareront pas de lui jusqu’à ce qu’ils me rejoignent au Bassin (al-Hawd, le Jour du Jugement."


رَوَىٰ سَلِيمُ بْنُ قَيْسٍ فِي كِتَابِهِ أَنَّ رَسُولَ اؐللَّــٰهِ صَلَّىٰ اؐللَّــٰهُ عَلَيْهِ وَآلِهِ وَسَلَّمَ قَالَ: يَا بَنِي عَبْدِ اؐلْمُطَّلِبِ، اؐتَّقُوا اؐللَّــٰهَ وَاؐعْبُدُوهُ وَاؐعْتَصِمُوا بِحَبْلِ اؐللَّــٰهِ جَمِيعًا وَلَا تَفَرَّقُوا وَلَا تَخْتَلِفُوا. إِنَّ اؐلْإِسْلَامَ بُنِيَ عَلَىٰ خَمْسَةٍ: عَلَىٰ اؐلْوِلَايَةِ وَاؐلصَّلَاةِ وَاؐلزَّكَاةِ وَصَوْمِ شَهْرِ رَمَضَانَ وَاؐلْحَجِّ، فَأَمَّا اؐلْوِلَايَةُ فَلِلَّــٰهِ وَلِرَسُولِهِ وَلِلْمُؤْمِنِينَ اؐلَّذِينَ يُؤْتُونَ اؐلزَّكَاةَ وَهُمْ رَاكِعُونَ، وَمَنْ يَتَوَلَّىٰ اؐللَّــٰهَ وَرَسُولَهُ وَاؐلَّذِينَ آمَنُوا فَإِنَّ حِزْبَ اؐللَّــٰهِ هُمُ اؐلْغَالِبُونَ. فَقَالَ سَلْمَانُ: يَا رَسُولَ اؐللَّــٰهِ، لِلْمُؤْمِنِينَ عَامَّةً أَوْ خَاصَّةً لِبَعْضِهِمْ؟ قَالَ: بَلْ خَاصَّةً لِبَعْضِهِمْ، اؐلَّذِينَ قَرَنَهُمُ اؐللَّــٰهُ بِنَفْسِهِ وَنَبِيِّهِ فِي غَيْرِ آيَةٍ مِنَ اؐلْقُرْآنِ. قَالَ: مَنْ هُمْ يَا رَسُولَ اؐللَّــٰهِ؟ قَالَ: أَوَّلُهُمْ وَأَفْضَلُهُمْ وَخَيْرُهُمْ أَخِي هَــٰذَا عَلِيُّ بْنُ أَبِي طَالِبٍ، وَوَضَعَ يَدَهُ عَلَىٰ رَأْسِ عَلِيٍّ، ثُمَّ اؐبْنِي هَــٰذَا مِنْ بَعْدِهِ، وَوَضَعَ يَدَهُ عَلَىٰ رَأْسِ اؐلْحَسَنِ، ثُمَّ اؐبْنِي هَــٰذَا مِنْ بَعْدِهِ، وَوَضَعَ يَدَهُ عَلَىٰ رَأْسِ اؐلْحُسَيْنِ، وَاؐلْأَوْصِيَاءُ تِسْعَةٌ مِنْ وَلَدِ اؐلْحُسَيْنِ وَاحِدٌ بَعْدَ وَاحِدٍ، حَبْلُ اؐللَّــٰهِ اؐلْمَتِينُ وَعُرْوَتُهُ اؐلْوُثْقَىٰ، هُمْ حُجَّةُ اؐللَّــٰهِ عَلَىٰ خَلْقِهِ وَشُهَدَائُهُ فِي أَرْضِهِ، مَنْ أَطَاعَهُمْ فَقَدْ أَطَاعَ اؐللَّــٰهَ وَأَطَاعَنِي، وَمَنْ عَصَاهُمْ فَقَدْ عَصَىٰ اؐللَّــٰهَ وَعَصَانِي، هُمْ مَعَ اؐلْكِتَابِ وَاؐلْكِتَابُ مَعَهُمْ، لَا يُفَارِقُهُمْ وَلَا يُفَارِقُونَهُ حَتَّىٰ يَرِدَا عَلَيَّ اؐلْحَوْضَ.


Hadith de l'Imam 'Ali (as)

Dans le livre Muqadmah Mishkat ul Anwar - Imam Ali Ibn Abi Talib (as) dit : « Celui qui n'accepte pas ma Wilayat n'obtiendra aucun bénéfice de l'acceptation ou du témoignage de la Prophétie de Mohammed (saws) - Soyez conscients que ces deux témoignages sont obligatoires l’un avec l’autre. »




Revenir en haut Aller en bas
http://fatimasiddiqa.over-blog.fr/
unicité



Masculin Nombre de messages : 38
Age : 30
Réputation : 6
Points : 61
Date d'inscription : 27/05/2009

MessageSujet: Re: Définition de wilaya   Jeu 30 Juin 2011 - 1:40

salem

Barakallah fiki Assiddiqa pour ta réponse

Citation :
j'avoue avoir du mal à faire coller cette définition avec l'étymologie du mot wilâya.

pourtant si tu ouvre un dictionnaire au mot "waly", tu trouveras parmi les définitions : "adepte, défenseur, souteneur", et également "tuteur, maître, souverain" !

Maintenant voyons ce que dit le Coran.
sache que parmi les règles du tafssir, il y a le fait que certains versets expliquent d'autre versets.

Ainsi le verset : "Vous n'avez d'autres alliés (waly) que Allah, Son Messager et les croyants qui accomplissent la salat, s'acquittent de la zakat et s'inclinent (devant Allah)." (Coran 5:55)

renvoie à cet autre verset : "O les croyants obéissez à Allah et obéissez au Messager et aux détenteurs de l'Ordre parmi vous." (Coran 4:59)

Ainsi le terme waly est bien a prendre (entre autre) au sens de maître à qui nous devons obéissance.


paix au Messagers et Louange à Allah, Seigneur des mondes.

Revenir en haut Aller en bas
Assiddiqa
Membre Spécial
Membre Spécial


Féminin Nombre de messages : 155
Age : 43
Réputation : 12
Points : 205
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Tafsir de ces deux versets   Jeu 30 Juin 2011 - 9:54

Assalamu 'alaykum

Merci d'avoir fait ce lien entre ces deux versets. Vous trouverez ici leurs tafsirs, qui explique bien tout cela en détails :

http://www.chiisme.biz/t917-le-coran-et-la-walaya#5989

Wa Salam
Revenir en haut Aller en bas
http://fatimasiddiqa.over-blog.fr/
Assiddiqa
Membre Spécial
Membre Spécial


Féminin Nombre de messages : 155
Age : 43
Réputation : 12
Points : 205
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Re: Définition de wilaya   Jeu 30 Juin 2011 - 11:06



J'ajoute encore ce lien vers un hadith magnifique du 8e Imam, Imam Reda (sur lui la paix), qui mentionnent de nombreux versets coraniques décrivant et désignant l'Autorité que Allah (SWT) a accordé à Son Messager et aux Ahl ul Bayt (as), les Douze Imams.

Il est en anglais, et le texte original en arabe est dessous :

http://fatimasiddiqa.over-blog.fr/categorie-11985912.html

Wa Salam
Revenir en haut Aller en bas
http://fatimasiddiqa.over-blog.fr/
Muhammad-Hussein



Masculin Nombre de messages : 7
Age : 59
Réputation : 2
Points : 11
Date d'inscription : 29/06/2011

MessageSujet: Re: Définition de wilaya   Jeu 30 Juin 2011 - 11:20

Assiddiqa a écrit:


J'ajoute encore ce lien vers un hadith magnifique du 8e Imam, Imam Reda (sur lui la paix), qui mentionnent de nombreux versets coraniques décrivant et désignant l'Autorité que Allah (SWT) a accordé à Son Messager et aux Ahl ul Bayt (as), les Douze Imams.

Il est en anglais, et le texte original en arabe est dessous :

http://fatimasiddiqa.over-blog.fr/categorie-11985912.html

Wa Salam

Assalam 'alaykum.

Merci pour toutes ces précisions, et pour les liens que je consulte afin de mieux comprendre votre point de vue.

A bientôt inchâ Allah.

MH
Revenir en haut Aller en bas
Assiddiqa
Membre Spécial
Membre Spécial


Féminin Nombre de messages : 155
Age : 43
Réputation : 12
Points : 205
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Re: Définition de wilaya   Sam 2 Juil 2011 - 17:14

Wa 'alaykum Salam

Voici un livre qui traite très bien de cette question, en confrontant la vision sunnite :


http://www.bostani.com/maalim.htm#_1_86

et la vision chiite :

http://www.bostani.com/maalim.htm#_1_103


Wa 'alaykum Salam
Revenir en haut Aller en bas
http://fatimasiddiqa.over-blog.fr/
jafar313
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 214
Age : 35
Localisation : france
Réputation : -10
Points : 288
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Définition de wilaya   Sam 2 Juil 2011 - 22:33

Assiddiqa a écrit:
Wa 'alaykum Salam

Voici un livre qui traite très bien de cette question, en confrontant la vision sunnite :


http://www.bostani.com/maalim.htm#_1_86

et la vision chiite :

http://www.bostani.com/maalim.htm#_1_103


Wa 'alaykum Salam

tu peux lui donner un lien sur les nuits de peshawar aussi , tu sais le livre dont les originaux ont mystérieusement disparu quand on a demandé les sources et la premiere édition vu éditer en iran Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Ali
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 514
Age : 106
Réputation : 9
Points : 294
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Définition de wilaya   Sam 2 Juil 2011 - 23:57

jafar313 a écrit:
Assiddiqa a écrit:
Wa 'alaykum Salam

Voici un livre qui traite très bien de cette question, en confrontant la vision sunnite :


http://www.bostani.com/maalim.htm#_1_86

et la vision chiite :

http://www.bostani.com/maalim.htm#_1_103


Wa 'alaykum Salam

tu peux lui donner un lien sur les nuits de peshawar aussi , tu sais le livre dont les originaux ont mystérieusement disparu quand on a demandé les sources et la premiere édition vu éditer en iran Laughing Laughing Laughing
oublie pas, le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt What a Face
Revenir en haut Aller en bas
jafar313
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 214
Age : 35
Localisation : france
Réputation : -10
Points : 288
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Définition de wilaya   Dim 3 Juil 2011 - 0:18

Ali a écrit:
jafar313 a écrit:
Assiddiqa a écrit:
Wa 'alaykum Salam

Voici un livre qui traite très bien de cette question, en confrontant la vision sunnite :


http://www.bostani.com/maalim.htm#_1_86

et la vision chiite :

http://www.bostani.com/maalim.htm#_1_103


Wa 'alaykum Salam

tu peux lui donner un lien sur les nuits de peshawar aussi , tu sais le livre dont les originaux ont mystérieusement disparu quand on a demandé les sources et la premiere édition vu éditer en iran Laughing Laughing Laughing
oublie pas, le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt What a Face

lol il est dans l'autre post mais c'est le 3eme hors sujet que tu fais khair inchallah, quand on demande des sources ya plus personne a part poser d'autres questions ou faire du HS
Revenir en haut Aller en bas
Muhammad-Hussein



Masculin Nombre de messages : 7
Age : 59
Réputation : 2
Points : 11
Date d'inscription : 29/06/2011

MessageSujet: Re: Définition de wilaya   Dim 3 Juil 2011 - 10:15

Assiddiqa a écrit:
Wa 'alaykum Salam

Voici un livre qui traite très bien de cette question, en confrontant la vision sunnite :

http://www.bostani.com/maalim.htm#_1_86

et la vision chiite :

http://www.bostani.com/maalim.htm#_1_103

As-salam 'alaykum,

Effectivement c'est un travail très intéressant, je pense que je ne manquerai pas de m'y référer régulièrement.

Ceci dit la traduction systématique de wâli par maître ne gêne dans la mesure ou cela occulte la notion d'amitié-proximité et donc celle d'amitié-proximité divine, exemple si on prend seulement le sens de maître dans ce verset : «Vous n'avez pas de maître en dehors d'Allah et Son Messager et de ceux qui s'acquittent de la prière, ceux qui font l'aumône tout en s'inclinant humblement (en génuflexion)». (V. 55/V) , cela voudrait dire que tous ceux qui prient sont nos maîtres ! alors que proches ou amis me semblent bien mieux convenir.

Pour dire simplement ma pensée sur le sujet, Le Prophète (sas) détenait deux légitimités ou autorités, spirituelle et temporelle, et il me semble, mais ceci est juste ma pensée, je n'affirme rien, que le temporel est du domaine de la nubuwa, laquelle revêt un caractère obligatoire (fardh), c'est le degré de l'islam dans la distinction islam->imân->ihsân ou le degré de la chari'a dans la distinction chari'a->tariqa->haqiqa, ou encore l'aspect extérieur (zâhir) de la religion, tandis que le spirituel est du domaine de la wilaya en tant que recherche de la proximité ou de l'amitié divine, recherche qui nécessite de croire (imân) à un guide (imâm) et maître (wâli) pour atteindre l'ihsân, qui relève du libre engagement donc facultatif (sunna).

Si l'enseignement de l'aspect extérieur de la religion concernait tous les musulmans de par son caractère obligatoire, l'enseignement intérieur (bâtin) ne concernait qu'un groupe limité de personne, et en tout premier lieu Les Gens de la maison du Prophète (sas), ceux avec qui il était dans un rapport d'intimité quasi-continu, car cet enseignement ou cette éducation (tarbiya) nécessite cette proximité, il ne peut en être autrement, et donc pour ma part c'est cet aspect qui me semble primordial dans l'imâmat des alh-al bayt, wa-llahu a'lam.

Fî amânillah
Revenir en haut Aller en bas
Assiddiqa
Membre Spécial
Membre Spécial


Féminin Nombre de messages : 155
Age : 43
Réputation : 12
Points : 205
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Re: Définition de wilaya   Dim 3 Juil 2011 - 12:34

Muhammad-Hussein a écrit:
Assiddiqa a écrit:
Wa 'alaykum Salam

Voici un livre qui traite très bien de cette question, en confrontant la vision sunnite :

http://www.bostani.com/maalim.htm#_1_86

et la vision chiite :

http://www.bostani.com/maalim.htm#_1_103

As-salam 'alaykum,

Effectivement c'est un travail très intéressant, je pense que je ne manquerai pas de m'y référer régulièrement.

Ceci dit la traduction systématique de wâli par maître ne gêne dans la mesure ou cela occulte la notion d'amitié-proximité et donc celle d'amitié-proximité divine, exemple si on prend seulement le sens de maître dans ce verset : «Vous n'avez pas de maître en dehors d'Allah et Son Messager et de ceux qui s'acquittent de la prière, ceux qui font l'aumône tout en s'inclinant humblement (en génuflexion)». (V. 55/V) , cela voudrait dire que tous ceux qui prient sont nos maîtres ! alors que proches ou amis me semblent bien mieux convenir.

Assalamu 'alaykum

Les tafsirs sunnites suivants montrent qu'ils ne s'agit pas de tous les croyants, mais bien de l'Imam 'Ali (as) exclusivement :



Le Verset de la Wilâyah

«Vous n'avez pas de Maître en dehors d'Allah et de Son Prophète, et de ceux qui croient: ceux qui s'acquittent de la Prière, ceux qui font l'aumône tout en s'inclinant humblement. Ceux qui prennent pour Maîtres Allah, Son Prophète et les Croyants : voilà ceux qui forment le parti d'Allah, et qui seront les vainqueurs!» (Sourate al-Mâ'idah, 5 : 55-56)

Selon al-Zamakh-charî, dans "Al-Kach-châf":

«Il [ce Verset] a été révélé à propos de 'Alî (qu'Allah ennoblisse son visage) lorsqu'un mendiant l'a sollicité pendant qu'il était en position d'Inclination dans sa Prière, et qu'il a laissé tomber pour lui sa bague -qui flottait à son petit doigt- sans interrompre sa Prière. Si vous vous demandez comment il [ce Verset] peut être relatif à 'Alî (qu'Allah ennoblisse son visage), alors que le terme désigne un pluriel, je vous répondrai : si le terme désigne un pluriel, bien qu'il s'agisse d'un seul homme, c'est pour inciter les gens à faire comme lui -dans le but d'obtenir la récompense qu'il a obtenue - et pour rappeler que la nature des Croyants devrait être tellement soucieuse de la piété, de la bienfaisance et du secours envers les pauvres, que même quand ils sont en train de faire la Prière, ils ne devraient pas ajourner l'accomplissement d'une action de bienfaisance - qui ne supporte aucun retard- jusqu'à la fin de leur Prière.»

El-Zamakh-charî, "Al-Kach-châf", tafsîr Sourate al-Mâ'idah, V.55.

Citant al-Kalbî, et parlant des circonstances de la Révélation de ce Verset : «Vous n'avez pas de Maître en dehors d'Allah et de Son Prophète, et de ceux qui croient : ceux qui s'acquittent de la Prière, ceux qui font l'aumône tout en s'inclinant humblement», al-Wâhidî a écrit:

«La fin de ce Verset concerne 'Alî (que la Satisfaction d'Allah lui soit acquise), car il a donné sa bague à un mendiant pendant qu'il se trouvait dans la phase d'Inclination de sa Prière.»

Al-Wâhidî, "Les Circonstances de la Révélation", Sourate al-Mâ'idah, Verset 55.
Un grand nombre d'ouvrages de tafsîr et de hadith ont affirmé que ce Verset a été révélé à propos de 'Alî. Pour plus de détails concernant ces livres, le lecteur peut consulter l'Annexe n° 4, à la fin de cet ouvrage.

Source: Livre de Bostani

L'ECOLE D'AHL - UL - BAYT: PREMIERE DES CINQ ECOLES JURIDIQUES MUSULMANES

Preuves que le verset est sur l'Imam Ali as des Sources Sunnites

Le Verset d'al-Wilâyah :

«Vous n'avez pas de Maître en dehors d'Allah et de Son Prophète et de ceux qui croient : ceux qui s'acquittent de la Prière, ceux qui font l'aumône tout en s'inclinant humblement. » (Sourate al-Mâ'idah, 5 : 55-56)

Ce Verset a été révélé à propos de l'Imam 'Alî, quand il a fait l'aumône alors qu'il était en position de Rukû'.

Voir :
- "Chawâhid al-Tanzîl" (al-Haskânî al-Hanafî), tome I, p. 166, hadith : 216, 217, 218, 219, 221, 222, 223, 224, 225, 226, 227, 228, 229, 230, 231, 232, 233, 234, 235, 236, 237, 238, 239, 240, 241, éd. de Beyrût.
- "Manâqib 'Alî ibn Abî Tâlib", d'Ibn al-Maghâzilî al-Châfi'î, p.311, hadith : 354, 355, 356, 357, 358.
- "Kifâyat al-Tâlib", d'al-Kinjî al-Châfi'î, pp. 228, 250, 251, éd. al-Matba'ah al-Haydariyyah ; et pp. 106, 122, 123 ; éd. Matba'at al-Gharî, Najâf, Iraq.
- "Thakhâ'ir al-'Uqbâ", d'al-Tabarî al-Châfi'î, pp. 88, 102.
- "Al-Manâqib" d'al-Khawârizmî al-Hanafî, p. 187.
- "Tarjamat al-Imam 'Alî ibn Abî Tâlib min Ta'rîkh Dimachq" d'Ibn 'Asâkir al-Châfi'î, tome II, p. 409, hadith : 908, 909.
- "Al-Fuçûl al-Muhimmah" d'Ibn al-Çabbâgh al-Mâlikî, pp. 108, 123.
- "Al-Dur al-Manthûr" d'al-Çiyûtî, tome II, p. 293.
- "Fat-h al-Qadîr", d'al-Chûkânî, tome II, p. 53.
- "Al-Tas-hîl li-'Ulûm al-Tanzîl", d'al-Kalbî, tome I, p. 181.
- "Al-Kach-châf" d'al-Zamakh-charî, tome I, p. 649.
- "Tafsîr al-Tabarî", tome VI, pp. 288, 289.
- "Zâd al-Masîr fî 'Ilm al-Tafsîr", d'Ibn al-Jawzî al-Hanbalî, tome II, p. 383
- "Tafsîr al-Qurtubî", tome VI, pp. 219, 220.
- "Al-Tafsîr al-Munîr li-Ma'âlim al-Tanzîl", d'al-Jâwî, tome I, p.210.
- "Fat-h al-Bayân fî Maqâçid al-Qur'ân", de Çiddîq Hassan Khân, tome III, p. 51.
- "Asbâb al-Nuzûl", d'al-Wâhidî, p. 148, éd. d'Inde ; et p. 113, éd. al-Halabî, Egypte.
- "Lobâb al-Naqûl", d'al-Çiyûtî, (publié dans la marge de ''Tafsîr al-Jalâlayn'', p. 213).
- "Tathkirat al-Khawâç" d'al-Sibt Ibn al-Jawzî al Hanafî, pp. 18, 208, éd. Matba'at al-Najâf ; et p. 15, éd. al-Matba'ah al-Haydariyyah.
- "Nûr al-Abçâr", d'al-Chablanjî, p. 71, éd. 'Uthmâniyyah, Egypte ; et p. 70, éd. al-Sa'îdiyyah, Egypte.
- "Yanâbî' al-Mawaddah", d'al-Qandûzî al-Hanafî, p. 115, éd. Islâmbûlî ; et p. 135, éd. al-Matba'ah al-Haydariyyah ; et tome I, p. 114 ; et tome II, p. 37.
- "Tafsîr al-Fakhr al-Râzî", tome XII, pp. 26, 20, éd. al-Bahiyyah, Egypte ; et tome III, p. 431, éd. al-Dâr al-'Amirah, Egypte.
- "Tafsîr Ibn Kathîr", tome II, p. 71.
- "Ihyâ' al-Kutub, Ahkâm al-Qur'ân", d'al-Jaç-çâç, tome IV, p. 102, éd. 'Abdul Rahmân Muhammad, Egypte.
- "Majma' al-Zawâ'id", tome VII, p. 17.
- "Nudhum Dâr al-Samtayn", d'al-Zarandî al-Hanafî, pp. 86-88.
- "Charh Nahj al-Balâghah", d'Ibn al-Hadîd, tome XIII, p. 277, éd. d'Egypte, avec l'édition critique de Muhammad Abû-l-Fadhl ; et tome III, p. 275, 1e éd. d'Egypte.
- "Al-Çawâ'iq al-Muhriqah" d'Ibn Hajar al-Châfi'î, p. 24, éd. al-Maymaniyyah, Egypte ; et p. 39, éd. al-Muhammadiyyah, Egypte.
- "Ansâb al-Achrâf", d'al-Balâtherî, tome II, p. 150, hadith 151, éd. Beyrût.
- "Tafsîr al-Nasfî", tome I, p. 289.
- "Al-Hâwî li-l-Fatâwi", d'al-Çiyûtî, tome I, pp. 139, 140.
- "Kanz al-'Ummâl", tome XV, p. 146, hadith 416, et p. 95, hadith 269, 2e éd.
- "Muntakhab Kanz al-'Ummâl", (dans la marge de "Musnad Ahmad", tome V, p. 38).
- "Jâmi' al-Uçûl", tome IX, p. 478.
- "Al-Riyâdh al-Nadhirah", de Muhib al-Dîn al-Tabarî al-Châfi'î, tome II, pp. 273, 302.
- "Ihqâq al-Haqq", d'al-Tastarî, tome II, p. 399.
- "Al-Ghadîr", d'al-Amînî, tome II, p. 52, et tome III, p. 156.
- "Matâlib al-Sa'ûl" d'Ibn Talhah al-Châfi'î, p. 31, éd. de Téhéran ; et tome I, p. 87, éd. de Najâf.
- "Ma'âlim al-Tanzîl", d'al-Baghawî al-Châfi'î, (dans la marge de "Tafsîr al-Khâzin", tome II, p. 55).
- "Farâ'id al-Samtayn", d'al-Hamwînî al-Châfi'î, tome I, pp. 11, 190, hadith : 150, 151, 153.

Tafsir Ibn Katir de Ayat el Wilaya

Sourate el-wilaya : sourate 5 « la table » verset 55 dans le CORAN
Tafsir Ibn Katir


إِنَّمَا وَلِيُّكُمُ اللَّهُ وَرَسُولُهُ وَالَّذِينَ آمَنُوا الَّذِينَ يُقِيمُونَ الصَّلَاةَ وَيُؤْتُونَ الزَّكَاةَ وَهُمْ رَاكِعُونَ



[55] Vous n'avez d'autres alliés qu'Allah, Son messager, et les croyants qui accomplissent la Salât, et s'acquittent de la Zakâ, en s'inclinent (devant Allah).


[56] Et quiconque prend pour alliés Allah, Son messager et les croyants, (réussira) car c'est le parti d'Allah qui sera victorieux.


[57] les croyants! N'adoptez pas pour alliés ceux qui prennent en raillerie et jeu votre religion, parmi ceux à qui le Livre fut donné avant vous et parmi les mécréants. Et craignez Allah si vous êtes croyants.



قوله تعالى " إنما وليكم الله ورسوله والذين آمنوا" أي ليس اليهود بأوليائكم بل ولايتكم راجعة إلى الله ورسوله والمؤمنين وقوله " الذين يقيمون الصلاة ويؤتون الزكاة " أي المؤمنون المتصفون بهذه الصفات من إقام الصلاة التي هي أكبر أركان الإسلام وهي عبادة الله وحده لا شريك له وإيتاء الزكاة التي هي حق المخلوقين ومساعدة للمحتاجين من الضعفاء والمساكين وأما قوله " وهم راكعون" فقد توهم بعض الناس أن هذه الجملة في موضع الحال من قوله " ويؤتون الزكاة " أي في حال ركوعهم ولو كان هذا كذلك لكان دفع الزكاة في حال الركوع أفضل من غيره لأنه ممدوح وليس الأمر كذلك عند أحد من العلماء ممن نعلمه من أئمة الفتوى وحتى إن بعضهم ذكر في هذا أثرا عن علي بن أبي طالب أن هذه الآية نزلت فيه وذلك أنه مر به سائل في حال ركوعه فأعطاه خاتمه وقال ابن أبي حاتم حدثنا الربيع بن سليمان المرادي حدثنا أيوب بن سويد عن عتبة بن أبي حكيم في قوله " إنما وليكم الله ورسوله والذين آمنوا " قال هم المؤمنون وعلي بن أبي طالب . وحدثنا أبو سعيد الأشج حدثنا الفضل بن دكين أبو نعيم الأحول حدثنا موسى بن قيس الحضرمي عن سلمة بن كهيل قال تصدق علي بخاتمه وهو راكع فنزلت " إنما وليكم الله ورسوله والذين آمنوا الذين يقيمون الصلاة ويؤتون الزكاة وهم راكعون " وقال ابن جرير حدثني الحارث حدثنا عبد العزيز حدثنا غالب بن عبد الله سمعت مجاهدا يقول في قوله " إنما وليكم الله ورسوله" الآية نزلت في علي بن أبي طالب تصدق وهو راكع. وقال عبد الرزاق حدثنا عبد الوهاب بن مجاهد عن أبيه عن ابن عباس في قوله " إنما وليكم الله ورسوله " الآية نزلت في علي بن أبي طالب عبد الوهاب بن مجاهد لا يحتج به . ورواه ابن مردويه عن طريق سفيان الثوري عن أبي سنان عن الضحاك عن ابن عباس قال كان علي بن أبي طالب قائما يصلي فمر سائل وهو راكع فأعطاه خاتمه فنزلت " إنما وليكم الله ورسوله " الآية . الضحاك لم يلق ابن عباس وروى ابن مردويه أيضا عن طريق محمد بن السائب الكلبي وهو متروك عن أبي صالح عن ابن عباس قال خرج رسول الله - صلى الله عليه وآله وسلم - إلى المسجد والناس يصلون بين راكع وساجد وقائم وقاعد وإذا مسكين يسأل فدخل رسول الله - صلى الله عليه وآله وسلم - فقال أعطاك أحد شيئا ؟ قال نعم قال من ؟ قال ذلك الرجل القائم قال " على " أي حال أعطاك ؟ قال وهو راكع قال وذلك علي بن أبي طالب قال فكبر رسول الله عند ذلك وهو يقول من " يتول الله ورسوله والذين آمنوا فإن حزب الله هم الغالبون " وهذا إسناد لا يقدح به ثم رواه ابن مردويه من حديث علي بن أبي طالب رضي الله عنه نفسه وعمار بن ياسر وأبي رافع وليس يصح شيء منها بالكلية لضعف أسانيدها وجهالة رجالها ثم روى بإسناده عن ميمون بن مهران عن ابن عباس في قوله " إنما وليكم الله ورسوله " نزلت في المؤمنين وعلي بن أبي طالب أولهم وقال ابن جرير حدثنا هناد حدثنا عبدة عن عبد الملك عن أبي جعفر قال سألته عن هذه الآية " إنما وليكم الله ورسوله والذين آمنوا الذين يقيمون الصلاة ويؤتون الزكاة وهم راكعون" قلنا من الذين آمنوا ؟ قال الذين آمنوا قلنا بلغنا أنها نزلت في علي بن أبي طالب قال علي من الذين آمنوا وقال أسباط عن السدي نزلت هذه الآية في جميع المؤمنين ولكن علي بن أبي طالب مر به سائل وهو راكع في المسجد فأعطاه خاتمه وقال علي بن أبي طلحة الوالبي عن ابن عباس عن أسلم فقد تولى الله ورسوله والذين آمنوا رواه ابن جرير وقد تقدم في الأحاديث التي أوردناها أن هذه الآيات كلها نزلت في عبادة بن الصامت - رضي الله عنه - حين تبرأ من حلف اليهود ورضي بولاية الله ورسوله والمؤمنين ولهذا قال تعالى بعد هذا كله " ومن يتول الله ورسوله والذين آمنوا فإن حزب الله هم الغالبون " كما قال تعالى" كتب الله لأغلبن أنا ورسلي إن الله قوي عزيز لا تجد قوما يؤمنون بالله واليوم الآخر يوادون من حاد الله ورسوله ولو كانوا آباءهم أو أبناءهم أو إخوانهم أو عشيرتهم أولئك كتب في قلوبهم الإيمان وأيدهم بروح منه ويدخلهم جنات تجري من تحتها الأنهار خالدين فيها رضي الله عنهم ورضوا عنه أولئك حزب الله ألا إن حزب الله هم المفلحون " .

Tafsir Tabari sur le Verset de la Wilaya

Sourate el-wilaya : sourate 5 « la table » verset 55 dans le CORAN
Tafsir Tabari

إِنَّمَا وَلِيُّكُمُ اللَّهُ وَرَسُولُهُ وَالَّذِينَ آمَنُوا الَّذِينَ يُقِيمُونَ الصَّلَاةَ وَيُؤْتُونَ الزَّكَاةَ وَهُمْ رَاكِعُونَ


[55] Vous n'avez d'autres alliés qu'Allah, Son messager, et les croyants qui accomplissent la Salât, et s'acquittent de la Zakâ, en s'inclinent (devant Allah).


[56] Et quiconque prend pour alliés Allah, Son messager et les croyants, (réussira) car c'est le parti d'Allah qui sera victorieux.


[57] les croyants! N'adoptez pas pour alliés ceux qui prennent en raillerie et jeu votre religion, parmi ceux à qui le Livre fut donné avant vous et parmi les mécréants. Et craignez Allah si vous êtes croyants.



القول في تأويل قوله تعالى : { إنما وليكم الله ورسوله والذين آمنوا الذين يقيمون الصلاة ويؤتون الزكاة وهم راكعون }يعني تعالى ذكره بقوله : { إنما وليكم الله ورسوله والذين آمنوا } ليس لكم أيها المؤمنون ناصر إلا الله ورسوله والمؤمنون , الذين صفتهم ما ذكر تعالى ذكره . فأما اليهود والنصارى الذين أمركم الله أن تبرءوا من ولايتهم ونهاكم أن تتخذوا منهم أولياء , فليسوا لكم أولياء ولا نصراء , بل بعضهم أولياء بعض , ولا تتخذوا منهم وليا ولا نصيرا . وقيل : إن هذه الآية نزلت في عبادة بن الصامت في تبريه من ولاية يهود بني قينقاع وحلفهم إلى رسول الله صلى الله عليه وسلم والمؤمنين . ذكر من قال ذلك : 9518 حدثنا هناد بن السري , قال : ثنا يونس بن بكير , قال : ثنا ابن إسحاق , قال : ثني والدي إسحاق بن يسار , عن عبادة بن الوليد بن عبادة بن الصامت , قال : لما حاربت بنو قينقاع رسول الله صلى الله عليه وسلم , مشى عبادة بن الصامت إلى رسول الله صلى الله عليه وسلم , وكان أحد بني عوف بن الخزرج , فخلعهم إلى رسول الله , وتبرأ إلى الله وإلى رسوله من حلفهم , وقال : أتولى الله ورسوله والمؤمنين , وأبرأ من حلف الكفار وولايتهم ! ففيه نزلت : {إنما وليكم الله ورسوله والذين آمنوا الذين يقيمون الصلاة ويؤتون الزكاة وهم راكعون } لقول عبادة : أتولى الله ورسوله والذين آمنوا , وتبرئه من بني قينقاع وولايتهم . إلى قوله : { فإن حزب الله هم الغالبون } . 9519 حدثنا أبو كريب , قال : ثنا ابن إدريس , قال : سمعت أبي , عن عطية بن سعد , قال : جاء عبادة بن الصامت إلى رسول الله صلى الله عليه وسلم , ثم ذكر نحوه . 9520 حدثني المثنى , قال : ثنا عبد الله بن صالح , قال : ثني معاوية بن صالح , عن علي بن أبي طلحة , عن ابن عباس , قوله : { إنما وليكم الله ورسوله والذين آمنوا } يعني : أنه من أسلم تولى الله ورسوله . وأما قوله : { والذين آمنوا الذين يقيمون الصلاة ويؤتون الزكاة وهم راكعون } فإن أهل التأويل اختلفوا في المعني به , فقال بعضهم : عنى به علي بن أبي طالب . وقال بعضهم : عنى به جميع المؤمنين . ذكر من قال ذلك : 9521 حدثنا محمد بن الحسين , قال : ثنا أحمد بن المفضل , قال : ثنا أسباط , عن السدي , قال : ثم أخبرهم بمن يتولاهم , فقال : { إنما وليكم الله ورسوله والذين آمنوا الذين يقيمون الصلاة ويؤتون الزكاة وهم راكعون } هؤلاء جميع المؤمنين , ولكن علي بن أبي طالب مر به سائل وهو راكع في المسجد , فأعطاه خاتمه . 9522 حدثنا هناد بن السري , قال : ثنا عبدة , عن عبد الملك , عن أبي جعفر , قال : سألته عن هذه الآية : { إنما وليكم الله ورسولا والذين آمنوا الذين يقيمون الصلاة ويؤتون الزكاة وهم راكعون } قلنا : من الذين آمنوا ؟ قال : الذين آمنوا ! قلنا : بلغنا أنها نزلت في علي بن أبي طالب , قال : علي من الذين آمنوا . * - حدثنا ابن وكيع , قال : ثنا المحاربي , عن عبد الملك , قال : سألت أبا جعفر , عن قول الله : { إنما وليكم الله ورسوله } , وذكر نحو حديث هناد عن عبدة . 9523 حدثنا إسماعيل بن إسرائيل الرملي , قال : ثنا أيوب بن سويد , قال : ثنا عتبة بن أبي حكيم في هذه الآية : { إنما وليكم الله ورسوله والذين آمنوا } قال : علي بن أبي طالب . 9524 حدثني الحارث , قال : ثنا عبد العزيز قال : ثنا غالب بن عبيد الله , قال : سمعت مجاهدا يقول في قوله : { إنما وليكم الله ورسوله } الآية , قال : نزلت في علي بن أبي طالب , تصدق وهو راكع .

Tafsir Qurtobi sur le Verset de la Wilaya

Sourate el-wilaya : sourate 5 « la table » verset 55 dans le CORAN
Tafsir Qurtobi

إِنَّمَا وَلِيُّكُمُ اللَّهُ وَرَسُولُهُ وَالَّذِينَ آمَنُوا الَّذِينَ يُقِيمُونَ الصَّلَاةَ وَيُؤْتُونَ الزَّكَاةَ وَهُمْ رَاكِعُونَ



[55] Vous n'avez d'autres alliés qu'Allah, Son messager, et les croyants qui accomplissent la Salât, et s'acquittent de la Zakâ, en s'inclinent (devant Allah).


[56] Et quiconque prend pour alliés Allah, Son messager et les croyants, (réussira) car c'est le parti d'Allah qui sera victorieux.


[57] les croyants! N'adoptez pas pour alliés ceux qui prennent en raillerie et jeu votre religion, parmi ceux à qui le Livre fut donné avant vous et parmi les mécréants. Et craignez Allah si vous êtes croyants.



إِنَّمَا وَلِيُّكُمُ اللَّهُ وَرَسُولُهُ وَالَّذِينَ آمَنُوا
قوله تعالى : " إنما وليكم الله ورسوله " قال جابر بن عبد الله قال عبد الله بن سلام للنبي صلى الله عليه وسلم : إن قومنا من قريظة والنضير قد هجرونا وأقسموا ألا يجالسونا , ولا نستطيع مجالسة أصحابك لبعد المنازل , فنزلت هذه الآية , فقال : رضينا بالله وبرسوله وبالمؤمنين أولياء . " والذين " عام في جميع المؤمنين , وقد سئل أبو جعفر محمد بن علي بن الحسين بن علي بن أبي طالب رضي الله عنهم عن معنى " إنما وليكم الله ورسوله والذين آمنوا " هل هو علي بن أبي طالب ؟ فقال : علي من المؤمنين ; يذهب إلى أن هذا لجميع المؤمنين . قال النحاس : وهذا قول بين ; لأن " الذين " لجماعة , وقال ابن عباس : نزلت في أبي بكر رضي الله عنه , وقال في رواية أخرى : نزلت في علي بن أبي طالب رضي الله عنه ; وقاله مجاهد والسدي , وحملهم على ذلك
الَّذِينَ يُقِيمُونَ الصَّلَاةَ وَيُؤْتُونَ الزَّكَاةَ وَهُمْ رَاكِعُونَ
وذلك أن سائلا سأل في مسجد رسول الله صلى الله عليه وسلم فلم يعطه أحد شيئا , وكان علي في الصلاة في الركوع وفي يمينه خاتم , فأشار إلى السائل بيده حتى أخذه . قال الكيا الطبري : وهذا يدل على أن العمل القليل لا يبطل الصلاة ; فإن التصدق بالخاتم في الركوع عمل جاء به في الصلاة ولم تبطل به الصلاة , وقوله : " ويؤتون الزكاة وهم راكعون " يدل على أن صدقة التطوع تسمى زكاة . ; فإن عليا تصدق بخاتمه في الركوع , وهو نظير قوله تعالى : " وما آتيتم من زكاة تريدون وجه الله فأولئك هم المضعفون " [ الروم : 39 ] وقد انتظم الفرض والنفل , فصار اسم الزكاة شاملا للفرض والنفل , كاسم الصدقة وكاسم الصلاة ينتظم الأمرين . قلت : فالمراد على هذا بالزكاة التصدق بالخاتم , وحمل لفظ الزكاة على التصدق بالخاتم فيه بعد ; لأن الزكاة لا تأتي إلا بلفظها المختص بها وهو الزكاة المفروضة على ما تقدم بيانه في أول سورة " البقرة " . وأيضا فإن قبله " يقيمون الصلاة " ومعنى يقيمون الصلاة يأتون بها في أوقاتها بجميع حقوقها , والمراد صلاة الفرض . ثم قال : " وهم راكعون " أي النفل , وقيل : أفرد الركوع بالذكر تشريفا , وقيل : المؤمنون وقت نزول الآية كانوا بين متمم للصلاة وبين راكع , وقال ابن خويز منداد قوله تعالى : " ويؤتون الزكاة وهم راكعون " تضمنت جواز العمل اليسير في الصلاة ; وذلك أن هذا خرج مخرج المدح , وأقل ما في باب المدح أن يكون مباحا ; وقد روي أن علي بن أبي طالب رضي الله عنه أعطى السائل شيئا وهو في الصلاة , وقد يجوز أن يكون هذه صلاة تطوع , وذلك أنه مكروه في الفرض , ويحتمل أن يكون المدح متوجها على اجتماع حالتين ; كأنه وصف من يعتقد وجوب الصلاة والزكاة ; فعبر عن الصلاة بالركوع , وعن الاعتقاد للوجوب بالفعل ; كما تقول : المسلمون هم المصلون , ولا تريد أنهم في تلك الحال مصلون ولا يوجه المدح حال الصلاة ; فإنما يريد من يفعل هذا الفعل ويعتقده . قوله تعالى : ومن يتول الله ورسوله والذين آمنوا فإن حزب الله هم الغالبون (56)
Revenir en haut Aller en bas
http://fatimasiddiqa.over-blog.fr/
Muhammad-Hussein



Masculin Nombre de messages : 7
Age : 59
Réputation : 2
Points : 11
Date d'inscription : 29/06/2011

MessageSujet: Re: Définition de wilaya   Dim 3 Juil 2011 - 14:57

Assiddiqa a écrit:
Assalamu 'alaykum

Les tafsirs sunnites suivants montrent qu'ils ne s'agit pas de tous les croyants, mais bien de l'Imam 'Ali (as) exclusivement :

As-salam 'alaykum wa rahmatullah,

Je pense que vous n'avez pas saisi la nature de mon intervention, je ne suis pas dans un confrontation chiite contre sunni, dans laquelle il me semble que vous m'avez catalogué bien rapidement en tant que sunni, bien que j'accepte que l'on me dise sunni dans le sens de celui qui suit la sunna du Prophète (sas), et non pas dans le sens de celui qui suit l'islam des amâwî. Mon propos se situe donc au delà de ce clivage, en tant que musulman tout simplement.

Ensuite aux tafâsir qui s'en tiennent qu'au sens extérieur ou historique, je préférerai que vous me citiez des références du ta'wîl, car pour ma part je ne peux pas considérer qu'un verset puisse concerner uniquement celui qui est la cause de sa révélation, car cela fait du livre un livre mort ou figé, or la parole d'Allah ne peut être que dune permanente actualité, et donc quand je lis un verset, Allah s'adresse à moi directement et individuellement, m'invitant à comprendre la signification ou le sens intérieur du verset,

[Coran 41-53] “Nous leur montrerons Nos signes (ayât) dans les horizons (litt: en dehors de nous-même) et en eux-mêmes (litt: dans leurs âmes), jusqu'à ce qu'il leur apparaisse avec clairement qu’Il Est la Vérité.”

Donc ce qui c'est passé dans l'histoire, doit me servir à éclairer ce qui se passe en moi même, et je ne peux lire le coran sans essayer de réfléchir en quoi tel verset me concerne. La cause de la révélation est une aide précieuse, mais qui de doit pas figer ou limiter le sens du verset à un fait historique, au risque de se trouver dans l'erreur de ceux qui sont la cause de la descente des versets suivants:

[Coran 6-25] "Il en est parmi eux qui t'écoutent, mais Nous avons placé sur leurs cœurs des voiles qui les empêchent de comprendre, et Nous leur avons bouché les oreilles. Verraient-ils tous les signes qu'ils n'y croiraient pas ; au point que lorsqu'ils viennent discuter avec toi, ceux qui sont voilés disent : "Ce ne sont là que les histoire des Anciens ! "

[Coran 7-24] “Lorsqu'on leur demande : Que votre Seigneur a-t-Il fait descendre ? , ils répondent : Ce sont des histoires venues des Anciens ! "

[Coran 7-24] "Quand on lui récite Nos versets, il s'écrie : Fables d'anciens ! "


Limiter la Parole d'Allah revient à tenter de limiter Allah, en vain, car cela est tout simplement impossible. D'autre part, seul l'auteur d'une parole peut confirmer le sens exact de sa paroles, ce qu'il a voulu dire, face à la parole d'Allah, nous sommes tous dans l'interprétation, les sens que contient chacune de Ses paroles (subhanahu wa ta'ala), peuvent être infinis, Lui seul détenant la vérité absolue concernant Ses paroles, les seules vérités que nous puissions atteindre , ne sont que des vérité relatives, Ainsi Lorsqu'Allah nous dit qu'il nous a créés de différentes communautés pour que nous nous connaissions les uns et les autres, on peut comprendre que sur un sujet précis, Il nous invite à considérer le point de vue de l'autre, ce qui nous permet de faire progresser notre perception et donc d'avancer.


Assiddiqa a écrit:
... Si vous vous demandez comment il [ce Verset] peut être relatif à 'Alî (qu'Allah ennoblisse son visage), alors que le terme désigne un pluriel, je vous répondrai : si le terme désigne un pluriel, bien qu'il s'agisse d'un seul homme, c'est pour inciter les gens à faire comme lui -dans le but d'obtenir la récompense qu'il a obtenue...

Donc cela nous concerne bien tous, et pas Seulement Sidna Aly (as) ;-))

Ceci précisé, vous m'avez inondé de références, certaines très utiles j'en conviens, mais vous n'avez pas répondu au point précis que je soulevais concernant la wilâya:

Citation :
Ceci dit la traduction systématique de wâli par maître ne gêne dans la mesure ou cela occulte la notion d'amitié-proximité et donc celle d'amitié-proximité divine, exemple si on prend seulement le sens de maître dans ce verset : «Vous n'avez pas de maître en dehors d'Allah et Son Messager et de ceux qui s'acquittent de la prière, ceux qui font l'aumône tout en s'inclinant humblement (en génuflexion)». (V. 55/V) , cela voudrait dire que tous ceux qui prient sont nos maîtres ! alors que proches ou amis me semblent bien mieux convenir.

Pour dire simplement ma pensée sur le sujet, Le Prophète (sas) détenait deux légitimités ou autorités, spirituelle et temporelle, et il me semble, mais ceci est juste ma pensée, je n'affirme rien, que le temporel est du domaine de la nubuwa, laquelle revêt un caractère obligatoire (fardh), c'est le degré de l'islam dans la distinction islam->imân->ihsân ou le degré de la chari'a dans la distinction chari'a->tariqa->haqiqa, ou encore l'aspect extérieur (zâhir) de la religion, tandis que le spirituel est du domaine de la wilaya en tant que recherche de la proximité ou de l'amitié divine, recherche qui nécessite de croire (imân) à un guide (imâm) et maître (wâli) pour atteindre l'ihsân, qui relève du libre engagement donc facultatif (sunna).

Si l'enseignement de l'aspect extérieur de la religion concernait tous les musulmans de par son caractère obligatoire, l'enseignement intérieur (bâtin) ne concernait qu'un groupe limité de personne, et en tout premier lieu Les Gens de la maison du Prophète (sas), ceux avec qui il était dans un rapport d'intimité quasi-continu, car cet enseignement ou cette éducation (tarbiya) nécessite cette proximité, il ne peut en être autrement, et donc pour ma part c'est cet aspect qui me semble primordial dans l'imâmat des alh-al bayt, wa-llahu a'lam.

Fî amânillah.
Revenir en haut Aller en bas
Assiddiqa
Membre Spécial
Membre Spécial


Féminin Nombre de messages : 155
Age : 43
Réputation : 12
Points : 205
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Re: Définition de wilaya   Dim 3 Juil 2011 - 15:26

Assalamu 'alaykum

La distinction que vous créez n'existe pas dans la réalité. S'il suffit pour une personne de déclarer les deux shahadat pour être traité comme un musulman dans ce monde et bénéficier des droits d'un musulman, ce n'est pas suffisant en revanche pour réussir dans l'autre monde.


"Personne ne traversera le Çirât (la Voie) sans avoir attesté de la Wilayah de 'Alî."
"Ibn al-Maghâzilî": 15; "Al-Istî'âb": 2/457.

"Mon Seigneur m'a ordonné de refermer toutes les portes à l'exception de celle de 'Alî."
"Kanz al-'Ommâl": 5/95; "Al-Tarmathî": 13/173.





Beaucoup de hadith rapportent l'importance de comprendre la portée de nos actes d'adoration, et qu'un acte sans fiqh, sans compréhension n'a aucune valeur. Et en étudiant les sources sunnites, vous verrez bien que ce sont les Douze Imams (as) qui nous rapportent le sens spirituel de nos actes, tels qu'ils en ont reçu l'explication par le Messager d'Allah (saws).

Aba Abdullah (s) - sixième Imam - dit : « Vous devez étudier le Fiqh (Principes de la Religion de Dieu), ne demeurez pas des hommes incultes (a'araben : bédouins), car celui qui ne les étudie pas, Dieu le méprisera le Jour de la Résurrection et n'agréera pas ses œuvres. » Uçul Al-Kafi - Tome 1 - page 48, hadith 41.


Donc, tout le monde est concerné par la Wilaya qui fut proclamée par le Messager d'Allah (saws) dès le début de sa mission, en privé au début, certes, mais petit à petit à tous les musulmans, jusqu'à la rendre obligatoire avant sa mort, lors de son discours de Ghadir.

Ainsi, nous devons prendre comme Maître Allah (SWT), Son Prophète (saws) et les Douze Imams (as) purifiés et désignés par Allah (SWT), et chacun sera jugé selon son degré de 'Aql (de Raison.)

Et ce sens de "Maître" n'est pas dissocié du sens d'ami proche, (les awliya sont les personnes qui ont atteint un degré de piété très élevé et donc d'obéissance à Allah), mais ne peut être non plus détaché de sa relation d'autorité qu'ils ont sur nous, comme l'explicite le Messager d'Allah (saws) très clairement dans son discours à Ghadir Khum.

Le Saint Prophète (saws) a dit:

“Ô gens! Certes, Allah est mon maître, et je suis le maître de tous les croyants.”

Puis il saisit la main d'Ali et le leva et dit:

“De qui je suis le maître, ALI est son maître (il le répéta trois fois). O Allah ! Aime ceux qui l'aiment. Sois hostile à ceux qui lui sont hostiles. Aide ceux qui lui portent secours. Abandonne ceux qui l'abandonnent. Et garde la vérité avec lui partout où il se tourne (ou, fais de lui l'axe de la vérité). “ « Ali, le fils d'Abou Talib, est mon frère, mon exécuteur testamentaire (Wasi), et mon successeur (Calife), et le chef (Imam) après moi. Sa position est envers moi la même que la position de Harun à Moïse, sauf qu'il n'y aura pas de prophète après moi. Il est votre maître après Allah et Son messager. “

“O gens ! Allah l’a nommé pour être votre Imam et votre gouverneur. Lui obéir est obligatoire pour tous les immigrants (Muhajirin) et les Ansar, et pour ceux qui les suivent dans la vertu, et sur les habitants des villes et les nomades, les Arabes et les non-Arabes, l'homme libre et l'esclave, les jeunes et les vieux, les grands et les petits, le blanc et le noir.


Ses commandements doivent être obéis, sa parole est obligatoire et son ordre est obligatoire pour tous ceux qui croient en un Dieu unique. Maudit soit l'homme qui lui désobéit, et béni est celui qui le suit, et celui qui croit en lui est un vrai croyant. Sa Wilayah (croyance dans son Imamat) a été rendue obligatoire par Allah, le Puissant, le Très-Haut “.


“O gens ! Étudiez le Coran. Réfléchissez sur ses versets clairs et ne supposez pas la signification des versets ambigus. Car, par Allah, personne ne peut en expliquer correctement ses avertissements et ses significations, sauf moi et cet homme (à savoir, Ali ) dont j’élève la main devant moi. “


“Ô gens! C'est la dernière fois que je me tiendrai dans cette assemblée. Ecoutez- moi donc, obéissez-moi et soumettez-vous au commandement du Seigneur. Certes, Allah, Il est votre Seigneur et Dieu. Après lui, Son Prophète Muhammad qui s'adresse à vous, est votre maître. Puis, après moi, c'est Ali votre maître et votre chef (Imam), selon le commandement d'Allah. Puis après lui, la Guidance se poursuivra jusqu'à quelques individus sélectionnés parmi mes descendants jusqu'au jour où vous rencontrerez Allah et Son Prophète. “


«Voyez! Certes, vous rencontrerez votre Seigneur et Il vous interrogera sur vos actes. Attention! Ne devenez pas mécréants après moi en vous frappant le cou les uns des autres. Non ! Il incombe à ceux qui sont présents d’informer de ce que j'ai dit à ceux qui sont absents car peut-être ils pourraient comprendre ce que j’ai dit mieux que certains qui sont présents dans l’audience. Voyez! Ne vous ai-je pas transmis le Message de Allah ? Voyez! Ne vous ai-je pas transmis le Message d'Allah ? Les gens ont répondu: “Oui.” Le Prophète a dit: “O Allah ! Témoigne. »

Références sunnites :

- Tadhkirat al-Khawas al-Ummah, Sibt Ibn al-Jawzi al-Hanafi, pp 28-33

- al-Sirah al-Halabiyyah, by Noor al-Din al-Halabi, v3, p 273

La Wilaya ou l'Iman n'est pas limités aux Ahl ul Bayt (as), c'est une obligation pour tous les musulmans, même si peu l'on acceptée.

Abû Tharr raconta qu'un jour, alors qu'il se trouvait dans le cimetière d'al-Baqî' (Médine) avec le Saint Prophète (P), celui-ci dit:

«Je jure par Allah Qui détient ma vie entre Ses Mains, qu'il y a parmi vous celui qui combattra pour l'interprétation correcte du Saint Coran de la même façon dont j'ai combattu les polythéistes à l'époque de la Révélation du Coran, même si, ceux qu'il combattra, prononcent l'Attestation de l'acceptation de l'Islam (al-chahâdatayn). Lorsque l'individu en question ('Alî Ibn Abî Tâlib) combattra ces gens (qui refusent son interprétation correcte du Saint Coran), certains désapprouveront son juste combat, critiqueront cet Ami d'Allah ('Alî), et s'opposeront à lui, de la même façon que le prophète Mûsâ (Moïse) fut opposé à Khidhr à propos de la destruction du bateau, de l'assassinat de l'enfant et de la construction du mur, bien que ces actes (la destruction du bateau, l'assassinat de l'enfant etc.) eussent été accomplis conformément à la Volonté et au Commandement d'Allah». ("Arjah al-Matâlib", p. 31)


Quant aux tafsirs et ta'wil du Saint-Coran, il vous faut consulter les ouvrages complets de tafsir arabes, qui apportent des dizaines de sens complémentaires au sens apparent.

En voici déjà un très intéressant du 11e Imam Al-'Askari (as) qui contient des explications très profondes :

http://hubeali.com/tafseer-e-imam-hassan-askari-asws

Ou en français :

http://www.alhassanain.com/french/show_book.php?book_id=297&link_book=ethics_and_supplication/ethics_books/la_vie_des_coeurs

http://www.chiisme.biz/t917-le-coran-et-la-walaya#6017

Wa Salam


Revenir en haut Aller en bas
http://fatimasiddiqa.over-blog.fr/
Assiddiqa
Membre Spécial
Membre Spécial


Féminin Nombre de messages : 155
Age : 43
Réputation : 12
Points : 205
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Re: Définition de wilaya   Dim 3 Juil 2011 - 16:35

Hadith 70

Sulaymi ibn Qays rapporte: « J'ai dit à Ali ibn Abi Talib (as):« O Amiru L-Mou’minine, quelle est cette action qui est absolument obligatoire et est extrêmement nécessaire – cet acte que j'ai choisi, et après cela, si j'ai un doute ce n'est pas grave ? »

Ali (as) a dit: « Quiconque atteste qu'il n'y a de dieu qu'Allah, qu'Il est Unique et n'a aucun associé, que Muhammad est Son Serviteur et Messager, et qui accepte toutes ce que Dieu a révélé, a prié et a payé la zakat, a jeûné pendant le mois de Ramadhan, et a payé pour le Pèlerinage à la Maison sacrée, et a accepté notre Wilayat, à nous les Ahlu l-Bayt, qui s’est éloigné de nos ennemis, et est resté loin de toutes les choses enivrantes. »

J'ai dit: « Puis-je être sacrifié pour vous, est-ce que cela signifie accepter ce qui vient de vous brièvement ou en détail ? »

Il répondit: « Non, seulement brièvement. »

J'ai demandé: «Puis-je être sacrifiés pour vous, quelle est cette chose enivrante ? »

Il répondit: « Chaque boisson, qui si elle est bue en excès, rend le buveur ivre, alors sa seule gorgée ou même une goutte est illicite. »

J'ai demandé : « Puis-je être sacrifié pour vous, tout ce que vous avez dit est en ordre, sauf la Wilayat.

Concerne-t-elle les Bani Hashim en général ou est-ce pour votre Connaissance et jurisprudence en particulier ?

Rester loin de vos ennemis – est-ce que cela signifie qu’une personne ressente l'inimitié envers vous tous, ou une personne qui ressent de l'inimitié envers l’un de vous ? »

Ali (as) a dit: « Ô frère de Bani Hilal, tu as posé la question, alors comprends. Lorsque tu acceptes notre Wilaya à nous, Ahlu l-Bayt, brièvement, et t’éloigne brièvement de nos ennemis, alors ceci est suffisant pour toi.

Et quand Allah t’a fait reconnaître ceux qui sont les Imams de parmi nous, qui sont tous Awsiya, 'Ulama et Fuqaha, et que tu les as tous reconnus et accepté leur obéissance, et obéi à tous, alors tu as l’Iman en Allah, et ce sont les gens du Paradis, et ce sont ces gens qui vont entrer au Paradis sans rendre de comptes.

Si tu as accepté l'Unicité d'Allah, et a témoigné que Muhammad est le Messager d'Allah, et a choisi toutes ces choses dans lesquelles il n'y a pas de désaccord entre tous les gens de Qiblah, et sur ces choses sur lesquelles tous se sont unis sur ce qu'Allah a ordonné d’exécuter, et qu'Il a interdit, et maintenant pour toi le problème a surgi sur ce qu’est le lieu de l'Imam, ce qu’est le Wasiyat, ce qu’est la Connaissance, ce qu’est la Jurisprudence, et que tu as quitté la connaissance sur Allah, et que tu ne portes pas d’hostilité envers eux, et que tu ne t’éloigne pas loin d'eux, que tu ne montres pas d’hostilité envers eux, alors cela signifie que tu es ignorant sur certaines choses, et n'a pas acquis ce sur quoi les gens de la vertu et la Wilayat ont guidé. Alors e concernant, il est de la discrétion d'Allah. S'Il le veut, Il te punira pour tes péchés, et s'Il pardonne alors c’est par Sa Miséricorde.

Ceux qui sont nos Nacibi (c'est à dire qui sont les ennemis puissant et qui ont usé de violence envers les Ahlu l-Bayt) et sont nos ennemis, ils sont idolâtres (muchrik), infidèles (kuffar) et les ennemis d'Allah.

Ceux qui connaissent nos droits et ont l’Iman en nous, ils sont tous Mu'min, musulmans et sont des amis d'Allah. »

أقل ما يجب على المؤمن لحفظ عقيدته
وعن سليم بن قيس، قال: قلت لعلي بن أبي طالب عليه السلام: يا أمير المؤمنين، ما الأمر اللازم الذي لا بد منه والأمر الذي إذا أخذت به وسعني الشك فيما سواه؟
فقال عليه السلام: من شهد أن لا إله إلا الله وحده لا شريك له، وأن محمدا عبده ورسوله، وأقر بما أنزل الله وإقام الصلاة وإيتاء الزكاة وصيام شهر رمضان وحج البيت والولاية لنا أهل البيت والبراءة من عدونا واجتنب كل مسكر.
الولاية والبراءة إجمالا وتفصيلا
قلت: جعلت فداك، الإقرار بما جاء من عندكم جملة أو مفسرا؟ قال: لا، بل جملة.
قلت: جعلت فداك، فما المسكر؟ قال: كل شراب إذا أكثر منه صاحبه سكر، فالجرعة منه بل القطرة حرام.
قلت: جعلت فداك، ليس شئ مما قلت إلا وقد صح غير الولاية، أعامة لجميع بني هاشم أو خاصة لفقهائكم وعلمائكم؟ البراءة من عدوكم، من عادى جميعكم أو من عادى رجلا منكم؟ (1)
فقال عليه السلام: لقد سألت - يا أخا بني هلال - فافهم. إذا أتيت بولايتنا أهل البيت في الجملة وبرئت من أعدائنا في الجملة فقد أجزأك.
فإن عرفك الله الأئمة منا الأوصياء العلماء الفقهاء، فعرفتهم وأقررت لهم بالطاعة وأطعتهم فأنت مؤمن بالله وأنت من أهل الجنة، فهم الذين يدخلون الجنة بغير حساب.
وإن وحدت الله وشهدت أن محمدا رسول الله وأخذت بما ليس بين جميع أهل القبلة فيه اختلاف - مما قد أجمعوا عليه أن الله قد أمر به ونهى عنه - وأشكل عليك موضع الإمامة والوصية والعلم والفقه، فرددت علمه إلى الله ولم تعادهم ولم تبرء منهم ولم تنصب لهم العداوة، فأنت جاهل بما جهلت ضال عما اهتدى إليه أهل الفضل والولاية. لله فيك المشية، إن عذبك فبذنبك وإن تجاوز عنك فبرحمته.
وأما الناصب لنا والمعادي لنا فمشرك كافر عدو لله.
والعارفون بحقنا المؤمنون بنا مؤمنون مسلمون أولياء الله.

____________
(1). معناه: إن في مسألة (البراءة من عدوكم)، هل هذا العدو من عادى جميعكم أو يكفي عداوته لرجل منكم؟
Revenir en haut Aller en bas
http://fatimasiddiqa.over-blog.fr/
jafar313
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 214
Age : 35
Localisation : france
Réputation : -10
Points : 288
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Définition de wilaya   Dim 3 Juil 2011 - 18:12

Assiddiqa a écrit:
Assalamu 'alaykum

La distinction que vous créez n'existe pas dans la réalité. S'il suffit pour une personne de déclarer les deux shahadat pour être traité comme un musulman dans ce monde et bénéficier des droits d'un musulman, ce n'est pas suffisant en revanche pour réussir dans l'autre monde.



donc pour résumé la doctrine que partage la majorité des chiites:
Tous les musulmans qui ne reconnaîssent pas l'autorité divine de l'imam meurent dans le même état que la période d'ignorance, c'est à dire sans religion

un milliard 300 millions de musulmans sont voués à l'enfer Laughing

je vous envie dêtre des élus du paradis :albino:
Revenir en haut Aller en bas
jafar313
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 214
Age : 35
Localisation : france
Réputation : -10
Points : 288
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Définition de wilaya   Dim 3 Juil 2011 - 18:15

Assiddiqa a écrit:
Hadith 70

Sulaymi ibn Qays

avez vous d'autres sources chiites fiable a donner aux lecteurs?
on dirait que toute votre religion et foi ne tienne que sur qays le menteur, est il plus important que mohammed saws et les saint imams AS? What a Face
Revenir en haut Aller en bas
jafar313
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 214
Age : 35
Localisation : france
Réputation : -10
Points : 288
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Définition de wilaya   Dim 3 Juil 2011 - 18:20

[quote="Assiddiqa"]
Muhammad-Hussein a écrit:
Assiddiqa a écrit:
Wa 'alaykum Salam

Voici un livre qui traite très bien de cette question, en confrontant la vision sunnite :

http://www.bostani.com/maalim.htm#_1_86

et la vision chiite :

http://www.bostani.com/maalim.htm#_1_103

As-salam 'alaykum,

Effectivement c'est un travail très intéressant, je pense que je ne manquerai pas de m'y référer régulièrement.

Ceci dit la traduction systématique de wâli par maître ne gêne dans la mesure ou cela occulte la notion d'amitié-proximité et donc celle d'amitié-proximité divine, exemple si on prend seulement le sens de maître dans ce verset : «Vous n'avez pas de maître en dehors d'Allah et Son Messager et de ceux qui s'acquittent de la prière, ceux qui font l'aumône tout en s'inclinant humblement (en génuflexion)». (V. 55/V) , cela voudrait dire que tous ceux qui prient sont nos maîtres ! alors que proches ou amis me semblent bien mieux convenir.

je suis tout a fait d'accord avec vous sur cette interprétation qui est la plus juste, ceux qui croient en dieu et en son prophete et prie sont nos frères,
cependant ce verset a été révélé lorsque ali AS a été présent, vous imaginez bien que le courant que j'appelle le néo-chiisme n'a pas perdu un seul instant pour nous donner un tout autre sens a se verset pour désigner la suite et démarche a suivre apres la mort du prophete saws! ils sont vraiment très fort!
Revenir en haut Aller en bas
Assiddiqa
Membre Spécial
Membre Spécial


Féminin Nombre de messages : 155
Age : 43
Réputation : 12
Points : 205
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Re: Définition de wilaya   Dim 3 Juil 2011 - 21:07

فَأَمَّا مَنْ وَحَّدَ اؐللَّــٰهَ وَآمَنَ بِرَسُولِ اؐللَّــٰهِ صَلَّىٰ اؐللَّــٰهُ عَلَيْهِ وَآلِهِ وَلَمْ يَعْرِفْ وِلَايَتَنَا وَلَا ضَلَالَةَ عَدُوِّنَا وَلَمْ يَنْصِبْ شَيْئًا وَلَمْ يُحِلَّ وَلَمْ يُحَرِّمَ وَأَخَذَ بِجَمِيعِ مَا لَيْسَ بَيْنَ اؐلْمُخْتَلِفِينَ مِنَ اؐلْأُمَّةِ فِيهِ خِلَافٌ فِي أَنَّ اؐللَّــٰهَ عَزَّ وَجَلَّ أَمَرَ بِهِ وَكَفَّ عَمَّا بَيْنَ اؐلْمُخْتَلِفِينَ مِنَ اؐلْأُمَّةِ خِلَافٌ فِي أَنَّ اؐللَّــٰهَ أَمَرَ بِهِ أَوْ نَهَىٰ عَنْهُ فَلَمْ يَنْصِبْ شَيْئًا وَلَمْ يُحَلِّلْ وَلَمْ يُحَرِّمْ وَلَا يَعْلَمُ وَرَدَّ عِلْمَ مَا أَشْكَلَ عَلَيْهِ إِلَىٰ اؐللَّــٰهِ فَهَـٰذَا نَاجٍ

« Si une personne croit en un Dieu unique, a foi en Rasool Allah (sawas) mais n'était pas au courant de notre «Wilayat», n'était pas consciente de nos ennemis, qu’elle a continué à adhérer à une foi injuste, mais n'a pas inventé une nouvelle religion, ni n’a converti le Harram en Hallal, ni le Hallal en Harram, si elle a agi sur ce qui n'a pas été contesté et a eu confiance en ce que Allah – Exalté soit-Il, a placé au-delà de sa compréhension, une telle personne réussira également dans l’autre Monde.


مَنْ عَرَّفَهُ اؐللَّــٰهُ نَفْسَهُ وَنَبِيَّهُ وَإِمَامَهُ ثُمَّ أَقَرَّ بِطَاعَتِهِ فَهُوَ مُؤْمِنٌ مَنْ لَمْ يَجْعَلْهُ اؐللَّــٰهُ عَارِفًا فَلَا حُجَّةَ عَلَيْهِ وَعَلَيْهِ أَنْ يَقِفَ وَيَكُفَّ عَمَّا لَا يَعْلَمُ فَلَا يُعَذِّبَهُ اؐللَّــٰهُ عَلَىٰ جَهْلِهِ فَإِنَّمَا يَحْمَدُهُ عَلَىٰ عَمَلِهِ بِاؐلطَّاعَةِ وَيُعَذِّبُهُ عَلَىٰ عَمَلِهِ بِاؐلْمَعْصِيَةِ وَيَسْتَطِيعُ أَنْ يُطِيعَ وَيَسْتَطِيعُ أَنْ يَعْصِيَ وَلَا يَسْتَطِيعُ أَنْ يَعْرِفَ وَيَسْتَطِيعُ أَنْ يَجْهَلَ

L'Imam 'Ali (alayhi Salam) a dit :

"Celui à Allah s’est fait connaître, et lui a fait connaître son Prophète et son Imam, puis Lui a obéi est le Mu’min (croyant).

Celui à qui Allah n’a pas donné la connaissance (de Allah, son Prophète et son Imam), aucune preuve n’est retenue contre lui. Cependant, si la personne s’abstient d’adhérer à ce (à une croyance ou un acte) dont elle ignore la véracité (est-ce que cette croyance ou cet acte est recommandé ou rejeté par l’Islam), Allah ne le punit pas pour son ignorance, mais Il le récompense pour ses actes d’obéissance et le punit pour ses actes de désobéissance, car il peut obéir, il peut désobéir, il ne peut pas connaître (par lui-même), il peut ignorer (en refusant d’écouter ceux qui lui amène la vérité).

(Source : Kitab Salim bnu Qays)
Revenir en haut Aller en bas
http://fatimasiddiqa.over-blog.fr/
Muhammad-Hussein



Masculin Nombre de messages : 7
Age : 59
Réputation : 2
Points : 11
Date d'inscription : 29/06/2011

MessageSujet: Re: Définition de wilaya   Lun 4 Juil 2011 - 0:23

As-salam 'alaykum wa rahmatullah

Assiddiqa a écrit:

La distinction que vous créez n'existe pas dans la réalité.

Si vous permettez, à chacun sa perception de la Réalité, et cette distinction est bien présente dans ma perception, et qu'est ce la réalité sinon le Réel (AL-Haqq)

Je pense que le hadith de Jibril est suffisamment clair et unanimement reconnu, pour que personne ne puisse nier les trois niveaux de réalité que sont islâm->imân->ihsân.

Assiddiqa a écrit:
S'il suffit pour une personne de déclarer les deux shahadat pour être traité comme un musulman dans ce monde et bénéficier des droits d'un musulman, ce n'est pas suffisant en revanche pour réussir dans l'autre monde.

Lisez-moi sans apriori, sans être dans la défensive ainsi, et vous verrez que c'est bien ce que je dis.

Maintenant permettez-moi d'arrêter là cette tentative d'échange avortée, votre façon de m'inonder de citations et de références coraniques ne me convient pas, je pense que nous pouvons utiliser quelques références pour illustrer nos propos, mais pas nous en servir comme d'une arme pour nous combattre, cela me rappelle trop l'épisode des feuillets du coran au bout des lances. Je ne me positionne pas dans un combat avec vous, juste un échange ou un partage, trop conscient que notre seul ennemi commun, celui qu'Allah à désigné nommément est Iblis.

Citation :
"Celui à Allah s’est fait connaître, et lui a fait connaître son Prophète et son Imam, puis Lui a obéi est le Mu’min (croyant).

Sans vous en rendre compte vous abondez dans mon sens, je pense qu'au fond nous sommes d'accord, mais les passions ne nous permettent pas de nous entendre et donc de nous comprendre. Je vous remercie pour vos efforts et vous prie de m'excuser, mais ce sera là ma dernière intervention sur le sujet.

Puisse Allah nous éclairer de Sa lumière, et qu'Il soit satisfait de nous.

Bien à vous, Fî amânillah.
Revenir en haut Aller en bas
unicité



Masculin Nombre de messages : 38
Age : 30
Réputation : 6
Points : 61
Date d'inscription : 27/05/2009

MessageSujet: Re: Définition de wilaya   Lun 4 Juil 2011 - 1:55

salem Muhammad-Hussein

ce que vous dites est effectivement intéressant,

et cela renvoi parfaitement à ce que faisait remarqué seyyed Amoly (dont une partie des textes fut traduit par Corbin), lorsqu'il affirmait que les vrai chiites sont les soufis et les vrais soufis sont les chiites...

dans le sens où le seyyed voulait signifié que même si certains soufis sont sunnite du point de vue de la conception de l'autorité temporelle ou politique, mais qu'en revanche du point de vue de l'autorité spirituelle, ils étaient totalement chiite, car ils reconnaissaient en l'imam Ali (as) l'héritier spirituelle du Prophète saws, et que c'est à travers lui que s'est transmis l'influx.... et cette connaissance et reconnaissance du point de vue du seyyed n'est pas moindre au vue de son affirmation...


Effectivement, tu peux rechercher au travers de la notion de wilaya indiqué dans ce verset cet aspect là, car elle existe certainement

et cela complète bien les informations transmises pas Assiddiqa, parce que si tu vas au bout du raisonnement, l'autorité temporelle doit revenir à celui qui détient l'autorité spirituelle, parce que le rôle essentiel des califes du Prophète (as) est de réaliser la science qu'ils détiennent du ta'wil du Coran...

Le Messager de Dieu saws a dit: "j'ai combattu pour la Révélation et Ali combat pour le ta'wil"

Et c'est bien le seul moyen qui sauvera la communauté de l'Islam ainsi que l'humanité, car le Messager de Dieu saws a affirmé à l'imam Ali (as) à la fin d'un long hadith dans lequel était énumérer et décrit les étapes de la fitna qui s'abattra sur la communauté de l'Islam, et donc à sa fin, l'Imam Ali (as) demande au Prophète "qu'elle en est l'issue ô Messager de Dieu saws" et le Prophète saws de lui répondre "le Coran..."

Ce que confirme également le hadith de Thaqalayne

Et c'est ce que réalisera l'Imam alMahdi (aj) pour rétablir la justice et l'équité et plus encore.... il réalisera le Ta'wil du Coran !

Et c'est ainsi que se réalisera le Nassr et le Fath, et s'est par ce procédé, qu'il n'y aura pas un seul foyer dans le monde sans qu'il y ai un musulman...

Allahomma çalli 'ala Mohammad wa ali Mohammad wa 'ajjil farajahom

wa Allah a'lam

fi amini Allah












Revenir en haut Aller en bas
Assiddiqa
Membre Spécial
Membre Spécial


Féminin Nombre de messages : 155
Age : 43
Réputation : 12
Points : 205
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Re: Définition de wilaya   Lun 4 Juil 2011 - 8:29

Muhammad-Hussein a écrit:

بسم الله الرحمن الرحيم
الحمد لله والصلاة والسلام على أشرف الأنبياء والمرسلين سيدنا محمد صلى الله عليه وآله وسلم
و السلام عليكم و رحمة الله و بركاته
 ***

Cher frères,

La notion de wilâya revient très souvent dans la doctrine chiite et elle est également évoquée dans certains sujets de ce forum. Afin de mieux comprendre certains de vos points de vue, je souhaiterai que vous me donniez une définition de ce qu'est pour vous la notion de wilâya, si cela est possible.

Au plaisir de vous lire.

MH

Muhammad-Hussein a écrit:
As-salam 'alaykum wa rahmatullah

Assiddiqa a écrit:

La distinction que vous créez n'existe pas dans la réalité.

Si vous permettez, à chacun sa perception de la Réalité, et cette distinction est bien présente dans ma perception, et qu'est ce la réalité sinon le Réel (AL-Haqq)

Je pense que le hadith de Jibril est suffisamment clair et unanimement reconnu, pour que personne ne puisse nier les trois niveaux de réalité que sont islâm->imân->ihsân.

Assiddiqa a écrit:
S'il suffit pour une personne de déclarer les deux shahadat pour être traité comme un musulman dans ce monde et bénéficier des droits d'un musulman, ce n'est pas suffisant en revanche pour réussir dans l'autre monde.

Lisez-moi sans apriori, sans être dans la défensive ainsi, et vous verrez que c'est bien ce que je dis.

Maintenant permettez-moi d'arrêter là cette tentative d'échange avortée, votre façon de m'inonder de citations et de références coraniques ne me convient pas, je pense que nous pouvons utiliser quelques références pour illustrer nos propos, mais pas nous en servir comme d'une arme pour nous combattre, cela me rappelle trop l'épisode des feuillets du coran au bout des lances. Je ne me positionne pas dans un combat avec vous, juste un échange ou un partage, trop conscient que notre seul ennemi commun, celui qu'Allah à désigné nommément est Iblis.

Citation :
"Celui à Allah s’est fait connaître, et lui a fait connaître son Prophète et son Imam, puis Lui a obéi est le Mu’min (croyant).

Sans vous en rendre compte vous abondez dans mon sens, je pense qu'au fond nous sommes d'accord, mais les passions ne nous permettent pas de nous entendre et donc de nous comprendre. Je vous remercie pour vos efforts et vous prie de m'excuser, mais ce sera là ma dernière intervention sur le sujet.

Puisse Allah nous éclairer de Sa lumière, et qu'Il soit satisfait de nous.

Bien à vous, Fî amânillah.

Salamu' alakyum


Je vous remercie d'avoir bien voulu prendre le temps de lire les enseignements précieux que nous ont livré les Infaillibles (as), qui ne sont pas, à mes yeux, de simples références, mais les paroles de nos guides et de nos maîtres, qu'aucun philosophe ou pauvre musulmane comme moi-même ne pourra jamais égaler en sagesse et en précision.

Désolée d'avoir insisté sur un aspect qui, si l'on revient au Livre de Dieu, est central : la Soumission à Dieu, et l'obéissance à Dieu et à Son Messager.

L'Islam signifie "s'en remettre entièrement à Dieu, et lui obéir en tout point".

Vous vous attendiez apparemment à ce qu'on accepte votre définition sans avoir de nuances à apporter, dans ce cas, il ne faut pas demander aux Chiites de donner leur définition.

Que Allah (SWT) vous accorde plus de Proximité et Sa Miséricorde

Puisse-t-Il (SWT)mettre dans le coeur de tous les croyants l'amitié et la compassion pour les autres croyants

Wa Salam


Dernière édition par Assiddiqa le Lun 4 Juil 2011 - 12:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fatimasiddiqa.over-blog.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Définition de wilaya   Aujourd'hui à 2:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Définition de wilaya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Définition et rôle du Héraut
» Définition Espece invasive
» Définition
» Le Zen, courte définition
» Définition syllabe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'islam :: Aqida-
Sauter vers: