Forums Al-FathAccueilMédiasQur'an al-KarîmRechercherS'enregistrerConnexion
Salam aleykum, Une nouvelle version des forum al-fath se trouve à l'adresse suivante : Al-Fath Veuillez vous tourner vers cette adresse pour vous inscrire , discuter et échanger. Merci

Partagez | 
 

 Sermon de Ghadir dans les sources sunnites et chiites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Assiddiqa
Membre Spécial
Membre Spécial


Féminin Nombre de messages : 155
Age : 43
Réputation : 12
Points : 205
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Sermon de Ghadir dans les sources sunnites et chiites   Dim 19 Juin 2011 - 13:43

Version chiite :

http://kitab.fr/article53.html

Références

§ al-Ihtijaj by Ahmad Ibn Ali al-Tabarsi, volume 1, p.56-66. (Cité par Muhammad al-Baqir)
§ al-Yaqin by Sayyid Ibn Tawus, p.343-361. (Narrated from Muhammad al-Baqir)
§ Rawdhat al-Wa’idhin by Muhammad Ibn al-Hasan al-Fattal al-Nishaburi, part 1, p.89-99. (Cité par Muhammad al-Baqir)
§ Iqbal al-A’mal by Sayyid Ibn Tawus, p.454-457.(Rapporté par Hudhayfa Ibn Yaman through Sunni authorities)
§ al-Tahsin by Sayyid Ibn Tawus, p.584. (Rapporté par Zayd Ibn Arqam par Sunni authorities)




Sources sunnites :

Le Messager d'Allah (saws) a dit: “Louange à Allah. Nous lui demandons de l'aide, nous croyons en Lui, et à Lui nous faisons confiance. Nous cherchons refuge en Lui contre le mal de nos « moi » et les péchés de nos actes. En vérité il n'y a pas de guide pour celui que Allah laisse dans l’errance, et il n’est aucun qui ne soit égaré parmi ceux que Allah a guidés.


“Ô gens! Sachez que Gabriel est venu vers moi à plusieurs reprises m'apporter un ordre du Seigneur, le Très Miséricordieux, selon lequel je devrais m’arrêter à cet endroit et vous informer. Voilà ! Il semble que le temps approche où je serai rappelé (par Allah) et je répondrai à cet appel. “


“O Peuple ! N’êtes vous pas témoins qu'il n'ya pas de divinité à part Allah, que Muhammad est Son Serviteur et Son Messager, que le Paradis est la vérité, que l'Enfer est la vérité, la mort est la vérité, que la Résurrection est la vérité, et que l'Heure est arrivera avec certitude, et que Allah relèvera les gens des tombes?”


Les gens répondirent : « Oui, nous y croyons. »


Il continua: “Ô gens! Vous entendez ma voix (clairement)?” Ils ont dit: “Oui”.


Le Prophète a dit: «Voici, je laisse parmi vous deux Symboles précieux et lourds, qui, si vous les respectez tous les deux, vous ne serez jamais vous égaré après moi. Chacun de ces deux surpasse l'autre dans sa grandeur.”


Une personne a demandé: “Ô Messager d'Allah, quelles sont ces deux choses précieuses?


Le Prophète (Bénédictions sur lui et sa famille) répondit: «L'un d'eux est le Livre d'Allah et l'autre est ma descendance rapprochée (Itrat), c'est Ahlul-Bayt (les gens de ma Demeure). Méfiez-vous de la façon dont vous vous comporterez envers eux quand je serai parti de parmi vous, car Allah , le Miséricordieux, m'a informé que ces deux (à savoir, Coran et Ahlulbayt) ne seront jamais séparés lun de l’autre jusqu'à ce qu'ils me rejoindre au ciel, au Bassin. Je vous rappelle, au Nom d'Allah , mes Ahlul-Bayt. Je vous rappelle, au nom d'Allah, au sujet de mon Ahlul-Bayt. Une fois de plus, je vous le rappelle, au nom d'Allah, au sujet de mes Ahlul-Bayt ».


Voyez! Je suis votre prédécesseur au Bassin (le Jour de la Résurrection) et je serai témoin contre vous. Ainsi, prenez garde à la façon dont vous traiterez ces deux choses précieuses après moi. Ne précédez pas ces deux car vous péririez, et ne restez pas loin d'elles car vous péririez. “”Ô gens! Ne savez-vous pas que j’ai plus d'autorité sur vous que vous-même?”

Ils ont pleuré et dit: «Oui, ô Messager d'Allah.”


Puis le Prophète répéta: “O gens! N'ai-je pas plus de droit sur les croyants que ce qu'ils ont sur eux-mêmes?” Les gens disaient encore “Oui, ô Messager d'Allah.”


Puis le Prophète (saws) a dit:

“Ô gens! Certes, Allah est mon maître, et je suis le maître de tous les croyants.”

Puis il saisit la main d'Ali et le leva et dit:

“De qui je suis le maître, ALI est son maître (il le répéta trois fois). O Allah ! Aime ceux qui l'aiment. Sois hostile à ceux qui lui sont hostiles. Aide ceux qui lui portent secours. Abandonne ceux qui l'abandonnent. Et garde la vérité avec lui partout où il se tourne (ou, fais de lui l'axe de la vérité). “ « Ali, le fils d'Abou Talib, est mon frère, mon exécuteur testamentaire (Wasi), et mon successeur (Calife), et le chef (Imam) après moi. Sa position est envers moi la même que la position de Harun à Moïse, sauf qu'il n'y aura pas de prophète après moi. Il est votre maître après Allah et Son messager. “

“O gens ! Allah l’a nommé pour être votre Imam et votre gouverneur. Lui obéir est obligatoire pour tous les immigrants (Muhajirin) et les Ansar, et pour ceux qui les suivent dans la vertu, et sur les habitants des villes et les nomades, les Arabes et les non-Arabes, l'homme libre et l'esclave, les jeunes et les vieux, les grands et les petits, le blanc et le noir. “


“Ses commandements doivent être obéis, sa parole est obligatoire et son ordre est obligatoire pour tous ceux qui croient en un Dieu unique. Maudit soit l'homme qui lui désobéit, et béni est celui qui le suit, et celui qui croit en lui est un vrai croyant. Sa Wilayah (croyance dans son Imamat) a été rendue obligatoire par Allah, le Puissant, le Très-Haut “.


“O gens ! Étudiez le Coran. Réfléchissez sur ses versets clairs et ne supposez pas la signification des versets ambigus. Car, par Allah, personne ne peut en expliquer correctement ses avertissements et ses significations, sauf moi et cet homme (à savoir, Ali ) dont j’élève la main devant moi. “


“Ô gens! C'est la dernière fois que je me tiendrai dans cette assemblée. Ecoutez- moi donc, obéissez-moi et soumettez-vous au commandement du Seigneur. Certes, Allah, Il est votre Seigneur et Dieu. Après lui, Son Prophète Muhammad qui s'adresse à vous, est votre maître. Puis, après moi, c'est Ali votre maître et votre chef (Imam), selon le commandement d'Allah. Puis après lui, la Guidance se poursuivra jusqu'à quelques individus sélectionnés parmi mes descendants jusqu'au jour où vous rencontrerez Allah et Son Prophète. “


«Voyez! Certes, vous rencontrerez votre Seigneur et Il vous interrogera sur vos actes. Attention! Ne devenez pas mécréants après moi en vous frappant le cou les uns des autres. Non ! Il incombe à ceux qui sont présents d’informer de ce que j'ai dit à ceux qui sont absents car peut-être ils pourraient comprendre ce que j’ai dit mieux que certains qui sont présents dans l’audience. Voyez! Ne vous ai-je pas transmis le Message de Allah ? Voyez! Ne vous ai-je pas transmis le Message d'Allah ? Les gens ont répondu: “Oui.” Le Prophète a dit: “O Allah ! Témoigne. »

Références sunnites :

- Tadhkirat al-Khawas al-Ummah, Sibt Ibn al-Jawzi al-Hanafi, pp 28-33

- al-Sirah al-Halabiyyah, by Noor al-Din al-Halabi, v3, p 273

Révélation du verset 5:67

Le 18 Dhoul-Hajja, après avoir terminé son dernier pèlerinage (Hajjatul-Widaa), le Prophète sortait de
la Mecque vers Médine, où lui et la foule de personnes atteintes à un endroit appelé Ghadir Khum (qui est proche de Juhfah d'aujourd'hui). C'était un endroit où des gens de différentes provinces devraient dire adieu à l'autre et de prendre des voies différentes pour leur maison. Dans ce lieu, le verset suivant fut révélé:


« Ô Prophète ! Communique ce que ton Seigneur t’a révélé ! Si tu ne le fais pas, tu n'auras pas fait connaître Son Message. Dieu te protégera contre les hommes; mais Dieu ne guidera pas les négateurs ” (Sourate 4, verset 67).


Certaines des références sunnites confirmant que la révélation de ce verset coranique a été révélée juste avant le discours du Prophète à Ghadir Khum :


(1) Tafsir al-Kabir, by Fakhr al-Razi, under commentary of verse 5:67, 12, pp 49-50, narrated on the authorities of Ibn Abbas, al-Bara IbnAzib, and Muhammad Ibn Ali.

(2) Asbab al-Nuzool, by al-Wahidi, p50, narrated on the authorities of Atiyyah and Abu Sa'id al Khudri.

(3) Nuzul al-Quran, by al-Hafiz Abu Nu'aym narrated on the authorities Abu Sa'id Khudri and Abu Rafi.

(4) al-Fusool al Muhimmah, by Ibn Sabbagh al-Maliki al-Makki, p24

(5) Durr al-Manthur, by al-Hafiz al-Suyuti, under commentary of verse 5:67

(6) Fathul Qadir, by al-Shawkani, under commentary of verse 5:67

(7) Fathul Bayan, by Hasan Khan, under commentary of verse 5:67

(Cool Shaykh Muhi al-Din al-Nawawi, under commentary of verse 5:67

(9) al-Sirah al-Halabiyah, by Noor al-Din al-Halabi, v3, p301

(10) Umdatul Qari fi Sharh Sahih al-Bukhari, by al-Ayni

(11) Tafsir al-Nisaboori, v6, p194

(12) and many more such as Ibn Mardawayh, etc…


La dernière phrase dans le verset sus-mentionné indique que le Saint-Prophète (SAW) craignait la réaction de ses compagnons en délivrant ce message, mais Allah l’informe qu’il ne doit pas s’en soucier, car Il protégera Son Messager des gens.

Le Discours

Dès réception de ce verset, le Prophète (saws) s'est arrêté sur ce lieu (l'étang de Khum) qui était extrêmement chaud. Puis il ordonna à toutes les personnes qui étaient en avance sur le chemin, de revenir et attendit que tous les pèlerins qui prenaient du retard soient arrivés et réunis. Il ordonna à Salman (RA) d'utiliser des roches et outillages de chameau pour faire une chaire (minbar) pour qu'il puisse faire son annonce. Il était environ midi, heure dans le premier de l'automne, et en raison de la chaleur extrême dans cette vallée, les gens étaient enveloppés dans leurs robes autour de leurs pieds et les jambes, et s'étaient assis autour de la chaire, sur les pierres brûlantes.


En ce jour, le Messager d'Allah a passé environ cinq heures dans ce lieu, trois heures dont il était sur la chaire. Il récitait près d'une centaine de versets du Coran glorieux, et rappela soixante trois fois les gens et les mis en garde contre leurs actes et à venir. Puis, il leur donna un long discours. Ce qui suit est une partie de son discours qui a été largement rapporté par les traditionalistes sunnites:


Le Messager d'Allah a déclaré: «Il semble que le moment approche où je serai rappelé (par Allah) et je vais répondre à cet appel. Je vous laisse deux choses précieuses et si vous les respectez toutes les deux, vous ne pourrez jamais vous égarer après moi. Ils sont le Livre d'Allah et ma descendance, c'est mes Ahlul-Bayt. Les deux ne seront jamais séparés les uns des autres jusqu'à ce qu'ils viennent à moi au Bassin. “


Puis, le Messager d’Allah continua : N’ai-je pas plus de droits sur les croyans qu’ils en ont sur eux-mêmes ? » Les gens ont pleuré et répondu : « Oui, O Messager de Allah. »


Puis, le Prophète (pslf) a tenu la main de Ali et lui dit: “De qui je suis son maître (Mawla), Ali est son maître (Mawla). O Allah ! Aime ceux qui l'aiment, et sois hostile à ceux qui lui sont hostiles.”

Quelques références sunnites :

(1) Sahih Tirmidhi, v2, p298, v5, p63

(2) Sunan Ibn Maja, v1, pp 12,43

(3) Khasa'is, by al-Nisa'i, pp 4,21

(4) al-Mustadrak, by al-Hakim, v2, p129, v3, pp 109-110,116,371

(5) Musnad Ahmad Ibn Hanbal, v1, pp 84,118,119,152,330, v4, pp 281,368,370,

372,378, v5, pp 35,347,358,361,366,419 (from 40 chains of narrators)

(6) Fada'il al-Sahaba, by Ahmad Hanbal, v2, pp 563,572

(7) Majma' al-Zawa'id, by al-Haythami, v9, p103 (from several transmitters)

(Cool Tafsir al-Kabir, by Fakhr al-Razi, v12, pp 49-50

(9) Tafsir al-Durr al-Manthur, by al-Hafiz Jalaluddin al-Suyuti, v3, p19

(10) Tarikh al-Khulafa, by al-Suyuti, pp 169,173

(11) al-Bidayah wal-Nihayah, by Ibn Kathir, v3, p213, v5, p208

(12) Usdul Ghabah, by Ibn Athir, v4, p114

(13) Mushkil al-Athar, by al-Tahawi, v2, pp 307-308

(14) Habib al-Siyar, by Mir Khand, v1, part 3, p144

(15) Sawaiq al-Muhriqah, by Ibn Hajar al-Haythami, p26

(16) al-Isabah, by Ibn Hajar al-Asqalani, v2, p509; v1, part1, p319,

v2, part1, p57, v3, part1, p29, v4, part 1, pp 14,16,143

(17) Tabarani, who narrated from companions such as Ibn Umar, Malik Ibn

al-Hawirath, Habashi Ibn Junadah, Jari, Sa'd Ibn Abi Waqqas,

Anas Ibn Malik, Ibn Abbas, Amarah,Buraydah,…

(18) Tarikh, by al-Khatib Baghdadi, v8, p290

(19) Hilyatul Awliya', by al-Hafiz Abu Nu'aym, v4, p23, v5, pp26-27

(20) al-Istiab, by Ibn Abd al-Barr, Chapter of word “ayn” (Ali), v2, p462

(21) Kanzul Ummal, by al-Muttaqi al-Hindi, v6, pp 154,397

(22) al-Mirqat, v5, p568

(23) al-Riyad al-Nadirah, by al-Muhib al-Tabari, v2, p172

(24) Dhaka'ir al-Uqba, by al-Muhib al-Tabari, p68

(25) Faydh al-Qadir, by al-Manawi, v6, p217

(26) Yanabi' al-Mawaddah, by al-Qudoozi al-Hanafi, p297

… Et des centaines d’autres. Voir partie 3 pour d’autres références (traditionnistes, historiens, and commentateurs).


Ce qui précède est juste une partie de la parole du Prophète (PSL & HF). Pour un discours plus détaillé du Prophète, s'il vous plaît voir la fin de cette partie.

Révélation du verset 5:3

Immédiatement après que le Prophète (PSL & HF) a terminé son discours, le verset suivant du Coran a été révélé:


” Aujourd'hui, j'ai perfectionné votre religion et j'ai parachevé Ma Grâce sur vous; j'agrée l'Islam comme étant votre Religion». (Sourate al-Mâ'idah, 5: 3).


Certaines des références sunnites qui mentionnent la révélation du verset ci-dessus du Coran dans Ghadir Khum, après le discours du Prophète:


(1) al-Durr al-Manthur, by al-Hafiz Jalaluddin al-Suyuti, v3, p19

(2) Tarikh, by Khatib al-Baghdadi, v8, pp 290,596 from Abu Hurayra

(3) Manaqaib, by Ibn Maghazali, p19

(4) History of Damascus, Ibn Asakir, v2, p75

(5) al-Itqan, by al-Suyuti, v1, p13

(6) Manaqib, by Khawarazmi al-Hanfi, p80

(7) al-Bidayah wal-Nihayah, by Ibn Kathir, v3, p213

(Cool Yanabi' al-Mawaddah, by al-Qudoozi al-Hanafi, p115

(9) Nuzul al-Quran, by al-Hafiz Abu Nu'aym narrated on the authority

Abu Sa'id Khudri.

… et plus.


Le verset ci-dessus indique clairement que l'islam n’était pas complet sans éclaircir la question de la gouvernance après le Prophète n'était pas complèt, et l'achèvement de la religion est due à l'annonce du successeur immédiat du Prophète.

Serment d’Allégeance Après son discours, le Messager d'Allah a demandé à chacun de donner le serment d'allégeance à Ali (AS) et de le féliciter. Parmi ceux qui lui donnèrent le serment il y a Umar, Abu Bakr et Uthman. Il est rapporté que Umar et Abu Bakr a dit: « Félicitations, Ibn Abi Talib, aujourd'hui, tu es devenu le maître (Mawla) de tous les croyants et de toutes les croyantes.”Références sunnites :

(1) Musnad Ahmad Ibn Hanbal, v4, p281

(2) Tafsir al-Kabir, by Fakhr al-Razi, v12, pp 49-50

(3) Mishkat al-Masabih, by al-Khatib al-Tabrizi, p557

(4) Habib al-Siyar, by Mir Khand, v1, part3, p144

(5) Kitabul Wilayah, by Ibn Jarir al-Tabari

(6) al-Musannaf, by Ibn Abi Shaybah

(7) al-Musnad, by Abu Ya'ala

(Cool Hadith al-Wilayah, by Ahmad Ibn `Uqdah

(9) Tarikh, by Khatib al-Baghdadi, v8, pp 290,596 from Abu Hurayra

… and more.

Le Nombre de musulmans à Ghadir

C'était la volonté d'Allah que d'une popularité accrue est associée à cette tradition par l'intermédiaire des narrateurs à travers le temps. Afin qu'il existe une preuve permanente pour l'Imam de la guidance (paix soit sur lui). Allah a ordonné à son Prophète (PSL & HF) d’avertir les personnes en un moment où le peuple était réunis afin que tous deviennent les narrateurs de la tradition, alors que ceux-ci dépassent une centaine de milliers.

Rapporté par Zaid Ibn Arqam: Abu al-Tufail dit: “Je l’ai entendu du Messager d’Allah, et il n’y avait personne là-bas qui ne le voie de ses yeux et qui ne l’entendait de ses oreilles.”Références sunnites :

(1) al-Khasa'is, by al-Nisa'i, p21;

(2) al-Dhahabi said it is sahih (authentic), as said in:

(3) History of Ibn Kathir, v5, p208


Il est aussi rapporté que:


“Le Messager d’Allah appela à la hauteur de sa voix.”


Références sunnites : Manaqib al-Khawarizmi, by al-Khawarizmi, p94


« Il y avait avec le Messager (PSL), de parmi les compagnons, des Arabes,
des résidents autour de
La Mecque et Médine, cent vingt mille (120.000) et ce sont ceux qui étaient présents lors du Pèlerinage d'adieu Pèlerinage et qui ont entendu ce discours. »


Références sunnites : Manaqib, by Ibn al-Jawzi

Révélation du verset 70:1-3

Certains commentateurs sunnites affirment en outre que les trois premiers versets du chapitre d'al-Ma'arij (70:1-3) ont été révélés quand un différend a surgi après que le Prophète ait atteint Médine. Il est rapporté que:


Le jour de Ghadir, le Messager d'Allah a convoqué les gens vers Ali et a dit: « Ali est le Mawla de ceux dont je suis le Mawla ». Les nouvelles se propagèrent rapidement à travers les zones urbaines et rurales. Lorsque Harith Ibn al-Nu'man Fahri (ou Nadhr Ibn Harith selon une autre tradition) vint à le savoir, il chevauchait son chameau, il vint à Médine et se rendit auprès du Messager d'Allah (PSL & HF) et lui dit: «Vous nous a ordonné de témoigner qu'il n'y a aucune divinité qu'Allah et que tu es le Messager d'Allah. Nous vous obéi. Tu nous a ordonné d'accomplir les prières cinq fois par jour et nous avons obéi. Tu nous a ordonné d'observer le jeûne pendant le mois de Ramadhan et nous avons obéi. Alors, tu nous as ordonné d'effectuer le Pèlerinage à
la Mecque et nous avons obéi. Mais tu n'es pas satisfait de tout cela et tu as levé la main de ton cousin et nous l’a imposé comme chef, en disant: « Ali est le Mawla de celui dont je suis Mawla. Est-ce une obligation qui provient de Allah ou de toi ? ” Le Prophète (PSL & HF) a dit: «Par Allah qui est le Dieu Unique. Ceci vient d'Allah, le Puissant et le Glorieux.”


En entendant cela, Harith tourna le dos et s’adressa à sa chamelle en disant : “O Allah! Si ce que dit Muhammad est correct, alors abats-nous avec une pierre venue du ciel et soumets-nous à une douleur intense et à la torture.”


Il n’a pas eu le temps de rejoindre sa chamelle que Allah qui est au-dessus de toute erreur envoya sur lui une pierre qui tomba sur sa tête, pénétra son corps et traversa jusqu’au bas de son corps en le tuant. C’est à cette occasion que Allah, l’Exalté, causa la descente du verset suivant :


« Quelqu’un a demandé que se produise sans délai le châtiment inéluctable qui doit frapper les négateurs et que nul ne pourrait repousser, car ce châtiment provient de Dieu, le Maître des degrés célestes ». (70:1-3)

Références sunnites :

(1) Tafsir al-Tha'labi, by Is'haq al-Tha'labi, commentary of verse 70:1-3

from two chain of narrators.

(2) Noor al-Absar, by Shablanji, p4

(3) al-Fusool al-Muhimmah, by Ibn Sabbagh al-Maliki al-Makki, p25

(4) al-Sirah al-Halabiyah, by Noor al-Din al-Halabi, v2, p214

(5) Arjah al-Matalib

(6) Nazhat al-Mujalis from al-Qurtubi

Les occasions où l’Imam Ali (AS) rappela
la Tradition (Sunna)

L’Imam Ali (AS), en personne, rappela leur engagement aux compagnons qui avaient assisté à l’événement de Ghadir et à
la Tradition du Messager d’Allah. Voici certaines de ces occasions :


- Le jour de
la Shura (Le Jour de l’élection de Uthman)
- Pendant le temps du califat d'Uthman
- Le jour de Rahbah (année 35) où 24 compagnons se levèrent et jurèrent qu’ils ont assisté et ont entendu la tradition du Prophète (PSL) de première main, dont douze étaient les guerriers de Badr.
- Le jour de Jamal (la guerre de Camel, année 36) où il l’a rappelé à Talha qui le combattait pour le destituer de son califat (Talha, Zubayr et leur sœur Aïcha ont combattu ‘Ali lors de son califat pour s’emparer du pouvoir)

-
La Journée des Coureurs où 9 personnes ont témoigné.


A propos de la bataille du Chameau, al-Hakim et Ahmad Ibn Hanbal et d'autres enregistrés que:

« Nous étions dans le camp d'Ali, le jour de la bataille du Chameau, où Ali envoya chercher Talha pour lui parler (avant le début de la guerre). Talha s'avança, et Ali lui dit: « Je t’adjure par Allah! N’as-tu pas entendu le Messager d'Allah (PSL & HF) quand il a dit: «De qui je suis son Mawla, Ali est son Mawla. O Allah, aime celui qui l'aime, et sois hostile à celui qui lui est hostile? “Talha répondit:” Oui. “Ali a dit:” Alors pourquoi veux-tu me combattre?


Références sunnites :

- al-Mustadrak, by al-Hakim, v3, pp 169,371

- Musnad Ahmad Ibn Hanbal, on the authority of Ilyas al-Dhabbi

- Muruj al-Dhahab, by al-Mas'udi, v4, p321

- Majma' al-Zawa'id, by al-Haythami, v9, p107


Ahmad Ibn Hanbal enregistra dans son Musnad que :


Abu Tufayl rapporta que le Prophète (Ali) rassembla les gens dans la plaine de Rahbah (en l'an 35 AH) et adjura au nom d'Allah, tous les mâles musulmans présents, qui avaient entendu la proclamation d'al-Ghadir du Messager d'Allah (PSL ), de se lever et de témoigner de ce qu'ils avaient entendu du Messager au jour de Ghadir. Là-dessus, trente (30) les hommes se levèrent et donnèrent la preuve que le Prophète Ali saisit la main et dit à son auditoire: «Il (Ali) a une autorité supérieure sur ceux qui croient que j’ai la supériorité sur leur vie. O Allah! Aime celui qui l’aime et le hais celui qui le hait. ” Abu Tufayl dit qu'il était tellement perturbé qu'il quitta la plaine de Rahbah, parce que les masses musulmanes n'avaient pas respecté la tradition. Il a donc appelé Zaid Ibn Arqam et lui dit ce qu'il a entendu d'Ali. Zaid lui dit de ne pas avoir de tout doute à ce sujet car il avait lui-même entendu le Messager d'Allah prononçant ces mots.


Références sunnites : Musnad Ahmad Ibn Hanbal, v4, p370


aussi:


Abd al-Rahman Ibn Abu Laylah dit : J'ai été témoin lorsqu’Ali prêta serment au peuple dans la plaine de Rahbah. Ali dit: “Je conjure ceux d'entre vous au nom d'Allah qui ont entendu le Messager d'Allah le jour de Ghadir disant` Ali est le Mawla de celui dont je suis Mawla » de se lever et de témoigner. Celui qui n'a pas été un témoin oculaire n'a pas besoin de se lever. ” Là-dessus, douze (12) des compagnons qui avaient participé à la bataille de Badr se levèrent. L’évènement est encore frais dans ma mémoire.


Références sunnites :

- Musnad Ahmad Ibn Hanbal, v1, p119, see also v5, p366

- Khasa'is, by al-Nisa'i, pp 21,103, narrated similar to above on the authority of three others: Umayah Ibn Sa'd, Zaid Ibn yathigh, and Sa'id Ibn Wahab.


Il est aussi rapporté que :


Quand Ali dit à Anas: «Pourquoi ne te lèves-tu pas et ne témoignes-tu pas de ce que tu as entendu du Messager d'Allah, le jour de Ghadir? Il répondit: “O Amir al-Mumineen! J'ai vieilli et ne m’en souvient pas.” Là-dessus, Ali dit: “Que Allah te marque d’une tache blanche (de la lèpre; Alphosis) inconcevable avec ton turban, si tu t’es retenu intentionnellement de dire la vérité.” Et avant que Anas ne se lève de sa place, il portait une grande tache blanche sur son visage. Anas Par la suite, l'habitude de dire: «Je suis sous la malédiction du serviteur juste d'Allah.”

Références sunnites :

(1) al-Ma'arif, by Ibn Qutaybah, p14, in the account of Anas among disabled persons.

(2) Musnad Ahmad Ibn Hanbal, v1, p199, where he testifies to the above anecdote, as he says : “All stood up except three persons who came under the curse of Ali.”

(3) Hilyatul Awliya', by Abu Nu'aym, v5, p27

Le Messager d'Allah souleva la main de Ali avec clarté, et dit: “Celui de que j'étais le chef [Mawlah], alors Ali est son chef [Mawlah], O 'Allah! Sois un garde [Wali] à qui est son adhérent [Walah], et sois l'ennemi de son ennemi, abandonne celui qui l’abandonne, le Soutien de celui qui le soutien. O Allah! Tu es mon Témoin sur eux.” Omar dit:” Ô Messager d'Allah? (à savoir, pourquoi Ali?) Et il y avait un jeune homme à côté de moi, avec un beau visage et bon parfum. Il m'a dit: «ô Omar, le Messager d'Allah a convenu d'un accord. Personne ne le dissout sauf un hypocrite.” Ensuite, le Messager d'Allah me prit la main et dit : «Ô Omar, il n'est pas fils d'Adam (c'est à dire qu'il n'est pas un humain), mais Gabriel voulait t'assurer de ce que j'ai dit à propos de Ali. “



Revenir en haut Aller en bas
http://fatimasiddiqa.over-blog.fr/
jafar313
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 214
Age : 35
Localisation : france
Réputation : -10
Points : 288
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Sermon de Ghadir dans les sources sunnites et chiites   Dim 19 Juin 2011 - 14:38

Assiddiqa a écrit:
Version chiite :

http://kitab.fr/article53.html

Références

§ al-Ihtijaj by Ahmad Ibn Ali al-Tabarsi, volume 1, p.56-66. (Cité par Muhammad al-Baqir)
§ al-Yaqin by Sayyid Ibn Tawus, p.343-361. (Narrated from Muhammad al-Baqir)
§ Rawdhat al-Wa’idhin by Muhammad Ibn al-Hasan al-Fattal al-Nishaburi, part 1, p.89-99. (Cité par Muhammad al-Baqir)
§ Iqbal al-A’mal by Sayyid Ibn Tawus, p.454-457.(Rapporté par Hudhayfa Ibn Yaman through Sunni authorities)
§ al-Tahsin by Sayyid Ibn Tawus, p.584. (Rapporté par Zayd Ibn Arqam par Sunni authorities)




Sources sunnites :

Le Messager d'Allah (saws) a dit: “Louange à Allah. Nous lui demandons de l'aide, nous croyons en Lui, et à Lui nous faisons confiance. Nous cherchons refuge en Lui contre le mal de nos « moi » et les péchés de nos actes. En vérité il n'y a pas de guide pour celui que Allah laisse dans l’errance, et il n’est aucun qui ne soit égaré parmi ceux que Allah a guidés.


“Ô gens! Sachez que Gabriel est venu vers moi à plusieurs reprises m'apporter un ordre du Seigneur, le Très Miséricordieux, selon lequel je devrais m’arrêter à cet endroit et vous informer. Voilà ! Il semble que le temps approche où je serai rappelé (par Allah) et je répondrai à cet appel. “


“O Peuple ! N’êtes vous pas témoins qu'il n'ya pas de divinité à part Allah, que Muhammad est Son Serviteur et Son Messager, que le Paradis est la vérité, que l'Enfer est la vérité, la mort est la vérité, que la Résurrection est la vérité, et que l'Heure est arrivera avec certitude, et que Allah relèvera les gens des tombes?”


Les gens répondirent : « Oui, nous y croyons. »


Il continua: “Ô gens! Vous entendez ma voix (clairement)?” Ils ont dit: “Oui”.


Le Prophète a dit: «Voici, je laisse parmi vous deux Symboles précieux et lourds, qui, si vous les respectez tous les deux, vous ne serez jamais vous égaré après moi. Chacun de ces deux surpasse l'autre dans sa grandeur.”


Une personne a demandé: “Ô Messager d'Allah, quelles sont ces deux choses précieuses?


Le Prophète (Bénédictions sur lui et sa famille) répondit: «L'un d'eux est le Livre d'Allah et l'autre est ma descendance rapprochée (Itrat), c'est Ahlul-Bayt (les gens de ma Demeure). Méfiez-vous de la façon dont vous vous comporterez envers eux quand je serai parti de parmi vous, car Allah , le Miséricordieux, m'a informé que ces deux (à savoir, Coran et Ahlulbayt) ne seront jamais séparés lun de l’autre jusqu'à ce qu'ils me rejoindre au ciel, au Bassin. Je vous rappelle, au Nom d'Allah , mes Ahlul-Bayt. Je vous rappelle, au nom d'Allah, au sujet de mon Ahlul-Bayt. Une fois de plus, je vous le rappelle, au nom d'Allah, au sujet de mes Ahlul-Bayt ».


Voyez! Je suis votre prédécesseur au Bassin (le Jour de la Résurrection) et je serai témoin contre vous. Ainsi, prenez garde à la façon dont vous traiterez ces deux choses précieuses après moi. Ne précédez pas ces deux car vous péririez, et ne restez pas loin d'elles car vous péririez. “”Ô gens! Ne savez-vous pas que j’ai plus d'autorité sur vous que vous-même?”

Ils ont pleuré et dit: «Oui, ô Messager d'Allah.”


Puis le Prophète répéta: “O gens! N'ai-je pas plus de droit sur les croyants que ce qu'ils ont sur eux-mêmes?” Les gens disaient encore “Oui, ô Messager d'Allah.”


Puis le Prophète (saws) a dit:

“Ô gens! Certes, Allah est mon maître, et je suis le maître de tous les croyants.”

Puis il saisit la main d'Ali et le leva et dit:

“De qui je suis le maître, ALI est son maître (il le répéta trois fois). O Allah ! Aime ceux qui l'aiment. Sois hostile à ceux qui lui sont hostiles. Aide ceux qui lui portent secours. Abandonne ceux qui l'abandonnent. Et garde la vérité avec lui partout où il se tourne (ou, fais de lui l'axe de la vérité). “ « Ali, le fils d'Abou Talib, est mon frère, mon exécuteur testamentaire (Wasi), et mon successeur (Calife), et le chef (Imam) après moi. Sa position est envers moi la même que la position de Harun à Moïse, sauf qu'il n'y aura pas de prophète après moi. Il est votre maître après Allah et Son messager. “

“O gens ! Allah l’a nommé pour être votre Imam et votre gouverneur. Lui obéir est obligatoire pour tous les immigrants (Muhajirin) et les Ansar, et pour ceux qui les suivent dans la vertu, et sur les habitants des villes et les nomades, les Arabes et les non-Arabes, l'homme libre et l'esclave, les jeunes et les vieux, les grands et les petits, le blanc et le noir. “


“Ses commandements doivent être obéis, sa parole est obligatoire et son ordre est obligatoire pour tous ceux qui croient en un Dieu unique. Maudit soit l'homme qui lui désobéit, et béni est celui qui le suit, et celui qui croit en lui est un vrai croyant. Sa Wilayah (croyance dans son Imamat) a été rendue obligatoire par Allah, le Puissant, le Très-Haut “.


“O gens ! Étudiez le Coran. Réfléchissez sur ses versets clairs et ne supposez pas la signification des versets ambigus. Car, par Allah, personne ne peut en expliquer correctement ses avertissements et ses significations, sauf moi et cet homme (à savoir, Ali ) dont j’élève la main devant moi. “


“Ô gens! C'est la dernière fois que je me tiendrai dans cette assemblée. Ecoutez- moi donc, obéissez-moi et soumettez-vous au commandement du Seigneur. Certes, Allah, Il est votre Seigneur et Dieu. Après lui, Son Prophète Muhammad qui s'adresse à vous, est votre maître. Puis, après moi, c'est Ali votre maître et votre chef (Imam), selon le commandement d'Allah. Puis après lui, la Guidance se poursuivra jusqu'à quelques individus sélectionnés parmi mes descendants jusqu'au jour où vous rencontrerez Allah et Son Prophète. “


«Voyez! Certes, vous rencontrerez votre Seigneur et Il vous interrogera sur vos actes. Attention! Ne devenez pas mécréants après moi en vous frappant le cou les uns des autres. Non ! Il incombe à ceux qui sont présents d’informer de ce que j'ai dit à ceux qui sont absents car peut-être ils pourraient comprendre ce que j’ai dit mieux que certains qui sont présents dans l’audience. Voyez! Ne vous ai-je pas transmis le Message de Allah ? Voyez! Ne vous ai-je pas transmis le Message d'Allah ? Les gens ont répondu: “Oui.” Le Prophète a dit: “O Allah ! Témoigne. »

Références sunnites :

- Tadhkirat al-Khawas al-Ummah, Sibt Ibn al-Jawzi al-Hanafi, pp 28-33

- al-Sirah al-Halabiyyah, by Noor al-Din al-Halabi, v3, p 273

Révélation du verset 5:67

Le 18 Dhoul-Hajja, après avoir terminé son dernier pèlerinage (Hajjatul-Widaa), le Prophète sortait de
la Mecque vers Médine, où lui et la foule de personnes atteintes à un endroit appelé Ghadir Khum (qui est proche de Juhfah d'aujourd'hui). C'était un endroit où des gens de différentes provinces devraient dire adieu à l'autre et de prendre des voies différentes pour leur maison. Dans ce lieu, le verset suivant fut révélé:


« Ô Prophète ! Communique ce que ton Seigneur t’a révélé ! Si tu ne le fais pas, tu n'auras pas fait connaître Son Message. Dieu te protégera contre les hommes; mais Dieu ne guidera pas les négateurs ” (Sourate 4, verset 67).


Certaines des références sunnites confirmant que la révélation de ce verset coranique a été révélée juste avant le discours du Prophète à Ghadir Khum :


(1) Tafsir al-Kabir, by Fakhr al-Razi, under commentary of verse 5:67, 12, pp 49-50, narrated on the authorities of Ibn Abbas, al-Bara IbnAzib, and Muhammad Ibn Ali.

(2) Asbab al-Nuzool, by al-Wahidi, p50, narrated on the authorities of Atiyyah and Abu Sa'id al Khudri.

(3) Nuzul al-Quran, by al-Hafiz Abu Nu'aym narrated on the authorities Abu Sa'id Khudri and Abu Rafi.

(4) al-Fusool al Muhimmah, by Ibn Sabbagh al-Maliki al-Makki, p24

(5) Durr al-Manthur, by al-Hafiz al-Suyuti, under commentary of verse 5:67

(6) Fathul Qadir, by al-Shawkani, under commentary of verse 5:67

(7) Fathul Bayan, by Hasan Khan, under commentary of verse 5:67

(Cool Shaykh Muhi al-Din al-Nawawi, under commentary of verse 5:67

(9) al-Sirah al-Halabiyah, by Noor al-Din al-Halabi, v3, p301

(10) Umdatul Qari fi Sharh Sahih al-Bukhari, by al-Ayni

(11) Tafsir al-Nisaboori, v6, p194

(12) and many more such as Ibn Mardawayh, etc…


La dernière phrase dans le verset sus-mentionné indique que le Saint-Prophète (SAW) craignait la réaction de ses compagnons en délivrant ce message, mais Allah l’informe qu’il ne doit pas s’en soucier, car Il protégera Son Messager des gens.

Le Discours

Dès réception de ce verset, le Prophète (saws) s'est arrêté sur ce lieu (l'étang de Khum) qui était extrêmement chaud. Puis il ordonna à toutes les personnes qui étaient en avance sur le chemin, de revenir et attendit que tous les pèlerins qui prenaient du retard soient arrivés et réunis. Il ordonna à Salman (RA) d'utiliser des roches et outillages de chameau pour faire une chaire (minbar) pour qu'il puisse faire son annonce. Il était environ midi, heure dans le premier de l'automne, et en raison de la chaleur extrême dans cette vallée, les gens étaient enveloppés dans leurs robes autour de leurs pieds et les jambes, et s'étaient assis autour de la chaire, sur les pierres brûlantes.


En ce jour, le Messager d'Allah a passé environ cinq heures dans ce lieu, trois heures dont il était sur la chaire. Il récitait près d'une centaine de versets du Coran glorieux, et rappela soixante trois fois les gens et les mis en garde contre leurs actes et à venir. Puis, il leur donna un long discours. Ce qui suit est une partie de son discours qui a été largement rapporté par les traditionalistes sunnites:


Le Messager d'Allah a déclaré: «Il semble que le moment approche où je serai rappelé (par Allah) et je vais répondre à cet appel. Je vous laisse deux choses précieuses et si vous les respectez toutes les deux, vous ne pourrez jamais vous égarer après moi. Ils sont le Livre d'Allah et ma descendance, c'est mes Ahlul-Bayt. Les deux ne seront jamais séparés les uns des autres jusqu'à ce qu'ils viennent à moi au Bassin. “


Puis, le Messager d’Allah continua : N’ai-je pas plus de droits sur les croyans qu’ils en ont sur eux-mêmes ? » Les gens ont pleuré et répondu : « Oui, O Messager de Allah. »


Puis, le Prophète (pslf) a tenu la main de Ali et lui dit: “De qui je suis son maître (Mawla), Ali est son maître (Mawla). O Allah ! Aime ceux qui l'aiment, et sois hostile à ceux qui lui sont hostiles.”

Quelques références sunnites :

(1) Sahih Tirmidhi, v2, p298, v5, p63

(2) Sunan Ibn Maja, v1, pp 12,43

(3) Khasa'is, by al-Nisa'i, pp 4,21

(4) al-Mustadrak, by al-Hakim, v2, p129, v3, pp 109-110,116,371

(5) Musnad Ahmad Ibn Hanbal, v1, pp 84,118,119,152,330, v4, pp 281,368,370,

372,378, v5, pp 35,347,358,361,366,419 (from 40 chains of narrators)

(6) Fada'il al-Sahaba, by Ahmad Hanbal, v2, pp 563,572

(7) Majma' al-Zawa'id, by al-Haythami, v9, p103 (from several transmitters)

(Cool Tafsir al-Kabir, by Fakhr al-Razi, v12, pp 49-50

(9) Tafsir al-Durr al-Manthur, by al-Hafiz Jalaluddin al-Suyuti, v3, p19

(10) Tarikh al-Khulafa, by al-Suyuti, pp 169,173

(11) al-Bidayah wal-Nihayah, by Ibn Kathir, v3, p213, v5, p208

(12) Usdul Ghabah, by Ibn Athir, v4, p114

(13) Mushkil al-Athar, by al-Tahawi, v2, pp 307-308

(14) Habib al-Siyar, by Mir Khand, v1, part 3, p144

(15) Sawaiq al-Muhriqah, by Ibn Hajar al-Haythami, p26

(16) al-Isabah, by Ibn Hajar al-Asqalani, v2, p509; v1, part1, p319,

v2, part1, p57, v3, part1, p29, v4, part 1, pp 14,16,143

(17) Tabarani, who narrated from companions such as Ibn Umar, Malik Ibn

al-Hawirath, Habashi Ibn Junadah, Jari, Sa'd Ibn Abi Waqqas,

Anas Ibn Malik, Ibn Abbas, Amarah,Buraydah,…

(18) Tarikh, by al-Khatib Baghdadi, v8, p290

(19) Hilyatul Awliya', by al-Hafiz Abu Nu'aym, v4, p23, v5, pp26-27

(20) al-Istiab, by Ibn Abd al-Barr, Chapter of word “ayn” (Ali), v2, p462

(21) Kanzul Ummal, by al-Muttaqi al-Hindi, v6, pp 154,397

(22) al-Mirqat, v5, p568

(23) al-Riyad al-Nadirah, by al-Muhib al-Tabari, v2, p172

(24) Dhaka'ir al-Uqba, by al-Muhib al-Tabari, p68

(25) Faydh al-Qadir, by al-Manawi, v6, p217

(26) Yanabi' al-Mawaddah, by al-Qudoozi al-Hanafi, p297

… Et des centaines d’autres. Voir partie 3 pour d’autres références (traditionnistes, historiens, and commentateurs).


Ce qui précède est juste une partie de la parole du Prophète (PSL & HF). Pour un discours plus détaillé du Prophète, s'il vous plaît voir la fin de cette partie.

Révélation du verset 5:3

Immédiatement après que le Prophète (PSL & HF) a terminé son discours, le verset suivant du Coran a été révélé:


” Aujourd'hui, j'ai perfectionné votre religion et j'ai parachevé Ma Grâce sur vous; j'agrée l'Islam comme étant votre Religion». (Sourate al-Mâ'idah, 5: 3).


Certaines des références sunnites qui mentionnent la révélation du verset ci-dessus du Coran dans Ghadir Khum, après le discours du Prophète:


(1) al-Durr al-Manthur, by al-Hafiz Jalaluddin al-Suyuti, v3, p19

(2) Tarikh, by Khatib al-Baghdadi, v8, pp 290,596 from Abu Hurayra

(3) Manaqaib, by Ibn Maghazali, p19

(4) History of Damascus, Ibn Asakir, v2, p75

(5) al-Itqan, by al-Suyuti, v1, p13

(6) Manaqib, by Khawarazmi al-Hanfi, p80

(7) al-Bidayah wal-Nihayah, by Ibn Kathir, v3, p213

(Cool Yanabi' al-Mawaddah, by al-Qudoozi al-Hanafi, p115

(9) Nuzul al-Quran, by al-Hafiz Abu Nu'aym narrated on the authority

Abu Sa'id Khudri.

… et plus.


Le verset ci-dessus indique clairement que l'islam n’était pas complet sans éclaircir la question de la gouvernance après le Prophète n'était pas complèt, et l'achèvement de la religion est due à l'annonce du successeur immédiat du Prophète.

Serment d’Allégeance Après son discours, le Messager d'Allah a demandé à chacun de donner le serment d'allégeance à Ali (AS) et de le féliciter. Parmi ceux qui lui donnèrent le serment il y a Umar, Abu Bakr et Uthman. Il est rapporté que Umar et Abu Bakr a dit: « Félicitations, Ibn Abi Talib, aujourd'hui, tu es devenu le maître (Mawla) de tous les croyants et de toutes les croyantes.”Références sunnites :

(1) Musnad Ahmad Ibn Hanbal, v4, p281

(2) Tafsir al-Kabir, by Fakhr al-Razi, v12, pp 49-50

(3) Mishkat al-Masabih, by al-Khatib al-Tabrizi, p557

(4) Habib al-Siyar, by Mir Khand, v1, part3, p144

(5) Kitabul Wilayah, by Ibn Jarir al-Tabari

(6) al-Musannaf, by Ibn Abi Shaybah

(7) al-Musnad, by Abu Ya'ala

(Cool Hadith al-Wilayah, by Ahmad Ibn `Uqdah

(9) Tarikh, by Khatib al-Baghdadi, v8, pp 290,596 from Abu Hurayra

… and more.

Le Nombre de musulmans à Ghadir

C'était la volonté d'Allah que d'une popularité accrue est associée à cette tradition par l'intermédiaire des narrateurs à travers le temps. Afin qu'il existe une preuve permanente pour l'Imam de la guidance (paix soit sur lui). Allah a ordonné à son Prophète (PSL & HF) d’avertir les personnes en un moment où le peuple était réunis afin que tous deviennent les narrateurs de la tradition, alors que ceux-ci dépassent une centaine de milliers.

Rapporté par Zaid Ibn Arqam: Abu al-Tufail dit: “Je l’ai entendu du Messager d’Allah, et il n’y avait personne là-bas qui ne le voie de ses yeux et qui ne l’entendait de ses oreilles.”Références sunnites :

(1) al-Khasa'is, by al-Nisa'i, p21;

(2) al-Dhahabi said it is sahih (authentic), as said in:

(3) History of Ibn Kathir, v5, p208


Il est aussi rapporté que:


“Le Messager d’Allah appela à la hauteur de sa voix.”


Références sunnites : Manaqib al-Khawarizmi, by al-Khawarizmi, p94


« Il y avait avec le Messager (PSL), de parmi les compagnons, des Arabes,
des résidents autour de
La Mecque et Médine, cent vingt mille (120.000) et ce sont ceux qui étaient présents lors du Pèlerinage d'adieu Pèlerinage et qui ont entendu ce discours. »


Références sunnites : Manaqib, by Ibn al-Jawzi

Révélation du verset 70:1-3

Certains commentateurs sunnites affirment en outre que les trois premiers versets du chapitre d'al-Ma'arij (70:1-3) ont été révélés quand un différend a surgi après que le Prophète ait atteint Médine. Il est rapporté que:


Le jour de Ghadir, le Messager d'Allah a convoqué les gens vers Ali et a dit: « Ali est le Mawla de ceux dont je suis le Mawla ». Les nouvelles se propagèrent rapidement à travers les zones urbaines et rurales. Lorsque Harith Ibn al-Nu'man Fahri (ou Nadhr Ibn Harith selon une autre tradition) vint à le savoir, il chevauchait son chameau, il vint à Médine et se rendit auprès du Messager d'Allah (PSL & HF) et lui dit: «Vous nous a ordonné de témoigner qu'il n'y a aucune divinité qu'Allah et que tu es le Messager d'Allah. Nous vous obéi. Tu nous a ordonné d'accomplir les prières cinq fois par jour et nous avons obéi. Tu nous a ordonné d'observer le jeûne pendant le mois de Ramadhan et nous avons obéi. Alors, tu nous as ordonné d'effectuer le Pèlerinage à
la Mecque et nous avons obéi. Mais tu n'es pas satisfait de tout cela et tu as levé la main de ton cousin et nous l’a imposé comme chef, en disant: « Ali est le Mawla de celui dont je suis Mawla. Est-ce une obligation qui provient de Allah ou de toi ? ” Le Prophète (PSL & HF) a dit: «Par Allah qui est le Dieu Unique. Ceci vient d'Allah, le Puissant et le Glorieux.”


En entendant cela, Harith tourna le dos et s’adressa à sa chamelle en disant : “O Allah! Si ce que dit Muhammad est correct, alors abats-nous avec une pierre venue du ciel et soumets-nous à une douleur intense et à la torture.”


Il n’a pas eu le temps de rejoindre sa chamelle que Allah qui est au-dessus de toute erreur envoya sur lui une pierre qui tomba sur sa tête, pénétra son corps et traversa jusqu’au bas de son corps en le tuant. C’est à cette occasion que Allah, l’Exalté, causa la descente du verset suivant :


« Quelqu’un a demandé que se produise sans délai le châtiment inéluctable qui doit frapper les négateurs et que nul ne pourrait repousser, car ce châtiment provient de Dieu, le Maître des degrés célestes ». (70:1-3)

Références sunnites :

(1) Tafsir al-Tha'labi, by Is'haq al-Tha'labi, commentary of verse 70:1-3

from two chain of narrators.

(2) Noor al-Absar, by Shablanji, p4

(3) al-Fusool al-Muhimmah, by Ibn Sabbagh al-Maliki al-Makki, p25

(4) al-Sirah al-Halabiyah, by Noor al-Din al-Halabi, v2, p214

(5) Arjah al-Matalib

(6) Nazhat al-Mujalis from al-Qurtubi

Les occasions où l’Imam Ali (AS) rappela
la Tradition (Sunna)

L’Imam Ali (AS), en personne, rappela leur engagement aux compagnons qui avaient assisté à l’événement de Ghadir et à
la Tradition du Messager d’Allah. Voici certaines de ces occasions :


- Le jour de
la Shura (Le Jour de l’élection de Uthman)
- Pendant le temps du califat d'Uthman
- Le jour de Rahbah (année 35) où 24 compagnons se levèrent et jurèrent qu’ils ont assisté et ont entendu la tradition du Prophète (PSL) de première main, dont douze étaient les guerriers de Badr.
- Le jour de Jamal (la guerre de Camel, année 36) où il l’a rappelé à Talha qui le combattait pour le destituer de son califat (Talha, Zubayr et leur sœur Aïcha ont combattu ‘Ali lors de son califat pour s’emparer du pouvoir)

-
La Journée des Coureurs où 9 personnes ont témoigné.


A propos de la bataille du Chameau, al-Hakim et Ahmad Ibn Hanbal et d'autres enregistrés que:

« Nous étions dans le camp d'Ali, le jour de la bataille du Chameau, où Ali envoya chercher Talha pour lui parler (avant le début de la guerre). Talha s'avança, et Ali lui dit: « Je t’adjure par Allah! N’as-tu pas entendu le Messager d'Allah (PSL & HF) quand il a dit: «De qui je suis son Mawla, Ali est son Mawla. O Allah, aime celui qui l'aime, et sois hostile à celui qui lui est hostile? “Talha répondit:” Oui. “Ali a dit:” Alors pourquoi veux-tu me combattre?


Références sunnites :

- al-Mustadrak, by al-Hakim, v3, pp 169,371

- Musnad Ahmad Ibn Hanbal, on the authority of Ilyas al-Dhabbi

- Muruj al-Dhahab, by al-Mas'udi, v4, p321

- Majma' al-Zawa'id, by al-Haythami, v9, p107


Ahmad Ibn Hanbal enregistra dans son Musnad que :


Abu Tufayl rapporta que le Prophète (Ali) rassembla les gens dans la plaine de Rahbah (en l'an 35 AH) et adjura au nom d'Allah, tous les mâles musulmans présents, qui avaient entendu la proclamation d'al-Ghadir du Messager d'Allah (PSL ), de se lever et de témoigner de ce qu'ils avaient entendu du Messager au jour de Ghadir. Là-dessus, trente (30) les hommes se levèrent et donnèrent la preuve que le Prophète Ali saisit la main et dit à son auditoire: «Il (Ali) a une autorité supérieure sur ceux qui croient que j’ai la supériorité sur leur vie. O Allah! Aime celui qui l’aime et le hais celui qui le hait. ” Abu Tufayl dit qu'il était tellement perturbé qu'il quitta la plaine de Rahbah, parce que les masses musulmanes n'avaient pas respecté la tradition. Il a donc appelé Zaid Ibn Arqam et lui dit ce qu'il a entendu d'Ali. Zaid lui dit de ne pas avoir de tout doute à ce sujet car il avait lui-même entendu le Messager d'Allah prononçant ces mots.


Références sunnites : Musnad Ahmad Ibn Hanbal, v4, p370


aussi:


Abd al-Rahman Ibn Abu Laylah dit : J'ai été témoin lorsqu’Ali prêta serment au peuple dans la plaine de Rahbah. Ali dit: “Je conjure ceux d'entre vous au nom d'Allah qui ont entendu le Messager d'Allah le jour de Ghadir disant` Ali est le Mawla de celui dont je suis Mawla » de se lever et de témoigner. Celui qui n'a pas été un témoin oculaire n'a pas besoin de se lever. ” Là-dessus, douze (12) des compagnons qui avaient participé à la bataille de Badr se levèrent. L’évènement est encore frais dans ma mémoire.


Références sunnites :

- Musnad Ahmad Ibn Hanbal, v1, p119, see also v5, p366

- Khasa'is, by al-Nisa'i, pp 21,103, narrated similar to above on the authority of three others: Umayah Ibn Sa'd, Zaid Ibn yathigh, and Sa'id Ibn Wahab.


Il est aussi rapporté que :


Quand Ali dit à Anas: «Pourquoi ne te lèves-tu pas et ne témoignes-tu pas de ce que tu as entendu du Messager d'Allah, le jour de Ghadir? Il répondit: “O Amir al-Mumineen! J'ai vieilli et ne m’en souvient pas.” Là-dessus, Ali dit: “Que Allah te marque d’une tache blanche (de la lèpre; Alphosis) inconcevable avec ton turban, si tu t’es retenu intentionnellement de dire la vérité.” Et avant que Anas ne se lève de sa place, il portait une grande tache blanche sur son visage. Anas Par la suite, l'habitude de dire: «Je suis sous la malédiction du serviteur juste d'Allah.”

Références sunnites :

(1) al-Ma'arif, by Ibn Qutaybah, p14, in the account of Anas among disabled persons.

(2) Musnad Ahmad Ibn Hanbal, v1, p199, where he testifies to the above anecdote, as he says : “All stood up except three persons who came under the curse of Ali.”

(3) Hilyatul Awliya', by Abu Nu'aym, v5, p27

Le Messager d'Allah souleva la main de Ali avec clarté, et dit: “Celui de que j'étais le chef [Mawlah], alors Ali est son chef [Mawlah], O 'Allah! Sois un garde [Wali] à qui est son adhérent [Walah], et sois l'ennemi de son ennemi, abandonne celui qui l’abandonne, le Soutien de celui qui le soutien. O Allah! Tu es mon Témoin sur eux.” Omar dit:” Ô Messager d'Allah? (à savoir, pourquoi Ali?) Et il y avait un jeune homme à côté de moi, avec un beau visage et bon parfum. Il m'a dit: «ô Omar, le Messager d'Allah a convenu d'un accord. Personne ne le dissout sauf un hypocrite.” Ensuite, le Messager d'Allah me prit la main et dit : «Ô Omar, il n'est pas fils d'Adam (c'est à dire qu'il n'est pas un humain), mais Gabriel voulait t'assurer de ce que j'ai dit à propos de Ali. “




même propagande que précédemment:justifier ces croyances par des sources sunnites, mais ce sont les premiers a clamer: nous ne croyons pas aux sources sunnites rapporter par aisha abou houreira etc , a la bonheur cheers

peux tu nous donner un récit de ghadir avec une sources chiite fiable? la chaine remonte t-elle jusqu' au prophete?? qui l'a rapporté?

en te remerciant asssiddiqa
Revenir en haut Aller en bas
Assiddiqa
Membre Spécial
Membre Spécial


Féminin Nombre de messages : 155
Age : 43
Réputation : 12
Points : 205
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Re: Sermon de Ghadir dans les sources sunnites et chiites   Lun 20 Juin 2011 - 15:52

Tous les récits rapportés des Infaillibles (as) sont acceptés par les chiites, à condition qu'ils soient conformes avec le Coran ou avec la Sounna bien établie par le Saint Prophète (saws).

"Vous n'avez pas de Maître en dehors d'Allah et de Son Prophète, et de ceux qui croient: ceux qui s'acquittent de la Prière, ceux qui font l'aumône tout en s'inclinant humblement. Ceux qui prennent pour Maîtres Allah, Son Prophète et les Croyants : voilà ceux qui forment le parti d'Allah, et qui seront les vainqueurs!" (Sourate al-Mâ'idah, 5 : 55-56)

La Wilayat de l'Imam 'Ali (as) étant établie dans le Coran dans le verset 5:55, nous acceptons donc tous les récits qui nous sont rapportés sur l'avènement officiel qui eut lieu à Ghadir devant des dizaines de milliers de musulmans et dont les traditions sont muttawatir :


Pour les hadith sur Ghadir dans les sources chiites :

http://www.al-islam.org/fr/40-hadith-Ghadir/2.htm

A chacun sa façon d'authentifier les hadith. Toutefois, il est de toute évidence impossible de s'assurer de l'intégrité et de la fiabilité de quelqu'un ayant vécu il y a plus de mille ans, et de se référer à des témoignages de personnes inconnues, car cela aussi, comme cela a déjà été démontré, a fait l'objet de falsification et de ruses trompeuses.

Même Omar et Aicha réfutent les hadith venant de Abu Hurayra, sans compter l'Imam 'Ali (as) :


Ibn ‘Asâkir dans son Tarikh al-Kabir et Muttaqui dans son Kanz-ul-Umma signalent que le calife Umar l’avait fouetté, l’avait démis de ses fonctions et lui avait interdit de relater des hadiths du Saint Prophète (p). Umar dit : « Puisque tu relates de nombreux hadiths du Prophète, tu n’es bon qu’à lui attribuer des mensonges (un homme de mauvaise foi comme toi n’est capable que de proférer des mensonges à l’égard du Saint-Prophète). Aussi, dois-tu cesser de rapporter des hadiths du Prophète, autrement, je t’enverrai à la terre de Dus. » (un clan au Yémen auquel appartenait Abû Hurairah.


Muslim dans son Sahih, le volume II, Ayesha dit : « Abu Hurayrah ne rapporte pas les paroles du Prophète (saw) correctement. » (Chapitre BÂNU MIN FADHÂILI ABI HURAYRATA DAWSSÎ, p. 6554)

Ibn Qutaybah, dans Ta’wî Mukhtalif-ul-Hadîth, al-Hâkim dans Mustadrak, vol. III, al-Thahabî dans Talkhîç-ul-Mustadrak rapportent tous au sujet des caractéristiques d’Abû Hurairah, qu’Aicha contredisait sans cesse ce dernier et disait de lui : « Abû Hurairah est un grand menteur qui fabrique des hadiths qu’il attribue au Saint-Prophète. »


Ibn Abî-l-Hadîd, dans son commentaire de Nahj-ul-Balagha, vol. I, p. 360 (imprimé en Egypte) rapporte de son professeur, l’imam Abû Ja’far al-‘Asqalânî que ‘Alî (s) a dit : « Prenez garde au plus grand menteur parmi le peuple, Abû Hurairah. »


Et pourtant, il y a plus de 1000 hadith de Abu Hurayra rapporté dans "SAHIH" Bukhari.

Alors comment juger les autres rapporteurs de hadith avec certitude ?


Revenir en haut Aller en bas
http://fatimasiddiqa.over-blog.fr/
jafar313
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 214
Age : 35
Localisation : france
Réputation : -10
Points : 288
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Sermon de Ghadir dans les sources sunnites et chiites   Lun 20 Juin 2011 - 21:39

voila abou houreira arrive lol a croire qu'il a le monople du hadith, je me demande si les six corpus sunnites réuni, abou houreira arrive en tête? en tout cas le boukhari vous l'aimez bien citer, mais il y a autre que le receuil boukhari, kheir inshallah, les attaques gratuites et la propagande je les connais par coeur Laughing
Revenir en haut Aller en bas
fleur fanée



Féminin Nombre de messages : 49
Age : 30
Réputation : 2
Points : 57
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Sermon de Ghadir dans les sources sunnites et chiites   Mar 23 Aoû 2011 - 0:38

jafar313 a écrit:
voila abou houreira arrive lol a croire qu'il a le monople du hadith, je me demande si les six corpus sunnites réuni, abou houreira arrive en tête? en tout cas le boukhari vous l'aimez bien citer, mais il y a autre que le receuil boukhari, kheir inshallah, les attaques gratuites et la propagande je les connais par coeur Laughing

Le père des chatons de son nom premier 3abd as-shams sunny sunny sunny sunny ,lol,selon les sounni il a rapporté plus de 5000 a7adiths a peu près autant que 'Aicha, quand on sait qu'il n'a connu le prophète sAwas que durant les quatre dernières années de sa vie... y a de quoi se poser des questions, non? Combien de hadith rapporté par l'Imam 'Ali as? ou même par des grands et merveilleux compagnons comme abou bakr et compagnie??

Tu serais pas un peu schizophrène? Un jour sunnite, un jour chiite... ça parle de propagande et de je ne sais pas quoi, mais toi t'es un hypocrite et si les gens ne le savent pas, je suis certaine que lorsque tu te retrouve seul face à toi-même et que ta conscience t'empêche de dormir, tu es le premier à en être conscient...

Je m'adresse au bon sounni que tu es: papa bakr serait vraiment pas content de toi si il savait que tu l'insulte de voleur et de maudit!!

Allez gardes bien la pêche et à plus!

salam Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
islamopedia
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 170
Age : 32
Réputation : -3
Points : 220
Date d'inscription : 26/06/2011

MessageSujet: Re: Sermon de Ghadir dans les sources sunnites et chiites   Ven 26 Aoû 2011 - 16:24

jafar313 a écrit:
voila abou houreira arrive lol a croire qu'il a le monople du hadith, je me demande si les six corpus sunnites réuni, abou houreira arrive en tête? en tout cas le boukhari vous l'aimez bien citer, mais il y a autre que le receuil boukhari, kheir inshallah, les attaques gratuites et la propagande je les connais par coeur Laughing

Bien sur qu'on aime le citer. C'est le livre le plus authentique après le Coran selon les sunnites.Et considéré par la plus part comme 100% authentique.(ce qui ai un gros mensonge et heuresement) Quand on sait qu'il a été scellé sous les Omeyades(Muawya étant le premier Omeyade)

Et justement quand on commence à citer d'autres sources que celle de Boukhari et Muslim, qui vont dans notre sens, vous jouez les négationnistes. C'est un débat sans fin finalement.

J'ai un carton entier de hadiths sunnite qui précise la nécéssité de s'accrocher aux Ahlulbayt. Ce qui voudrait dire que le groupe sauvé des 73 est belle et bien celui ci. Pourtant les sunnites prétendent que c'est ceux qui s'accroche aux compagnons. J'en suis franchement pas convaincus du tout...

En prenant rien que les livres sunnites (les autres ouvrages comme tu dis) j'arrive à la conclusion de suivre Ahlulbayt. Comme quoi tout se discute... Le problème des sunnites c'est qu'ils n'ont pas évolués depuis 1400 ans. Les 4 écoles sunnites se sont toutes planté sur Al Mouta(mariage temporaire), et sont dans l'impossibilité de faire évoluer cette prise de position, puisque le principe des écoles sunnite c'est la non-évolution. A prendre ou à laisser en quelque sorte.

Dès qu'un frère sunnite tape dans la fourmillière et tente une relecture des textes, il est exclus et marginalisé directement.

Alors qu'au contraire, la relecture des textes aujourd'hui est nécéssaire, et plus efficace puisque nous avons plus de recul, et les manipulations politique moins importantes.Et surtout nous avons toutes les cartes sur la table.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.islamopedia.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sermon de Ghadir dans les sources sunnites et chiites   Aujourd'hui à 5:04

Revenir en haut Aller en bas
 
Sermon de Ghadir dans les sources sunnites et chiites
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand les "cathos" réclament les sermons du rabbin....
» division chez les chrétiens
» Sunnites et chiites qui sont les vrais musulmans ?
» Sunnites et chiites
» Sunnites ou chiites, qui pose la plus grande menace ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Général :: Livres en ligne-
Sauter vers: