Forums Al-FathAccueilMédiasQur'an al-KarîmRechercherS'enregistrerConnexion
Salam aleykum, Une nouvelle version des forum al-fath se trouve à l'adresse suivante : Al-Fath Veuillez vous tourner vers cette adresse pour vous inscrire , discuter et échanger. Merci

Partagez | 
 

 Hadiths des Douze Imams dans les sources sunnites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Assiddiqa
Membre Spécial
Membre Spécial


Féminin Nombre de messages : 155
Age : 43
Réputation : 12
Points : 205
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Hadiths des Douze Imams dans les sources sunnites   Jeu 16 Juin 2011 - 8:56

.Raconté par Jabir ibn Samura: -J'ai entendu le Prophète (s) qui disait: "Il y aura Douze Commandeurs." Il dit alors une phrase que je n'ai pas entendue. Mon père m'a dit: -Le Prophète a ajouté: "Ils seront tous de Quraysh."
[Sahih al-Bukhari (traduct.), Hadith: 9.329, Kitabul Ahkam;
Sahih al-Bukhari, (Arabe), 4:165, Kitabul Ahkam]


Le Prophète (s) a dit: "La Religion (l'Islam) continuera jusqu'à l'Heure (du Jour de la Résurrection), vous aurez Douze Califes, tous seront de Quraysh."
[Sahih Muslim, (traduct.), Chapitre DCCLIV, v3, p1010, Tradition #4483; Sahih Muslim (arabe), Kitab al-Imaara, 1980 Edition Arabie Saoudite, v3, p1453, Hadith #10]

Le fameux Savant Sunnite al-Dhahabi dit dans Tadhkirat al-Huffaz, vol. 4, p. 298, et Ibn Hajar al-'Asqalani dit dans al-Durar al-Kaminah, vol. 1, p. 67 que Sadruddin Ibrahim bin Muhammad bin al-Hamawayh al-Juwayni al-Shafi'i fut un rapporteur de Hadiths véridique.

Le même Al-Juwayni cite Abdullah ibn Abbas (r) citant le Prophète (s) qui disait, "Je suis le chef des Prophètes et Ali ibn Abi Talib est le chef des successeurs, et après moi mes successeurs seront douze, le premier d'entre eux est Ali ibn Abi Talib et le dernier d'entre eux sera Al Mahdi."

Qui sont ces Douze Successeurs du Prophète (s)?


Titre de l’ouvrage : Farâidu Simtain de Al-Juwayni (savant sunnite, voir authentification sous le hadith) (pp. 103-108)

L’Imam Sadiq a dit : « Mon père a dit à Jâbir Bnu ‘Abdillah Al-Ansari : « J’ai besoin de toi pour quelque chose, alors fais-moi savoir quand cela ne te dérange pas que nous soyons seuls pour que je puisse t’interroger à ce sujet.

Jâbir lui dit : « Quel que soit le moment qui te convient. »

Par la suite, mon père s’est retrouvé seul avec lui et lui dit : « Ô Jâbir, informe-moi au sujet de la tablette que tu as vue dans les mains de ma mère Fâtima, fille de l’Envoyé de Allah, et ce qu’elle t’a informé sur ce qui est écrit sur cette tablette.

Jâbir a dit : « Je prends Allah pour Témoin que je suis entré chez ta mère Fâtima dans la vie du Messager de Allah pour la féliciter de la naissance de Al-Hussein. J’ai vu alors dans sa main une tablette verte que je croyais être faite d’émeraude. Et j’y ai vu une écriture blanche qui ressemble à la lumière du Soleil. Puis, je lui ai dit : « Par ta mère et ton père, ô fille de l’Envoyé de Allah, qu’est-ce que cette tablette ? »

Elle dit : « Cette tablette est un tableau de la part de Allah à son Envoyé. Y est inscrit le nom de mon père et le nom de mon mari, et le nom de mes deux fils et le nom des successeurs (waçy) de parmi ma descendance. Mon père me l’a donnée pour m’annoncer la bonne nouvelle part cela (ce cadeau). »

Jâbir dit : « Puis, ta mère Fâtima me l’a donnée, je l’ai lue et je l’ai copiée. »

L’Imam Sadiq dit : « Alors mon père lui dit : Ô Jâbir ! Peux-tu me la montrer ? »

Il dit : « Oui. » Alors, mon père marcha avec lui jusqu’à la maison de Jâbir et il a ressorti à mon père un feuillet de parchemin.

Alors mon père lui dit : « Ô Jâbir, regarde dans ce que tu as écrit pendant que je te récite. »

Jâbir regarda alors dans son écrit, alors que mon père lui récitait. Il n’y avait même une lettre de différence.

Jâbir dit : « Je prends Allah pour Témoin que j’ai vu écrit ainsi dans la tablette :

« Bismillâhi Rahmâni Rahîm Ceci est un livre de Allâh, le Tout-Puissant, le Sage, destiné à Mohammad, Sa lumière, Son envoyé, Son intercédeur, Son guide vers Lui, un livre qui fut descendu par l’Esprit digne de confiance de chez le Seigneur des mondes, honore ô Mohammad Mes Noms, reconnais Mes bienfaits et ne les renie pas !

Car certes je suis Allah, il n’y a de dieu sauf Moi, le Briseur des oppresseurs, l’Humiliateur des injustes, l’Anéantisseur des arrogants, le Rétributeur le Jour du Jugement dernier, certes Je suis Allah, il n’y a de dieu que Moi !

Celui alors qui espère autre que Ma faveur (Grâce, Bienfait), et craint autre que Ma Justice, Je lui infligerai un châtiment que Je n’infligerai à quiconque de parmi les mondes. Alors c’est Moi seul que tu adoreras et c’est à Moi seul à Qui tu t’en remettras. Certes, Je n’ai envoyé de Prophète dont J’ai accompli ses jours et dont la vie est venue à son terme sans que Je ne lui désigne un successeur (waçy) et certes Je t’ai préféré aux prophètes et J’ai préféré ton successeur aux successeurs. Je T’ai donné généreusement tes deux lionceaux et petits-fils après lui, Hassan et Hussein. J’ai fait de Hassan la source de Ma Science au terme de la vie de son père, et J’ai fait de Hussein le gardien de Ma Révélation. Et Je lui ai offert le martyr. J’ai clos sa vie par le bonheur. Il est le meilleur de ceux qui sont morts en martyrs, et le plus élevé en degrés des martyrs. J’ai achevé en lui Ma Parole complète et J’ai déposé en lui Ma Preuve parfaite. Par l’attitude envers sa famille, Je récompense et Je punis.

Le premier d’entre eux est ‘Ali, le Maître des adorateurs, et l’ornement des amis (passés) de Allah.

Son fils qui ressemble à son grand-père, le loué, Mohammad, qui ouvre la voie de la science prolifique et qui est la source de Ma sagesse.

Périront ceux qui doutent du statut de Ja’far. Celui qui rejette sa parole est comme celui qui rejette Ma Parole. Certes, comme Je l’ai promis, J’offrirai une hospitalité excellente (le paradis) à Ja’far, il sera heureux de par Mon Action en faveur de ses partisans, ses défenseurs et ses amis.

J’ai choisi après lui Moussa, Je ferai ressurgir après lui des troubles (chaos) aveugles très sombres, parce que le fil de mon enseignement ne se coupe pas. Et Ma preuve ne peut passer inaperçue, et que mes Awliya ne sont pas malheureux. Celui qui rejette un de parmi eux au terme de la période de Mon serviteur Moussa, Mon aimé et mon élu, certes, celui qui renie le huitième renie tous mes Awliya.

Et ‘Ali est mon waliy et Mon soutien, celui sur les épaules de qui repose le poids de la Prophétie et à qui J’accorde de les prendre en charge. L’assassinera un démon arrogant. Il sera enterré dans la ville qu’a construite le serviteur pieux Dhur Qarnayn, à côté d’une des plus mauvaises de Mes créatures.

Certes, Je le réjouirai par son fils, Mohammad et son successeur après lui. Il est l’héritier de Mon Savoir, la source de Ma Sagesse, le lieu de Mon Secret et la preuve envers Mes Créatures. J’ai fait du Paradis sa demeure et Je lui ai accordé l’intercession au profit de septante de sa famille, tous méritent l’Enfer.

J’accorde le bonheur à son fils ‘Ali, Mon waliy, Mon défenseur et Mon témoin dans Ma Création, et le dépositaire de Ma Révélation.

Je ferai surgir de lui celui qui appellera à Ma Voie, le gardien de Ma Science, Al-Hassan.

Puis, J’accomplirai cela par son fils, la miséricorde pour les mondes, sur lui la perfection de Moïse, l’éclat splendide de ‘Issa, l’endurance de Job. Mes awliya, en son temps, seront humiliés. On s’offrira leurs têtes en cadeau comme ils s’offrent les têtes des turcs et des daylam. On les tuera et on les brûlera. Ils seront effrayés, terrorisés, terrifiés, la terre sera recouverte par leur sang. Il s’installera parmi leurs femmes les cris de malheur et d’affliction. Ceux-là sont vraiment mes awliya, par eux, Je repousse toute fitna aveugle très sombre. Grâce à eux, Je retiens les séismes, J’ôte le fardeau et les chaînes. Sur eux les prières de leur Seigneur, et la Miséricorde, et ce sont eux les guidés. »



Avis des grands savants sunnites sur Juwayni :

Dhahabi : Livre : Tadhkirat al Houfadz, page 1505 vol. 4 voir le lien :

http://islamport.com/d/1/trj/1/122/2776.html?zoom_highlightsub


الكتاب : تذكرة الحفاظ


(24) وسمعت من الامام المحدث الاوحد الاكمل فخر الاسلام صدر الدين ابراهيم بن محمد بن المؤيد بن حمويه الخراساني الجوينى شيخ الصوفية قدم علينا

[ طالب 1 ] حديث [ و 1 ] روى لنا عن رجلين من اصحاب المؤيد الطوسى، وكان شديد الاعتناء بالرواية وتحصيل الاجزاء [ حسن القراءة مليح الشكل مهيبا دينا صالحا، و 1 ] على يده اسلم غازان الملك، مات سنة اثنتين وعشرين وسبع مائة وله ثمان وسبعون سنة رحمه الله تعالى.


" J'ai entendu de l'imam, le connaisseur (al muhaddith), l'unique (al awhad), le plus parfait (al akmal), la fierté, la gloire de l'Islam (fakhro al Islam), Sadredine Ibrahim ibn Mohammed ibn al Muayyid ibn Hamwayh al Khorâsânî al Jûwaynî, le Sheykh du sufisme,

il est venu à nous pour obtenir un récit et il nous a narré (des récits) de deux hommes qui étaient des compagnons de Tûsî le Muayyid. Il (Jûwayni) était rigoureux (sévère, prudent) dans la collecte des récits, il possédait une bonne lecture, il avait une allure d'une personne élégante, religieuse, et bienfaisante. Par lui, le roi de Ghazân s'est converti à l'Islam, il décéda en l'an 722 à l'âge de 78 ans, qu'Allah lui accorde Sa Miséricorde. "


Et deuxièmement :

Al-'Asqalani nous rapporte ceci le concernant dans "ad-durar al kâmina fî a'yân al mi-a th-thâmina" vol.1 page 20:

http://islamport.com/d/1/trj/1/46/744.html

الكتاب : الدرر الكامنة في أعيان المئة الثامنة
المؤلف : ابن حجر العسقلاني
مصدر الكتاب : الوراق

[ الكتاب مرقم آليا غير موافق للمطبوع ]


إبراهيم بن محمد الجويني بن المؤيد بن حمويه الجويني صدر الدين أبو المجامع ابن سعد الدين الشافعي الصوفي ولد سنة 44 وسمع من عثمان بن الموفق صاحب المؤيد الطوسي

Ibrahim ibn Muhammed al Juwaynî ibn al Muayyid ibn Hamwayh ibn al Juwaynî, Sadredine abou al Majâmi' ibn Sa'd al Din le chafi'ite, le sûfîte né en l'an 644, il entendit (des récits) de Uthman al Muwaffaq le compagnon du Muayyid Tûsî ...

Il écouta au su de Ali Anjab, Abd-Samad Ibn Abî al Khayr, Ibn Abî Diniye, et beaucoup plus des gens de l'Irak, ceux de la Syrie et du Hijaz. Il en a extrait pour lui des traditions. Il entendit (des récits) du "Hela", Tabriz, Amal, Tabaristan, Shubak, al Quds, Kerbala,Qazvin (Caspienne), le Mashad de Ali et Baghdad.

Il a beaucoup voyagé, il s'est intéressé au (receuillement) de hadith, il a rédigé en obtenant des hadiths. Il a été religieux, respectueux, d'une allure élégante, et il possédait une belle lecture digne.

Grâce à lui, la contrée du Ghâzân s'est converti à l'Islam, il est arrivé à Damas en l'an 695 pour l'obtention des hadiths. En l'an 721 il est allé faire son Hadj et s'est uni avec Al-'Alâ-î.

http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=184091FatimaJuwayni0.jpg


http://img11.hostingpics.net/pics/670394FatimaJuwayni1.jpg


D'autres hadith de savants sunnites :

Le grand savant sunnite, Cheik Sulayman Balkhi (Qandozi) Hanafi dans son Yanabiu'l-Mawadda, ch 76 rapporte de Manaqib de Khawarizmi qui le note d’Asqa ibn Wathila Qarkhab, citant Jabir ibn Abdullah Ansari et également d’Abu'l-Fazl Shaibani qui le tient de Mohammad ibn Ibrahim Shafi'i mentionnant Jabir ibn Abdallah Ansari (un des compagnons du Prophète) relatant:

"Jundal ibn Jubair, un juif de Jundab est venu à la rencontre du Prophète et il l'interrogea au sujet du Tawhid.
Après avoir entendant sa réponse, l'homme est devenu musulman.

Il a dit à l’Envoyé, que la nuit précédente, il avait vu Moïse dans un rêve lui révélant: « Embrasse l'Islam aux mains du dernier des Prophètes, Muhammad et attache-toi à ses successeurs après lui. » Il remercia Allah de la bénédiction de l'Islam.

Alors, l'homme demanda à l’Envoyé de lui donner les noms de ses successeurs.

Le saint Prophète commença par : 'Mes successeurs sont au nombre de douze Imams.'

L’homme lui répondit qu'il avait vu cela inscrit dans le Torah.

Alors, Jabir ibn Abdallah Ansari a demandé au saint Prophète de lui révéler leurs noms et le Prophète continua: 'Le premier d'entre eux est le chef des successeurs, le père des Imams, Ali ibn Abi Talib, suivit alors de ses deux fils - Hasan et Husayn. O Jabir, Tu verras ces trois Hommes. Lorsque tu atteindras la dernière étape de ta vie, l’Imam Zainu'l-Abidin sera né et la dernière chose que tu auras de ce monde sera du lait. Accroche-toi ainsi à eux afin que l'ignorance ne puisse pas te tromper.'

L'homme lui a dit qu'il avait déjà vu cela dans la Torah et des écrits judaïques, il avait lu les noms d'Ali, d’Hasan et d’Husayn comme Elias, Shabbar et Shabbir.

Il demanda au Prophète de finir d’énumérer les noms des autres Imams.

Puis l’Envoyé épela les neuf Imams restants avec leurs épithètes: “Le dernier d’entre eux est le Mahdi, il sera toujours vivant, mais disparaîtra de ce monde. Il remplira le monde de justice et d’équité comme il fut plongé dans l'injustice et la tyrannie. Certes, le paradis est pour celui qui patiente pendant la période de son occultation. Le paradis est offert à ceux qui sont fermes dans leur amour pour lui. Ce sont ceux qu’Allah a félicité dans le Coran 'Ceux qui croient en invisible (2 :3) et tels sont les partisans d’Allah, les partisans d’Allah ne sont-ils pas les gagnants.'" (58:22)



Sheikhu'l-Islam Hamwaini (sunnite) rapporte de Salim ibn Qais qui relate ce qui suit:

“Pendant le califat d'Uthman, j'ai vu quelques Muhajirs et Ansars se réunir ensemble pour féliciter Ali. Ali resta silencieux, il était avec eux. Ils ont demandé à Ali de parler.

Il a dit: "Savez- vous que le Prophète nous a dit: ' Moi et ma progéniture sommes une lumière qui a existé 14.000 ans avant la création d'Adam? Lorsqu’Allah créa Adam, il a placé cette lumière dans son échine puis, il est descendu sur terre. Alors Allah plaça cette lumière dans Noé dans son arche, nous étions dans l'échine d'Abraham lorsqu’il était dans le feu, Nous avons traversé les temps dans des échines pures des pères et dans les utérus purs de mères, aucuns rapports, ni naissances n’ont été accomplis illégalement."

Ceux qui furent les premiers dans les batailles de Badr et de Hunain ont dit: "Oui, nous avons déjà entendu cela."Alors Ali a déclaré: "Pouvez-vous par serment témoigner qu’Allah m’a donné la préférence dans l'Islam que personne ne peut égaler à part moi?" Ils ont dit : "Oui, nous reconnaissons ceci."

Alors, Ali récita le verset du saint Coran: "et les premiers arrivés qui seront bien les premiers, voilà ceux qui seront les plus proche d’Allah." (56:10-11)

Ali continua: "lorsque ce verset a été révélé, les compagnons ont demandé au Prophète qui étaient les premiers. Le Messager a répondu qu’il est descendu aux prophètes et à leurs successeurs. L’Envoyé a dit: “Je suis le premier parmi tous les prophètes et Ali, mon wasi est aussi le premier parmi tous les successeurs."
Puis Ali prolongea son discours: "Le Coran nous mentionne: 'Obéissez à Allah et obéissez au Prophète et à ceux qui détiennent l'autorité parmi vous '(4:59) ainsi que le verset : 'Certes, votre Maître est Allah et son Prophète (Muhammad) et ceux qui croient, qui établissent la prière, s’acquittent de la zakat tout en s’inclinant.' (5:55), le verset : 'Pensez- vous que vous serez délaissés tant qu’Allah ne connaîtra pas ceux qui auront combattu et qui n’auront pas cherché d’alliés en dehors d’Allah, de son Prophète et des croyants.' (9:16) Allah, plus tard, a ordonné à Son Saint Prophète d’identifier ceux qui sont les uli'l-Amr (ceux qui détiennent l'autorité) comme il a expliqué le fonctionnement de la prière rituelle, le jeûne et le Hajj.

En conséquence de Ces ordres divins, à Ghadir-e-Khum, l’Envoyé m'a nommé au-dessus de sa communauté et a déclaré: ' O les gens ! quand Allah, Le Tout-Puissant m'a commissionné de la Prophétie, j'ai senti de l'appréhension, je savais que les Qoraish s'opposeraient à moi.'

Le Prophète continua : “O les gens, savez-vous qu'Allah est mon Maître ? Et que j'ai plus d’autorité sur les croyants que vous en ayez sur vous même?' Tous ont confirmé que l’Envoyé avait dit vrai, alors Il leur annonça: 'De qui je suis le maître, Ali est aussi son maître: O Allah soit l’ami de celui qui est son ami, et soit l’ennemi de celui qui est son ennemi.'

Alors Salman s'est levé et a demandé: 'O Prophète, quel est la signification de Maula pour Ali?' Le Prophète a répondu: '' L’autorité d'Ali est égale à la mienne. Pour qui j’ai plus d’autorité que vous en avez sur vous même, Ali est également cette même autorité.' Alors un verset descendit: 'Aujourd’hui, j’ai perfectionné pour vous votre religion, J’ai accompli ma faveur sur vous et choisit l'Islam comme religion.' (5:3)

Sur quoi, l’Envoyé prononça: 'Allah est le plus grand, Il a perfectionné la religion, a accompli sa faveur sur moi, est satisfait de ma Prophétie et nomma Ali le successeur après moi.'"

L’assistance interrogea le Messager: 'O Prophète, Prononce-nous les noms de tes successeurs ?'

Le Prophète les énuméra: 'Ils sont Ali, qui est mon frère, mon successeur, mon calife et le Maître de tous les croyants après moi puis ses fils, Hasan, Husayn et neuf Imams successifs proviendront de l’Imam Husayn. Le saint Coran est avec eux et ils sont avec le saint Coran. Ils ne se sépareront pas l’un de l’autre jusqu'à ce qu'ils me rejoignent à la fontaine de Kauthar.'"

Après l’enregistrement de ce rapport circonstancié, il a enregistré trois autres hadith mentionnés dans Manaqib relaté par Salim ibn Qais, Isa ibn Sirri et Mu'awiya expliquant que ceux qui détiennent l’autorité parmi nous sont les douze Imams de la famille du Prophète.




Cheik Sulayman Balkhi (Qandozi) Hanafi dans son Yanabiu'l-Mawadda, ch.76, qui le rapporte de Fara'idu s-Simtain de Hamwaini qui cite Mujahid, qui le tient d'Ibn Abbas :
« Un juif appelé Na'thal est venu chez le saint Prophète et lui a posé des questions sur Tawhid (unité d'Allah). Le saint Prophète a répondu à ses questions et le juif embrassa l'Islam. Alors le converti lui demanda: "O Messager, chaque prophète eut un wasi (successeur). Notre Messager, Moïse nomma Yusha ibn Nun. Quel est votre wasi?" Le saint Prophète lui répondit: "Mon successeur est Ali ibn Abi Talib, après Lui se sera Hasan et Husayn, puis de la descendance de Husayn, il y aura neuf Imams successifs de père en fils."

Na'thal redemanda les noms de ces Imams. Le Prophète lui révéla:"Après Husayn, il y aura son fils Ali, après sa mort son fils Muhammad, puis après sa mort lui succédera son fils Ja'far, puis après sa mort lui succédera son fils Musa, puis après sa mort lui succédera son fils Ali, puis après sa mort lui succédera son fils Muhammad, puis après sa mort lui succédera son fils Ali, puis après sa mort lui succédera son fils Hasan, puis lui succédera son fils Muhammad, le Mahdi sera le dernier Imam. Il y aura douze Imams."

Alors Na'thal prononça : "Je témoigne qu'il n'y a aucun dieu sauf Allah, que vous êtes son Messager. Je témoigne que les douze saints Imams sont vos successeurs après vous. Ce que vous m’avez dit est exactement la même chose enregistré dans nos livres et selon la volonté de Moïse."

Alors le Saint-Prophète dit: "Le paradis est pour celui qui les aime et leur obéit. L'enfer est pour celui qui est leurs est hostile et s'oppose à eux."

Na'thal récita alors quelques couplets: " Qu’Allah soit exalté, qu’Il verse ses bénédictions sur vous, O prophète choisi, la fierté des Bani Hashim. Allah nous a guidés grâce à vous et les douze saints Imams que vous avez énumérés. Certainement Allah les a purifiés et préservés de l'impureté. Celui qui les aime a réussi. Celui qui les déteste est perdant. Le dernier Imam éteindra la soif de l'altéré. Il est celui que le Monde attendra. L’Envoyé d'Allah et votre progéniture sont une bénédiction pour moi et pour tous les croyants. Ceux qui s’en détournent seront bientôt jetés dans l'enfer."


Dernière édition par Assiddiqa le Sam 25 Juin 2011 - 20:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fatimasiddiqa.over-blog.fr/
jafar313
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 214
Age : 35
Localisation : france
Réputation : -10
Points : 288
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Hadiths des Douze Imams dans les sources sunnites   Ven 17 Juin 2011 - 7:49

Assiddiqa a écrit:
Raconté par Jabir ibn Samura: -J'ai entendu le Prophète (s) qui disait: "Il y aura Douze Commandeurs." Il dit alors une phrase que je n'ai pas entendue. Mon père m'a dit: -Le Prophète a ajouté: "Ils seront tous de Quraysh."
[Sahih al-Bukhari (traduct.), Hadith: 9.329, Kitabul Ahkam;
Sahih al-Bukhari, (Arabe), 4:165, Kitabul Ahkam]


Le Prophète (s) a dit: "La Religion (l'Islam) continuera jusqu'à l'Heure (du Jour de la Résurrection), vous aurez Douze Califes, tous seront de Quraysh."
[Sahih Muslim, (traduct.), Chapitre DCCLIV, v3, p1010, Tradition #4483; Sahih Muslim (arabe), Kitab al-Imaara, 1980 Edition Arabie Saoudite, v3, p1453, Hadith #10]

Le fameux Savant Sunnite al-Dhahabi dit dans Tadhkirat al-Huffaz, vol. 4, p. 298, et Ibn Hajar al-'Asqalani dit dans al-Durar al-Kaminah, vol. 1, p. 67 que Sadruddin Ibrahim bin Muhammad bin al-Hamawayh al-Juwayni al-Shafi'i fut un rapporteur de Hadiths véridique.

Le même Al-Juwayni cite Abdullah ibn Abbas (r) citant le Prophète (s) qui disait, "Je suis le chef des Prophètes et Ali ibn Abi Talib est le chef des successeurs, et après moi mes successeurs seront douze, le premier d'entre eux est Ali ibn Abi Talib et le dernier d'entre eux sera Al Mahdi."

Qui sont ces Douze Successeurs du Prophète (s)?


Titre de l’ouvrage : Farâidu Simtain de Al-Juwayni (savant sunnite) (pp. 103-108)

L’Imam Sadiq a dit : « Mon père a dit à Jâbir Bnu ‘Abdillah Al-Ansari : « J’ai besoin de toi pour quelque chose, alors fais-moi savoir quand cela ne te dérange pas que nous soyons seuls pour que je puisse t’interroger à ce sujet.

Jâbir lui dit : « Quel que soit le moment qui te convient. »

Par la suite, mon père s’est retrouvé seul avec lui et lui dit : « Ô Jâbir, informe-moi au sujet de la tablette que tu as vue dans les mains de ma mère Fâtima, fille de l’Envoyé de Allah, et ce qu’elle t’a informé sur ce qui est écrit sur cette tablette.

Jâbir a dit : « Je prends Allah pour Témoin que je suis entré chez ta mère Fâtima dans la vie du Messager de Allah pour la féliciter de la naissance de Al-Hussein. J’ai vu alors dans sa main une tablette verte que je croyais être faite d’émeraude. Et j’y ai vu une écriture blanche qui ressemble à la lumière du Soleil. Puis, je lui ai dit : « Par ta mère et ton père, ô fille de l’Envoyé de Allah, qu’est-ce que cette tablette ? »

Elle dit : « Cette tablette est un tableau de la part de Allah à son Envoyé. Y est inscrit le nom de mon père et le nom de mon mari, et le nom de mes deux fils et le nom des successeurs (waçy) de parmi ma descendance. Mon père me l’a donnée pour m’annoncer la bonne nouvelle part cela (ce cadeau). »

Jâbir dit : « Puis, ta mère Fâtima me l’a donnée, je l’ai lue et je l’ai copiée. »

L’Imam Sadiq dit : « Alors mon père lui dit : Ô Jâbir ! Peux-tu me la montrer ? »

Il dit : « Oui. » Alors, mon père marcha avec lui jusqu’à la maison de Jâbir et il a ressorti à mon père un feuillet de parchemin.

Alors mon père lui dit : « Ô Jâbir, regarde dans ce que tu as écrit pendant que je te récite. »

Jâbir regarda alors dans son écrit, alors que mon père lui récitait. Il n’y avait même une lettre de différence.

Jâbir dit : « Je prends Allah pour Témoin que j’ai vu écrit ainsi dans la tablette :

« Bismillâhi Rahmâni Rahîm Ceci est un livre de Allâh, le Tout-Puissant, le Sage, destiné à Mohammad, Sa lumière, Son envoyé, Son intercédeur, Son guide vers Lui, un livre qui fut descendu par l’Esprit digne de confiance de chez le Seigneur des mondes, honore ô Mohammad Mes Noms, reconnais Mes bienfaits et ne les renie pas !

Car certes je suis Allah, il n’y a de dieu sauf Moi, le Briseur des oppresseurs, l’Humiliateur des injustes, l’Anéantisseur des arrogants, le Rétributeur le Jour du Jugement dernier, certes Je suis Allah, il n’y a de dieu que Moi !

Celui alors qui espère autre que Ma faveur (Grâce, Bienfait), et craint autre que Ma Justice, Je lui infligerai un châtiment que Je n’infligerai à quiconque de parmi les mondes. Alors c’est Moi seul que tu adoreras et c’est à Moi seul à Qui tu t’en remettras. Certes, Je n’ai envoyé de Prophète dont J’ai accompli ses jours et dont la vie est venue à son terme sans que Je ne lui désigne un successeur (waçy) et certes Je t’ai préféré aux prophètes et J’ai préféré ton successeur aux successeurs. Je T’ai donné généreusement tes deux lionceaux et petits-fils après lui, Hassan et Hussein. J’ai fait de Hassan la source de Ma Science au terme de la vie de son père, et J’ai fait de Hussein le gardien de Ma Révélation. Et Je lui ai offert le martyr. J’ai clos sa vie par le bonheur. Il est le meilleur de ceux qui sont morts en martyrs, et le plus élevé en degrés des martyrs. J’ai achevé en lui Ma Parole complète et J’ai déposé en lui Ma Preuve parfaite. Par l’attitude envers sa famille, Je récompense et Je punis.

Le premier d’entre eux est ‘Ali, le Maître des adorateurs, et l’ornement des amis (passés) de Allah.

Son fils qui ressemble à son grand-père, le loué, Mohammad, qui ouvre la voie de la science prolifique et qui est la source de Ma sagesse.

Périront ceux qui doutent du statut de Ja’far. Celui qui rejette sa parole est comme celui qui rejette Ma Parole. Certes, comme Je l’ai promis, J’offrirai une hospitalité excellente (le paradis) à Ja’far, il sera heureux de par Mon Action en faveur de ses partisans, ses défenseurs et ses amis.

J’ai choisi après lui Moussa, Je ferai ressurgir après lui des troubles (chaos) aveugles très sombres, parce que le fil de mon enseignement ne se coupe pas. Et Ma preuve ne peut passer inaperçue, et que mes Awliya ne sont pas malheureux. Celui qui rejette un de parmi eux au terme de la période de Mon serviteur Moussa, Mon aimé et mon élu, certes, celui qui renie le huitième renie tous mes Awliya.

Et ‘Ali est mon waliy et Mon soutien, celui sur les épaules de qui repose le poids de la Prophétie et à qui J’accorde de les prendre en charge. L’assassinera un démon arrogant. Il sera enterré dans la ville qu’a construite le serviteur pieux Dhur Qarnayn, à côté d’une des plus mauvaises de Mes créatures.

Certes, Je le réjouirai par son fils, Mohammad et son successeur après lui. Il est l’héritier de Mon Savoir, la source de Ma Sagesse, le lieu de Mon Secret et la preuve envers Mes Créatures. J’ai fait du Paradis sa demeure et Je lui ai accordé l’intercession au profit de septante de sa famille, tous méritent l’Enfer.

J’accorde le bonheur à son fils ‘Ali, Mon waliy, Mon défenseur et Mon témoin dans Ma Création, et le dépositaire de Ma Révélation.

Je ferai surgir de lui celui qui appellera à Ma Voie, le gardien de Ma Science, Al-Hassan.

Puis, J’accomplirai cela par son fils, la miséricorde pour les mondes, sur lui la perfection de Moïse, l’éclat splendide de ‘Issa, l’endurance de Job. Mes awliya, en son temps, seront humiliés. On s’offrira leurs têtes en cadeau comme ils s’offrent les têtes des turcs et des daylam. On les tuera et on les brûlera. Ils seront effrayés, terrorisés, terrifiés, la terre sera recouverte par leur sang. Il s’installera parmi leurs femmes les cris de malheur et d’affliction. Ceux-là sont vraiment mes awliya, par eux, Je repousse toute fitna aveugle très sombre. Grâce à eux, Je retiens les séismes, J’ôte le fardeau et les chaînes. Sur eux les prières de leur Seigneur, et la Miséricorde, et ce sont eux les guidés. »



Les Douze Imams ('alayhum salâm) dans les sources sunnites

Le grand savant sunnite, Cheik Sulayman Balkhi (Qandozi) Hanafi dans son Yanabiu'l-Mawadda, ch 76 rapporte de Manaqib de Khawarizmi qui le note d’Asqa ibn Wathila Qarkhab, citant Jabir ibn Abdullah Ansari et également d’Abu'l-Fazl Shaibani qui le tient de Mohammad ibn Ibrahim Shafi'i mentionnant Jabir ibn Abdallah Ansari (un des compagnons du Prophète) relatant:

"Jundal ibn Jubair, un juif de Jundab est venu à la rencontre du Prophète et il l'interrogea au sujet du Tawhid.
Après avoir entendant sa réponse, l'homme est devenu musulman.

Il a dit à l’Envoyé, que la nuit précédente, il avait vu Moïse dans un rêve lui révélant: « Embrasse l'Islam aux mains du dernier des Prophètes, Muhammad et attache-toi à ses successeurs après lui. » Il remercia Allah de la bénédiction de l'Islam.

Alors, l'homme demanda à l’Envoyé de lui donner les noms de ses successeurs.

Le saint Prophète commença par : 'Mes successeurs sont au nombre de douze Imams.'

L’homme lui répondit qu'il avait vu cela inscrit dans le Torah.

Alors, Jabir ibn Abdallah Ansari a demandé au saint Prophète de lui révéler leurs noms et le Prophète continua: 'Le premier d'entre eux est le chef des successeurs, le père des Imams, Ali ibn Abi Talib, suivit alors de ses deux fils - Hasan et Husayn. O Jabir, Tu verras ces trois Hommes. Lorsque tu atteindras la dernière étape de ta vie, l’Imam Zainu'l-Abidin sera né et la dernière chose que tu auras de ce monde sera du lait. Accroche-toi ainsi à eux afin que l'ignorance ne puisse pas te tromper.'

L'homme lui a dit qu'il avait déjà vu cela dans la Torah et des écrits judaïques, il avait lu les noms d'Ali, d’Hasan et d’Husayn comme Elias, Shabbar et Shabbir.

Il demanda au Prophète de finir d’énumérer les noms des autres Imams.

Puis l’Envoyé épela les neuf Imams restants avec leurs épithètes: “Le dernier d’entre eux est le Mahdi, il sera toujours vivant, mais disparaîtra de ce monde. Il remplira le monde de justice et d’équité comme il fut plongé dans l'injustice et la tyrannie. Certes, le paradis est pour celui qui patiente pendant la période de son occultation. Le paradis est offert à ceux qui sont fermes dans leur amour pour lui. Ce sont ceux qu’Allah a félicité dans le Coran 'Ceux qui croient en invisible (2 :3) et tels sont les partisans d’Allah, les partisans d’Allah ne sont-ils pas les gagnants.'" (58:22)



Sheikhu'l-Islam Hamwaini (sunnite) rapporte de Salim ibn Qais qui relate ce qui suit:

“Pendant le califat d'Uthman, j'ai vu quelques Muhajirs et Ansars se réunir ensemble pour féliciter Ali. Ali resta silencieux, il était avec eux. Ils ont demandé à Ali de parler.

Il a dit: "Savez- vous que le Prophète nous a dit: ' Moi et ma progéniture sommes une lumière qui a existé 14.000 ans avant la création d'Adam? Lorsqu’Allah créa Adam, il a placé cette lumière dans son échine puis, il est descendu sur terre. Alors Allah plaça cette lumière dans Noé dans son arche, nous étions dans l'échine d'Abraham lorsqu’il était dans le feu, Nous avons traversé les temps dans des échines pures des pères et dans les utérus purs de mères, aucuns rapports, ni naissances n’ont été accomplis illégalement."

Ceux qui furent les premiers dans les batailles de Badr et de Hunain ont dit: "Oui, nous avons déjà entendu cela."Alors Ali a déclaré: "Pouvez-vous par serment témoigner qu’Allah m’a donné la préférence dans l'Islam que personne ne peut égaler à part moi?" Ils ont dit : "Oui, nous reconnaissons ceci."

Alors, Ali récita le verset du saint Coran: "et les premiers arrivés qui seront bien les premiers, voilà ceux qui seront les plus proche d’Allah." (56:10-11)

Ali continua: "lorsque ce verset a été révélé, les compagnons ont demandé au Prophète qui étaient les premiers. Le Messager a répondu qu’il est descendu aux prophètes et à leurs successeurs. L’Envoyé a dit: “Je suis le premier parmi tous les prophètes et Ali, mon wasi est aussi le premier parmi tous les successeurs."
Puis Ali prolongea son discours: "Le Coran nous mentionne: 'Obéissez à Allah et obéissez au Prophète et à ceux qui détiennent l'autorité parmi vous '(4:59) ainsi que le verset : 'Certes, votre Maître est Allah et son Prophète (Muhammad) et ceux qui croient, qui établissent la prière, s’acquittent de la zakat tout en s’inclinant.' (5:55), le verset : 'Pensez- vous que vous serez délaissés tant qu’Allah ne connaîtra pas ceux qui auront combattu et qui n’auront pas cherché d’alliés en dehors d’Allah, de son Prophète et des croyants.' (9:16) Allah, plus tard, a ordonné à Son Saint Prophète d’identifier ceux qui sont les uli'l-Amr (ceux qui détiennent l'autorité) comme il a expliqué le fonctionnement de la prière rituelle, le jeûne et le Hajj.

En conséquence de Ces ordres divins, à Ghadir-e-Khum, l’Envoyé m'a nommé au-dessus de sa communauté et a déclaré: ' O les gens ! quand Allah, Le Tout-Puissant m'a commissionné de la Prophétie, j'ai senti de l'appréhension, je savais que les Qoraish s'opposeraient à moi.'

Le Prophète continua : “O les gens, savez-vous qu'Allah est mon Maître ? Et que j'ai plus d’autorité sur les croyants que vous en ayez sur vous même?' Tous ont confirmé que l’Envoyé avait dit vrai, alors Il leur annonça: 'De qui je suis le maître, Ali est aussi son maître: O Allah soit l’ami de celui qui est son ami, et soit l’ennemi de celui qui est son ennemi.'

Alors Salman s'est levé et a demandé: 'O Prophète, quel est la signification de Maula pour Ali?' Le Prophète a répondu: '' L’autorité d'Ali est égale à la mienne. Pour qui j’ai plus d’autorité que vous en avez sur vous même, Ali est également cette même autorité.' Alors un verset descendit: 'Aujourd’hui, j’ai perfectionné pour vous votre religion, J’ai accompli ma faveur sur vous et choisit l'Islam comme religion.' (5:3)

Sur quoi, l’Envoyé prononça: 'Allah est le plus grand, Il a perfectionné la religion, a accompli sa faveur sur moi, est satisfait de ma Prophétie et nomma Ali le successeur après moi.'"

L’assistance interrogea le Messager: 'O Prophète, Prononce-nous les noms de tes successeurs ?'

Le Prophète les énuméra: 'Ils sont Ali, qui est mon frère, mon successeur, mon calife et le Maître de tous les croyants après moi puis ses fils, Hasan, Husayn et neuf Imams successifs proviendront de l’Imam Husayn. Le saint Coran est avec eux et ils sont avec le saint Coran. Ils ne se sépareront pas l’un de l’autre jusqu'à ce qu'ils me rejoignent à la fontaine de Kauthar.'"

Après l’enregistrement de ce rapport circonstancié, il a enregistré trois autres hadith mentionnés dans Manaqib relaté par Salim ibn Qais, Isa ibn Sirri et Mu'awiya expliquant que ceux qui détiennent l’autorité parmi nous sont les douze Imams de la famille du Prophète.




Cheik Sulayman Balkhi (Qandozi) Hanafi dans son Yanabiu'l-Mawadda, ch.76, qui le rapporte de Fara'idu s-Simtain de Hamwaini qui cite Mujahid, qui le tient d'Ibn Abbas :
« Un juif appelé Na'thal est venu chez le saint Prophète et lui a posé des questions sur Tawhid (unité d'Allah). Le saint Prophète a répondu à ses questions et le juif embrassa l'Islam. Alors le converti lui demanda: "O Messager, chaque prophète eut un wasi (successeur). Notre Messager, Moïse nomma Yusha ibn Nun. Quel est votre wasi?" Le saint Prophète lui répondit: "Mon successeur est Ali ibn Abi Talib, après Lui se sera Hasan et Husayn, puis de la descendance de Husayn, il y aura neuf Imams successifs de père en fils."

Na'thal redemanda les noms de ces Imams. Le Prophète lui révéla:"Après Husayn, il y aura son fils Ali, après sa mort son fils Muhammad, puis après sa mort lui succédera son fils Ja'far, puis après sa mort lui succédera son fils Musa, puis après sa mort lui succédera son fils Ali, puis après sa mort lui succédera son fils Muhammad, puis après sa mort lui succédera son fils Ali, puis après sa mort lui succédera son fils Hasan, puis lui succédera son fils Muhammad, le Mahdi sera le dernier Imam. Il y aura douze Imams."

Alors Na'thal prononça : "Je témoigne qu'il n'y a aucun dieu sauf Allah, que vous êtes son Messager. Je témoigne que les douze saints Imams sont vos successeurs après vous. Ce que vous m’avez dit est exactement la même chose enregistré dans nos livres et selon la volonté de Moïse."

Alors le Saint-Prophète dit: "Le paradis est pour celui qui les aime et leur obéit. L'enfer est pour celui qui est leurs est hostile et s'oppose à eux."

Na'thal récita alors quelques couplets: " Qu’Allah soit exalté, qu’Il verse ses bénédictions sur vous, O prophète choisi, la fierté des Bani Hashim. Allah nous a guidés grâce à vous et les douze saints Imams que vous avez énumérés. Certainement Allah les a purifiés et préservés de l'impureté. Celui qui les aime a réussi. Celui qui les déteste est perdant. Le dernier Imam éteindra la soif de l'altéré. Il est celui que le Monde attendra. L’Envoyé d'Allah et votre progéniture sont une bénédiction pour moi et pour tous les croyants. Ceux qui s’en détournent seront bientôt jetés dans l'enfer."

et selon les sources chiites qui mentionnes tous califes, tu peut m'en citer???
Revenir en haut Aller en bas
Assiddiqa
Membre Spécial
Membre Spécial


Féminin Nombre de messages : 155
Age : 43
Réputation : 12
Points : 205
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Re: Hadiths des Douze Imams dans les sources sunnites   Ven 17 Juin 2011 - 9:37

.


Dernière édition par Assiddiqa le Jeu 23 Juin 2011 - 22:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fatimasiddiqa.over-blog.fr/
jafar313
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 214
Age : 35
Localisation : france
Réputation : -10
Points : 288
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Hadiths des Douze Imams dans les sources sunnites   Ven 17 Juin 2011 - 19:56

Assiddiqa a écrit:

Alors, Ja’bir Ibn Abdalla Al-Ansari se leva et dit : « Ô Messager de Allah ! et qui sont les Imams parmi la descendance de Ali Ibn Abi Talib ? »

Il dit : « Al-Hassan et Al-Houssein les deux nobles des gens du Paradis, puis le maître des adorateurs pendant son époque Ali Ibn Al-Houssein, puis Al-Baqir (pourfendeur de la science) Mohamned Ibn Ali, et tu vivra longtemps jusqu’à être son contemporain, alors si cela arrive salue-le de ma part, puis As-Sadiq Jaafar Ibn Mohamed, puis Al-Kadim Moussâ Ibn Jaafar, puis Ar-Rida Ali Ibn Moussâ, puis At-Taqi Mohammed Ibn Ali, puis An-Naqi Ali Ibn Mohammed, puis Az-Zaki Al-Hassan Ibn Ali, puis son fils Al-Qâ’im le Résurrecteur de la vérité Al-Mahdî de ma communauté, qui remplira la Terre d’équité et de justice comme elle a été remplie d’oppression et d’injustice. Ceux-là, Ô Jâbir, sont mes Califes et mes dépositaires de Ma science et mes enfants et le cercle réduit de mes proches, celui qui les obéit m’obéit et celui qui les désobéit me désobéit, et celui qui les nie ou nie un parmi eux me nie, avec eux Allah tient le Ciel pour ne pas tomber sur la Terre sauf avec la permission d’Allah, et avec eux Allah protège la Terre pour qu’elle ne s’agite sous ses habitants. »

machallah, le prophete saws a été très précis dans la citation des noms! as tu le scan de la page avec m'authentification du hadith?
Revenir en haut Aller en bas
Assiddiqa
Membre Spécial
Membre Spécial


Féminin Nombre de messages : 155
Age : 43
Réputation : 12
Points : 205
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Re: Hadiths des Douze Imams dans les sources sunnites   Ven 17 Juin 2011 - 21:38

http://www.al-shia.org/html/eng/books/hadith/al-kafi/part4/part4-ch126.htm

http://www.darolhadith.com/modules.php?name=Content&pa=byCat&cid=1

Chapter 126
The Statements and the Explicit Texts on Leadership with Divine Authority) of the Twelve Imams (a.s.)

1ـ عِدَّةٌ مِنْ أَصْحَابِنَا عَنْ أَحْمَدَ بْنِ مُحَمَّدٍ الْبَرْقِيِّ عَنْ أَبِي هَاشِمٍ دَاوُدَ بْنِ الْقَاسِمِ الْجَعْفَرِيِّ عَنْ أَبِي جَعْفَرٍ الثَّانِي (عَلَيْهِ السَّلام) قَالَ أَقْبَلَ أَمِيرُ الْمُؤْمِنِينَ (عَلَيْهِ السَّلام) وَمَعَهُ الْحَسَنُ بن علي (عَلَيْهما السَّلام) وَهُوَ مُتَّكِىٌ عَلَى يَدِ سَلْمَانَ فَدَخَلَ الْمَسْجِدَ الْحَرَامَ فَجَلَسَ إِذْ أَقْبَلَ رَجُلٌ حَسَنُ الْهَيْئَةِ وَاللِّبَاسِ فَسَلَّمَ عَلَى أَمِيرِ الْمُؤْمِنِينَ فَرَدَّ عَلَيْهِ السَّلامَ فَجَلَسَ ثُمَّ قَالَ يَا أَمِيرَ الْمُؤْمِنِينَ أَسْأَلُكَ عَنْ ثَلاثِ مَسَائِلَ إِنْ أَخْبَرْتَنِي بِهِنَّ عَلِمْتُ أَنَّ الْقَوْمَ رَكِبُوا مِنْ أَمْرِكَ مَا قُضِيَ عَلَيْهِمْ وَأَنْ لَيْسُوا بِمَأْمُونِينَ فِي دُنْيَاهُمْ وَآخِرَتِهِمْ وَإِنْ تَكُنِ الاخْرَى عَلِمْتُ أَنَّكَ وَهُمْ شَرَعٌ سَوَاءٌ فَقَالَ لَهُ أَمِيرُ الْمُؤْمِنِينَ (عَلَيْهِ السَّلام) سَلْنِي عَمَّا بَدَا لَكَ قَالَ أَخْبِرْنِي عَنِ الرَّجُلِ إِذَا نَامَ أَيْنَ تَذْهَبُ رُوحُهُ وَعَنِ الرَّجُلِ كَيْفَ يَذْكُرُ وَيَنْسَى وَعَنِ الرَّجُلِ كَيْفَ يُشْبِهُ وَلَدُهُ الاعْمَامَ وَالاخْوَالَ فَالْتَفَتَ أَمِيرُ الْمُؤْمِنِينَ (عَلَيْهِ السَّلام) إِلَى الْحَسَنِ فَقَالَ يَا أَبَا مُحَمَّدٍ أَجِبْهُ قَالَ فَأَجَابَهُ الْحَسَنُ (عَلَيْهِ السَّلام) فَقَالَ الرَّجُلُ أَشْهَدُ أَنْ لا إِلَهَ إِلا الله وَلَمْ أَزَلْ أَشْهَدُ بِهَا وَأَشْهَدُ أَنَّ مُحَمَّداً رَسُولُ الله وَلَمْ أَزَلْ أَشْهَدُ بِذَلِكَ وَأَشْهَدُ أَنَّكَ وَصِيُّ رَسُولِ الله (صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَآلِه) وَالْقَائِمُ بِحُجَّتِهِ وَأَشَارَ إِلَى أَمِيرِ الْمُؤْمِنِينَ وَلَمْ أَزَلْ أَشْهَدُ بِهَا وَأَشْهَدُ أَنَّكَ وَصِيُّهُ وَالْقَائِمُ بِحُجَّتِهِ وَأَشَارَ إِلَى الْحَسَنِ (عَلَيْهِ السَّلام) وَأَشْهَدُ أَنَّ الْحُسَيْنَ بْنَ عَلِيٍّ وَصِيُّ أَخِيهِ وَالْقَائِمُ بِحُجَّتِهِ بَعْدَهُ وَأَشْهَدُ عَلَى عَلِيِّ بْنِ الْحُسَيْنِ أَنَّهُ الْقَائِمُ بِأَمْرِ الْحُسَيْنِ بَعْدَهُ وَأَشْهَدُ عَلَى مُحَمَّدِ بْنِ عَلِيٍّ أَنَّهُ الْقَائِمُ بِأَمْرِ عَلِيِّ بْنِ الْحُسَيْنِ وَأَشْهَدُ عَلَى جَعْفَرِ بْنِ مُحَمَّدٍ بِأَنَّهُ الْقَائِمُ بِأَمْرِ مُحَمَّدٍ وَأَشْهَدُ عَلَى مُوسَى أَنَّهُ الْقَائِمُ بِأَمْرِ جَعْفَرِ بْنِ مُحَمَّدٍ وَأَشْهَدُ عَلَى عَلِيِّ بْنِ مُوسَى أَنَّهُ الْقَائِمُ بِأَمْرِ مُوسَى بْنِ جَعْفَرٍ وَأَشْهَدُ عَلَى مُحَمَّدِ بْنِ عَلِيٍّ أَنَّهُ الْقَائِمُ بِأَمْرِ عَلِيِّ بْنِ مُوسَى وَأَشْهَدُ عَلَى عَلِيِّ بْنِ مُحَمَّدٍ بِأَنَّهُ الْقَائِمُ بِأَمْرِ مُحَمَّدِ بْنِ عَلِيٍّ وَأَشْهَدُ عَلَى الْحَسَنِ بْنِ عَلِيٍّ بِأَنَّهُ الْقَائِمُ بِأَمْرِ عَلِيِّ بْنِ مُحَمَّدٍ وَأَشْهَدُ عَلَى رَجُلٍ مِنْ وُلْدِ الْحَسَنِ لا يُكَنَّى وَلا يُسَمَّى حَتَّى يَظْهَرَ أَمْرُهُ فَيَمْلاهَا عَدْلاً كَمَا مُلِئَتْ جَوْراً وَالسَّلامُ عَلَيْكَ يَا أَمِيرَ الْمُؤْمِنِينَ وَرَحْمَةُ الله وَبَرَكَاتُهُ ثُمَّ قَامَ فَمَضَى فَقَالَ أَمِيرُ الْمُؤْمِنِينَ يَا أَبَا مُحَمَّدٍ اتْبَعْهُ فَانْظُرْ أَيْنَ يَقْصِدُ فَخَرَجَ الْحَسَنُ بن علي (عَلَيْهما السَّلام) فَقَالَ مَا كَانَ إِلا أَنْ وَضَعَ رِجْلَهُ خَارِجاً مِنَ الْمَسْجِدِ فَمَا دَرَيْتُ أَيْنَ أَخَذَ مِنْ أَرْضِ الله فَرَجَعْتُ إِلَى أَمِيرِ الْمُؤْمِنِينَ (عَلَيْهِ السَّلام) فَأَعْلَمْتُهُ فَقَالَ يَا أَبَا مُحَمَّدٍ أَ تَعْرِفُهُ قُلْتُ الله وَرَسُولُهُ وَأَمِيرُ الْمُؤْمِنِينَ أَعْلَمُ قَالَ هُوَ الْخَضِرُ (عَلَيْهِ السَّلام).

1. A number of our people has narrated Ahmad ibn Muhammad al-Barqi from abu Hashim Dawud ibn al-Qasim al-Ja‘fari from abu Ja‘far al-Thani who has said the following.

"Once Amir al-Mu’minin Ali (a.s.) came with al-Hassan and al-Husayn and he was holding the hand of Salman for support. He entered the sacred Mosque in Makka and sat down. Then a good looking and well dressed man came. He offered the greeting of peace to Amir al-Mu’minin Ali (a.s.) who answered his greetings likewise and he sat down. He then said, "I will ask you three questions. If you would answer them I will acknowledge that the people who have acted against you in the matters of leadership after the Holy Prophet (s.a) they have acted against their own selves. Their actions have taken away peace from them in this world as well in the next life. If it would be otherwise, (you can answer) then you and those people will be the same."

Amir al-Mu’minin Ali (a.s.) said, "Ask whatever you would like."

He said, "Tell about the man who sleeps. Where does his spirit go?" Tell about the man, how he remembers and forgets? Tell me about the man how do his children become similar to the aunts and uncles?"

Amir al-Mu’minin Ali (a.s.) turned to al-Hassan and said, "O abu Muhammad, answer him." The narrator has said that al-Hassan answered his questions. The man then said, "I testify that there is no lord besides Allah and I continue to testify to this fact. I testify that Muhammad is the Messenger of Allah and I continue to testify to this fact I testify that you are the executor of the will of the Messenger of Allah and that you are the in charge of this task ((Leadership with Divine Authority) with His authorization." He pointed out to Amir al-Mu’minin (a.s.) with his hand. He then said, "I continue to testify to this fact."

"I testify that you are the executor of his (Amir al-Mu’minin’s (a.s.) will and the in charge of this task ((Leadership with Divine Authority) by His authorization after him (Amir al-Mu’minin (a.s.) " He pointed out with his hand to al-Hassan (a.s.). Then He then said, "I continue to testify to this fact."
"I testify that al-Husayn ibn Ali (a.s.) will be the executor of the will of his brother and the in charge of this task ((Leadership with Divine Authority) with His authorization after him.

"I testify in support of Ali ibn al-Husayn (a.s.) that he will be the in charge of the task of al-Husayn after him.
"I testify that Muhammad ibn Ali will be the in charge of the task of Ali ibn al-Husayn (a.s.) after him.
"I testify that Ja‘far ibn Muhammad (a.s.) will be the in charge of the task of Muhammad ibn Ali (a.s.).
"I testify that Musa will be the in charge of the task of Ja‘far ibn Muhammad after him.
"I testify that Ali ibn Musa will be the in charge of the task of Musa ibn Ja‘far (a.s.).
"I testify that Muhammad ibn Ali (a.s.) will be the in charge of the task of Ali ibn Musa (a.s.) after him.
"I testify that Ali ibn Muhammad will be the in charge of the task of Muhammad ibn Ali (a.s.) after him.
"I testify that al-Hassan ibn Ali (a.s.) will be the in charge of the task of Ali ibn Muhammad (a.s.) after him.
"I testify in support of a man from the children of al-Hassan who will not be mentioned by his Kunya (father or son of so and so) or his name until he will rise with Divine authority to fill the earth with justice after being filled with injustice.
"I offer you my greeting of peace O Amir al-Mu’minin (a.s.) and pray to Allah to grant you blessings and holiness."

He then stood up and left.

Amir al-Mu’minin (a.s.) said, "O abu Muhammad follow him and see where went." Al-Hassan ibn Ali (a.s.) went out to find out (and came back) and said, "As soon as he stepped out of the Mosque I could not figure out in which direction of the earth of Allah did he disappear. I returned to Amir al-Mu’minin (a.s.) and informed him." He said, "O abu Muhammad, do you know him?" I said, Allah, the Messenger of Allah and Amir al-Mu’minin (a.s.) know best." He said, "He was al-Khidr (a.s.) "

Voici dans Al-Kafi (source chiite), exactement le même hadith que celui rapporté par Juwayni, dans Faraïd Simtain (le savant sunnite)

en arabe - anglais

3ـ مُحَمَّدُ بْنُ يَحْيَى وَمُحَمَّدُ بْنُ عَبْدِ الله عَنْ عَبْدِ الله بْنِ جَعْفَرٍ عَنِ الْحَسَنِ بْنِ ظَرِيفٍ وَعَلِيُّ بْنُ مُحَمَّدٍ عَنْ صَالِحِ بْنِ أَبِي حَمَّادٍ عَنْ بَكْرِ بْنِ صَالِحٍ عَنْ عَبْدِ الرَّحْمَنِ بْنِ سَالِمٍ عَنْ أَبِي بَصِيرٍ عَنْ أَبِي عَبْدِ الله (عَلَيْهِ السَّلام) قَالَ قَالَ أَبِي لِجَابِرِ بْنِ عَبْدِ الله الانْصَارِيِّ إِنَّ لِي إِلَيْكَ حَاجَةً فَمَتَى يَخِفُّ عَلَيْكَ أَنْ أَخْلُوَ بِكَ فَأَسْأَلَكَ عَنْهَا فَقَالَ لَهُ جَابِرٌ أَيَّ الاوْقَاتِ أَحْبَبْتَهُ فَخَلا بِهِ فِي بَعْضِ الايَّامِ فَقَالَ لَهُ يَا جَابِرُ أَخْبِرْنِي عَنِ اللَّوْحِ الَّذِي رَأَيْتَهُ فِي يَدِ أُمِّي فَاطِمَةَ (عليها السلام) بِنْتِ رَسُولِ الله (صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَآلِه) وَمَا أَخْبَرَتْكَ بِهِ أُمِّي أَنَّهُ فِي ذَلِكَ اللَّوْحِ مَكْتُوبٌ فَقَالَ جَابِرٌ أَشْهَدُ بِالله أَنِّي دَخَلْتُ عَلَى أُمِّكَ فَاطِمَةَ (عليها السلام) فِي حَيَاةِ رَسُولِ الله (صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَآلِه) فَهَنَّيْتُهَا بِوِلادَةِ الْحُسَيْنِ وَرَأَيْتُ فِي يَدَيْهَا لَوْحاً أَخْضَرَ ظَنَنْتُ أَنَّهُ مِنْ زُمُرُّدٍ وَرَأَيْتُ فِيهِ كِتَاباً أَبْيَضَ شِبْهَ لَوْنِ الشَّمْسِ فَقُلْتُ لَهَا بِأَبِي وَأُمِّي يَا بِنْتَ رَسُولِ الله (صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَآلِه) مَا هَذَا اللَّوْحُ فَقَالَتْ هَذَا لَوْحٌ أَهْدَاهُ الله إِلَى رَسُولِهِ (صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَآلِه) فِيهِ اسْمُ أَبِي وَاسْمُ بَعْلِي وَاسْمُ ابْنَيَّ وَاسْمُ الاوْصِيَاءِ مِنْ وُلْدِي وَأَعْطَانِيهِ أَبِي لِيُبَشِّرَنِي بِذَلِكَ قَالَ جَابِرٌ فَأَعْطَتْنِيهِ أُمُّكَ فَاطِمَةُ (عليها السلام) فَقَرَأْتُهُ وَاسْتَنْسَخْتُهُ فَقَالَ لَهُ أَبِي فَهَلْ لَكَ يَا جَابِرُ أَنْ تَعْرِضَهُ عَلَيَّ قَالَ نَعَمْ فَمَشَى مَعَهُ أَبِي إِلَى مَنْزِلِ جَابِرٍ فَأَخْرَجَ صَحِيفَةً مِنْ رَقٍّ فَقَالَ يَا جَابِرُ انْظُرْ فِي كِتَابِكَ لاقْرَأَ أَنَا عَلَيْكَ فَنَظَرَ جَابِرٌ فِي نُسْخَةٍ فَقَرَأَهُ أَبِي فَمَا خَالَفَ حَرْفٌ حَرْفاً فَقَالَ جَابِرٌ فَأَشْهَدُ بِالله أَنِّي هَكَذَا رَأَيْتُهُ فِي اللَّوْحِ مَكْتُوباً بِسْمِ الله الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ هَذَا كِتَابٌ مِنَ الله الْعَزِيزِ الْحَكِيمِ لِمُحَمَّدٍ نَبِيِّهِ وَنُورِهِ وَسَفِيرِهِ وَحِجَابِهِ وَدَلِيلِهِ نَزَلَ بِهِ الرُّوحُ الامِينُ مِنْ عِنْدِ رَبِّ الْعَالَمِينَ عَظِّمْ يَا مُحَمَّدُ أَسْمَائِي وَاشْكُرْ نَعْمَائِي وَلا تَجْحَدْ آلائِي إِنِّي أَنَا الله لا إِلَهَ إِلا أَنَا قَاصِمُ الْجَبَّارِينَ وَمُدِيلُ الْمَظْلُومِينَ وَدَيَّانُ الدِّينِ إِنِّي أَنَا الله لا إِلَهَ إِلا أَنَا فَمَنْ رَجَا غَيْرَ فَضْلِي أَوْ خَافَ غَيْرَ عَدْلِي عَذَّبْتُهُ عَذَاباً لا أُعَذِّبُهُ أَحَداً مِنَ الْعَالَمِينَ فَإِيَّايَ فَاعْبُدْ وَعَلَيَّ فَتَوَكَّلْ إِنِّي لَمْ أَبْعَثْ نَبِيّاً فَأُكْمِلَتْ أَيَّامُهُ وَانْقَضَتْ مُدَّتُهُ إِلا جَعَلْتُ لَهُ وَصِيّاً وَإِنِّي فَضَّلْتُكَ عَلَى الانْبِيَاءِ وَفَضَّلْتُ وَصِيَّكَ عَلَى الاوْصِيَاءِ وَأَكْرَمْتُكَ بِشِبْلَيْكَ وَسِبْطَيْكَ حَسَنٍ وَحُسَيْنٍ فَجَعَلْتُ حَسَناً مَعْدِنَ عِلْمِي بَعْدَ انْقِضَاءِ مُدَّةِ أَبِيهِ وَجَعَلْتُ حُسَيْناً خَازِنَ وَحْيِي وَأَكْرَمْتُهُ بِالشَّهَادَةِ وَخَتَمْتُ لَهُ بِالسَّعَادَةِ فَهُوَ أَفْضَلُ مَنِ اسْتُشْهِدَ وَأَرْفَعُ الشُّهَدَاءِ دَرَجَةً جَعَلْتُ كَلِمَتِيَ التَّامَّةَ مَعَهُ وَحُجَّتِيَ الْبَالِغَةَ عِنْدَهُ بِعِتْرَتِهِ أُثِيبُ وَأُعَاقِبُ أَوَّلُهُمْ عَلِيٌّ سَيِّدُ الْعَابِدِينَ وَزَيْنُ أَوْلِيَائِيَ الْمَاضِينَ وَابْنُهُ شِبْهُ جَدِّهِ الْمَحْمُودِ مُحَمَّدٌ الْبَاقِرُ عِلْمِي وَالْمَعْدِنُ لِحِكْمَتِي سَيَهْلِكُ الْمُرْتَابُونَ فِي جَعْفَرٍ الرَّادُّ عَلَيْهِ كَالرَّادِّ عَلَيَّ حَقَّ الْقَوْلُ مِنِّي لاكْرِمَنَّ مَثْوَى جَعْفَرٍ وَلاسُرَّنَّهُ فِي أَشْيَاعِهِ وَأَنْصَارِهِ وَأَوْلِيَائِهِ أُتِيحَتْ بَعْدَهُ مُوسَى فِتْنَةٌ عَمْيَاءُ حِنْدِسٌ لانَّ خَيْطَ فَرْضِي لا يَنْقَطِعُ وَحُجَّتِي لا تَخْفَى وَأَنَّ أَوْلِيَائِي يُسْقَوْنَ بِالْكَأْسِ الاوْفَى مَنْ جَحَدَ وَاحِداً مِنْهُمْ فَقَدْ جَحَدَ نِعْمَتِي وَمَنْ غَيَّرَ آيَةً مِنْ كِتَابِي فَقَدِ افْتَرَى عَلَيَّ وَيْلٌ لِلْمُفْتَرِينَ الْجَاحِدِينَ عِنْدَ انْقِضَاءِ مُدَّةِ مُوسَى عَبْدِي وَحَبِيبِي وَخِيَرَتِي فِي عَلِيٍّ وَلِيِّي وَنَاصِرِي وَمَنْ أَضَعُ عَلَيْهِ أَعْبَاءَ النُّبُوَّةِ وَأَمْتَحِنُهُ بِالاضْطِلاعِ بِهَا يَقْتُلُهُ عِفْرِيتٌ مُسْتَكْبِرٌ يُدْفَنُ فِي الْمَدِينَةِ الَّتِي بَنَاهَا الْعَبْدُ الصَّالِحُ إِلَى جَنْبِ شَرِّ خَلْقِي حَقَّ الْقَوْلُ مِنِّي لاسُرَّنَّهُ بِمُحَمَّدٍ ابْنِهِ وَخَلِيفَتِهِ مِنْ بَعْدِهِ وَوَارِثِ عِلْمِهِ فَهُوَ مَعْدِنُ عِلْمِي وَمَوْضِعُ سِرِّي وَحُجَّتِي عَلَى خَلْقِي لا يُؤْمِنُ عَبْدٌ بِهِ إِلا جَعَلْتُ الْجَنَّةَ مَثْوَاهُ وَشَفَّعْتُهُ فِي سَبْعِينَ مِنْ أَهْلِ بَيْتِهِ كُلُّهُمْ قَدِ اسْتَوْجَبُوا النَّارَ وَأَخْتِمُ بِالسَّعَادَةِ لابْنِهِ عَلِيٍّ وَلِيِّي وَنَاصِرِي وَالشَّاهِدِ فِي خَلْقِي وَأَمِينِي عَلَى وَحْيِي أُخْرِجُ مِنْهُ الدَّاعِيَ إِلَى سَبِيلِي وَالْخَازِنَ لِعِلْمِيَ الْحَسَنَ وَأُكْمِلُ ذَلِكَ بِابْنِهِ م‏ح‏م‏د رَحْمَةً لِلْعَالَمِينَ عَلَيْهِ كَمَالُ مُوسَى وَبَهَاءُ عِيسَى وَصَبْرُ أَيُّوبَ فَيُذَلُّ أَوْلِيَائِي فِي زَمَانِهِ وَتُتَهَادَى رُءُوسُهُمْ كَمَا تُتَهَادَى رُءُوسُ التُّرْكِ وَالدَّيْلَمِ فَيُقْتَلُونَ وَيُحْرَقُونَ وَيَكُونُونَ خَائِفِينَ مَرْعُوبِينَ وَجِلِينَ تُصْبَغُ الارْضُ بِدِمَائِهِمْ وَيَفْشُو الْوَيْلُ وَالرَّنَّةُ فِي نِسَائِهِمْ أُولَئِكَ أَوْلِيَائِي حَقّاً بِهِمْ أَدْفَعُ كُلَّ فِتْنَةٍ عَمْيَاءَ حِنْدِسٍ وَبِهِمْ أَكْشِفُ الزَّلازِلَ وَأَدْفَعُ الاصَارَ وَالاغْلالَ أُولَئِكَ عَلَيْهِمْ صَلَوَاتٌ مِنْ رَبِّهِمْ وَرَحْمَةٌ وَأُولَئِكَ هُمُ الْمُهْتَدُونَ قَالَ عَبْدُ الرَّحْمَنِ بْنُ سَالِمٍ قَالَ أَبُو بَصِيرٍ لَوْ لَمْ تَسْمَعْ فِي دَهْرِكَ إِلا هَذَا الْحَدِيثَ لَكَفَاكَ فَصُنْهُ إِلا عَنْ أَهْلِهِ.

3. Muhammad ibn Yahya and Muhammad ibn ‘Abdallah have narrated from ‘Abdallah ibn Ja‘far from al-Hassan ibn Zarif and Ali ibn Muhammad from Salih ibn abu Hammad from Bakr ibn Salih from ‘Abd al-Rahman ibn Salim from abu Basir from abu ‘Abdallah (a.s.) who has said the following
"Once my father said to Jabir ibn ‘Abdallah al-Ansari, ‘I need your help in certain issue. When do you think it will be convenient for you we meet privately and I will ask you about it.?" He said, "Whenever you would like will be all right for me." One day when they met each other he said, "O Jabir, tell me about the tablet that you saw in the hand of my great-grandmother, Fatima (a.s.), daughter of the Messenger of Allah. Tell me of what she said toyou about the tablet and the writing on it?"
Jabir then said, "I ask Allah to testify (to the truth of what I experienced that day). Once I went to see your great grandmother Fatime (a.s.) in the life time of the Messenger of Allah. I congratulated for the birth of al-Husayn (a.s.). I saw in her hand a green tablet that I think was made of Emerald (precious gems). I saw on it a white writing that was shining like the color of sun. I then said to her, "May Allah take my soul and the souls of my parents in service for your cause, O daughter of the Messenger of Allah, what is this tablet?" She said, "This is a tablet that Allah has given as a gift to His Messenger. In it there is the name of my father, the name of my husband, the names of my two sons and the names of the executors of the wills of my (special) descendants. My father gave it to me as a gift and glad news." Jabir then said, "Your great grandmother (a.s.) then gave the tablet to me. I read it and made a copy of it." My father then said, "O Jabir can you show that copy (that made from the tablet) to me?" He said, "Yes, I can show it to you." My father went with him to his house and he brought to light a tablet of parchment. He then said, "O Jabir, look carefully at your writing to see how read it for you." Jabir then kept looking at his handwriting while my father read and his reading was exactly letter by letter the same as what Jabir had in his copy. Jabir theen said, "I ask Allah to testify to the truth of my words that this is what I saw was written on the tablet."

In the name of Allah, the Beneficent, the merciful

This a document from Allah, the Most Majestic, the Most Wise, for Muhammad, His Prophet (s.a), His light, His embassador, His barrier and His guide (for people). Jibril, the trusted spirit has brought from the Lord of the worlds. "O Muhammad acknowledge the greatness of My names and pay thanks for My bounties. Do not hide My favors. I am the Allah and there is no lord besides Me. I break down the transgressors and grant wealth to the oppressed. I am the One Who has established the religion. I am Allah. There is no lord besides I. Whoever would expect to receive any distinction from someone other than Me or have fear of the justice of someone other Me I will cause him to suffer a torment the like of which I would cause no one else of the creatures of the world to suffer. I must be worshipped and in Me you must trust.

I have not sent any prophet without, up on the completion of his days, appointing the executor of his will. I have given preference to you over the prophets and I have given preference to the executor of your will over the executors of the wills of the other prophets. I have granted you honor through your two brave grandsons, al-Hassan and al-Husayn. I have made al-Hassan to be the treasure of my knowledge after the completion of the time of his father. I have made al-Husayn to be the keeper of My revelation. I have granted him nobility through martyrdom and made his end triumphant. He will be the best of the martyrs and of the highest degree in the rank of the martyrs. I have kept My perfect word with him and My extremely clear authority and proof available for him. Through his descendant I will give good rewards or cause people to suffer torments. The first of them will Ali ibn al-Husayn, master of the worshippers, and the beauty of My friends of the past then his son who will be very similar to his grand father, the praised one, Muhammad al-Baqir, the one who will be very deeply founded in My knowledge and the source of wisdom from Me. Those who will have doubts about Ja‘far will soon be destroyed. Whoever would reject him would be like one who would reject Me. The true words have already come from Me that I will dignify the position of Ja‘far and will grant him joy and happiness for his followers, supporters and friends.

After him Musa will live at the time of a blind, confusing and dark mischief. (He will live among the people) because the system of obedience to Me does not break down and my authority (proof of My existence) does not remain obscure. The thirst (for knowledge and guidance) of my friends will be quenched with sufficient measure. Whoever would reject any of them he has rejected my favors. Whoever would change my signs and verses of my book he has excused with lies.

Woe is to those who would fabricate lies and reject (the truth) after the completion of the time of Musa, My servant, My beloved, My chosen one about Ali (al-Rida ). (Ali al-Rida) who is My wali (the one who possesses Divine Authority) My supporter, the one on whom I will place the task of prophet-hood and examine how he would deal with it. An arrogant devil will murder him. He will be buried in the city build by the virtuous servant (of Allah) next to the worst of My creature. The words of truth have already been established that I will grant him joy and happiness with the birth of his son, Muhammad, his successor and the heir of his knowledge. He is the the mine of My knowledge, the right place for My secrets and My authority over My creature. Whoever would believe in him I will make paradise his dwelling and will grant him the ability to intercede for seventy people from his family of whom everyone would have become subject to Hellfire.
I will make the end for his son, Ali, to arrive at salvation. Ali, is My wali (the one who possesses Divine Authority), My supporter, the testimony in My creatures and My trustee in My revelation. From him I will make to come out a preacher to My way and a treasure of My Knowledge, al-Hassan. I will complete it with his son (M.H.M.D.) a blessing for the worlds. In him will be found the perfection of Musa (Moses) the beauty of Jesus and the patience of Ayyub. My friends in his time will become weak. Their heads will be sent as gifts like the heads of the Turks and Daylam. They will be murdered and burned. They will live in fear, frightened and fearful. The earth will be stained with their blood and wailing and lamentations will become wide spread in their women. These will possess My authority and through them I will remove the blind and dark mischief. Through them I will remove uncertainties, sufferings and shackles. These are the ones upon whom the blessings and forgiveness of their Lord descend and they are the ones who provide guidance.

‘Abd al-Rahman ibn Salim has said that abu Basir said, "Even if you would hear no other Hadith expect this it will be enough for you. Protect it against everyone except the deserving people."


Dernière édition par Assiddiqa le Sam 25 Juin 2011 - 20:28, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fatimasiddiqa.over-blog.fr/
Assiddiqa
Membre Spécial
Membre Spécial


Féminin Nombre de messages : 155
Age : 43
Réputation : 12
Points : 205
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Pour les arabophones ou anglophones, voici Al-Kafi en ligne   Ven 17 Juin 2011 - 22:03

.


Dernière édition par Assiddiqa le Jeu 23 Juin 2011 - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fatimasiddiqa.over-blog.fr/
jafar313
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 214
Age : 35
Localisation : france
Réputation : -10
Points : 288
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Hadiths des Douze Imams dans les sources sunnites   Sam 18 Juin 2011 - 9:46

Assiddiqa a écrit:
http://www.al-shia.org/html/eng/books/hadith/al-kafi/part4/part4-ch126.htm

http://www.darolhadith.com/modules.php?name=Content&pa=byCat&cid=1

Chapter 126
The Statements and the Explicit Texts on Leadership with Divine Authority) of the Twelve Imams (a.s.)

1ـ عِدَّةٌ مِنْ أَصْحَابِنَا عَنْ أَحْمَدَ بْنِ مُحَمَّدٍ الْبَرْقِيِّ عَنْ أَبِي هَاشِمٍ دَاوُدَ بْنِ الْقَاسِمِ الْجَعْفَرِيِّ عَنْ أَبِي جَعْفَرٍ الثَّانِي (عَلَيْهِ السَّلام) قَالَ أَقْبَلَ أَمِيرُ الْمُؤْمِنِينَ (عَلَيْهِ السَّلام) وَمَعَهُ الْحَسَنُ بن علي (عَلَيْهما السَّلام) وَهُوَ مُتَّكِىٌ عَلَى يَدِ سَلْمَانَ فَدَخَلَ الْمَسْجِدَ الْحَرَامَ فَجَلَسَ إِذْ أَقْبَلَ رَجُلٌ حَسَنُ الْهَيْئَةِ وَاللِّبَاسِ فَسَلَّمَ عَلَى أَمِيرِ الْمُؤْمِنِينَ فَرَدَّ عَلَيْهِ السَّلامَ فَجَلَسَ ثُمَّ قَالَ يَا أَمِيرَ الْمُؤْمِنِينَ أَسْأَلُكَ عَنْ ثَلاثِ مَسَائِلَ إِنْ أَخْبَرْتَنِي بِهِنَّ عَلِمْتُ أَنَّ الْقَوْمَ رَكِبُوا مِنْ أَمْرِكَ مَا قُضِيَ عَلَيْهِمْ وَأَنْ لَيْسُوا بِمَأْمُونِينَ فِي دُنْيَاهُمْ وَآخِرَتِهِمْ وَإِنْ تَكُنِ الاخْرَى عَلِمْتُ أَنَّكَ وَهُمْ شَرَعٌ سَوَاءٌ فَقَالَ لَهُ أَمِيرُ الْمُؤْمِنِينَ (عَلَيْهِ السَّلام) سَلْنِي عَمَّا بَدَا لَكَ قَالَ أَخْبِرْنِي عَنِ الرَّجُلِ إِذَا نَامَ أَيْنَ تَذْهَبُ رُوحُهُ وَعَنِ الرَّجُلِ كَيْفَ يَذْكُرُ وَيَنْسَى وَعَنِ الرَّجُلِ كَيْفَ يُشْبِهُ وَلَدُهُ الاعْمَامَ وَالاخْوَالَ فَالْتَفَتَ أَمِيرُ الْمُؤْمِنِينَ (عَلَيْهِ السَّلام) إِلَى الْحَسَنِ فَقَالَ يَا أَبَا مُحَمَّدٍ أَجِبْهُ قَالَ فَأَجَابَهُ الْحَسَنُ (عَلَيْهِ السَّلام) فَقَالَ الرَّجُلُ أَشْهَدُ أَنْ لا إِلَهَ إِلا الله وَلَمْ أَزَلْ أَشْهَدُ بِهَا وَأَشْهَدُ أَنَّ مُحَمَّداً رَسُولُ الله وَلَمْ أَزَلْ أَشْهَدُ بِذَلِكَ وَأَشْهَدُ أَنَّكَ وَصِيُّ رَسُولِ الله (صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَآلِه) وَالْقَائِمُ بِحُجَّتِهِ وَأَشَارَ إِلَى أَمِيرِ الْمُؤْمِنِينَ وَلَمْ أَزَلْ أَشْهَدُ بِهَا وَأَشْهَدُ أَنَّكَ وَصِيُّهُ وَالْقَائِمُ بِحُجَّتِهِ وَأَشَارَ إِلَى الْحَسَنِ (عَلَيْهِ السَّلام) وَأَشْهَدُ أَنَّ الْحُسَيْنَ بْنَ عَلِيٍّ وَصِيُّ أَخِيهِ وَالْقَائِمُ بِحُجَّتِهِ بَعْدَهُ وَأَشْهَدُ عَلَى عَلِيِّ بْنِ الْحُسَيْنِ أَنَّهُ الْقَائِمُ بِأَمْرِ الْحُسَيْنِ بَعْدَهُ وَأَشْهَدُ عَلَى مُحَمَّدِ بْنِ عَلِيٍّ أَنَّهُ الْقَائِمُ بِأَمْرِ عَلِيِّ بْنِ الْحُسَيْنِ وَأَشْهَدُ عَلَى جَعْفَرِ بْنِ مُحَمَّدٍ بِأَنَّهُ الْقَائِمُ بِأَمْرِ مُحَمَّدٍ وَأَشْهَدُ عَلَى مُوسَى أَنَّهُ الْقَائِمُ بِأَمْرِ جَعْفَرِ بْنِ مُحَمَّدٍ وَأَشْهَدُ عَلَى عَلِيِّ بْنِ مُوسَى أَنَّهُ الْقَائِمُ بِأَمْرِ مُوسَى بْنِ جَعْفَرٍ وَأَشْهَدُ عَلَى مُحَمَّدِ بْنِ عَلِيٍّ أَنَّهُ الْقَائِمُ بِأَمْرِ عَلِيِّ بْنِ مُوسَى وَأَشْهَدُ عَلَى عَلِيِّ بْنِ مُحَمَّدٍ بِأَنَّهُ الْقَائِمُ بِأَمْرِ مُحَمَّدِ بْنِ عَلِيٍّ وَأَشْهَدُ عَلَى الْحَسَنِ بْنِ عَلِيٍّ بِأَنَّهُ الْقَائِمُ بِأَمْرِ عَلِيِّ بْنِ مُحَمَّدٍ وَأَشْهَدُ عَلَى رَجُلٍ مِنْ وُلْدِ الْحَسَنِ لا يُكَنَّى وَلا يُسَمَّى حَتَّى يَظْهَرَ أَمْرُهُ فَيَمْلاهَا عَدْلاً كَمَا مُلِئَتْ جَوْراً وَالسَّلامُ عَلَيْكَ يَا أَمِيرَ الْمُؤْمِنِينَ وَرَحْمَةُ الله وَبَرَكَاتُهُ ثُمَّ قَامَ فَمَضَى فَقَالَ أَمِيرُ الْمُؤْمِنِينَ يَا أَبَا مُحَمَّدٍ اتْبَعْهُ فَانْظُرْ أَيْنَ يَقْصِدُ فَخَرَجَ الْحَسَنُ بن علي (عَلَيْهما السَّلام) فَقَالَ مَا كَانَ إِلا أَنْ وَضَعَ رِجْلَهُ خَارِجاً مِنَ الْمَسْجِدِ فَمَا دَرَيْتُ أَيْنَ أَخَذَ مِنْ أَرْضِ الله فَرَجَعْتُ إِلَى أَمِيرِ الْمُؤْمِنِينَ (عَلَيْهِ السَّلام) فَأَعْلَمْتُهُ فَقَالَ يَا أَبَا مُحَمَّدٍ أَ تَعْرِفُهُ قُلْتُ الله وَرَسُولُهُ وَأَمِيرُ الْمُؤْمِنِينَ أَعْلَمُ قَالَ هُوَ الْخَضِرُ (عَلَيْهِ السَّلام).

1. A number of our people has narrated Ahmad ibn Muhammad al-Barqi from abu Hashim Dawud ibn al-Qasim al-Ja‘fari from abu Ja‘far al-Thani who has said the following.

"Once Amir al-Mu’minin Ali (a.s.) came with al-Hassan and al-Husayn and he was holding the hand of Salman for support. He entered the sacred Mosque in Makka and sat down. Then a good looking and well dressed man came. He offered the greeting of peace to Amir al-Mu’minin Ali (a.s.) who answered his greetings likewise and he sat down. He then said, "I will ask you three questions. If you would answer them I will acknowledge that the people who have acted against you in the matters of leadership after the Holy Prophet (s.a) they have acted against their own selves. Their actions have taken away peace from them in this world as well in the next life. If it would be otherwise, (you can answer) then you and those people will be the same."

Amir al-Mu’minin Ali (a.s.) said, "Ask whatever you would like."

He said, "Tell about the man who sleeps. Where does his spirit go?" Tell about the man, how he remembers and forgets? Tell me about the man how do his children become similar to the aunts and uncles?"

Amir al-Mu’minin Ali (a.s.) turned to al-Hassan and said, "O abu Muhammad, answer him." The narrator has said that al-Hassan answered his questions. The man then said, "I testify that there is no lord besides Allah and I continue to testify to this fact. I testify that Muhammad is the Messenger of Allah and I continue to testify to this fact I testify that you are the executor of the will of the Messenger of Allah and that you are the in charge of this task ((Leadership with Divine Authority) with His authorization." He pointed out to Amir al-Mu’minin (a.s.) with his hand. He then said, "I continue to testify to this fact."

"I testify that you are the executor of his (Amir al-Mu’minin’s (a.s.) will and the in charge of this task ((Leadership with Divine Authority) by His authorization after him (Amir al-Mu’minin (a.s.) " He pointed out with his hand to al-Hassan (a.s.). Then He then said, "I continue to testify to this fact."
"I testify that al-Husayn ibn Ali (a.s.) will be the executor of the will of his brother and the in charge of this task ((Leadership with Divine Authority) with His authorization after him.

"I testify in support of Ali ibn al-Husayn (a.s.) that he will be the in charge of the task of al-Husayn after him.
"I testify that Muhammad ibn Ali will be the in charge of the task of Ali ibn al-Husayn (a.s.) after him.
"I testify that Ja‘far ibn Muhammad (a.s.) will be the in charge of the task of Muhammad ibn Ali (a.s.).
"I testify that Musa will be the in charge of the task of Ja‘far ibn Muhammad after him.
"I testify that Ali ibn Musa will be the in charge of the task of Musa ibn Ja‘far (a.s.).
"I testify that Muhammad ibn Ali (a.s.) will be the in charge of the task of Ali ibn Musa (a.s.) after him.
"I testify that Ali ibn Muhammad will be the in charge of the task of Muhammad ibn Ali (a.s.) after him.
"I testify that al-Hassan ibn Ali (a.s.) will be the in charge of the task of Ali ibn Muhammad (a.s.) after him.
"I testify in support of a man from the children of al-Hassan who will not be mentioned by his Kunya (father or son of so and so) or his name until he will rise with Divine authority to fill the earth with justice after being filled with injustice.
"I offer you my greeting of peace O Amir al-Mu’minin (a.s.) and pray to Allah to grant you blessings and holiness."

He then stood up and left.

Amir al-Mu’minin (a.s.) said, "O abu Muhammad follow him and see where went." Al-Hassan ibn Ali (a.s.) went out to find out (and came back) and said, "As soon as he stepped out of the Mosque I could not figure out in which direction of the earth of Allah did he disappear. I returned to Amir al-Mu’minin (a.s.) and informed him." He said, "O abu Muhammad, do you know him?" I said, Allah, the Messenger of Allah and Amir al-Mu’minin (a.s.) know best." He said, "He was al-Khidr (a.s.) "

Voici le même hadith dans Al-Kafi, que celui traduit de Juwayni (sources sunnite)
en arabe - anglais - français

3ـ مُحَمَّدُ بْنُ يَحْيَى وَمُحَمَّدُ بْنُ عَبْدِ الله عَنْ عَبْدِ الله بْنِ جَعْفَرٍ عَنِ الْحَسَنِ بْنِ ظَرِيفٍ وَعَلِيُّ بْنُ مُحَمَّدٍ عَنْ صَالِحِ بْنِ أَبِي حَمَّادٍ عَنْ بَكْرِ بْنِ صَالِحٍ عَنْ عَبْدِ الرَّحْمَنِ بْنِ سَالِمٍ عَنْ أَبِي بَصِيرٍ عَنْ أَبِي عَبْدِ الله (عَلَيْهِ السَّلام) قَالَ قَالَ أَبِي لِجَابِرِ بْنِ عَبْدِ الله الانْصَارِيِّ إِنَّ لِي إِلَيْكَ حَاجَةً فَمَتَى يَخِفُّ عَلَيْكَ أَنْ أَخْلُوَ بِكَ فَأَسْأَلَكَ عَنْهَا فَقَالَ لَهُ جَابِرٌ أَيَّ الاوْقَاتِ أَحْبَبْتَهُ فَخَلا بِهِ فِي بَعْضِ الايَّامِ فَقَالَ لَهُ يَا جَابِرُ أَخْبِرْنِي عَنِ اللَّوْحِ الَّذِي رَأَيْتَهُ فِي يَدِ أُمِّي فَاطِمَةَ (عليها السلام) بِنْتِ رَسُولِ الله (صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَآلِه) وَمَا أَخْبَرَتْكَ بِهِ أُمِّي أَنَّهُ فِي ذَلِكَ اللَّوْحِ مَكْتُوبٌ فَقَالَ جَابِرٌ أَشْهَدُ بِالله أَنِّي دَخَلْتُ عَلَى أُمِّكَ فَاطِمَةَ (عليها السلام) فِي حَيَاةِ رَسُولِ الله (صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَآلِه) فَهَنَّيْتُهَا بِوِلادَةِ الْحُسَيْنِ وَرَأَيْتُ فِي يَدَيْهَا لَوْحاً أَخْضَرَ ظَنَنْتُ أَنَّهُ مِنْ زُمُرُّدٍ وَرَأَيْتُ فِيهِ كِتَاباً أَبْيَضَ شِبْهَ لَوْنِ الشَّمْسِ فَقُلْتُ لَهَا بِأَبِي وَأُمِّي يَا بِنْتَ رَسُولِ الله (صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَآلِه) مَا هَذَا اللَّوْحُ فَقَالَتْ هَذَا لَوْحٌ أَهْدَاهُ الله إِلَى رَسُولِهِ (صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَآلِه) فِيهِ اسْمُ أَبِي وَاسْمُ بَعْلِي وَاسْمُ ابْنَيَّ وَاسْمُ الاوْصِيَاءِ مِنْ وُلْدِي وَأَعْطَانِيهِ أَبِي لِيُبَشِّرَنِي بِذَلِكَ قَالَ جَابِرٌ فَأَعْطَتْنِيهِ أُمُّكَ فَاطِمَةُ (عليها السلام) فَقَرَأْتُهُ وَاسْتَنْسَخْتُهُ فَقَالَ لَهُ أَبِي فَهَلْ لَكَ يَا جَابِرُ أَنْ تَعْرِضَهُ عَلَيَّ قَالَ نَعَمْ فَمَشَى مَعَهُ أَبِي إِلَى مَنْزِلِ جَابِرٍ فَأَخْرَجَ صَحِيفَةً مِنْ رَقٍّ فَقَالَ يَا جَابِرُ انْظُرْ فِي كِتَابِكَ لاقْرَأَ أَنَا عَلَيْكَ فَنَظَرَ جَابِرٌ فِي نُسْخَةٍ فَقَرَأَهُ أَبِي فَمَا خَالَفَ حَرْفٌ حَرْفاً فَقَالَ جَابِرٌ فَأَشْهَدُ بِالله أَنِّي هَكَذَا رَأَيْتُهُ فِي اللَّوْحِ مَكْتُوباً بِسْمِ الله الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ هَذَا كِتَابٌ مِنَ الله الْعَزِيزِ الْحَكِيمِ لِمُحَمَّدٍ نَبِيِّهِ وَنُورِهِ وَسَفِيرِهِ وَحِجَابِهِ وَدَلِيلِهِ نَزَلَ بِهِ الرُّوحُ الامِينُ مِنْ عِنْدِ رَبِّ الْعَالَمِينَ عَظِّمْ يَا مُحَمَّدُ أَسْمَائِي وَاشْكُرْ نَعْمَائِي وَلا تَجْحَدْ آلائِي إِنِّي أَنَا الله لا إِلَهَ إِلا أَنَا قَاصِمُ الْجَبَّارِينَ وَمُدِيلُ الْمَظْلُومِينَ وَدَيَّانُ الدِّينِ إِنِّي أَنَا الله لا إِلَهَ إِلا أَنَا فَمَنْ رَجَا غَيْرَ فَضْلِي أَوْ خَافَ غَيْرَ عَدْلِي عَذَّبْتُهُ عَذَاباً لا أُعَذِّبُهُ أَحَداً مِنَ الْعَالَمِينَ فَإِيَّايَ فَاعْبُدْ وَعَلَيَّ فَتَوَكَّلْ إِنِّي لَمْ أَبْعَثْ نَبِيّاً فَأُكْمِلَتْ أَيَّامُهُ وَانْقَضَتْ مُدَّتُهُ إِلا جَعَلْتُ لَهُ وَصِيّاً وَإِنِّي فَضَّلْتُكَ عَلَى الانْبِيَاءِ وَفَضَّلْتُ وَصِيَّكَ عَلَى الاوْصِيَاءِ وَأَكْرَمْتُكَ بِشِبْلَيْكَ وَسِبْطَيْكَ حَسَنٍ وَحُسَيْنٍ فَجَعَلْتُ حَسَناً مَعْدِنَ عِلْمِي بَعْدَ انْقِضَاءِ مُدَّةِ أَبِيهِ وَجَعَلْتُ حُسَيْناً خَازِنَ وَحْيِي وَأَكْرَمْتُهُ بِالشَّهَادَةِ وَخَتَمْتُ لَهُ بِالسَّعَادَةِ فَهُوَ أَفْضَلُ مَنِ اسْتُشْهِدَ وَأَرْفَعُ الشُّهَدَاءِ دَرَجَةً جَعَلْتُ كَلِمَتِيَ التَّامَّةَ مَعَهُ وَحُجَّتِيَ الْبَالِغَةَ عِنْدَهُ بِعِتْرَتِهِ أُثِيبُ وَأُعَاقِبُ أَوَّلُهُمْ عَلِيٌّ سَيِّدُ الْعَابِدِينَ وَزَيْنُ أَوْلِيَائِيَ الْمَاضِينَ وَابْنُهُ شِبْهُ جَدِّهِ الْمَحْمُودِ مُحَمَّدٌ الْبَاقِرُ عِلْمِي وَالْمَعْدِنُ لِحِكْمَتِي سَيَهْلِكُ الْمُرْتَابُونَ فِي جَعْفَرٍ الرَّادُّ عَلَيْهِ كَالرَّادِّ عَلَيَّ حَقَّ الْقَوْلُ مِنِّي لاكْرِمَنَّ مَثْوَى جَعْفَرٍ وَلاسُرَّنَّهُ فِي أَشْيَاعِهِ وَأَنْصَارِهِ وَأَوْلِيَائِهِ أُتِيحَتْ بَعْدَهُ مُوسَى فِتْنَةٌ عَمْيَاءُ حِنْدِسٌ لانَّ خَيْطَ فَرْضِي لا يَنْقَطِعُ وَحُجَّتِي لا تَخْفَى وَأَنَّ أَوْلِيَائِي يُسْقَوْنَ بِالْكَأْسِ الاوْفَى مَنْ جَحَدَ وَاحِداً مِنْهُمْ فَقَدْ جَحَدَ نِعْمَتِي وَمَنْ غَيَّرَ آيَةً مِنْ كِتَابِي فَقَدِ افْتَرَى عَلَيَّ وَيْلٌ لِلْمُفْتَرِينَ الْجَاحِدِينَ عِنْدَ انْقِضَاءِ مُدَّةِ مُوسَى عَبْدِي وَحَبِيبِي وَخِيَرَتِي فِي عَلِيٍّ وَلِيِّي وَنَاصِرِي وَمَنْ أَضَعُ عَلَيْهِ أَعْبَاءَ النُّبُوَّةِ وَأَمْتَحِنُهُ بِالاضْطِلاعِ بِهَا يَقْتُلُهُ عِفْرِيتٌ مُسْتَكْبِرٌ يُدْفَنُ فِي الْمَدِينَةِ الَّتِي بَنَاهَا الْعَبْدُ الصَّالِحُ إِلَى جَنْبِ شَرِّ خَلْقِي حَقَّ الْقَوْلُ مِنِّي لاسُرَّنَّهُ بِمُحَمَّدٍ ابْنِهِ وَخَلِيفَتِهِ مِنْ بَعْدِهِ وَوَارِثِ عِلْمِهِ فَهُوَ مَعْدِنُ عِلْمِي وَمَوْضِعُ سِرِّي وَحُجَّتِي عَلَى خَلْقِي لا يُؤْمِنُ عَبْدٌ بِهِ إِلا جَعَلْتُ الْجَنَّةَ مَثْوَاهُ وَشَفَّعْتُهُ فِي سَبْعِينَ مِنْ أَهْلِ بَيْتِهِ كُلُّهُمْ قَدِ اسْتَوْجَبُوا النَّارَ وَأَخْتِمُ بِالسَّعَادَةِ لابْنِهِ عَلِيٍّ وَلِيِّي وَنَاصِرِي وَالشَّاهِدِ فِي خَلْقِي وَأَمِينِي عَلَى وَحْيِي أُخْرِجُ مِنْهُ الدَّاعِيَ إِلَى سَبِيلِي وَالْخَازِنَ لِعِلْمِيَ الْحَسَنَ وَأُكْمِلُ ذَلِكَ بِابْنِهِ م‏ح‏م‏د رَحْمَةً لِلْعَالَمِينَ عَلَيْهِ كَمَالُ مُوسَى وَبَهَاءُ عِيسَى وَصَبْرُ أَيُّوبَ فَيُذَلُّ أَوْلِيَائِي فِي زَمَانِهِ وَتُتَهَادَى رُءُوسُهُمْ كَمَا تُتَهَادَى رُءُوسُ التُّرْكِ وَالدَّيْلَمِ فَيُقْتَلُونَ وَيُحْرَقُونَ وَيَكُونُونَ خَائِفِينَ مَرْعُوبِينَ وَجِلِينَ تُصْبَغُ الارْضُ بِدِمَائِهِمْ وَيَفْشُو الْوَيْلُ وَالرَّنَّةُ فِي نِسَائِهِمْ أُولَئِكَ أَوْلِيَائِي حَقّاً بِهِمْ أَدْفَعُ كُلَّ فِتْنَةٍ عَمْيَاءَ حِنْدِسٍ وَبِهِمْ أَكْشِفُ الزَّلازِلَ وَأَدْفَعُ الاصَارَ وَالاغْلالَ أُولَئِكَ عَلَيْهِمْ صَلَوَاتٌ مِنْ رَبِّهِمْ وَرَحْمَةٌ وَأُولَئِكَ هُمُ الْمُهْتَدُونَ قَالَ عَبْدُ الرَّحْمَنِ بْنُ سَالِمٍ قَالَ أَبُو بَصِيرٍ لَوْ لَمْ تَسْمَعْ فِي دَهْرِكَ إِلا هَذَا الْحَدِيثَ لَكَفَاكَ فَصُنْهُ إِلا عَنْ أَهْلِهِ.

3. Muhammad ibn Yahya and Muhammad ibn ‘Abdallah have narrated from ‘Abdallah ibn Ja‘far from al-Hassan ibn Zarif and Ali ibn Muhammad from Salih ibn abu Hammad from Bakr ibn Salih from ‘Abd al-Rahman ibn Salim from abu Basir from abu ‘Abdallah (a.s.) who has said the following
"Once my father said to Jabir ibn ‘Abdallah al-Ansari, ‘I need your help in certain issue. When do you think it will be convenient for you we meet privately and I will ask you about it.?" He said, "Whenever you would like will be all right for me." One day when they met each other he said, "O Jabir, tell me about the tablet that you saw in the hand of my great-grandmother, Fatima (a.s.), daughter of the Messenger of Allah. Tell me of what she said toyou about the tablet and the writing on it?"
Jabir then said, "I ask Allah to testify (to the truth of what I experienced that day). Once I went to see your great grandmother Fatime (a.s.) in the life time of the Messenger of Allah. I congratulated for the birth of al-Husayn (a.s.). I saw in her hand a green tablet that I think was made of Emerald (precious gems). I saw on it a white writing that was shining like the color of sun. I then said to her, "May Allah take my soul and the souls of my parents in service for your cause, O daughter of the Messenger of Allah, what is this tablet?" She said, "This is a tablet that Allah has given as a gift to His Messenger. In it there is the name of my father, the name of my husband, the names of my two sons and the names of the executors of the wills of my (special) descendants. My father gave it to me as a gift and glad news." Jabir then said, "Your great grandmother (a.s.) then gave the tablet to me. I read it and made a copy of it." My father then said, "O Jabir can you show that copy (that made from the tablet) to me?" He said, "Yes, I can show it to you." My father went with him to his house and he brought to light a tablet of parchment. He then said, "O Jabir, look carefully at your writing to see how read it for you." Jabir then kept looking at his handwriting while my father read and his reading was exactly letter by letter the same as what Jabir had in his copy. Jabir theen said, "I ask Allah to testify to the truth of my words that this is what I saw was written on the tablet."

In the name of Allah, the Beneficent, the merciful

This a document from Allah, the Most Majestic, the Most Wise, for Muhammad, His Prophet (s.a), His light, His embassador, His barrier and His guide (for people). Jibril, the trusted spirit has brought from the Lord of the worlds. "O Muhammad acknowledge the greatness of My names and pay thanks for My bounties. Do not hide My favors. I am the Allah and there is no lord besides Me. I break down the transgressors and grant wealth to the oppressed. I am the One Who has established the religion. I am Allah. There is no lord besides I. Whoever would expect to receive any distinction from someone other than Me or have fear of the justice of someone other Me I will cause him to suffer a torment the like of which I would cause no one else of the creatures of the world to suffer. I must be worshipped and in Me you must trust.

I have not sent any prophet without, up on the completion of his days, appointing the executor of his will. I have given preference to you over the prophets and I have given preference to the executor of your will over the executors of the wills of the other prophets. I have granted you honor through your two brave grandsons, al-Hassan and al-Husayn. I have made al-Hassan to be the treasure of my knowledge after the completion of the time of his father. I have made al-Husayn to be the keeper of My revelation. I have granted him nobility through martyrdom and made his end triumphant. He will be the best of the martyrs and of the highest degree in the rank of the martyrs. I have kept My perfect word with him and My extremely clear authority and proof available for him. Through his descendant I will give good rewards or cause people to suffer torments. The first of them will Ali ibn al-Husayn, master of the worshippers, and the beauty of My friends of the past then his son who will be very similar to his grand father, the praised one, Muhammad al-Baqir, the one who will be very deeply founded in My knowledge and the source of wisdom from Me. Those who will have doubts about Ja‘far will soon be destroyed. Whoever would reject him would be like one who would reject Me. The true words have already come from Me that I will dignify the position of Ja‘far and will grant him joy and happiness for his followers, supporters and friends.

After him Musa will live at the time of a blind, confusing and dark mischief. (He will live among the people) because the system of obedience to Me does not break down and my authority (proof of My existence) does not remain obscure. The thirst (for knowledge and guidance) of my friends will be quenched with sufficient measure. Whoever would reject any of them he has rejected my favors. Whoever would change my signs and verses of my book he has excused with lies.

Woe is to those who would fabricate lies and reject (the truth) after the completion of the time of Musa, My servant, My beloved, My chosen one about Ali (al-Rida ). (Ali al-Rida) who is My wali (the one who possesses Divine Authority) My supporter, the one on whom I will place the task of prophet-hood and examine how he would deal with it. An arrogant devil will murder him. He will be buried in the city build by the virtuous servant (of Allah) next to the worst of My creature. The words of truth have already been established that I will grant him joy and happiness with the birth of his son, Muhammad, his successor and the heir of his knowledge. He is the the mine of My knowledge, the right place for My secrets and My authority over My creature. Whoever would believe in him I will make paradise his dwelling and will grant him the ability to intercede for seventy people from his family of whom everyone would have become subject to Hellfire.
I will make the end for his son, Ali, to arrive at salvation. Ali, is My wali (the one who possesses Divine Authority), My supporter, the testimony in My creatures and My trustee in My revelation. From him I will make to come out a preacher to My way and a treasure of My Knowledge, al-Hassan. I will complete it with his son (M.H.M.D.) a blessing for the worlds. In him will be found the perfection of Musa (Moses) the beauty of Jesus and the patience of Ayyub. My friends in his time will become weak. Their heads will be sent as gifts like the heads of the Turks and Daylam. They will be murdered and burned. They will live in fear, frightened and fearful. The earth will be stained with their blood and wailing and lamentations will become wide spread in their women. These will possess My authority and through them I will remove the blind and dark mischief. Through them I will remove uncertainties, sufferings and shackles. These are the ones upon whom the blessings and forgiveness of their Lord descend and they are the ones who provide guidance.

‘Abd al-Rahman ibn Salim has said that abu Basir said, "Even if you would hear no other Hadith expect this it will be enough for you. Protect it against everyone except the deserving people."

Sources Juwayni, dont le contenu est presque identique :

Titre de l’ouvrage : Farâidu Simtain de Al-Juwayni (savant sunnite) (pp. 103-108)

L’Imam Sadiq a dit : « Mon père a dit à Jâbir Bnu ‘Abdillah Al-Ansari : « J’ai besoin de toi pour quelque chose, alors fais-moi savoir quand cela ne te dérange pas que nous soyons seuls pour que je puisse t’interroger à ce sujet.

Jâbir lui dit : « Quel que soit le moment qui te convient. »

Par la suite, mon père s’est retrouvé seul avec lui et lui dit : « Ô Jâbir, informe-moi au sujet de la tablette que tu as vue dans les mains de ma mère Fâtima, fille de l’Envoyé de Allah, et ce qu’elle t’a informé sur ce qui est écrit sur cette tablette.

Jâbir a dit : « Je prends Allah pour Témoin que je suis entré chez ta mère Fâtima dans la vie du Messager de Allah pour la féliciter de la naissance de Al-Hussein. J’ai vu alors dans sa main une tablette verte que je croyais être faite d’émeraude. Et j’y ai vu une écriture blanche qui ressemble à la lumière du Soleil. Puis, je lui ai dit : « Par ta mère et ton père, ô fille de l’Envoyé de Allah, qu’est-ce que cette tablette ? »

Elle dit : « Cette tablette est un tableau de la part de Allah à son Envoyé. Y est inscrit le nom de mon père et le nom de mon mari, et le nom de mes deux fils et le nom des successeurs (waçy) de parmi ma descendance. Mon père me l’a donnée pour m’annoncer la bonne nouvelle part cela (ce cadeau). »

Jâbir dit : « Puis, ta mère Fâtima me l’a donnée, je l’ai lue et je l’ai copiée. »

L’Imam Sadiq dit : « Alors mon père lui dit : Ô Jâbir ! Peux-tu me la montrer ? »

Il dit : « Oui. » Alors, mon père marcha avec lui jusqu’à la maison de Jâbir et il a ressorti à mon père un feuillet de parchemin.

Alors mon père lui dit : « Ô Jâbir, regarde dans ce que tu as écrit pendant que je te récite. »

Jâbir regarda alors dans son écrit, alors que mon père lui récitait. Il n’y avait même une lettre de différence.

Jâbir dit : « Je prends Allah pour Témoin que j’ai vu écrit ainsi dans la tablette :

« Bismillâhi Rahmâni Rahîm Ceci est un livre de Allâh, le Tout-Puissant, le Sage, destiné à Mohammad, Sa lumière, Son envoyé, Son intercédeur, Son guide vers Lui, un livre qui fut descendu par l’Esprit digne de confiance de chez le Seigneur des mondes, honore ô Mohammad Mes Noms, reconnais Mes bienfaits et ne les renie pas !

Car certes je suis Allah, il n’y a de dieu sauf Moi, le Briseur des oppresseurs, l’Humiliateur des injustes, l’Anéantisseur des arrogants, le Rétributeur le Jour du Jugement dernier, certes Je suis Allah, il n’y a de dieu que Moi !

Celui alors qui espère autre que Ma faveur (Grâce, Bienfait), et craint autre que Ma Justice, Je lui infligerai un châtiment que Je n’infligerai à quiconque de parmi les mondes. Alors c’est Moi seul que tu adoreras et c’est à Moi seul à Qui tu t’en remettras. Certes, Je n’ai envoyé de Prophète dont J’ai accompli ses jours et dont la vie est venue à son terme sans que Je ne lui désigne un successeur (waçy) et certes Je t’ai préféré aux prophètes et J’ai préféré ton successeur aux successeurs. Je T’ai donné généreusement tes deux lionceaux et petits-fils après lui, Hassan et Hussein. J’ai fait de Hassan la source de Ma Science au terme de la vie de son père, et J’ai fait de Hussein le gardien de Ma Révélation. Et Je lui ai offert le martyr. J’ai clos sa vie par le bonheur. Il est le meilleur de ceux qui sont morts en martyrs, et le plus élevé en degrés des martyrs. J’ai achevé en lui Ma Parole complète et J’ai déposé en lui Ma Preuve parfaite. Par l’attitude envers sa famille, Je récompense et Je punis.

Le premier d’entre eux est ‘Ali, le Maître des adorateurs, et l’ornement des amis (passés) de Allah.

Son fils qui ressemble à son grand-père, le loué, Mohammad, qui ouvre la voie de la science prolifique et qui est la source de Ma sagesse.

Périront ceux qui doutent du statut de Ja’far. Celui qui rejette sa parole est comme celui qui rejette Ma Parole. Certes, comme Je l’ai promis, J’offrirai une hospitalité excellente (le paradis) à Ja’far, il sera heureux de par Mon Action en faveur de ses partisans, ses défenseurs et ses amis.

J’ai choisi après lui Moussa, Je ferai ressurgir après lui des troubles (chaos) aveugles très sombres, parce que le fil de mon enseignement ne se coupe pas. Et Ma preuve ne peut passer inaperçue, et que mes Awliya ne sont pas malheureux. Celui qui rejette un de parmi eux au terme de la période de Mon serviteur Moussa, Mon aimé et mon élu, certes, celui qui renie le huitième renie tous mes Awliya.

Et ‘Ali est mon waliy et Mon soutien, celui sur les épaules de qui repose le poids de la Prophétie et à qui J’accorde de les prendre en charge. L’assassinera un démon arrogant. Il sera enterré dans la ville qu’a construite le serviteur pieux Dhur Qarnayn, à côté d’une des plus mauvaises de Mes créatures.

Certes, Je le réjouirai par son fils, Mohammad et son successeur après lui. Il est l’héritier de Mon Savoir, la source de Ma Sagesse, le lieu de Mon Secret et la preuve envers Mes Créatures. J’ai fait du Paradis sa demeure et Je lui ai accordé l’intercession au profit de septante de sa famille, tous méritent l’Enfer.

J’accorde le bonheur à son fils ‘Ali, Mon waliy, Mon défenseur et Mon témoin dans Ma Création, et le dépositaire de Ma Révélation.

Je ferai surgir de lui celui qui appellera à Ma Voie, le gardien de Ma Science, Al-Hassan.

Puis, J’accomplirai cela par son fils, la miséricorde pour les mondes, sur lui la perfection de Moïse, l’éclat splendide de ‘Issa, l’endurance de Job. Mes awliya, en son temps, seront humiliés. On s’offrira leurs têtes en cadeau comme ils s’offrent les têtes des turcs et des daylam. On les tuera et on les brûlera. Ils seront effrayés, terrorisés, terrifiés, la terre sera recouverte par leur sang. Il s’installera parmi leurs femmes les cris de malheur et d’affliction. Ceux-là sont vraiment mes awliya, par eux, Je repousse toute fitna aveugle très sombre. Grâce à eux, Je retiens les séismes, J’ôte le fardeau et les chaînes. Sur eux les prières de leur Seigneur, et la Miséricorde, et ce sont eux les guidés. »





hors sujet, on remarque que alyah rouah n'est pas venue ici pour échanger mais pour faire de la propagande nazi a toute les sauces comme un monologue pale
Revenir en haut Aller en bas
jafar313
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 214
Age : 35
Localisation : france
Réputation : -10
Points : 288
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Hadiths des Douze Imams dans les sources sunnites   Sam 18 Juin 2011 - 9:46

Assiddiqa a écrit:
Tu as rejeté le hadith scanné du sunnite de Juwayni sur la tragédie de Fatima (as), de son mari (as) et des ses enfants, tu rejetterais la Vérité même si un Ange descendait pour te l'apporter.

Si les gens veulent ces sources, tout est sur internet. La référence est mentionnée sous le hadith.

machallah, le prophete saws a été très précis dans la citation des noms! as tu le scan de la page avec m'authentification du hadith?
Revenir en haut Aller en bas
Assiddiqa
Membre Spécial
Membre Spécial


Féminin Nombre de messages : 155
Age : 43
Réputation : 12
Points : 205
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Re: Hadiths des Douze Imams dans les sources sunnites   Sam 18 Juin 2011 - 12:02

.


Dernière édition par Assiddiqa le Jeu 23 Juin 2011 - 22:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fatimasiddiqa.over-blog.fr/
jafar313
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 214
Age : 35
Localisation : france
Réputation : -10
Points : 288
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Hadiths des Douze Imams dans les sources sunnites   Sam 18 Juin 2011 - 13:28

Assiddiqa a écrit:
jafar313 a écrit:


et selon les sources chiites qui mentionnes tous califes, tu peut m'en citer???

jafar313 a écrit:


hors sujet, on remarque que alyah rouah n'est pas venue ici pour échanger mais pour faire de la propagande nazi a toute les sauces comme un monologue pale

C'est comme ça que tu remercies ceux qui répondent à tes questions ?

tu ne me réponds qu'avec des hors sujets
Revenir en haut Aller en bas
Assiddiqa
Membre Spécial
Membre Spécial


Féminin Nombre de messages : 155
Age : 43
Réputation : 12
Points : 205
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Re: Hadiths des Douze Imams dans les sources sunnites   Dim 19 Juin 2011 - 0:04

.


Dernière édition par Assiddiqa le Jeu 23 Juin 2011 - 22:38, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fatimasiddiqa.over-blog.fr/
JAWHAR
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 152
Age : 34
Réputation : -10
Points : 183
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Hadiths des Douze Imams dans les sources sunnites   Dim 17 Juil 2011 - 14:46

salam alaykoum,

1. Hadith des Douze Commandeurs (Dans Bukhari, Muslim, …)

a) Raconté par Jabir ibn Samura : « J'ai entendu le Prophète (s) qui disait : « Il y aura Douze Commandeurs. » Il dit alors une phrase que je n'ai pas entendue. Mon père m'a dit : - Le Prophète a ajouté : « Ils seront tous de Quraysh. » [Sahih al-Bukhari (traduct.), Hadith : 89.329, Kitabul Ahkam; Sahih al-Bukhari, (Arabe), 4 :165, Kitabul Ahkam]
b) Le Prophète (s) a dit : « La Religion (l'Islam) continuera jusqu'à l'Heure (du Jour de la Résurrection), vous aurez Douze Califes, tous seront de Quraysh. » [Sahih Muslim, (traduct.), Chapitre DCCLIV, v3, p1010, Tradition #4483; Sahih Muslim (arabe), Kitab al-Imaara, 1980 Edition Arabie Saoudite, v3, p1453, Hadith #10]
Jabir bin Samura raconte : “J’ai entendu Mohammad dire : “ La Religion (islamique) perdurera jusqu’à l’Heure (Jour de la Résurrection), vous aurez Douze Califes, tous seront de Quraysh.” Sahih Muslim : Book 020: Number 4477, 4478, 4480, 4481, 4482, 4483
Selon “Çahîh Muslim”, le Prophète (P) a dit: « La Religion se maintiendra jusqu'à l'arrivée de l'Heure ou jusqu'à ce que Douze Califes, issus tous de Quraych, vous eussent dirigés». “Çahîh Muslim”: 2/19; “Kitâb al-Imârah”: Bâb al-Nâs Tabi' Quraych (rapporté selon 9 chaînes de transmetteurs).
c) « Il y aura après moi douze Successeurs, issus tous de Quraych (la tribu dont est issu le noble Prophète) ». Relaté par Ibn Mas'ûd dans “Mustadrak al-Sahîhayn”, Tom. 1, p. 269.
Bukhari a rapporté cela de trois sources, Muslim de neuf sources, Abu Dawud de trois sources, Tirmidhi d'une source et Hamid de trois sources aussi, tous ont mentionné du Messager: “Les califes et les Imams après moi seront au nombre de douze et tous sont de Quraish.”
Yahya ibn Hasan, un grand savant en jurisprudence a inscrit dans son Kitab-e-Umda avec vingt sources différentes que : “Certes, il y a douze califes après le saint Prophète, tous appartiennent au Quraish.”
Le Prophète a dit : “ La Religion se maintiendra tant qu’il y aura douze Califes, tous agréables à la nation, tous sont de Quraish.” Sunan Abi Dawood : Book 36: Number 4266 Le Prophète a dit : “Il y aura après moi douze Amir, tous de Quraysh.” Sunan al-Tirmidhi (Arabic) Chapter of Fitan, 2:45 (India) and 4:501 Tradition # 2225 (Egypt) Hadith #2149 (numérotation de al-'Alamiyyah)

2. Douze Califes au nombre des Imams du Bani Isra’il

Seyyed Ali Shafi'i Hamadani dans son Mawaddatu'l Qurba, (Mawadda XIII) rapporte d’Umar ibn Qais : “Nous nous sommes assis avec un groupe où il y avait Abdullah ibn Mas'ud. Soudain, un Arabe est venu et lui demanda: “Qui est Abdullah? Il lui répondit: “Je suis cet homme.” Il lui demanda: “Abdullah! Le saint Prophète vous a-t-il parlé de ses califes après lui?” Abdullah a répondu: “Oui, le Messager a dit: 'Après moi, il y aura douze califes, correspondant au nombre des Imams du Bani Isra'il.'” Ce même hadith a également été mentionné par Sha'bi, qui l'a entendu de Masruq puis rapporté de Shiba ibn Abdullah.
Jurair, Ash'ath, Abdullah ibn Mas’ud, Abdullah ibn Umar et Jubair ibn Samra témoignent du Prophète disant: “Il y aura douze califes après moi. Leur nombre correspondra au nombre des califes des Bani Isra'il.” Selon le rapport d'Abdu'l-Malik, l’Envoyé fini par: “et tous seront des Bani Hashim .” La plupart des ulémas sunnites, Tirmidhi, Abu Dawud, Muslim, Sha'bi ont enregistré la même chose.

3. Hadith des Douze stipulant qu’ils sont de Bani Hashim

Yahya ibn Hasan, à la page 446 indique: “Certains de nos savants ont relaté ce hadith à l'appui de leurs travaux, le nombre des califes ou des Imams après que le saint Prophète sont de douze personnes. Chacun sait que lorsque le saint Prophète a énuméré le nombre douze des califes, il a voulu dire qu'ils appartiendraient à sa progéniture. Les califes qui succédèrent au Prophète (qui étaient ses compagnons) ne peuvent appartenir à ses douze Imams ou califes puisqu'ils n’étaient seulement que quatre. Nous ne pouvons aussi réunir les rois Umayyades dans ces hadith du Messager car ils étaient treize et non douze. De plus, ils étaient tous pour la plupart des tyrans excepté Umar ibn Abdu'l-Aziz (quand bien même, il a usurpé le califat et força l'Imam à rester en résidence surveillée). Puisque, le saint Prophète avait donné des indices: “ils seront tous des Bani Hashim“. Donc, les Bani Umayyads ne sont pas les califes du Prophète. Il est clair que les califes légitimes de l’Envoyé sont douze Imams, qu’ils sont les descendants du saint Prophète, qu’ils ont excellé tous les autres dans la connaissance et la piété.”

4. Autres hadiths sunnites

« Quiconque meurt sans avoir connu l'Imam de son temps, mourra en jâhilite. » “Jâhilite”: obscurantiste, non Musulman, de l'époque du préislam. (Ce Hadîth rapporté du Prophète (P) avec des variantes dans la formulation - mais exprimant toutes le même sens et le même contenu - est relaté dans les principaux et les plus célèbres ouvrages de Hadîth, et par les rapporteurs de Hadîth les plus notoires, sunnites et chî'ites confondus. Il serait trop long de les énumérer ici.“Musnad AHMAD”, 2/83, 3/446, 4/96; “Musnad Abî Dâwûd al-Tayâlîcî”: 259 et bien d'autres. Contentons-nous donc d'en citer quelques-uns dont l'autorité est universellement reconnue: “Çahîh al-Bukhârî”: 5/13, Section “Al-Fitan”; ” et “Çahîh Muslim” 6/21-22/1849. parmi les Sunnites.
« La terre n'est jamais vide d'un Guide qui, répondant pour Allah, maintient Ses témoignages … »
“Uçûl al-Kâfî” d'al-Kulaynî: 1/303/5, 1/308/1, 2, 3, et 1/378/2; “Rawdhat al-Kâfî”: 8/129/123; “Kamâl al-Dîn”: 2/412-413/10, 11, 12, 15, Section 39; “Al-Imâmah wa-l-Tabçirah”: 219/69, 70, 71; “Qorb al-Isnâd”: 351/1260; “Baçâ'ir al-Darajât”: 259, 509, 519. (Ce Hadîth, rapporté lui également par les ulémas aussi bien sunnites que chî'ites, en citant différentes chaînes de transmetteurs, Ce hadîth est rapporté, en effet, par le Mu'tazilite al-Iskâfî dans “Al-Mi'yâr wa-l-Mawâzanah'”, p. 81; Ibn Qutaybah dans “'Uyûn al-Akhbâr”, p. 7; Al-Ya'qûbî dans son “Ta'rîkh”: 2/400; Ibn 'Abd Rabbih dans “Al-'Aqd al-Farîd”: 1/265 et par des dizaines d'autres sources dignes de foi, corrobore le Hadîth précédent et commande l'existence nécessaire de l'Imam al-Mahdî.)

5. Les hadith des Douze mentionnant qu’ils sont infaillibles et purifiés.

Al-Juwayni rapporte que le Messager d'Allah (s) a déclaré : « Moi et Ali et Hasan et Husayn et neuf des descendants de Husayn sommes les purifiés et les bien guidés. » [Al-Juwayni, Fara'id al-Simtayn, Mu'assassat al-Mahmudi li-Taba'ah, Beyrouth 1978, p. 160.]
Cheik Sulayman Balkhi (Qandozi) Hanafi dans Yanabiu'l-Mawadda, ch.77, p. 445 et Hamwaini dans Fara'idu's-Simtain rapportent d’Ibn Abbas: “J'ai entendu l'énonciation sainte du Prophète: 'Moi, Ali, Hasan, Husayn et les neuf descendants de l’Imam Husayn sont complètement purs et infaillibles.'”
Salman Farsi relate du saint Prophète mettant sa main sur l'épaule de Husayn, Il a dit: “Il est Imam, fils d'Imam et il y aura neuf Imams de sa descendance qui seront tous les administrateurs vertueux d'Allah.”
Zaid Ibn Thabit rapporte du saint Prophète : “Certes, les descendants de l’Imam Husayn seront des Imams, ils seront les administrateurs vertueux, des juges infaillibles.”
Imran Ibn Hasin rapporte aussi de l’Envoyé qui dit à Ali: ” Tu es l’héritier de ma connaissance. Tu es l'Imam et le calife après moi. Tu diras à mon peuple ce qu'il ne connait pas. Tu es le père de mon petit-fils et le mari de ma fille. De vos descendants naîtront des Imams infaillibles.”

6. Quel est leur nom ?

Dans Farâidu Simtain de Al-Juwayni (savant sunnite) (pp. 103-108), l’Imam Sadiq a dit : « Mon père a dit à Jâbir Bnu ‘Abdillah Al-Ansari : « J’ai besoin de toi pour quelque chose, alors fais-moi savoir quand cela ne te dérange pas que nous soyons seuls pour que je puisse t’interroger à ce sujet. Jâbir lui dit : « Quel que soit le moment qui te convient. » Par la suite, mon père s’est retrouvé seul avec lui et lui dit : « Ô Jâbir, informe-moi au sujet de la tablette que tu as vue dans les mains de ma mère Fâtima, fille de l’Envoyé de Allah, et ce qu’elle t’a informé sur ce qui est écrit sur cette tablette. Jâbir a dit : « Je prends Allah pour Témoin que je suis entré chez ta mère Fâtima dans la vie du Messager de Allah pour la féliciter de la naissance de Al-Hussein. J’ai vu alors dans sa main une tablette verte que je croyais être faite d’émeraude. Et j’y ai vu une écriture blanche qui ressemble à la lumière du Soleil. Puis, je lui ai dit : « Par ta mère et ton père, ô fille de l’Envoyé de Allah, qu’est-ce que cette tablette ? » Elle dit : « Cette tablette est un tableau de la part de Allah à son Envoyé. Y est inscrit le nom de mon père et le nom de mon mari, et le nom de mes deux fils et le nom des successeurs (waçy) de parmi ma descendance. Mon père me l’a donnée pour m’annoncer la bonne nouvelle part cela (ce cadeau). » Jâbir dit : « Puis, ta mère Fâtima me l’a donnée, je l’ai lue et je l’ai copiée. » L’Imam Sadiq dit : « Alors mon père lui dit : Ô Jâbir ! Peux-tu me la montrer ? » Il dit : « Oui. » Alors, mon père marcha avec lui jusqu’à la maison de Jâbir et il a ressorti à mon père un feuillet de parchemin. Alors mon père lui dit : « Ô Jâbir, regarde dans ce que tu as écrit pendant que je te récite. » Jâbir regarda alors dans son écrit, alors que mon père lui récitait. Il n’y avait même une lettre de différence. Jâbir dit : « Je prends Allah pour Témoin que j’ai vu écrit ainsi dans la tablette : « Bismillâhi Rahmâni Rahîm Ceci est un livre de Allâh, le Tout-Puissant, le Sage, destiné à Mohammad, Sa lumière, Son envoyé, Son intercédeur, Son guide vers Lui, un livre qui fut descendu par l’Esprit digne de confiance de chez le Seigneur des mondes, honore ô Mohammad Mes Noms, reconnais Mes bienfaits et ne les renie pas ! Car certes je suis Allah, il n’y a de dieu sauf Moi, le Briseur des oppresseurs, l’Humiliateur des injustes, l’Anéantisseur des arrogants, le Rétributeur le Jour du Jugement dernier, certes Je suis Allah, il n’y a de dieu que Moi ! Celui alors qui espère autre que Ma faveur (Grâce, Bienfait), et craint autre que Ma Justice, Je lui infligerai un châtiment que Je n’infligerai à quiconque de parmi les mondes. Alors c’est Moi seul que tu adoreras et c’est à Moi seul à Qui tu t’en remettras. Certes, Je n’ai envoyé de Prophète dont J’ai accompli ses jours et dont la vie est venue à son terme sans que Je ne lui désigne un successeur (waçy) et certes Je t’ai préféré aux prophètes et J’ai préféré ton successeur aux successeurs. Je T’ai donné généreusement tes deux lionceaux et petits-fils après lui, Hassan et Hussein. J’ai fait de Hassan la source de Ma Science au terme de la vie de son père, et J’ai fait de Hussein le gardien de Ma Révélation. Et Je lui ai offert le martyr. J’ai clos sa vie par le bonheur. Il est le meilleur de ceux qui sont morts en martyrs, et le plus élevé en degrés des martyrs. J’ai achevé en lui Ma Parole complète et J’ai déposé en lui Ma Preuve parfaite. Par l’attitude envers sa famille, Je récompense et Je punis. Le premier d’entre eux est ‘Ali zein al abidin, le Maître des adorateurs, et l’ornement des amis (passés) de Allah. Son fils qui ressemble à son grand-père, le loué, Mohammad al baqir, qui ouvre la voie de la science prolifique et qui est la source de Ma sagesse. Périront ceux qui doutent du statut de Ja’far siddiq. Celui qui rejette sa parole est comme celui qui rejette Ma Parole. Certes, comme Je l’ai promis, J’offrirai une hospitalité excellente (le paradis) à Ja’far, il sera heureux de par Mon Action en faveur de ses partisans, ses défenseurs et ses amis. J’ai choisi après lui Moussa kadhim, Je ferai ressurgir après lui des troubles (chaos) aveugles très sombres, parce que le fil de mon enseignement ne se coupe pas. Et Ma preuve ne peut passer inaperçue, et que mes Awliya ne sont pas malheureux. Celui qui rejette un de parmi eux au terme de la période de Mon serviteur Moussa, Mon aimé et mon élu, certes, celui qui renie le huitième renie tous mes Awliya. Et ‘Ali ridha est mon waliy et Mon soutien, celui sur les épaules de qui repose le poids de la Prophétie et à qui J’accorde de les prendre en charge. L’assassinera un démon arrogant. Il sera enterré dans la ville qu’a construite le serviteur pieux Dhur Qarnayn, à côté d’une des plus mauvaises de Mes créatures. Certes, Je le réjouirai par son fils, Mohammad jawad et son successeur après lui. Il est l’héritier de Mon Savoir, la source de Ma Sagesse, le lieu de Mon Secret et la preuve envers Mes Créatures. J’ai fait du Paradis sa demeure et Je lui ai accordé l’intercession au profit de septante de sa famille, tous méritent l’Enfer. J’accorde le bonheur à son fils ‘Ali hadi, Mon waliy, Mon défenseur et Mon témoin dans Ma Création, et le dépositaire de Ma Révélation. Je ferai surgir de lui celui qui appellera à Ma Voie, le gardien de Ma Science, Al-Hassan askari. Puis, J’accomplirai cela par son fils Mohammad al Mahdi, la miséricorde pour les mondes, sur lui la perfection de Moïse, l’éclat splendide de ‘Issa, l’endurance de Job. Mes awliya, en son temps, seront humiliés. On s’offrira leurs têtes en cadeau comme ils s’offrent les têtes des turcs et des daylam. On les tuera et on les brûlera. Ils seront effrayés, terrorisés, terrifiés, la terre sera recouverte par leur sang. Il s’installera parmi leurs femmes les cris de malheur et d’affliction. Ceux-là sont vraiment mes awliya, par eux, Je repousse toute fitna aveugle très sombre. Grâce à eux, Je retiens les séismes, J’ôte le fardeau et les chaînes. Sur eux les prières de leur Seigneur, et la Miséricorde, et ce sont eux les guidés. »
Cheik Sulayman Balkhi (Qandozi) Hanafi dans son Yanabiu'l-Mawadda, ch.76, qui le rapporte de Fara'idu's-Simtain de Hamwaini qui cite Mujahid, qui le tient d'Ibn Abbas :
« Un juif appelé Na'thal est venu chez le saint Prophète et lui a posé des questions sur Tawhid (unité d'Allah). Le saint Prophète a répondu à ses questions et le juif embrassa l'Islam. Alors le converti lui demanda: “O Messager, chaque prophète eut un wasi (successeur). Notre Messager, Moïse nomma Yusha ibn Nun. Quel est votre wasi?” Le saint Prophète lui répondit: “Mon successeur est Ali ibn Abi Talib, après Lui se sera Hasan et Husayn, puis de la descendance de Husayn, il y aura neuf Imams successifs de père en fils.“ Na'thal redemanda les noms de ces Imams. Le Prophète lui révéla:”Après Husayn, il y aura son fils Ali, après sa mort son fils Muhammad, puis après sa mort lui succédera son fils Ja'far, puis après sa mort lui succédera son fils Musa, puis après sa mort lui succédera son fils Ali, puis après sa mort lui succédera son fils Muhammad, puis après sa mort lui succédera son fils Ali, puis après sa mort lui succédera son fils Hasan, puis lui succédera son fils Muhammad, le Mahdi sera le dernier Imam. Il y aura douze Imams.” Alors Na'thal prononça : “Je témoigne qu'il n'y a aucun dieu sauf Allah, que vous êtes son Messager. Je témoigne que les douze saints Imams sont vos successeurs après vous. Ce que vous m’avez dit est exactement la même chose enregistré dans nos livres et selon la volonté de Moïse.” Alors le Saint-Prophète dit: “Le paradis est pour celui qui les aime et leur obéit. L'enfer est pour celui qui est leurs est hostile et s'oppose à eux.”Na'thal récita alors quelques couplets: “Qu’Allah soit exalté, qu’Il verse ses bénédictions sur vous, O prophète choisi, la fierté des Bani Hashim. Allah nous a guidés grâce à vous et les douze saints Imams que vous avez énumérés. Certainement Allah les a purifiés et préservés de l'impureté. Celui qui les aime a réussi. Celui qui les déteste est perdant. Le dernier Imam éteindra la soif de l'altéré. Il est celui que le Monde attendra. L’Envoyé d'Allah et votre progéniture sont une bénédiction pour moi et pour tous les croyants. Ceux qui s’en détournent seront bientôt jetés dans l'enfer.”
Jâbir Ibn 'Abdullâh témoigne que le Prophète (P) lui a dit: « Ô Jâbir! Mes héritiers présomptifs et les Imams des Musulmans après moi commencent par 'Alî, puis al-Hassan, puis al-Hussain…». Puis il a mentionné nommément les neuf descendants d'al-Hussain, à commencer par 'Alî Ibn al-Hussain et en terminant par al-Mahdî Ibn (fils de) al-Hassan al-'Askarî (p). “Yanâbî' al-Mawaddah”: 3/170 Section 94.
Al-Juwayni cite Abdullah ibn Abbas (r) citant le Prophète (s) qui disait : « Je suis le chef des Prophètes et Ali ibn Abi Talib est le chef des successeurs, et après moi mes successeurs seront douze, le premier d'entre eux est Ali ibn Abi Talib et le dernier d'entre eux sera Al Mahdi. » Le fameux savant sunnite al-Dhahabi dit dans Tadhkirat al-Huffaz, vol. 4, p. 298, et Ibn Hajar al-'Asqalani dit dans al-Durar al-Kaminah, vol. 1, p. 67 que Sadruddin Ibrahim bin Muhammad bin al-Hamawayh al-Juwayni al-Shafi'i fut un rapporteur de Hadiths véridique.
Al-Juwayni rapporte aussi citant Ibn 'Abbas (r) citant le Prophète (s) : « En vérité mes Califes et mes héritiers et les Preuves d'Allah pour ses créatures après moi seront douze. Le premier d'entre eux est mon frère et le dernier d'entre eux est mon (petit) fils.” On lui demanda : “O Messager d'Allah, qui est ton frère ?” Il répondit, “Ali ibn Abi Talib” Alors ils demandèrent, “Et qui est ton fils ?” Le Saint Prophète (s) répondit, “Al Mahdi, celui qui remplira la terre de justice et d'équité quand elle débordera d'injustice et de tyrannie. Et par celui qui m'a envoyé comme avertisseur et annonciateur de bonnes nouvelles, même s'il ne devait rester qu'un seul jour de la vie de ce monde, Allah le Tout-Puissant l'allongerait jusqu'à l'avènement de mon fils Mahdi, puis il fera redescendre Ruhullah 'Issa ibn Mariam (a) -Jésus- qui priera derrière lui (Mahdi). Alors la Terre sera illuminée par son éclat. Et son pouvoir s'étendra de l'est à l'ouest… »
Al-Juwayni rapporte aussi que le Messager d'Allah (s) a déclaré : « Moi et Ali et Hasan et Husayn et neuf des descendants de Husayn sommes les purifiés et les bien guidés. » [Al-Juwayni, Fara'id al-Simtayn, Mu'assassat al-Mahmudi li-Taba'ah, Beyrouth 1978, p. 160.]
Hudhaifa et Asaid citent du Messager: “Après moi, il y aura des Imams de ma progéniture. Leur nombre sera égal au nombre des tribus des Bani Isra'il, c.-à-d douze, dont neuf seront les descendants de Husayn. Allah leurs accordera ma connaissance et la sagesse. Ainsi ne les enseignez pas car ils sont plus savants que vous. Suivez-les puisqu'ils sont certainement avec la vérité et la vérité est avec eux.“
Cheik Sulayman Balkhi (Qandozi) Hanafi dans son Yanabiu'l-Mawadda, ch.76, qui le rapporte de Fara'idu's-Simtain de Hamwaini qui cite Mujahid, qui le tient d'Ibn Abbas : “Un juif appelé Na'thal est venu chez le saint Prophète et lui a posé des questions sur Tawhid (unité d'Allah). Le saint Prophète a répondu à ses questions et le juif embrassa l'Islam. Alors le converti lui demanda: “O Messager, chaque prophète eut un wasi (successeur). Notre Messager, Moïse nomma Yusha ibn Nun. Quel est votre wasi?” Le saint Prophète lui répondit: “Mon successeur est Ali ibn Abi Talib, après Lui se sera Hasan et Husayn, puis de la descendance de Husayn, il y aura neuf Imams successifs de père en fils.“ Na'thal redemanda les noms de ces Imams. Le Prophète lui révéla : “Après Husayn, il y aura son fils Ali, après lui son fils Muhammad, puis son fils Ja'far, son fils Musa, après lui son fils Ali, puis suivra son fils Muhammad suivra son fils Hasan et après lui succédera son fils Muhammad, le Mahdi sera le dernier Imam. Il y aura douze Imams.” Alors Na'thal prononça : “Je témoigne qu'il n'y a aucun dieu sauf Allah, que vous êtes son Messager. Je témoigne que les douze saints Imams sont vos successeurs après vous. Ce que vous m’avez dit est exactement la même chose enregistré dans nos livres et selon la volonté de Moïse.”Alors le Saint Prophète a dit: “Le paradis est pour celui qui les aime et leur obéit. L'enfer est pour celui qui est leurs est hostile et s'oppose à eux.” Na'thal récita alors quelques couplets: “ Qu’Allah soit exalté, qu’Il verse ses bénédictions sur vous, O prophète choisi, la fierté des Bani Hashim. Allah nous a guidés grâce à vous et les douze saints Imams que vous avez énumérés. Certainement Allah les a purifiés et préservés de l'impureté. Celui qui les aime a réussi. Celui qui les déteste est perdant. Le dernier Imam éteindra la soif de l'altéré. Il est celui que le Monde attendra. L’Envoyé d'Allah et votre progéniture sont une bénédiction pour moi et pour tous les croyants. Ceux qui s’en détournent seront bientôt jetés dans l'enfer.”

7. Où est conservé cet enseignement ?

Si le Prophète (saw) nous demande de les suivre, c’est parce qu’ils sont infaillibles et qu’ils ont reçu la science authentique de la totalité de la Sounna. Nécessairement, l’enseignement des Douze successeurs a été bien conservé, sinon le Prophète (saw) serait accusé de nous demander d’accomplir quelque chose d’impossible, et on pourrait accuser Allah de ne pas avoir conservé un enseignement qu’Il nous demande de respecter.
Vous savez bien que la conservation de l’enseignement du Prophète (saws) est une conséquence logique de la promesse de conserver le Coran, car la Sounna prophétique est l’explication détaillée du Coran, sans laquelle on ne saurait pas comment être musulman.
L’enseignement des Imams (as) n’étant pas autre chose que l’enseignement des Prophètes, il faut le suivre. Par conséquent, quelqu’un a sûrement conservé cet enseignement. Vous savez bien que les sunnites n’ont pas du tout conservé cet enseignement. Seuls les chiites l’ont fait. Il est conservé dans des centaines de volumes.
D’autres sources sunnites sur les Douze Imams :
Sheikhu'l-Islam Hamwaini rapporte de Salim ibn Qais (sunnite) relate ce qui suit:
« Pendant le califat d'Uthman, j'ai vu quelques Muhajirs et Ansars se réunir ensemble pour féliciter Ali. Ali resta silencieux, il était avec eux. Ils ont demandé à Ali de parler. Il a dit: “Savez- vous que le Prophète nous a dit: ' Moi et ma progéniture sommes une lumière qui a existé 14.000 ans avant la création d'Adam? Lorsqu’Allah créa Adam, il a placé cette lumière dans son échine puis, il est descendu sur terre. Alors Allah plaça cette lumière dans Noé dans son arche, nous étions dans l'échine d'Abraham lorsqu’il était dans le feu, Nous avons traversé les temps dans des échines pures des pères et dans les utérus purs de mères, aucuns rapports, ni naissances n’ont été accomplis illégalement.”
Ceux qui furent les premiers dans les batailles de Badr et de Hunain ont dit: “Oui, nous avons déjà entendu cela.”
Alors Ali a déclaré: “Pouvez-vous par serment témoigner qu’Allah m’a donné la préférence dans l'Islam que personne ne peut égaler à part moi?”
Ils ont dit : “Oui, nous reconnaissons ceci.”
Alors, Ali récita le verset du saint Coran: “et les premiers arrivés qui seront bien les premiers, voilà ceux qui seront les plus proche d’Allah.” (56:10-11)
Ali continua: “lorsque ce verset a été révélé, les compagnons ont demandé au Prophète qui étaient les premiers.
Le Messager a répondu qu’il est descendu aux prophètes et à leurs successeurs. L’Envoyé a dit: “Je suis le premier parmi tous les prophètes et Ali, mon wasi est aussi le premier parmi tous les successeurs.”
Puis Ali prolongea son discours:
« Le Coran nous mentionne: 'Obéissez à Allah et obéissez au Prophète et à ceux qui détiennent l'autorité parmi vous '(4:59) ainsi que le verset : 'Certes, votre Maître est Allah et son Prophète (Muhammad) et ceux qui croient, qui établissent la prière, s’acquittent de la zakat tout en s’inclinant.' (5:55), le verset : 'Pensez- vous que vous serez délaissés tant qu’Allah ne connaîtra pas ceux qui auront combattu et qui n’auront pas chercher d’alliés en dehors d’Allah, de son Prophète et des croyants.' (9:16) Allah a, plus tard, ordonné à son saint Prophète d’identifier ceux qui sont les uli'l-Amr (ceux qui détiennent l'autorité) comme il a expliqué le fonctionnement de la prière rituelle, le jeûne et le Hajj. En conséquence de Ces ordres divins, à Ghadir-e-Khum, l’Envoyé m'a nommé au-dessus de sa communauté et a déclaré: ' O les gens ! quand Allah, Le Tout-Puissant m'a commissionné de
la Prophétie, j'ai senti de l'appréhension, je savais que les Qoraish s'opposeraient à moi.' Le Prophète continua : “O les gens, savez-vous qu'Allah est mon Maître ? Et que j'ai plus d’autorité sur les croyants que vous en ayez sur vous même?' Tous ont confirmé que l’Envoyé avait dit vrai, alors Il leurs annonça: 'Pour qui je suis le maître, Ali est aussi son maître: O Allah soit l’ami de celui qui est son ami et soit l’ennemi de celui qui est son ennemi.' Alors Salman s'est levé et a demandé: 'O Prophète, quel est la signification de Maula pour Ali?' Le Prophète a répondu: '' L’autorité d'Ali est égale à la mienne. Pour qui j’ai plus d’autorité que vous en avez sur vous même, Ali est également cette même autorité.' Alors un verset descendit: 'Aujourd’hui, j’ai perfectionné pour vous votre religion, J’ai accompli ma faveur sur vous et choisit l'Islam comme religion.' (5:3) Sur quoi, l’Envoyé prononça: 'Allah est le plus grand, Il a perfectionné la religion, a accompli sa faveur sur moi, est satisfait de ma Prophétie et nomma Ali le successeur après moi.'” “L’assistance interrogea le Messager: 'O Prophète, Prononce-nous les noms de tes successeurs ?' Le Prophète les énuméra: 'Ils sont Ali, qui est mon frère, mon successeur, mon calife et le Maître de tous les croyants après moi puis ses fils, Hasan, Husayn et neuf Imams successifs proviendront de l’Imam Husayn. Le saint Coran est avec eux et ils sont avec le saint Coran. Ils ne se sépareront pas l’un de l’autre jusqu'à ce qu'ils me rejoignent à la fontaine de Kauthar. »
Après l’enregistrement de ce rapport circonstancié, il a enregistré trois autres hadith mentionnés dans Manaqib relaté par Salim ibn Qais, Isa ibn Sirri et Mu'awiya expliquant que ceux qui détiennent l’autorité parmi nous sont les douze Imams de le famille du Prophète.
Le grand savant sunnite, Cheik Sulayman Balkhi (Qandozi) Hanafi dans son Yanabiu'l-Mawadda, ch 76 rapporte de Manaqib de Khawarizmi qui le note d’Asqa ibn Wathila Qarkhab, citant Jabir ibn Abdullah Ansari et également d’Abu'l-Fazl Shaibani qui le tient de Mohammad ibn Ibrahim Shafi'i mentionnant Jabir ibn Abdallah Ansari (un des compagnons du prophète) relatant:
« Jundal ibn Jubair, un juif de Junadab est venu à la rencontre du Prophète et il l'interrogea au sujet du Tawhid. Après avoir entendant sa réponse, l'homme est devenu musulman. Il a dit à l’Envoyé, que la nuit précédente, il avait vu Moïse dans un rêve lui révélant: 'Embrasse l'Islam aux mains du dernier des Prophètes, Muhammad et attache-toi à ses successeurs après lui.' Il remercia Allah de la bénédiction de l'Islam. Alors, l'homme demanda à l’Envoyé de lui donner les noms de ses successeurs. Le saint Prophète commença par : 'mes successeurs sont au nombres de douze Imams.' L’homme lui répondit qu'il avait vu cela inscrit dans le Torah. Alors, Jabir ibn Abdallah Ansari a demandé au saint Prophète de lui révéler leurs noms et le Prophète continua: 'le premier d'entre eux est le chef des successeurs, le père des Imams, Ali ibn Abi Talib, suivit alors de ses deux fils - Hasan et Husayn. O Jabir, Tu verras ces trois Hommes. Lorsque tu atteindras la dernière étape de ta vie, l’Imam Zainu'l-Abidin sera né et la dernière chose que tu auras de ce monde sera du lait. Accroche-toi ainsi à eux afin que l'ignorance ne puisse pas te tromper.' L'homme lui a dit qu'il avait déjà vu cela dans la Torah et des écrits judaïques, il avait lu les noms d'Ali, d’Hasan et d’Husayn comme Elias, Shabbar et Shabbir. Il demanda au Prophète de finir d’énumérer les noms des autres Imams. Puis l’Envoyé épela les neuf Imams restants avec leurs épithètes: “Le dernier d’entre eux est le Mahdi, il sera toujours vivant, mais disparaîtra de ce monde. Il remplira le monde de justice et d’équité comme il fut plongé dans l'injustice et la tyrannie. Certes, le paradis est pour celui qui patiente pendant la période de son occultation. Le paradis est offert à ceux qui sont fermes dans leur amour pour lui. Ce sont ceux qu’Allah a félicité dans le Coran 'Ceux qui croient en invisible (2 :3) et tels sont les partisans d’Allah, les partisans d’Allah ne sont-ils pas les gagnants.'” (58:22) Selon al-Tabarânî, dans “Al-Awsat”, Ibn Hajar a dit: « La dernière chose que le Prophète a dite est ceci: « Trouvez, dans les Gens de ma Famille (Ahlu Baytî), ma Succession». (‘Ali, Fatima, Al-Hassan, Al-Hussein)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hadiths des Douze Imams dans les sources sunnites   Aujourd'hui à 17:05

Revenir en haut Aller en bas
 
Hadiths des Douze Imams dans les sources sunnites
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» huis clos
» division chez les chrétiens
» Les contradictions entre Hadith et le coran
» Les 12 tribus d'Israël mentionnées comme étant les fondements du paradis coranique!!!
» Machia'h la Fin ou la Couronne de la Torah?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'islam :: Aqida-
Sauter vers: