Forums Al-FathAccueilMédiasQur'an al-KarîmRechercherS'enregistrerConnexion
Salam aleykum, Une nouvelle version des forum al-fath se trouve à l'adresse suivante : Al-Fath Veuillez vous tourner vers cette adresse pour vous inscrire , discuter et échanger. Merci

Partagez | 
 

 La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Assiddiqa
Membre Spécial
Membre Spécial


Féminin Nombre de messages : 155
Age : 43
Réputation : 12
Points : 205
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Re: La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites   Lun 27 Juin 2011 - 21:57

http://kitab.fr/article41.html

ou

http://www.bostani.com/abuthar.htm

Chapitre 10
Le Transfert de la Succession
du Saint Prophète


Après la mort du Prophète, ceux parmi les Compagnons qui n'étaient pas d'accord sur le sermon de Ghadîr Khum concernant la succession, et qui ne voulaient pas que `Ali fût le successeur du Messager d'Allah, prient se hâtèrent de se réunir à la Saqîfah de Bâni Sâ`idah pour régler, eux-mêmes, la question de la succession et choisir un successeur à leur convenance. Beaucoup d'historiens, d'analystes et de traditionnistes expliquent cette hâte avec laquelle les promoteurs de la réunion de Saqîfah voulaient régler la question de la succession du Prophète avant même qu'il ne fût enterré, comme étant leur volonté de prendre la Ummah de court et de la mettre devant le fait accompli. Le nombre de personnes réunies - y compris les Immigrants et les Partisans - à Saqîfah était d'environ 200. On convint dans cette réunion de fonder un gouvernement dont le chef fut choisi parmi les participants. Après la réunion et à leur retour à Médine le Saint Prophète était déjà inhumé. Les promoteurs de la réunion se mirent à demandèrent aux gens de prêter serment d'allégeance au Calife ainsi désigné afin de donner une apparence de démocratie et de légitimité au gouvernement. Ils obligèrent non seulement des honorables Compagnons, mais même les membres des Ahl-ul-Bayt, et d'une manière révoltante, à se soumettre à leur mascarade.

L'essentiel de cette histoire indigne se résume ainsi: on demanda à `Ali Ibn Abi Tâlib à prêter serment d'allégeance, de gré ou de force. Devant son refus, la police califale l'emmena à la Cour, une corde au cou(31).

La maison de Fâtimah al-Zahrâ' où il se trouvait lors de son arrestation, fut incendiée(32). La porte de la maison avait été forcée et tombée sur Fâtimah, lors de l'intervention policière, ce qui lui occasionna une fausse couche (elle était enceinte d'un enfant mâle) (Voir "al-Milal Wal-Nihal" d'al-Chahristânî).


Sur le même sujet, al-`Allâmah Mullah Mu`în Kâchifî écrit qu'à cause du choc qu'elle reçut lorsqu'on força la porte de sa maison, Fâtimah tomba malade et ne tarda pas à succomber à cette maladie(33).

De la même façon, tous ceux qui avaient refusé de prêter serment d'allégeance à Abû Bakr furent forcés sans ménagement et d'une main de fer, de reconnaître le califat d'Abû Bakr. Certains d'entre eux furent sauvagement battus, comme Salmân al-Fârecî que le Prophète avait inclus dans les membres d'Ahl-ul-Bayt en raison de sa piété exceptionnelle et de sa position particulière auprès de lui. Il reçut tellement de coups que son cou resta tordu pour le reste de sa vie.

Voici les noms de ceux des Compagnons qui se trouvaient à Médine et qui refusèrent de prêter serment d'allégeance à Abû Bakr:

- L'Imam `Ali

- Abû Tharr al-Ghifâri

- Salmân al-Fârecî

- `Ammâr Ibn Yâcir

- Al-Miqdâd Ibn al-Aswad

- Khâlid Ibn Sa`ïd

- Burayda Aslamî

- Ubay Ibn Ka`b

- Huthaymah Ibn Thâbit

- Suhayl Ibn Hanîf

- `Othmân Ibn Hanîf

- Abû Ayyûb al-Ançârî

- Huthayfah Ibn al-Yamân

- Sa`d Ibn `Obaydah

- Qays Ibn Sa`d

- `Abdullâh Ibn `Abbâs

- `Abbâs Ibn `Abdul-Muttalib

- `Abdul Haytham Ibn Tayhân

- Jâbir Ibn `Abdullâh

- `Abdullâh Ibn Thâmit

- `Ubayd Ibn Thâmit

- Abû Sa`ïd Khudarî

(Voir "Tabçarat al-`Awâm", p. 24, et "`Ayn al-Hayât", p. 5).

Il est dit dans la page 43 de "Tabçarat al-`Awâm" que quelques jours plus tard, Sa`d Ibn `Obaydah fut tué par une flèche pour avoir refusé de prêter serment d'allégeance.

En tout état de cause, cette politique sauvagement répressive contre des Compagnons éminents se poursuivit après la mort du Saint prophète. Certains historiens écrivent que la terre de Fadak, propriété légale des Ahl-ul-Bayt leur fut confisquée uniquement à cause de leur refus de prêter serment d'allégeance. Ils affirment, diverses preuves irréfutables à l'appui, que le Califat était un droit inaliénable de `Ali et il aurait dû lui revenir. `Ali lui-même explique et énumère les détails des arguments de son droit inaliénable au Califat, dans son très célèbre sermon "al-Chiqchiqiyyah" qui fait partie de son chef-d'oeuvre "Nahj al-Balâghah". Il y dit clairement que le Califat était son droit confisqué, et il y explique, comme le fait Ibn al-Athîr dans "al-Nihâyah", comment il avait essayé vainement de faire valoir ce droit.

Nous essayons ci-après d'extraire de "Târikh-é-Ahmadî" un résumé de cet événement tragique et lourd de conséquence, dont avaient tant souffert les descendants du Saint Prophète et ses plus fidèles Compagnons, seulement deux semaines, après la mort du Messager d'Allah, et de mettre en évidence le rôle joué par Abû Tharr dans cette conjoncture.

Selon "Ta'rîkh Ibn Jarîr", `Omar était présent à Médine au moment de la mort du Saint Prophète, tandis qu'Abû Bakr se trouvait chez lui dans le village de Sakh. Lorsque le Prophète décéda `Omar dit: «D'après la présomption des Hypocrites le Prophète est mort, mais moi, je jure par Allah qu'il est vivant».

Selon "al-Milal Wal-Nihal" d'al-Chahristânî, `Omar menaça de tuer avec sa propre épée quiconque dit que le Prophète est mort. Ce récit est rapporté dans bien d'autres références telles que: "Ta'rîkh `Abul-Fidâ", Vol. 1, p. 164; "Al-Tabaqât al-Kubrâ", Vol. 2, p. 271; "Sunan Ibn Mâjah", Vol !, p. 571, Hadith 1618; "Musnad Ahmad Ibn Hanbal", Vol. 1.

Selon Rawdhat al-Ahbâb les gens commencèrent à avoir des doutes sur la mort du Prophète lorsqu'ils entendirent la menace de `Omar. Abû Bakr qui était chez lui à ce moment-là, se rendit à Médine dès que la nouvelle de la mort du Prophète lui fut parvenue. Lorsqu'il arriva à Masjid al-Nabî, il remarqua que les gens étaient dans la confusion. Selon "Ta'rîkh `Abdul-Fidâ", en voyant les gens dans cet état, Abû Bakr se mit à réciter le verset suivant: «Mohammad n'est qu'un Prophète; des prophètes ont vécu avant lui. Reviendriez-vous sur vos pas s'il mourait, ou s'il était tué?» (sourate `Ale `Imrân, 3;144). Ayant entendu réciter ce verset, les gens eurent la conviction que le Saint Prophète était mort. Aussi accoururent-ils à Saqîfah Banî Sâ`idah.

Selon "Ta'rîkh Ibn Khaldûn", lorsqu'Abû Bakr arriva à Saqîfah, il dit; «Nous sommes les Compagnons et les proches du Prophète. Aussi, sommes-nous à ce titre mieux placés que quiconque pour accéder au Califat».

Selon "Ta'rîkh al-Tabarî" d'Ibn Jarîr, `Omar dit alors à Abû Bakr: «Tends ta main pour que je te prête serment d'allégeance». Abû Bakr répondit: «Non! C'est à toi de tendre ta main car tu es à tous égards plus puissant que moi». Cet échange d'invitation au Califat entre les deux hommes dura un certain temps. A la fin `Omar tira la main d'Abû Bakr, y mit la sienne, lui promit loyauté et lui dit: «Tu pourras compter sur ma force, conjuguée avec la tienne».

Dans "Ta'rîkh al-Kâmel" d'Ibn al-Athîr, il est dit que `Omar et d'autres promirent loyauté à Abû Bakr, mais que tous les Ançar (les Partisans médinois) ou certains d'entre eux déclarèrent: «Nous ne prêterons de serment d'allégeance à personne d'autre que `Ali».

"Ta'rîkh Khamis", note que lorsqu'Abû Bakr s'était soulagé des formalités de la prestation du serment d'allégeance, il quitta Saqîfah pour retourner au Masjid al-Nabî où il prit place sur la chaire, pour recevoir le serment d'allégeance de ceux qui ne l'avaient pas fait à Saqîfah. Cela dura jusqu'à la fin de la journée, et les gens manquèrent ainsi d'assister aux cérémonies de l'enterrement du Saint prophète. C'était le mardi soir.

Selon "Kanz al-`Ummâl" citant `Urwah, «Abû Bakr et `Omar n'étaient pas présents à l'enterrement du Saint Prophète. Ils se trouvaient dans le rassemblement des Ançâr (Saqîfah Banî Sâ`idah), et le prophète fut inhumé avant leur retour».

Selon "al-Nihâyah" d'Ibn al-Athîr al-Jazarî, "Majma` al-Bihâr" de Molla Tâhir Qutnî et "al-Milal Wa-l-Nihl" d'al-Chahristânî, `Omar dira plus tard à propos de la prestation de serment d'allégeance à Abû Bakr «C'était une erreur dont Allah nous a épargné les mauvais effets».

D'après "Ta'rîkh `Abul-Fidâ" un groupe de Hâchimites ainsi qu'Abû Tharr, Zubayr Ibn al-`Awwâm, al-Miqdâd Ibn `Amr, Salmân al-Fârecî, `Ammâr Ibn Yâcir, al-Barâ' Ibn Athîb etc. qui étaient dans le camp de `Ali, s'abstinrent de prêter serment d'allégeance à Abû Bakr.

Selon "al-Istî`ab" de `Abdul-Barr, lorsqu'on demanda aux gens de promettre loyauté à Abû Bakr, `Ali ne le fit pas et resta à la maison.

"Murûj al-Thahab" d'al-Mas`ûdî, fait remarquer que le jour de Saqîfah où on prêta serment d'allégeance à Abû Bakr, `Ali dit à ce dernier: «Tu as détruit notre affaire, tu ne nous as pas consultés et tu n'as pas respecté notre droit». Abû Bakr lui répondit: «Ton grief est justifié, mais j'ai agi ainsi par crainte d'une révolte».

Selon "Rawdhat al-Ahbâb", losqu'Abû Bakr finit de recevoir la prestation d'allégeance, il convoqua `Ali par l'intermédiaire de certains Muhâjirîn et Ançar.

`Ali se présenta et lui demanda: «Pourquoi m'a-t-on convoqué?».

`Omar dit: «Tu as été convoqué pour que tu prêtes serment d'allégeance à l'instar des autres».

`Ali répondit: «J'invoque à votre égard le même argument que vous avez invoqué devant les Ançâr pour justifier votre prétention au Califat»(34).

`Omar ignorant les remarques de `Ali, lui dit: «Nous ne te laisserons pas partir d'ici avant d'avoir prêté serment d'allégeance». `Ali rétorqua: «Réponds d'abord à mon observation, et par la suite tu pourras me demander de prêter serment d'allégeance».

Abû `Obaydah al-Jarrâh intervint: «O Abul-Hassan (surnom de `Ali)! Tu es le seul à mériter le Califat et le gouvernement en raison de ta préséance dans l'Islam et de ta proche parenté avec le Prophète, mais étant donné que les Compagnons ont accepté Abû Bakr, il vaut mieux que tu te joignes à eux».

`Ali répondit: «O Abû `Obaydah! Tu veux transférer ailleurs la grande bénédiction qu'Allah a placée chez la Famille du Prophète! Ecoute! Nous sommes le lieu de la descente de la Révélation, le siège de l'arrivée des Commandements et des Interdictions, la source de la vertu et du savoir, la mine de la sagesse et de l'endurance».

Un autre Compagnon, Bachîr Ibn Sa`ïd tenta à son tour de faire infléchir `Ali: «O Abul-Hassan! Lorsque nous avons remarqué que tu es resté à la maison (du fait que tu n'as pas assisté à Saqîfah) nous avons présumé que tu avais renoncé au Califat».

`Ali lui dit: «Tes amis estiment-ils qu'il était convenable de laisser le corps du Saint prophète sans lavage, sans mise en bière et sans inhumation, pour pouvoir venir disputer le Califat?».

Selon "Usud al-Ghâbah", `Ali évoqua à ce moment-là ce que le Prophète lui avait dit un jour: «O `Ali! Tu es comme la Ka`bah vers laquelle tout le monde doit se diriger, alors qu'elle, elle ne va vers personne (c.-à-d. qu'elle reste à sa place).

Ainsi, si les gens venaient vers toi pour te prêter serment d'allégeance, accepte leur démarche. Ne vas donc pas vers eux, mais attends jusqu'à ce qu'ils viennent vers toi».

Selon "Rawdhat al-Ahbâb", Abû Bakr ayant remarqué que les arguments avancés par `Ali étaient indiscutables, solides et irréfutables, il lui dit aimablement: «O Abul-Hassan! J'avais présumé que tu ne me refuserais pas ton allégeance. Si j'avais su que tu allais refuser de me prêter serment d'allégeance, je n'aurais pas accepté le Califat. Maintenant, les gens m'ont prêté serment d'allégeance, tu devrais faire comme eux. Mais si tu hésites là-dessus, je ne te blâme pas». Sur ce, `Ali se leva et retourna à la maison.

Selon "al-`Iqd al-Farîd" de Chahâb al-Dîn Ibn `Abd Rabbih al-Andulsî, les Compagnons qui refusaient de prêter serment d'allégeance à Abû Bakr étaient: `Ali, Al-`Abbâs, Zubayr et Sa`d Ibn `Ubâdah. `Ali, al-`Abbâs et Zubayr restèrent dans la maison de Fâtimah jusqu'à ce que Abû Bakr envoyât `Omar pour les faire sortir, sous la menace de l'épée, s'il le fallait.

`Omar se présenta à la porte de la maison de Fâtimah avec du feu pour l'incendier.

Lorsque Fâtimah vit ce qui se passait, elle lui dit: «O fils de Khattâb! Es-tu venu pour mettre le feu dans ma maison?!». `Omar répondit: «Bien sûr, je suis venu dans cette intention, sauf si ceux qui s'y réfugient sortent en promettant leur allégeance à Abû Bakr». Ta'rîkh Abul-Fidâ rapporte cette même version des faits.

Selon "Ta'rîkh al-Tabarî" d'Ibn Jarîr, `Omar se présenta à la maison d'al-Murtadhâ (surnom de l'Imam `Ali) où se trouvaient Talhah, Al-Zubayr et quelques autres Emigrants à l'adresse desquels il s'écria: «Par Allah! Je vais brûler la maison, à moins que vous ne sortiez pour prêter serment d'allégeance».

Selon "Al-Imâmah wal-Siyâsah" d'Ibn Qutaybah Dînûrî, lorsqu'Abû Bakr constata l'absence du groupe des partisans de `Ali parmi les gens qui lui avaient prêté serment d'allégeance, il envoya `Omar pour les lui amener. Ces gens qui se trouvaient dans la maison de `Ali, refusèrent de sortir.

`Omar fit apporter des fagots et s'écria: «Sortez, sinon par Allah, je brûlerais les gens qui s'abritent dans la maison en y mettant le feu». Ces gens lui firent remarquer: «Fâtimah, la fille du Prophète y est aussi». `Omar répondit: «Peu importe».

En entendant cette menace sérieuse tout le monde sortit de la maison, sauf `Ali qui s'adressa aux gens envoyés par ABû Bakr: «O Emigrants! J'ai droit au Califat plus que personne à tous égards. D'ailleurs vous devez prêter serment d'allégeance à moi. Ecoutez-moi bien. Vous avez obtenu le Califat en brandissant contre les Partisans l'argument de votre lien de sang avec le Prophète, et maintenant vous essayez d'écartez ce Califat des Gens de la Maison du Prophète (Ahl-ul-Bayt).

N'avez-vous pas invoqué l'appartenance du Prophète à votre tribu pour faire valoir votre priorité sur les Partisans (Ançâr)? Maintenant je retourne contre vous l'argument que vous avez brandi contre les Partisans, à savoir que nous les Ahl-ul-Bayt, sommes plus proches parents que vous à tous égards, et ce, aussi bien de son vivant qu'après sa mort. Soyez donc justes et aimables, si vous croyez en Allah et que vous Le craigniez. O Emigrants! Rappelez-vous Allah et ne transférez pas la direction du Message du Prophète de sa Maison vers les vôtres».

Ensuite Fâtimah dit du seuil de sa porte: «O gens! En nous laissant le corps du Prophète, vous avez détourné en votre faveur l'affaire du Califat, ignorant notre droit».

Selon "Ta'rîkh Ibn Qutaybah", `Omar dit à Abû Bakr après le refus de `Ali de prêter serment d'allégeance: «Pourquoi n'arrêtes-tu pas `Ali pour refus de prestation de serment d'allégeance?». Abû Bakr, envoya alors son esclave Qanfaz pour convoquer `Ali. Qanfaz dit à `Ali: «Le Calife du Prophète d'Allah te demande». `Ali répondit: «Les tiens ont trahi si vite le Prophète». Qanfaz retourna chez Abû Bakr et répéta devant lui ce qu'il avait entendu de la bouche de `Ali. Abû Bakr se mit alors à pleurer pendant un certain temps. `Omar demanda à Abû Bakr une seconde fois: «Ne laisse pas de répit à `Ali qui refuse de te prêter serment d'allégeance».

Abû Bakr ordonna à Qanfaz de retourner chez `Ali et de lui dire: «Le Commandeur des Croyants t'appelle pour que tu lui prêtes serment d'allégeance». Qanfaz transmit le message d'Abû Bakr à `Ali, lequel lui dit: «Allah soit loué! Ton maître s'est attribué une parenté avec laquelle il n'a rien à avoir».

Qanfaz répéta devant Abû Bakr les propos de `Ali, et Abû Bakr se mit à pleurer de nouveau. `Omar se leva alors, et se faisant accompagner de quelques hommes, il se dirigea vers la maison de Fâtimah et frappa à sa porte.

Fâtimah, exaspérée, se mit à pleurer et à crier: «O mon père! O Prophète d'Allah! Quels troubles nous causent le fils de Khattâb (`Omar) et le fils de Quhâfah (Abû Bakr)».

Lorsque les gens accompagnant `Omar entendirent les lamentations de Fâtimah, la plupart d'entre eux repartirent, les larmes aux yeux. Seuls quelques-uns d'entre eux restèrent derrière `Omar. `Ali sortit alors de la maison de Fâtimah et les accompagna chez Abû Bakr. Là, ce dernier lui demanda de prêter serment d'allégeance. `Ali lui dit: «Et si je ne le fais pas?!».

Abû Bakr répondit: «Par Allah nous te tuerons».

`Ali dit: «Allez-vous tuer celui qui est le serviteur d'Allah, frère du Messager d'Allah?».

`Omar répondit: «Nous admettons que tu es un serviteur d'Allah, mais nous ne reconnaissons pas que tu sois aussi le frère du Prophète».

Abû Bakr était resté silencieux pendant cet échange de propos. `Omar lui dit alors: «Pourquoi ne donnes-tu pas tes ordres et pourquoi restes-tu assis sans faire quelque chose?».

Abû Bakr répondit: «Je ne forcerai pas `Ali à prêter serment d'allégeance tant que Fâtimah est vivante».

Sur ce, `Ali se leva, et sortant de chez Abû Bakr, il se dirigea vers le tombeau du Prophète, à qui il adressa ses complaintes: «O frère! Les gens de la tribu m'ont insulté tellement, et ils allaient même me tuer...!».

Abû Tharr voyait toutes ces choses incroyables se dérouler sous ses yeux. Le sermon de Ghadîr Khum était ancré dans son esprit. Il imaginait mal que de tels écarts puissent survenir alors que le Prophète venait à peine d'être enterré. Ne supportant plus ce qui se passait, médusé, indigné, sa foi et son amour indéfectible pour la justice, le poussèrent à agir et à réagir.

Il se dirigea donc à Masjid al-Nabî, l'esprit révolté, le sang en ébullition. Une fois arrivé à la Mosquée (Masjid al-Nabî) il y vit un rassemblement autour d'Abû Bakr et de `Omar.

Il prit place sur un terrain élevé et fit le discours suivant: «O gens de Quraych! Que vous arrive-t-il? Êtes-vous inconscients! Vous avez totalement ignoré les proches parents du Saint Prophète! Par Allah, un groupe d'Arabes a apostasié et a suscité des doutes dans la Foi. Ecoutez-moi! Le Califat est le droit des Ahl-ul-Bayt.

Cette violence et ces querelles sont injustifiées. Que vous arrive-t-il? Vous estimez capable celui qui est incapable, et incapable celui qui est capable. Par Allah, chacun de vous sait ce que le Prophète a déclaré à maintes reprises, à savoir: «Le Califat et la direction reviendront après ma disparition à `Ali, puis à al-Hassan, puis à al-Hussayn et après à ma progéniture infaillible».

Vous avez ignoré la parole du Prophète et le Commandement d'Allah! Vous avez oublié votre engagement et votre promesse. Vous avez obéi aux impératifs de ce monde éphémère et vendu la Vie future qui est éternelle et dans laquelle le jeune ne vieillira pas, les bénédictions seront inépuisables, l'affliction et la tristesse n'auront pas d'existence, et à laquelle l'Ange de la mort n'aura pas d'accès.

Oui, vous avez vendu cette inestimable chose pour presque rien. Vous avez fait ce que les peuples des Prophètes précédents avaient fait. Ils rompirent leur allégeance et abandonnèrent leur foi après la mort de leurs Prophètes respectifs. Ils résilièrent les conventions, modifièrent les Commandements et métamorphosèrent la foi. Vous vous êtes montrés semblables à eux.

O gens de Quraych! Vous ne tarderez pas à subir les conséquences de vos agissements inconvenables et la punition de votre mauvaise action. Ce que vous avez lancé à travers votre conduite se retournera contre vous. Rappelez-vous! Ce qui vous arrivera, vous l'aurez mérité et sera juste, car Allah n'est pas injuste envers Ses serviteurs» ("Al-Ichtirâkî al-Zâhid", p. 113).

Ce discours montre le courage d'Abû Tharr et confirme le trait principal de son caractère et de sa conduite, à savoir: dire la vérité sans craindre rien ni personne, et ce, quelles que soient les circonstances. En effet, Abû Tharr fit ce discours à un moment où personne n'osait prononcer un mot contre le Pouvoir. L'armée du Calife s'acharnait sur tous les Compagnons qui faisaient preuve d'une velléité d'opposition à l'arrangement de la Saqîfah. Quiconque refusait de prêter serment d'allégeance était décapité. Quiconque hésitait à le faire, était muselé.

Un homme aussi courageux et aussi prestigieux que `Ali fut pourtant emmené, le cou attaché à une corde, et un Compagnon éminent aussi intouchable que Salmân al-Farecî fut tellement battu qu'il en gardera des séquelles jusqu'à la fin de sa vie.


Cheikh `Abbâs al-Qummî écrit que Fâtimah, la fille du Prophète, était morte des suites de sa maladie provoquée par la chute sur elle, de la porte de sa maison lorsque celle-ci fut attaquée par les hommes du Calife, venus chercher `Ali pour l'obliger à prêter serment d'allégeance. Selon la volonté et le testament de Fâtimah, `Ali n'informa pas ceux qui avaient troublé la vie de la fille du Prophète, de la mort de celle-ci(35). Lorsqu'il finit de laver le corps de son épouse (Fâtimah), il demanda à son fils al-Hassan d'aller appeler Abû Tharr pour l'aider à l'inhumer. ("Safinat al-Bihâr" de Cheikh `Abâs al-Qummî, Vol. 1, p. 483).

Al-Hâfidh Muhammad Ibn `Ali Ibn Chahr Âchûb (mort en 588 H) écrit que la prière funèbre sur Fâtimah fut accomplie par `Ali, al-Hassan et al-Hussayn. Selon une autre version, s'ajoutent à ces noms ceux de `Abbâs Ibn `Abdul-Muttalîb, al-Fadhl, Huthayfah, et Ibn Mas`ûd ("Manâqib ibn Chahr Âchûb", Vol., p. 62, imprimé à Multan).


Maintenant, ceux qui nient cet évènement en fonction de leur logique personnelle, voilà ce que dit l'Imam Baqir (as) :



« Parmi les plus détestés de mes compagnons est celui qui entend quelque chose sur nous [Ahl ul Bayt] et ne le croit pas seulement parce que son cerveau ne peut l’accepter... »









Revenir en haut Aller en bas
http://fatimasiddiqa.over-blog.fr/
Assiddiqa
Membre Spécial
Membre Spécial


Féminin Nombre de messages : 155
Age : 43
Réputation : 12
Points : 205
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Re: La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites   Lun 27 Juin 2011 - 23:50

Salam.

Désolée, j'avais oublié le texte en arabe :


السلام عليكم ورحمة الله وبركاته

نرى بأن البعض يشكك في أن السيد فاطمة الزهراء سلام الله عليها كُسر ضلعها الشريف وأحرقت دارها

فهذا هو رأي قائد الثورة الإسلامية آية الله العظمى السيد علي الخامنئي حفظه الله في هذه المسألة

س40: هل مسألة حادثة حرق دار السيده فاطمة عليها السلام وكسر ضلعها ثابت عندكم؟

ج: نعم ثابت عندنا إشعال النار أمام الدار وكسر ضلعها الشريف صلوات الله عليها.

المصدر: http://www.wilayah.org/arabi/Istiftaa/abwab/other.htm

==========

Traduction: Assalamou Alaikoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouhou

Nous voyons que certains émettent des doutes qu'on ait cassé la côte et brûlé la maison de Seyyida Fatima (as).

Voila l'Opinion du leader ( chef) de la révolution islamique Ayatoullah al'Oudhma Sayyed Ali al-Khaminei, que Dieu le garde, dans cette faire:

Question 40: A propos de Seyyida Fatima (as), pouvez vous affirmer d’une façon certaine qu'elle lui a cassé la côte et brûlé la Maison?

Réponse: Oui, nous pouvons affirmer ( à travers nos sources) que le Feu a été allumé devant sa Maison et qu'on lui a cassé la côte, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur elle.

===


Dernière édition par Assiddiqa le Mar 28 Juin 2011 - 14:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fatimasiddiqa.over-blog.fr/
jafar313
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 214
Age : 35
Localisation : france
Réputation : -10
Points : 288
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites   Mar 28 Juin 2011 - 13:22

Assiddiqa a écrit:


Chapitre 10
Le Transfert de la Succession
du Saint Prophète




aucun rapport avec le topic cheers
Revenir en haut Aller en bas
Metwele
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 121
Age : 27
Réputation : 12
Points : 146
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites   Mar 28 Juin 2011 - 14:31

a'ouzoubiLlah min ash-shaytan ar-rajîm!

staghfiruLlah, jafar313 tu n'as pas honte de ton avatar? Et tu aspire vraiment à être un partisan des Ahl al-Bayt {as}?

Je dois dire que je suis choqué la....

"Parlant de ses compagnons, le Prophète (saws) dit:
- N'insultez pas mes Compagnons! Si l'un de vous, offre en aumône l'équivalent de la montagne d’Ohod en or, il n'atteint pas ni une poignée ni même une demi-poignée de leur mérite! (Abou Daoud)"

En passant toi qui aime bien re-contextualisé les hadith-s, sais-tu à qui s'adressait le Prophète {sawas} ici? Et qui sont les compagnons qui ont été insultés justement? Cela s'adressait à khalid ibn al-walid {la3}.

C'est pas le sujet, mais bon il fallait bien réagir à tes provocations, qui ne sont pas digne d'un bon comportement. Je suis extrêmement déçu de ta personne, sache le!




"Le Nâtiq vient pour indiquer le Sâmit ; mais le Sâmit, lui, n’indique personne. C’est qu’il est lui-même le Tout, le but de l’histoire"

Jabbîr ibn al-Hayyan
Revenir en haut Aller en bas
jafar313
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 214
Age : 35
Localisation : france
Réputation : -10
Points : 288
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites   Mar 28 Juin 2011 - 16:31

Metwele a écrit:


"Parlant de ses compagnons, le Prophète (saws) dit:
- N'insultez pas mes Compagnons! Si l'un de vous, offre en aumône l'équivalent de la montagne d’Ohod en or, il n'atteint pas ni une poignée ni même une demi-poignée de leur mérite! (Abou Daoud)"



ce hadith est clair, le prophete saws interdit d'insulter les compagnons ra, où est ton problème à celà et ta réaction ??? ce hadith te pose un soucis on dirait lol?

tiens c'est cadeau

Revenir en haut Aller en bas
Metwele
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 121
Age : 27
Réputation : 12
Points : 146
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites   Mar 28 Juin 2011 - 16:36

Ce hadith ne me pose aucun problème. Je re-contextualisais comme tu aimes le faire. De plus jamais tu m'as vu insulter un compagnon. L'islam interdit l'insulte. Maudire et insulter est différent. J'ai l'impression de discuter avec les ignorants de daily, classique.......

Et arrêtes l'arrogance s'il te plaît, il ne me semble pas t'avoir manqué de respect à un quelconque moment.
Comment oses-tu? Franchement tu n'as pas honte? Moi qui t'ais laissé même parler à mes propres cousines, comment oses-tu?
Je ne tolérerais de personne ces affronts. Comme tu l'as dit plus haut, chez nous les arabes on a une fierté. Donc plus d'arrogance avec moi merci. Et je suis très sérieux.

Bref finissons en la, puisque ce n'est pas le sujet du thread.
Wâ Salâm.




"Le Nâtiq vient pour indiquer le Sâmit ; mais le Sâmit, lui, n’indique personne. C’est qu’il est lui-même le Tout, le but de l’histoire"

Jabbîr ibn al-Hayyan
Revenir en haut Aller en bas
jafar313
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 214
Age : 35
Localisation : france
Réputation : -10
Points : 288
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites   Mar 28 Juin 2011 - 16:48

Metwele a écrit:
Ce hadith ne me pose aucun problème. Je re-contextualisais comme tu aimes le faire. De plus jamais tu m'as vu insulter un compagnon. L'islam interdit l'insulte. Maudire et insulter est différent. J'ai l'impression de discuter avec les ignorants de daily, classique.......


je ne t'ai pas accusé d'insulter des compagnons voyons Very Happy , tu as juste commenté ma signature c'est tout. insulter et maudire sont deux choses différentes, tu ne vas pas m'accuser de ne pas faire la différence quand même non?
le hadith parle d'insulter, je ne vois pas pourquoi tu viens greffer le mot maudire dedans, on dirait un procès d'intention avec un sous entendu: maudire est interdit lol
Revenir en haut Aller en bas
Metwele
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 121
Age : 27
Réputation : 12
Points : 146
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites   Mar 28 Juin 2011 - 17:04

Écoutes akhî Jafar313, tu me connais, et tu sais que je ne suis pas un adepte de la pensée unique.

Et encore moins une personne qui coupe ses relations avec les gens s'ils ne pensent pas comme moi.

Cependant depuis plusieurs jours, tu agis comme si tel été le cas et tu provoques en mettant ce genre d'avatar.

Si un frère sunnite avait mit cet avatar par exemple, qu'est-ce que tu veux que je lui dise?

Mais toi qui sait ce qu'a pu faire cette personne, comment peux-tu mettre ça?

Cette personne dont tu éxibe le nom (suivit de radi Allahou 'anhou) a coupé l'arbre, il a rompu le pacte, ais-je besoin de te le rappeler?

Tu peux ne pas soutenir la thèse exposée plus haut, c'est ton choix, à chacun ses choix, mais toi même tu reconnais ses menaces envers la Maîtresse des Dames des mondes {'aleyah salâm}. Tu passes d'un extrême à l'autre mon ami, et les extrêmes ne sont pas bon. Notre religion est la religion du juste milieu. Si à ton avis les faits attribués à 'Omar ne sont pas véridiques, ok tu as le droit de dire (que selon toi) il est accusé à tord, mais ne nies pas les autres faits avérés par toi même en adulant cet individu en lui attribuant le privilège de mettre son nom comme avatar suivit de radi Allahou 'anhou. C'est du non sens total.





"Le Nâtiq vient pour indiquer le Sâmit ; mais le Sâmit, lui, n’indique personne. C’est qu’il est lui-même le Tout, le but de l’histoire"

Jabbîr ibn al-Hayyan
Revenir en haut Aller en bas
jafar313
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 214
Age : 35
Localisation : france
Réputation : -10
Points : 288
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites   Jeu 30 Juin 2011 - 18:01

Metwele a écrit:


Cette personne dont tu éxibe le nom (suivit de radi Allahou 'anhou) a coupé l'arbre, il a rompu le pacte, ais-je besoin de te le rappeler?



voici ma recherche personnel sur ce fait Cool :

il y a un récit chez bukhari ra dans lequel une personne (un tabi'i ra apparemment donc bien longtemps après la mort de Omar ra) dit que sur son chemin vers le Hajj il a vu des gens entrain de prier et quand il leur a demandé quel est cette mosquée, ils ont répondu que c'est l'arbre où le serment a été fait avec le prophete saws. la personne est allé demander à Said Ibn AL Musayeb ra (un fils de compagnon) qui lui a dit que son père (il a assisté au serment) lui a raconté qu'une année après le serment ils ne trouvaient plus l'arbre (peut etre ils ont oublié où ce dernier se trouvait ). et là Said s'étonne que les gens qui priaient prétendent connaitre où se trouve l'arbre alors que des compagnons ne le savaient pas.

كر البخاري بإسناده عن طارق بن عبدالله قال : انطلقت حاجا فمررت بقوم يصلون قلت : ما هذا المسجد ؟ قالوا : هذه الشجرة حيث بايع رسول الله صلى الله عليه وسلم بيعة الرضوان ، فأتيت سعيد بن المسيب فأخبرته ، فقال سعيد : حدثني أبي أنه كان فيمن بايع رسول الله صلى الله عليه وسلم تحت الشجرة قال : فلما خرجنا من العام المقبل أنسيناها فلم نقدر عليها ، فقال سعيد : إن أصحاب محمد صلى الله عليه وسلم لم يعلموها وعلمتموها أنتم ، فأنتم أعلم!!(صحيح البخاري ج4/ص1528)


Le savan AL Hakim ra lui aussi dit dans un de ses livres que l'arbre a été "perdu" et qu'il aurait été emporté par l'eau (dans des inondations ou quelques chose de ce genre..).

وقال الإمام الحاكم في معرفة علوم الحديث ص65 ( والحديبية بئر وكانت الشجرة بالقرب من البئر ، ثم إن الشجرة فُقدت بعد ذلك فلم يجدوها وقالوا إن السيول ذهبت بها ، فقال سعيد بن المسيب : ( سمعت أبي وكان من أصحاب الشجرة يقول : قد طلبناها غير مرة فلم نجدها )

Tabari ra aussi dit à peu pres la même chose en rapportant qu'un jour Omar ra a demandé où est ce que l'arbre était et des compagnons n'ont pas pu se mettre d'accord sur son endroit et Tabari ra dit que peut etre l'arbre a été arraché par des eaux..
si c'est omar qui aurait coupé cet arbre, comment l'a t-il trouvé, puisqu'il ne savait pas où se trouvait l'arbre et par incompétence est parti demander aux autres???

قال الطبري :

وَزَعَمُوا أَنَّ عُمَر بْن الْخَطَّاب رَضِيَ اللَّه عَنْهُ مَرَّ بِذَلِكَ الْمَكَان بَعْد أَنْ ذَهَبَتْ الشَّجَرَة , فَقَالَ : أَيْنَ كَانَتْ , فَجَعَلَ بَعْضهمْ يَقُول هُنَا , وَبَعْضهمْ يَقُول : هَهُنَا , فَلَمَّا كَثُرَ اِخْتِلَافهمْ قَالَ : سِيرُوا هَذَا التَّكَلُّف فَذَهَبَتْ الشَّجَرَة وَكَانَتْ سَمُرَة إِمَّا ذَهَبَ بِهَا سَيْل , وَإِمَّا شَيْء سِوَى ذَلِكَ .


Il y a aussi un récit qui dit que Omar ra a su que des gens se réunissaient sous un arbre et priaient spécialement dans cet endroit là car ils croyaient que c'était l'arbre du serment..le probleme c'est que le récit n'est pas authentique car la personne qui rapporte ceci de Omar ra a vécu des dizaines dannéess après sa mort..Donc forcément elle n'a pas vu ça personnellement et il y a des rapporteurs qui manquent dans la chaine de transmission et c'est ce qu'on appelle un récit "Moursal"
Il y a d'autres récits aussi qui disent qu Omar ra avait ordonné de couper l'arbre du serment où les gens se reunnissaient pou prier..mais je n'ai pas vu un récit authentique sur le sujet...

Ce qui est prouvé maintenant c'est qu'il y avait des personnes qui se reunissaient dans un endroit spécifique pour prier car ils croyaient que c'était l'endroit de l'arbre et ceci bien longtemps après la mort de Omar ra (le récit de Boukhari) . si c'était vraiment l'arbre du serment dans ce cas Omar ra ne l'a surement pas coupé..
Dans le meme récit le fls du compagnon dit que son père même et d"autres compagnons ne savaient plus ou peut etre ne trouvaient plus où se trouvait l'arbre meme pas une année apres le serment!
Ce qui pourrait dire que les gens en fait se reunnissaient sous un "faux" arbre qu'ils croyaient celui du serment...

Si l'histoire dit que Omar ra a ordonné de couper l'arbre est vraie on pourrait conclure qu'en fait Omar ra a ordonné de couper un autre arbre que des gens prenaient pour lieu de priere puisque le vrai arbre a disparu (emporté par l'eau,ou suite à une secheresse ect.)


Sinon le Tabarrouk par les cheveux et les habits du prophète saws était un acte répandu à l'époque ,les compagnons le faisaient et personne ne contestait et il y a même des récits où le prophete saws lui meme donne ses cheveux aux compagnons ou bien aussi l'eau de son wudhou etc..Ce qui renforce encore la these qui dit que si jamais un arbre a été coupé sous les ordres de Omnar ra c'est un faux arbre et pas celui du serment...

bé haqqé mohammed cheers
Revenir en haut Aller en bas
Ali
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 514
Age : 106
Réputation : 9
Points : 294
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites   Jeu 30 Juin 2011 - 19:02

Salam,

Les compagnons ont perdu l'arbre...
What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Metwele
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 121
Age : 27
Réputation : 12
Points : 146
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites   Jeu 30 Juin 2011 - 21:44

Oh, il est perdu! Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked

C'était un Bonzaï (盆栽) !!! Ils l'ont perdu de vue!



Metwele l'a retrouvé pour toi akhî Wink cheers cheers cheers cheers

Ce qui m'étonne c'est que tu as traité les récits précédents rapportés de fabulation, mensonge, science fiction (je cite : star wars).

Mais ça, 'adé, norrrmal Razz

Il y a un problème de bonne foi avec toi frère.

Jusqu'où es-tu prêt à aller pour défendre ibn Shamla?

Mais bon, ça doit venir de nous, on doit sûrement délirer.....

Et dis moi, il était situé où l'arbre?

'Alî, quand jafar313 sera forcé de reconnaître que l'arbre a bien été coupé, que nous dira t'il alors pour défendre l'innovateur (farao)? hîîîmmmm..... Il voulait décorer sa maison? (hahaha)

Akhî jafar313 un peu de cohérence voyons.

Citation :
Sinon le Tabarrouk par les cheveux et les habits du prophète saws était un acte répandu à l'époque ,les compagnons le faisaient et personne ne contestait et il y a même des récits où le prophete saws lui meme donne ses cheveux aux compagnons ou bien aussi l'eau de son wudhou etc..Ce qui renforce encore la these qui dit que si jamais un arbre a été coupé sous les ordres de Omnar ra c'est un faux arbre et pas celui du serment...

Euuu..... tu me laisse perplexe, le rapport? Suspect

{Ya Allah ighfir lanna wa ihdina wa adkhilna fi rahmatihi el Wassia allathi
wassiat koula shay bi haqq Mohammed wa Âle Mohammed at-tayyibîn at-tahirîn}


(Si on continue sur l'arbre, je vais séparer le sujet, car la on fait trop du hors-sujet Smile ).




"Le Nâtiq vient pour indiquer le Sâmit ; mais le Sâmit, lui, n’indique personne. C’est qu’il est lui-même le Tout, le but de l’histoire"

Jabbîr ibn al-Hayyan
Revenir en haut Aller en bas
jafar313
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 214
Age : 35
Localisation : france
Réputation : -10
Points : 288
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites   Ven 1 Juil 2011 - 17:55

Ali a écrit:
Salam,

Les compagnons ont perdu l'arbre...
What a Face

faux d'après les récits sunnites authentiques l'arbre de l'allégeance a été perdu car il aurait été emporté par l'eau (dans des inondations ou quelques chose de ce genre..) c'est ce que rapporté les récits, de ce fait un an après la bay3a les sahaba ra n'ont pas su trouver l'arbre, a moins qu'ils soient tous amnésique ce qui est peu probable, tu me suis l'ami?
Revenir en haut Aller en bas
jafar313
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 214
Age : 35
Localisation : france
Réputation : -10
Points : 288
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites   Ven 1 Juil 2011 - 17:57

Metwele a écrit:
[center]

Et dis moi, il était situé où l'arbre?

[

là ou il était avant l'inondation mais dit moi akhi, as tu des sources authentique sur le découpage d'arbre d'omar ra??? ça m'intéresse, ou sinon des sources chiites pour changer, j'adore apprendre tu sais. :alien:
Revenir en haut Aller en bas
Metwele
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 121
Age : 27
Réputation : 12
Points : 146
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites   Ven 1 Juil 2011 - 21:04

jafar313 a écrit:

là ou il était avant l'inondation mais dit moi akhi, as tu des sources authentique sur le découpage d'arbre d'omar ra??? ça m'intéresse, ou sinon des sources chiites pour changer, j'adore apprendre tu sais. :alien:

Pas mal lol!
Non je veux une vraie réponse frère. Tu n'esquiveras pas avec moi Wink.
Après on verra si je t'apportes des sources. Je veux pas faire de monologue.
Donc réponds un peu pour une fois. Et avec des sources ça serait pas mal, puisque depuis le début, tu ramènes.......euu rien, seulement des conjectures de ta tête...




"Le Nâtiq vient pour indiquer le Sâmit ; mais le Sâmit, lui, n’indique personne. C’est qu’il est lui-même le Tout, le but de l’histoire"

Jabbîr ibn al-Hayyan
Revenir en haut Aller en bas
Ali
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 514
Age : 106
Réputation : 9
Points : 294
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites   Sam 2 Juil 2011 - 1:31

jafar313 a écrit:
Ali a écrit:
Salam,

Les compagnons ont perdu l'arbre...
What a Face

faux d'après les récits sunnites authentiques l'arbre de l'allégeance a été perdu car il aurait été emporté par l'eau (dans des inondations ou quelques chose de ce genre..) c'est ce que rapporté les récits, de ce fait un an après la bay3a les sahaba ra n'ont pas su trouver l'arbre, a moins qu'ils soient tous amnésique ce qui est peu probable, tu me suis l'ami?
Tu peux nous les donner les récits authentique stp? l'ami lol
Revenir en haut Aller en bas
islamopedia
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 170
Age : 32
Réputation : -3
Points : 220
Date d'inscription : 26/06/2011

MessageSujet: Re: La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites   Sam 2 Juil 2011 - 14:11

Assiddiqa a écrit:
Salam.

Désolée, j'avais oublié le texte en arabe :


السلام عليكم ورحمة الله وبركاته

نرى بأن البعض يشكك في أن السيد فاطمة الزهراء سلام الله عليها كُسر ضلعها الشريف وأحرقت دارها

فهذا هو رأي قائد الثورة الإسلامية آية الله العظمى السيد علي الخامنئي حفظه الله في هذه المسألة

س40: هل مسألة حادثة حرق دار السيده فاطمة عليها السلام وكسر ضلعها ثابت عندكم؟

ج: نعم ثابت عندنا إشعال النار أمام الدار وكسر ضلعها الشريف صلوات الله عليها.

المصدر: http://www.wilayah.org/arabi/Istiftaa/abwab/other.htm

==========

Traduction: Assalamou Alaikoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouhou

Nous voyons que certains émettent des doutes qu'on ait cassé la côte et brûlé la maison de Seyyida Fatima (as).

Voila l'Opinion du leader ( chef) de la révolution islamique Ayatoullah al'Oudhma Sayyed Ali al-Khaminei, que Dieu le garde, dans cette faire:

Question 40: A propos de Seyyida Fatima (as), pouvez vous affirmer d’une façon certaine qu'elle lui a cassé la côte et brûlé la Maison?

Réponse: Oui, nous pouvons affirmer ( à travers nos sources) que le Feu a été allumé devant sa Maison et qu'on lui a cassé la côte, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur elle.

===

Salam Aleykoum

Merci ma soeur, pour tout les documents que tu as posté. Je vais analyser cela à tête reposé.


Dernière édition par islamopedia le Jeu 31 Mai 2012 - 0:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.islamopedia.fr/
Assiddiqa
Membre Spécial
Membre Spécial


Féminin Nombre de messages : 155
Age : 43
Réputation : 12
Points : 205
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Re: La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites   Sam 2 Juil 2011 - 17:05

Salamu 'alaykum

Voici un extrait du très fameux livre relatant un débat entre un grand savant chiite et de grands savants sunnites qui attestent de l'Incencie de la Maison de Fatima Zahra (as) et de sa fausse couche (en fin de l'extrait)

(Sixième session : http://www.al-islam.org/peshawar/toc.html)


L’allégeance forcée d’Imam Ali (AS) et des Bani Hachim six mois plus tard

Vous dites qu'Ali, les Bani Hashim et les compagnons du Prophète léguèrent le serment de l'allégeance à Abu Bakr. Avez-vous lu les mots "allégeance payée" mais vous ne comprenez pas à qui et comment ils l'ont remis. Tous vos traditionalistes et grands historiens ont écrit qu'Ali et les Bani Hashim ont refusé l'allégeance (extérieurement), cela fut accomplit six mois après et sous des contraintes.

Hafiz: Il n'est pas approprié qu'un homme de votre noblesse emploie des diffamations qu'Ali fut traîné hors de sa maison, fut menacé de mort s'il ne jurait pas l'allégeance. Il a volontairement, accepté le califat d'Abu Bakr.

Shirazi: Ali et les bani Hashim n'ont pas offert le serment de fidélité immédiatement. Vos historiens enregistrent qu'Ali fournit son allégeance après la mort de Hazrat Fatima. Bukhari dans son Sahih, volume III, chapitre de Ghazawa Khaibar, page 37 et Muslim, dans son Sahih, le volume V, la page 154 signalent qu'Ali a céda son allégeance après la mort de Fatima. Une partie de vos ulémas croient que Fatima est morte 75 jours après la mort du saint Prophète. Ibn Qutayba estime également la même chose, mais la plupart de vos historiens réclament qu'elle est morte six mois après le Prophète. Done l'allégeance d'Ali fut proclamé 3 ou 6 mois après la mort du saint Prophète. Mas'udi dans son Muruju's-sahab, le volume I, la page 414, indique "qu'aucun Bani Hashim n'ont délivré leur allégeance à Abu Bakr jusqu'à la mort de Fatima. »

Ibrahim ibn Sa'd Saqafi relate de Zuhri qu'Ali a offert son allégeance six mois après la mort du saint Prophète, le peuple n'a pas eu le courage de le persuader, excepté après la mort de Fatima.

Ibn Abi'l-Hadid dans Sharhe Nahju'l-Balagha relate le même fait. De toute façon, vos propre ulémas insistent sur le fait que l'allégeance d'Ali n'était pas immédiate mais est venue seulement après qu'une certaine période et seulement lorsque les circonstances l'ont forcé à faire ainsi.

Ibn Abi'l-Hadid dans son Sharhe Nahju'l¬Balagha, le volume II, la page 18 relate de Zuhri par A'yesha, qu'elle mentionna: ''Ali n'a pas offert l'allégeance à Abu Bakr pendant six mois, personne du Bani Hashim n'ont cédé l'allégeance jusqu'à ce qu'Ali l'ai fait."

Ahmad A'sam-e-Kufi Shafi'i dans Futuh et Abu Nasr Hamidi dans le rapport de Jam'a Bainu's-Sahihain de Nafiy citent de Zuhri, qu'il a indiqué: "Ali n’a juré son allégeance que six mois après la mort du Prophète."

Hafiz: Lesquels de nos ulémas ont rapporté qu'Ali fut traîné de sa maison et qu'ils voulurent y mettre le feu comme l'ont généralement cru les chiites? Ils le composent avec une grande émotion dans leurs rassemblements religieux. Ils excitent, également des personnes disant que Fatima fut torturée et a fait une fausse couche.

Ali, traîné hors de sa maison et sa demeure mise à feu par Umar

Shirazi: Assistances respectées: vous accusez les chiites, essayant de couvrir la culpabilité de vos prédécesseurs. Vous dites que ces hadith ont été inventés par les chiites. La vérité est que sur l'ordre d'Abu Bakr et d'Umar, d'autres sont allés à la maison d'Ali, le menaçant par l'épée, le traînant à la mosquée et le forçant à lui jurer l'allégeance. Ces faits ont été enregistrés par vos propres ulémas. Si vous souhaitez, je les rapporterai. Nous ne disons rien sur notre propre autorité. Nous disons seulement ce que vous dites.

Hafiz: Oui, veuillez. Nous sommes disposés à écouter.

Shirazi: Vos ulémas ainsi que leurs œuvres sont:
Izzu'd-din Ibn Abi'l-Hadid Mu'tazali et Muhammad ibn Jarir Tabari, relatent qu'Umar est allé à la porte de la maison d'Ali avec Usayd ibn Khuza'i et un groupe d'hommes, Umar a alors exigé, "Sortez! Ou bien je mettrai le feu à votre maison!"

Ibn Khaziba rapporte dans son Kitab-e-Gharrar de Zaid ibn Aslam, qui a vu: "J'étais un de ceux qui sont allés avec Umar avec des torches à la porte de Fatima. Quand Ali et ses hommes ont refusé d'offrir l'allégeance, Umar hurla à Fatima, "Laissez sortir celui qui est à l'intérieur ! Autrement, je mettrai le feu à votre maison avec ceux qui sont à l'intérieur." Ali, Hasan, Husayn, Fatima, et une partie des compagnons du Prophète et les Bani Hashim étaient à l'intérieur. Fatima indiqua: "vous mettriez le feu à ma maison avec moi et mes fils?" Il a dit: "Oui, par Allah, si vous ne sortez pas et n'offrez pas l'allégeance au calife du Prophète."

Ibn Abd Rabbih, un de vos ulema célèbre écrit dans son Iqdu'l-Farid, la partie III, la page 63, qu'Ali et Abbas s'asseyaient dans la maison de Fatima, Abu Bakr dit à Umar: "Ramenez-moi ces personnes. Si elles refusent de venir, combattez-les." Ainsi Umar est venu à la maison de Fatima avec des torches. Fatima est venue à la porte de sa maison: "Êtes-vous venus pour brûler notre maison?" Il a dit: "oui ... " et ainsi de suite.

Ibn Abi'l-Hadid Mu'tazali dans son Shahre Nahju'l-Balagha, le volume I, la page 134, citant de Kitab-e-Saqifa de Jauhari, inscrit en détaill'affaire du Saqifa-e-Bani Sa'ad. "Les Bani Hashim et Ali furent rassemblés dans la maison d'Ali. Zubair était également avec eux. Ali avait l'habitude de dire, 'Zubair était toujours avec nous jusqu'à ce que ses fils aient été grands. Ils lui ont tourné le dos contre nous', Umar est allé à la maison de Fatima avec un groupe d'hommes, Usayd et Salma étaient également avec lui, Umar leurs demanda de sortir et de jurer l'allégeance.

Ils ont refusé. Zubair a dessiné son épée et est sorti, Umar dit: 'Mettez la main sur ce chien. ' Ils saisirent son épée et l'a jeta contre le mur. Puis, ily traînèrent Ali vers Abu Bakr. Les autre Bani Hashim l'ont également suivi et attendait pour voir ce qu'Ali ferait. Ali disait qu'il était le serviteur d'Allah et le frère du saint Prophète. Personne ne l'a écouté. Ils l'ont porté à Abu Bakr, qui lui a demandé de lui donner le serment de fidélité.

Ali répondit: "Je suis la personne qui mérite cette position et je ne te prêterai pas allégeance. C'est vous qui devez me prêter allégeance. Vous avez pris ce droit basé sur votre rapprochement avec le saint Prophète. Je suis plus proche du Prophète que vous, je proteste contre vous. Soyez ainsi juste. Si vous craignez Allah, acceptez mon droit. Autrement, vous devriez reconnaître que vous m'avez intentionnellement opprimé.'

Umar dit: 'Nous ne vous laisserons pas jusqu'à ce que vous juriez l'allégeance.' Ali dit: 'Vous avez conspiré ensemble. Aujourd'hui vous le soutenez; de sorte que demain, il puisse vous renvoyer le califat. Je jure par Allah que je ne me conformerai pas à votre demande, que je ne vous offrirai pas le serment d'allégeance (à Abu Bakr). Il devrait me jurer allégeance à moi.'

Alors il a tourné son visage vers le peuple et a dit: '0 Muhajirs! Craignez Allah. N'emportez pas le droit de l'autorité de la famille de Muhammad. Mon droit a été ordonné par Allah. N'enlevez pas la personne légitime de sa place. Par Allah, Nous, les Ahle-bait avons une plus grande autorité dans cette affaire que vous. Il y a-t-il un homme parmi vous qui a la connaissance du livre d'Allah (le Coran), de la Sunna du Prophète et des lois de notre religion. Je jure par Allah que nous possédons toutes ces choses. Ainsi ne vous égarez pas de peur que vous devriez vaguer la vérité." Ali est retourné à la maison sans allégeance et y est resté jusqu'à ce que Fatima soit morte. Ensuite, il a été forcé d'offrir l'allégeance. »

Abu Muhammad Abdullah ibn Qutayba, qui fut un de vos ulémas et un Qazi officiel de la ville de Dinawar, écrit dans son célèbre Daulate Bani Umayya de Ta'rikhu'l¬Khulafate Raghibin, connu sous le nom de AI-Imama wa's-Siyasa, le volume I, la page 13: "Quand Abu Bakr appris qu'un groupe hostile était réuni dans la maison d'Ali, il leurs envoya Umar qui en arrivant a sa demeure lui cria dessus pour sortir jurer l'allégeance à Abu Bakr, ils ont tout refusé de sortir, Umar ordonna de rassembler du bois et dit: 'je jure par Allah, qui a ma vie dans sa Main, soit vous sortez ou je mettrai le feu à la maison avec tous ceux qui sont dedans.'

Les gens ont dit: 'O Abu hafsa! Fatima est également présente dans la maison. '

Il a dit: 'Laissez-là dedans, j'y mettrai le feu à sa maison. '

Tous sont sorti et ont offert l'allégeance, excepté Ali, qui a dit: 'J'ai pris un vœu que jusqu'à ce que j'ai compilé le Coran, je ne sortirai de ma maison, Umar n'accepta pas ceci, mais la lamentation plaintive de Fatima et d'autres l'ont forcé à revenir de nouveau à Abu Bakr, Umar l'invita à forcer Ali à jurer l'allégeance, Abu Bakr a envoyé Qanfuz plusieurs fois chez Ali, mais il a été toujours déçu. Enfin Umar, avec un groupe de personnes est allé à la maison de Fatima.

Elle entendit leurs voix et pleura "0 mon père, Prophète d'Allah! A quelles tortures nous sommes soumis par le fils de Khattab et le fils d'Abi Quhafa!'

Lorsque le peuple entendit les lamentations de Fatima, certains sont repartis avec les cœurs brisés, mais Umar resta là avec quelques autres, ils traînèrent Ali hors de sa maison. Ils l'ont porté à Abu Bakr et lui dit de céder l'allégeance.

Ali a dit: 'Si je ne jure pas l'allégeance que feriez-vous de moi?'

Ils ont dit: 'Nous jurons par Allah que nous casserons ton cou.'

Ali a dit: 'Vous tuerez le serviteur d'Allah et le frère de son Prophète?'

Umar a dit : 'Tu n’es pas le frère du Prophète d'Allah.'

Tandis que tout ceci continuait, Abu Bakr est resté silencieux, Umar indiqua à Abu Bakr s'il n'avait pas d'ordres suivant cette affaire, Abu Bakr répondit que tant que Fatima est vivante, je ne forcerai pas Ali à jurer l'allégeance.

Ali est alors parvenu à atteindre la tombe du Prophète où pleurant il disait au saint Prophète ce qu'Aaron avait indiqué son frère, Moise, comme enregistré dans le saint Coran: 'fils de ma mère! Sûrement le peuple m'a tenu pour faible et a voulu me tuer.' (7:150)

Fatima (AS) dit à Abou Bakr et à Oumar qu’elle les maudissait tous les deux dans chacune de ses prières jusqu’à sa mort

Après avoir relaté cette affaire en détail, Abu Muhammad Abdullah ibn Qutayba enregistre qu'Ali ne jura pas l'allégeance et retourna à sa maison, Abu Bakr et Umar est allé à la maison de Fatima pour chercher son pardon. Elle a dit: "Allah soit mon témoin que vous deux m'avez offensée. Dans chaque prière je vous maudis et continuerai de vous maudire jusqu'à ce que je voie mon père et je me plaindrais de vous."

Ahmed ibn Abdu'l-Aziz l'un de vos ulémas. Ibn Abi'l-Hadid écrit au sujet de lui dans ses injonctions suivantes: "Il était un homme d'étude, un traditionaliste, une grande figure littéraire." Il écrit dans son Kitab-e-Saqifa et Ibn Abi'l-Hadid Mu'tazali cite également de lui dans son Sharhe Nahju'l-Balagha, le volume I, la page 9, sous l'autorité d'Abi'l-Aswad, qui relata: "un groupe des compagnons et de Muhajirin en avant ont exprimé leur indignation sur le califat d'Abu Bakr, ils demandèrent pourquoi ils n'ont pas été consultés. En outre Ali et Zubair exprimèrent leur colère, refusèrent de jurer l'allégeance et se retirèrent chez Fatima. Fatima pleura à haute voix, mais avec aucun effet. Ils ont emporté les épées d'Ali et de Zubair et les ont lancées contre le mur, les cassant. Alors ils les ont traînés à la mosquée pour les forcer à jurer l'allégeance. "

Jauhari rapporte de Salma ibn Abdu'r-Rahman qu' Abu Bakr a entendu qu'Ali, Zubair et une partie des Bani Hashim ont été assemblé dans la maison de Fatima, il a envoyé Umar, il est allé à la porte de la maison de Fatima et a crié, "Sortez ! autrement, je jure que je placerai votre maison sur le feu!"

Douze arguments soutenant le fait qu’Imam Ali (AS) fut conduit à la mosquée à la pointe d’une épée

Ibn Abi'l-Hadid dans son Sharhe Nahju'l-Balagha, le volume II, la page 19, relate sous l'autorité de Sha'bi: "Quand Abu Bakr a entendu parler du rassemblement des Bani Hashim dans la maison d'Ali, il a dit à Umar: 'vous et Khalid allez m'apporter Ali et Zubair de sorte qu'ils puissent prendre le serment de l'allégeance.' Ainsi Umar est entré dans la maison de Fatima et Khalid est resté dehors. Umar indiqua à Zubair « qu'est-ce que cette épée?'

Il a répondu, 'je l'ai acquis pour l'allégeance à Ali. ' Uumar I'a saisi et l'a lancée à l'intérieur de la maison et l'a cassée. Il y avait beaucoup de gens, y compris Miqdad et tout les Bani Hashim. S'adressant à Ali, il a dit: 'levez-vousl Je vous porte à Abu Bakr. Vous devez offrir l'allégeance.'

Ali refusa, Umar le traîna à Khalid. Lui et umar l'ont traîné, sur le long de la route, attaché au cou, les hommes étaient témoin de cette scène. Lorsque Fatima a vu le comportement d'Umar, elle, avec beaucoup de femmes des Bani Hashim (qui était venu pour la consoler), sont sorties.

Elles étaient chagrinées et pleuraient des cris aigus. Fatima est allé à la mosquée où elle a dit à Abu Bakr: 'Pourquoi avez-vous humilié les descendants du Prophète d'Allah. Je jure par Allah, je ne parlerai pas avec Umar jusqu'à ce que je vois Allah.' Fatima a montré son désapprobation extrême à Abu Bakr et ne lui a pas parlé pour le reste de sa vie." (voir le Sahih Bukhari, la partie V et VII).

Abu Walid ibn Muhammad Muhibu'd-din al Hanafi (mort 815 A.h.), énumère dans son de Rauzatu'l-Manazir fi Khabaru'l-Awa'il wa'l-Awakhir, en liaison avec l'affaire de Saqifa: "Umar est venu à la maison d'Ali pour la placer sur le feu avec tous ses détenus. Umar a hurlé: 'Entre dans ce que la communauté est entrée. »

Tabari, en son volume II, page 443, rapporte de son Ta'rikh de Ziyad ibn Kalbi que "Talha, Zubair et certains des Muhajirins étaient à la maison d'Ali, Umar ibn Khattab y est allé et exigea qu'ils sortent. S'ils ne sortent pas, dit-il, je mettrai le feu à la maison."

Ibn Shahna, dans Hashiyya-e-Kamil d'Ibn Athir, le volume XI, la page 112, écrit en liaison avec le Saqifa : "certains des compagnons du saint Prophète et les Bani Hashim, Zubair, ibn Aswad, Salman Farsi, Abu Dharr Ghifari, Ammar etc ... ont refusé de porter l'allégeance à Abu Bakr. Ils se sont réunis dans la maison d'Ali. Umar y est allé pour brûler sa maison. Fatima protesta, Umar répondit: 'Entrez là où tous les autres sont entrés." Ceux-ci sont un échantillon des nombreux faits historiques enregistrés par vos propres historiens. On a généralement connu cette affaire part des poètes.

Un de vos poètes, Hafiz Ibrahim de l'Egypte indique dans une poésie dans l'éloge d'Umar: "Aucune autre personne sauf Abu Hafsa ne pourrait avoir le courage de s'adresser au chef du clan des Adnan (Ali) et ses camarades en lui disant: 'si vous ne prêtez pas l'allégeance, je placerai votre maison sur le feu et ne laisserai personne dans cette maison vivantes, même Fatima."'

Récits de la la fausse couche de Fatima (AS)

Hafiz: Ces récits prouvent seulement qu'ils ont apporté des torches pour effrayer et disperser les adversaires du califat. C'est une version inventée des chiites pour dire que la maison d'Ali a été incendiée et de la fausse couche de Fatima.

Shirazi: Vous devriez lire Kitab-e-Isbatu'l-Wasiyya compilé par Husayn Mas'udi. L'auteur Abi'l-Hasan Ali de Muruju'dh-Dhahab. Ils ont transmis en détails les événements de ce jour: "Ils ont encerclé Ali puis ont brûlé la porte de sa maison. Ils l'ont traîné hors de la maison, ils ont coincé le meilleur des femmes, Fatima enceinte, entre la porte et le mur tellement fort, qu'elle fit une fausse couche."

Les chiites n'ont pas inventé ces choses. Ce qui s'est produit a été préservé dans les pages de l'histoire. La perte est un fait.

Vous pouvez également vous référer à Sharhe Nahju'l-Balagha, le volume III, la page 351. Ibn Abi'l-Hadid a écrit qu’a dit son professeur, Abu Ja'far Naqib : « Hubbar ibn Aswad attaqua Zainab avec une lance, en raison de cela, Zainab perdit sa fille par une fausse couche. Le prophète permis de mettre à mort cet homme.

Abu Ja'far continue: 'si le Prophète d'Allah avait été vivant, il aurait également ordonné la même punition pour celui qui avait été la cause de la fausse couche de sa Fille. »

Hafiz: Je ne comprends pas le but à mentionner de telles histoires! Ce genre de chose mène à la discorde mutuelle.

Shirazi: Vous vous opposez à ces faits. Mais je fais ainsi pour rejeter les attaques des auteurs malveillants qui trompent nos frères. Ces auteurs traitent les chiites d'infidèles et disent que ces faits sont les fabrications du Chiisme. Nous ne prononçons rien d'Ali au-delà de ce que le saint Prophète confirmait à son sujet. Nous vous avons dit, les nuits précédentes, que nous considérons Ali comme un serviteur dévoué d'Allah, un successeur désigné par Allah et de son saint Prophète. Vous réclamez maintenant qu'il est inutile de rappeler ces faits alors que c'est vous qui avez évoqué ces points. Si vous n'aviez pas prononcé, ce soir, que ces faits sont des croyances chiites, je n'aurais pas été obligé d'énoncer à l'assistance que ce sont la croyance des ulémas sunnites.
Revenir en haut Aller en bas
http://fatimasiddiqa.over-blog.fr/
jafar313
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 214
Age : 35
Localisation : france
Réputation : -10
Points : 288
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites   Sam 2 Juil 2011 - 17:54

islamopedia a écrit:
Assiddiqa a écrit:
Salam.

Désolée, j'avais oublié le texte en arabe :


السلام عليكم ورحمة الله وبركاته

نرى بأن البعض يشكك في أن السيد فاطمة الزهراء سلام الله عليها كُسر ضلعها الشريف وأحرقت دارها

فهذا هو رأي قائد الثورة الإسلامية آية الله العظمى السيد علي الخامنئي حفظه الله في هذه المسألة

س40: هل مسألة حادثة حرق دار السيده فاطمة عليها السلام وكسر ضلعها ثابت عندكم؟

ج: نعم ثابت عندنا إشعال النار أمام الدار وكسر ضلعها الشريف صلوات الله عليها.

المصدر: http://www.wilayah.org/arabi/Istiftaa/abwab/other.htm

==========

Traduction: Assalamou Alaikoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouhou

Nous voyons que certains émettent des doutes qu'on ait cassé la côte et brûlé la maison de Seyyida Fatima (as).

Voila l'Opinion du leader ( chef) de la révolution islamique Ayatoullah al'Oudhma Sayyed Ali al-Khaminei, que Dieu le garde, dans cette faire:

Question 40: A propos de Seyyida Fatima (as), pouvez vous affirmer d’une façon certaine qu'elle lui a cassé la côte et brûlé la Maison?

Réponse: Oui, nous pouvons affirmer ( à travers nos sources) que le Feu a été allumé devant sa Maison et qu'on lui a cassé la côte, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur elle.

===

Salam Aleykoum

Merci ma soeur, pour tout les documents que tu as posté. Je vais analyser cela à tête reposé.
Pour l'instant, comme je te disais je suis très sceptique sur ce sujet. Autant les menaces c'est validé, autant pour le reste j'ai encore du mal à emboiter les événements avec la logique.

salam alikom,

tu auras d'autant plus de mal que ces gens la partent sur une suspiscion pour condamner et attribuer des faits sur des sahabas qui ne les ont jamais produits en manipulant des textes ou bien en utilisant des textes mensongers affraid

comme sur le sujet de l'arbre d'allégeance où ils essaient de nous faire croire que ce serait omar qui l'aurait coupé...
pourtant aucun hadith authentique n'est trouvable à ce sujet, mais comment ont ils fait pour arrivé a ces conclusion si mensongère juste parce qu'il ne porte pas omar dans leur coeur?

qu'allah les guide Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
jafar313
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 214
Age : 35
Localisation : france
Réputation : -10
Points : 288
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites   Sam 2 Juil 2011 - 17:57

Metwele a écrit:
jafar313 a écrit:

là ou il était avant l'inondation mais dit moi akhi, as tu des sources authentique sur le découpage d'arbre d'omar ra??? ça m'intéresse, ou sinon des sources chiites pour changer, j'adore apprendre tu sais. :alien:

Pas mal lol!
Non je veux une vraie réponse frère. Tu n'esquiveras pas avec moi Wink.
Après on verra si je t'apportes des sources. Je veux pas faire de monologue.
Donc réponds un peu pour une fois. Et avec des sources ça serait pas mal, puisque depuis le début, tu ramènes.......euu rien, seulement des conjectures de ta tête...

et donc il n'y a pas de sources sunnites authentiques qui affirmerait que omar a coupé l'arbre d'allégeance, si tu en trouves un je t'offrirais une tourba comme une friandise... le reste n'est que amusement
Revenir en haut Aller en bas
jafar313
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 214
Age : 35
Localisation : france
Réputation : -10
Points : 288
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites   Sam 2 Juil 2011 - 18:10

Ali a écrit:
jafar313 a écrit:
Ali a écrit:
Salam,

Les compagnons ont perdu l'arbre...
What a Face

faux d'après les récits sunnites authentiques l'arbre de l'allégeance a été perdu car il aurait été emporté par l'eau (dans des inondations ou quelques chose de ce genre..) c'est ce que rapporté les récits, de ce fait un an après la bay3a les sahaba ra n'ont pas su trouver l'arbre, a moins qu'ils soient tous amnésique ce qui est peu probable, tu me suis l'ami?
Tu peux nous les donner les récits authentique stp? l'ami lol

البخاري بإسناده عن طارق بن عبدالله قال : انطلقت حاجا فمررت بقوم يصلون قلت : ما هذا المسجد ؟ قالوا : هذه الشجرة حيث بايع رسول الله صلى الله عليه وسلم بيعة الرضوان ، فأتيت سعيد بن المسيب فأخبرته ، فقال سعيد : حدثني أبي أنه كان فيمن بايع رسول الله صلى الله عليه وسلم تحت الشجرة قال : فلما خرجنا من العام المقبل أنسيناها فلم نقدر عليها ، فقال سعيد : إن أصحاب محمد صلى الله عليه وسلم لم يعلموها وعلمتموها أنتم ، فأنتم أعلم!!(صحيح البخاري ج4/ص1528)


donc la plupart des compagnons ne savaient pas où se trouvait l'arbre d'allégeance, plusieur cas se présente:

1- omar l'a coupé comme les chiites le prétendent hors AUCUN hadith authentique existe dans le corpus sunnite et encore moins dans le corpus chiite Laughing Laughing Laughing Laughing
j'attends que le frere METWELE relève le défi au lieu de conjecturer dans le vent par orgueil et sans rechercher comme je le fais.
2- l'arbre a disparu suite a un affaissement de la terre ou une inondation qui l'aurait emporté (rapporter par hakim et tabari RA ( le sunnite pas le tabari chiite Laughing il faut le préciser car certaine personne comme "assiddiqa" convertisse des sunnite en chiite en un coup de baguette magique je veux dire en un coup de clavier Laughing )

:bball: a vous la baballe geek
Revenir en haut Aller en bas
Ali
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 514
Age : 106
Réputation : 9
Points : 294
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites   Sam 2 Juil 2011 - 18:48

jafar313 a écrit:
Ali a écrit:
jafar313 a écrit:
Ali a écrit:
Salam,

Les compagnons ont perdu l'arbre...
What a Face

faux d'après les récits sunnites authentiques l'arbre de l'allégeance a été perdu car il aurait été emporté par l'eau (dans des inondations ou quelques chose de ce genre..) c'est ce que rapporté les récits, de ce fait un an après la bay3a les sahaba ra n'ont pas su trouver l'arbre, a moins qu'ils soient tous amnésique ce qui est peu probable, tu me suis l'ami?
Tu peux nous les donner les récits authentique stp? l'ami lol

البخاري بإسناده عن طارق بن عبدالله قال : انطلقت حاجا فمررت بقوم يصلون قلت : ما هذا المسجد ؟ قالوا : هذه الشجرة حيث بايع رسول الله صلى الله عليه وسلم بيعة الرضوان ، فأتيت سعيد بن المسيب فأخبرته ، فقال سعيد : حدثني أبي أنه كان فيمن بايع رسول الله صلى الله عليه وسلم تحت الشجرة قال : فلما خرجنا من العام المقبل أنسيناها فلم نقدر عليها ، فقال سعيد : إن أصحاب محمد صلى الله عليه وسلم لم يعلموها وعلمتموها أنتم ، فأنتم أعلم!!(صحيح البخاري ج4/ص1528)


donc la plupart des compagnons ne savaient pas où se trouvait l'arbre d'allégeance, plusieur cas se présente:

1- omar l'a coupé comme les chiites le prétendent hors AUCUN hadith authentique existe dans le corpus sunnite et encore moins dans le corpus chiite Laughing Laughing Laughing Laughing
j'attends que le frere METWELE relève le défi au lieu de conjecturer dans le vent par orgueil et sans rechercher comme je le fais.
2- l'arbre a disparu suite a un affaissement de la terre ou une inondation qui l'aurait emporté (rapporter par hakim et tabari RA ( le sunnite pas le tabari chiite Laughing il faut le préciser car certaine personne comme "assiddiqa" convertisse des sunnite en chiite en un coup de baguette magique je veux dire en un coup de clavier Laughing )

:bball: a vous la baballe geek
Donne nous les récits authentiques qui parlent d'inondation stp
L'arbre a disparu suite a une inondation ou un affaissement de la terre.
c'est super précis pour un événement qui est important.
Revenir en haut Aller en bas
Ali
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 514
Age : 106
Réputation : 9
Points : 294
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites   Sam 2 Juil 2011 - 20:14

Citation :
faux d'après les récits sunnites authentiques l'arbre de l'allégeance a été perdu car il aurait été emporté par l'eau (dans des inondations ou quelques chose de ce genre..) c'est ce que rapporté les récits, de ce fait un an après la bay3a les sahaba ra n'ont pas su trouver l'arbre, a moins qu'ils soient tous amnésique ce qui est peu probable, tu me suis l'ami?
Ce qui est bien avec toi c'est que tu postes un message , et tu le contredits deux messages plus bas...
Citation :

البخاري بإسناده عن طارق بن عبدالله قال : انطلقت حاجا فمررت بقوم يصلون قلت : ما هذا المسجد ؟ قالوا : هذه الشجرة حيث بايع رسول الله صلى الله عليه وسلم بيعة الرضوان ، فأتيت سعيد بن المسيب فأخبرته ، فقال سعيد : حدثني أبي أنه كان فيمن بايع رسول الله صلى الله عليه وسلم تحت الشجرة قال : فلما خرجنا من العام المقبل أنسيناها فلم نقدر عليها ، فقال سعيد : إن أصحاب محمد صلى الله عليه وسلم لم يعلموها وعلمتموها أنتم ، فأنتم أعلم!!(صحيح البخاري ج4/ص1528
What a Face
le récit dis bien que les compagnons ont oublié ou il se trouvait.
alors faudrait savoir, Oublié? perdu? inondation? affaissement de la terre?
met toi d'accord avec toi même.


Revenir en haut Aller en bas
jafar313
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 214
Age : 35
Localisation : france
Réputation : -10
Points : 288
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites   Sam 2 Juil 2011 - 22:27

Ali a écrit:
jafar313 a écrit:
Ali a écrit:
jafar313 a écrit:
Ali a écrit:
Salam,

Les compagnons ont perdu l'arbre...
What a Face

faux d'après les récits sunnites authentiques l'arbre de l'allégeance a été perdu car il aurait été emporté par l'eau (dans des inondations ou quelques chose de ce genre..) c'est ce que rapporté les récits, de ce fait un an après la bay3a les sahaba ra n'ont pas su trouver l'arbre, a moins qu'ils soient tous amnésique ce qui est peu probable, tu me suis l'ami?
Tu peux nous les donner les récits authentique stp? l'ami lol

البخاري بإسناده عن طارق بن عبدالله قال : انطلقت حاجا فمررت بقوم يصلون قلت : ما هذا المسجد ؟ قالوا : هذه الشجرة حيث بايع رسول الله صلى الله عليه وسلم بيعة الرضوان ، فأتيت سعيد بن المسيب فأخبرته ، فقال سعيد : حدثني أبي أنه كان فيمن بايع رسول الله صلى الله عليه وسلم تحت الشجرة قال : فلما خرجنا من العام المقبل أنسيناها فلم نقدر عليها ، فقال سعيد : إن أصحاب محمد صلى الله عليه وسلم لم يعلموها وعلمتموها أنتم ، فأنتم أعلم!!(صحيح البخاري ج4/ص1528)


donc la plupart des compagnons ne savaient pas où se trouvait l'arbre d'allégeance, plusieur cas se présente:

1- omar l'a coupé comme les chiites le prétendent hors AUCUN hadith authentique existe dans le corpus sunnite et encore moins dans le corpus chiite Laughing Laughing Laughing Laughing
j'attends que le frere METWELE relève le défi au lieu de conjecturer dans le vent par orgueil et sans rechercher comme je le fais.
2- l'arbre a disparu suite a un affaissement de la terre ou une inondation qui l'aurait emporté (rapporter par hakim et tabari RA ( le sunnite pas le tabari chiite Laughing il faut le préciser car certaine personne comme "assiddiqa" convertisse des sunnite en chiite en un coup de baguette magique je veux dire en un coup de clavier Laughing )

:bball: a vous la baballe geek
Donne nous les récits authentiques qui parlent d'inondation stp
L'arbre a disparu suite a une inondation ou un affaissement de la terre.
c'est super précis pour un événement qui est important.

lol visiblement les gens ici ont des problèmes mentaux What a Face au lieu de se focaliser sur un évènement ils préfèrent l'arbre Laughing un comme le sot qui préfère regarder le doigt que la lune...
pour cause les sahaba RA n'en avaient a faire de l'arbre d'où leur oubli.
comme je l'ai déjà dis mais ali ne sait pas lire cheers , il y a plusieur avis sur cet évènement:

1-sois l'arbre a disparu par une inondation comme le rapporte hakim et tabari
2- sois les sahabas ont oublié ou ils se trouvaient car ce qui comptait pour eux c'était lévenement et non l'arbre
3- la version chiite avec les récits faibles comme quoi omar l'aurait coupé cyclops

j'attends toujours un seul récit authentique sur le fait que omar RA l'aurait coupé,les poules chiites auront des dents Laughing
assumer un peu vos croyances c'est la moindre des choses au lieu d'accuser un sahaba que vous aimez pas et qu'en plus vous attribuez des faits qu'il n'a jamais commis.quel peuple pervers décidément affraid



et oui ces gens la ne s'intéressent pas à l'évènement mais au décor lol parce que leur supposé taghout aka omar était là pig
Revenir en haut Aller en bas
Ali
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 514
Age : 106
Réputation : 9
Points : 294
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites   Sam 2 Juil 2011 - 23:49

pauve type, réfléchi un peu, comment peut on oublier l'emplacement d'un arbre seulement un an après, surtout quand il y a eu un évènement aussi important que la bay3a!

Citation :
our cause les sahaba RA n'en avaient a faire de l'arbre d'où leur oubli.
tu nous dis que les sahaba en avait rien a faire... tu les insultes la , l'ami

on attend toujours les récits authentiques sur l'inondation ou l'ensevelissement de l'arbre. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
jafar313
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 214
Age : 35
Localisation : france
Réputation : -10
Points : 288
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites   Dim 3 Juil 2011 - 0:27

Ali a écrit:
pauve type, réfléchi un peu, comment peut on oublier l'emplacement d'un arbre seulement un an après, surtout quand il y a eu un évènement aussi important que la bay3a!

Citation :
our cause les sahaba RA n'en avaient a faire de l'arbre d'où leur oubli.
tu nous dis que les sahaba en avait rien a faire... tu les insultes la , l'ami

on attend toujours les récits authentiques sur l'inondation ou l'ensevelissement de l'arbre. What a Face

encore un qui ne sait pas réfléchir, qu'allah te guide l'ami.
je t'ai dis selon les sources sunnites que ces faits n'étaient pas convergeant,je cite les divers sources qui existe dans les récits sunnites.les sahabas connaissaient le coran par coeur comme tu le dis comment pourraient ils l'oublier a moins d'etre amnésique??? ce qui prouve que le récit de l'innondation plus plausible
par contre pauvre type, tu n'as aucune sources authentique ni dans ton corpus chiite , et encore moins UNE qui stipulerait que c'est omar RA qui l'aurait couper Laughing Laughing Laughing Laughing , tu peux toujours fuir l'ami, j'attends la source

bon récapitulons pour les fuyards :

1- les sahabas ont oublié son emplacement
2- l'arbre a disparu du a un cataclysme naturel
3- le vilain omar l'a coupé (lol)

question pour toi ali le rafidi:

cite moi une source authentique,allez je suis gentil sounnite ou chiite traitant de ce fait c'est pas dur non???? Sleep on peut attendre avec ces manipulateurs de texte What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites   Aujourd'hui à 17:07

Revenir en haut Aller en bas
 
La Souffrance de Fatima Zahra ('alayha salam) dans les sources sunnites et chiites
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Salam alaikoum
» Poeme de Fatima Zahra RAA à son père SWS
» division chez les chrétiens
» Machia'h la Fin ou la Couronne de la Torah?
» Jean-Paul 2 donne un signe dans le ciel de Fatima le 13 mai 2011!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Général :: Livres en ligne-
Sauter vers: