Forums Al-FathAccueilMédiasQur'an al-KarîmRechercherS'enregistrerConnexion
Salam aleykum, Une nouvelle version des forum al-fath se trouve à l'adresse suivante : Al-Fath Veuillez vous tourner vers cette adresse pour vous inscrire , discuter et échanger. Merci

Partagez | 
 

 Une femme Ayatollah : Zohreh Sefaty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jafar313
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 214
Age : 35
Localisation : france
Réputation : -10
Points : 288
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Une femme Ayatollah : Zohreh Sefaty    Lun 28 Juin 2010 - 19:49

Ayatollah Zohreh Sefati





http://en.wikipedia.org/wiki/Zohreh_Sefati



Madame Zohreh Sefati est une femme Ayatollah (Mujtahideh). Elle est née à Abadan, en Iran et est considérée comme l'une des personnalités les plus puissantes dans le pays.

Madame Sefati est membre du Conseil Socio-Culturel et une représentante au Conseil Suprême des Réformes Culturelles.

Madame Sefati fut élevée dans une famille religieuse.

Elle était la fille d'un homme pieux et doux, et sa mère était connue pour sa personnalité noble et pour avoir mémorisé la totalité du Coran.

Ils l’ont tous deux encouragée à étudier le Coran et à suivre des cours avancés dès son jeune âge de cinq ans; elle a appris beaucoup de principes de l'Islam avant même de fréquenter l'école de grammaire.

Elle a étudié jusqu’au degré du baccalauréat à la maison avant d'aller à l'Ecole de Théologie en 1966.

Elle fut inspirée d’étudier les Ssciences Islamiques après avoir connu la vie et les réalisations scientifiques de la grande femme juriste Hajiyeh Seyyedeh Nosrat Beygom Isfahani Amin (Lady Amin).

Lors d'un pèlerinage au sanctuaire sacré de l'Imam Redha (paix soit sur lui) à Mashhad, Madame Sefati réalisa que son rêve de fréquenter les écoles de pointe se réaliserait.

Elle fut informée qu’une école de théologie pour les femmes venait d'être créée dans sa ville.

Madam Sefati suivit des leçons préliminaires de Jurisprudence, de Littérature et de Sciences Islamiques à Abadan. En 1970, elle partit pour assister à l’Ecole de Théologie de Qom pour poursuivre ses études.

Elle fut l'élève de savants de renom tels que l'Ayatollah Shahidi, l'Ayatollah Haqqi, l'Ayatollah Ali Meshkini et l'Ayatollah Mohammad Hassan Ahmadi Faqih (qui est son mari).

Ces personnalités l’ont aidée à se former pour devenir une immense penseuse et érudite.

Outre les problèmes auxquels se heurtent généralement les chercheurs femmes dans l’Ecole Théologique de Qom, son éducation coïncida avec la campagne de l'ancien régime Pahlavi contre la Religion.

Madame Sefati participa activement à la propagation islamique contre le régime Pahlavi. Elle fit face à de nombreuses difficultés dans le cadre de ses activités anti-Shah, et son frère fut martyrisé par ce régime. Elle fut également en communication régulière avec les penseurs islamiques, tels que l'Ayatollah Murtadha Mutahhari, l'Ayatollah Beheshti et l'Ayatollah Qoddousi.

Madame Sefati a atteint le degré le plus élevé de Jurisprudence (Ijtihad), une réalisation faite seulement par un petit nombre de femmes.

Son diplôme d’Ijtihad a été approuvé à l'unanimité par plusieurs Maraja’ Taqleed, y compris les Ayatollahs Ali Yari Gharavi-Tabrizi (un élève de l'Ayatollah Naeini), Safi Gulpaygani, Fazel Lankarani, et Mohammad Hassan Ahmadi Faqih.

Madame Sefati a également créé des écoles pour les femmes, l'établissement de la Women's School Theology à Qom en 1970.

Elle forma plusieurs autres femmes renommées et fut la source d'inspiration pour beaucoup d'autres. Sefati est l'auteur d'une pléthore de livres et de documents sur la jurisprudence islamique.

Beaucoup de femmes savantes se plaignent qu’atteindre le degré de l'Ijtihad ne sert à rien pour elles tant qu'elles ne peuvent pas être une source d'imitation et donc vraiment respectées en tant que savants islamiques.

Madame Sefati répond dans ses œuvres que les responsabilités d'un juriste ne se limitent pas à celles d'une source d'imitation.

Elle ajoute que les juristes femmes peuvent servir la société également en aidant les musulmans à interpréter les principes islamiques.

Madame Sefati mis en évidence qu'il y a de plus en plus de controverses parmi les Savants musulmans au sujet de savoir si les femmes peuvent devenir des sources d'imitation, en précisant qu '"un certain nombre de savant musulmans renommés croient que l’Islam n'interdit pas aux femmes juristes de grandir pour devenir des Sources d'Imitation».


Elle a été une force dans sa carrière académique et scientifique, et continue de l'être ce jour.

Elle était l'une des 3000 femmes exemplaires félicitée par le Président Iranien Mahmoud Ahmadinejad et a reçu une plaque d'honneur du chef de l'exécutif en Octobre 2006.

La vie de Madame Zohreh Sefati, ses réalisations, et ses luttes ont été une source d'inspiration et de connaissances pour tous les savants chiites en herbe, à la fois hommes et femmes.

http://kamangir.net/2006/07/04/

"Si un homme perturbe la tranquilité familiale, alors il n'a pas le droit d'épouser une autre femme."

Revenir en haut Aller en bas
 
Une femme Ayatollah : Zohreh Sefaty
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le "salam" entre homme et femme
» Mémoire d'élève sage-femme
» Comment rendre une femme heureuse
» Les pertes s'écoulant de la femme
» Jonas poésie : FEMME LIBRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Général :: Actualité-
Sauter vers: