Forums Al-FathAccueilMédiasQur'an al-KarîmRechercherS'enregistrerConnexion
Salam aleykum, Une nouvelle version des forum al-fath se trouve à l'adresse suivante : Al-Fath Veuillez vous tourner vers cette adresse pour vous inscrire , discuter et échanger. Merci

Partagez | 
 

 purification 3 istihada partie 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SUNNISME



Masculin Nombre de messages : 41
Age : 31
Réputation : 0
Points : 111
Date d'inscription : 12/05/2009

MessageSujet: purification 3 istihada partie 3   Ven 22 Mai 2009 - 18:36

Commentaire : Dans le cas où c'est une femme qui ne peut pas distinguer, ce qui veut dire que le sang qu'elle a eu n'avait qu'une seule couleur, c'est-à-dire que tout le sang qu'elle a vu n'avait qu'une seule caractéristique.

ou dans le cas où une des conditions citées n'a pas été remplie,

Commentaire : Il est une condition que le sang faible ne dure pas moins que quinze jours et que le sang fort ne dure pas moins que le minimum des menstrues, c'est-à-dire un jour et une nuit. Si ces conditions ne sont pas remplies, le jugement diffère.

alors ses menstrues sont de un jour et une nuit

Commentaire : Dans ce cas-là, elle aura vingt-quatre heures de menstrues et pour ce qui est en plus, c'est-à-dire ce sang rouge, ce sera une istihadah même s'il se prolonge pendant une année.

et sa période intermenstruelle est de vingt-neuf jours.

Commentaire : Nous disons que chaque mois sa période de menstrues est de un jour et une nuit et que sa période intermenstruelle est de vingt-neuf jours. Ceci est valable lorsque l'une des conditions de la distinction n'est pas remplie ou lorsqu'elle ne peut pas distinguer, ou bien lorsqu'elle voit un sang d'une seule couleur ou encore lorsqu'elle le voit avec deux couleurs mais sans les conditions requises.

Dans le cas où elle connaît le temps du début de l'écoulement du sang ou dans le cas où elle est mou^tadah (habituée),

Commentaire : Ou alors, elle est mou^tadah (habituée), la mou^tadah étant celle qui a déjà vu dans le passé une période menstruelle et intermenstruelle. C'est le cas si elle a eu un écoulement de sang de cinq, dix ou quinze jours ou bien d'un jour et une nuit et qu'il se soit interrompu jusqu'à la fin du mois et ce, une fois ou deux ou davantage. Si cela lui est arrivé et que par la suite l'écoulement s'est prolongé pendant un, deux ou trois mois ou davantage, celle-là est appelée mou^tadah (habituée). Elle est de deux catégories.

comme lorsqu'elle a eu dans le passé une période de menstrues et une période intermenstruelle, elle se réfère à elles.

Commentaire : Elle revient à son habitude. La période durant laquelle elle avait ses menstrues est pour elle une période de menstrues. Elle ne fait pas la prière durant cette période. Pendant la période après laquelle ses menstrues finissaient c'est-à-dire la période durant laquelle elle n'avait pas de menstrues, dans la période suivant l'arrêt de l'écoulement c'est-à-dire après la durée de ses menstrues habituelles, elle considère qu'elle se trouve dans une période intermenstruelle. Dans ce cas-là, elle prie, elle jeûne et son époux peut avoir un rapport avec elle malgré l'écoulement de sang car c'est une istihadah. Après la fin de ses menstrues habituelles, elle n'a pas le jugement de celle qui a les menstrues.

Son habitude est confirmée par une seule fois tant qu'elle ne se distingue pas.

Commentaire : La durée habituelle est confirmée par une seule fois, comme si elle l'a vue pendant un mois. Avant qu'elle voit cet écoulement de sang prolongé, elle voyait chaque mois du sang pendant cinq jours puis cela s'interrompait jusqu'à la fin du mois. Elle voyait cinq jours de sang et vingt-cinq jour de période intermenstruelle. Cela lui est arrivé une, deux ou trois fois ou davantage Ensuite elle est entrée dans cette période où elle a toujours du sang. Sa période menstruelle est donc de cinq jours et sa période intermenstruelle est de vingt-cinq jours. Elle avait du sang pendant cinq jours, c'était des menstrues et les vingt-cinq jours restant étaient une période intermenstruelle. Alors dans ce cas on lui dit : « Tes menstrues sont de cinq jours et les vingt-cinq jours sont une istihadah ». Durant les cinq jours elle ne prie pas et ne jeûne pas ; ensuite elle fait le ghousl, elle accomplit la prière et jeûne jusqu'à la fin du mois. Ceci même si elle reste dans cet état pendant des mois. Chaque mois on lui dit : Tes menstrues sont de cinq jours et le reste est une période intermenstruelle. Celle-là est mou^tadah (habituée) non moumayyizah –non capable de distinguer– car elle a vu un écoulement de sang d'une seule couleur durant des mois. Avant al-istihadah elle avait des périodes menstruelles et intermenstruelles.

On la considère mou^tadah moumayyizah s'il n’y a pas eu interruption de l’écoulement pendant une période minimum de la période intermenstruelle.

Commentaire : Si la mou^tadah est moumayyizah, elle voit un sang fort et un sang faible, le fort est un sang de menstrues et le faible est une istihadah. La mou^tadah qui voit du sang de deux couleurs noir et rouge, le fort est alors un sang de menstrues et le faible est une istihadah. Par contre, si elle l'a vu d'une seule couleur durant tout le mois, elle considère alors que le première jour du mois est un sang de menstrues et que le reste est une période intermenstruelle. Ceci est dans le cas où elle n'a jamais eu de menstrues ou de périodes intermenstruelles.

Ou encore, elle peut être moutahayyirah –dans l’embarras–.

Commentaire : Les quatre catégories sont ainsi terminées : celle qui a les menstrues pour la première fois qui est capable de distinguer : moubtada'ah moumayyizah, celle qui a les menstrues pour la première fois qui n'est pas capable de distinguer : moubtada'ah ghayrou moumayyizah, celle qui est habituée à avoir les menstrues et qui est capable de distinguer : mou^tadah moumayyizah et celle qui est habituée à avoir des menstrues mais qui n'est pas capable de distinguer : mou^tadah ghayrou moumayyizah. Ce sont là quatre catégories, il en reste trois. Concernant la femme qui est moustahadah, il reste trois cas. Maintenant il parle de la moutahayyirah, celle qui est dans l'embarras, il s'agit de la cinquième des sortes de moustahadah.
Revenir en haut Aller en bas
 
purification 3 istihada partie 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les volcans d'Indonésie (une petite partie)
» Il faut que la Bible fasse partie de la vie des fidèles.... a affirmé Benoît XVI
» 1er partie Baudrier porte briquet.
» Purification d'un apartemment
» L’Egypte ou le Mystère d’Horus - 1ere Partie - L'école des mysteres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'islam :: Fiqh-
Sauter vers: