Forums Al-FathAccueilMédiasQur'an al-KarîmRechercherS'enregistrerConnexion
Salam aleykum, Une nouvelle version des forum al-fath se trouve à l'adresse suivante : Al-Fath Veuillez vous tourner vers cette adresse pour vous inscrire , discuter et échanger. Merci

Partagez | 
 

 L’Emigration Bénie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SUNNISME



Masculin Nombre de messages : 41
Age : 31
Réputation : 0
Points : 111
Date d'inscription : 12/05/2009

MessageSujet: L’Emigration Bénie   Ven 22 Mai 2009 - 17:57

salam je commence par le nom de DIEU le misericordieux, le tres misericordieux, celui qui ne ressembla pas a ses creatures
La louange est à Allah le Seigneur des mondes et que l’honneur et l’élévation en degré soient accordés à notre maître Mouhammad ainsi qu’à sa famille et à ses compagnons bons et purs.

Notre Prophète est né à La Mecque honorée. Il a grandi parmi les gens de La Mecque, eux qui adoraient les idoles et les statues mais Allah l’a préservé de la mécréance, des grands péchés et des petits péchés de bassesse. Lorsque le Messager de Allah a reçu sa mission de prophète, il a reçu l’ordre de transmettre et d’avertir. Il n’a pas eu l’autorisation de combattre au début de son appel, il avait l’ordre de pardonner. Et les gens l’ont suivi peuple après peuple. Le tort et la nuisance de Qouraych à son égard, envers lui et envers ses compagnons s’étant intensifié, certains de ses compagnons avaient émigré en Abyssinie (Al-Habachah) lors de la première immigration. Ils étaient environ quatre-vingt.

Puis le Prophète , sur l’ordre de Allah ta^ala a émigré de La Mecque, le lieu de sa naissance et le meilleur des pays pour lui, en compagnie de Abou Bakr son compagnon, après être resté à La Mecque depuis l’avènement de sa mission treize années à appeler à l’adoration de Allah Lui-seul et à appeler à abandonner l’association. Le Prophète a résidé ensuite à Médine pendant dix ans selon l’Unanimité.

La première année de son émigration, le Prophète a construit sa mosquée et ses demeures et il a établi une fraternité entre les émigrants (Al-Mouhajiroun) et les partisans (Al-‘Ansar). C’est durant cette année que l’appel à la prière a été légiféré et qu’il a ordonné d’accomplir la prière en direction de Jérusalem, accomplissant la prière dans sa direction pendant environ dix-sept mois. C’est la deuxième année qu’il a ordonné de se diriger vers la mosquée Al-Haram, en direction de la Ka^bah. Le jeûne de Ramadan a été rendu obligatoire au mois de Cha^ban de cette même année. Les cinq prières furent rendues obligatoires auparavant, cinq ans avant l’émigration, durant la nuit de Al-‘Isra’ wa l-Mi^raj, le Voyage nocturne et l’Ascension. Après l’obligation du jeûne, la zakat de al-fitr a été rendue obligatoire deux jours avant Al-^Id – la Fête –. C’est cette même année qu’a eu lieu la conquête de Badr pendant le mois de Ramadan et c’est durant le mois de Chawwal qu’il a épousé ^A’ichah et que ^Aliyy a épousé Fatimah.

La dixième année, son fils Ibrahim est décédé. C’est alors que la parole de Allah ta^ala a été révélée : قال الله تعالى :
« حُرِّمَتْ عَلَيْكُمُ الْمَيْتَةُ وَالْدَّمُ وَلَحْمُ الْخِنْزِيرِ وَمَا أُهِلَّ لِغَيْرِ اللهِ بِهِ وَالْمُنْخَنِقَةُ وَالْمَوْقُوذَةُ وَالْمُتَرَدِّيَةُ وَالنَّطِيحَةُ وَمَا أَكَلَ السَّبُعُ إِلاَّ مَا ذَكَّيْتُمْ وَمَا ذُبِحَ عَلَى النُّصُبِ وَأَن تَسْتَقْسِمُواْ بِالأَزْلاَمِ ذَلِكُمْ فِسْقٌ الْيَوْمَ يَئِسَ الَّذِينَ كَفَرُواْ مِن دِينِكُمْ فَلاَ تَخْشَوْهُمْ وَاخْشَوْنِ الْيَوْمَ أَكْمَلْتُ لَكُمْ دِينَكُمْ وَأَتْمَمْتُ عَلَيْكُمْ نِعْمَتِي وَرَضِيتُ لَكُمُ الإِسْلاَمَ دِينًا فَمَنِ اضْطُرَّ فِي مَخْمَصَةٍ غَيْرَ مُتَجَانِفٍ لإِثْمٍ فَإِنَّ اللهَ غَفُورٌ رَّحِيمٌ »
سورة المائدة [5/3]


[sourat Al-Ma’idah / 3], c’est-à-dire : aujourd’hui les règles de votre religion ont été accomplies pour vous. C’est durant cette même année que le Prophète a accompli le pèlerinage qui a été appelé le Pèlerinage de l’adieu, car le guide de cette communauté est décédé juste après ce pèlerinage.
Revenir en haut Aller en bas
ithviriw
Membre Confirmé
Membre Confirmé


Masculin Nombre de messages : 55
Age : 75
Réputation : 1
Points : 31
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: L’Emigration Bénie   Mar 2 Juin 2009 - 14:38

SUNNISME a écrit:
[...]
Puis le Prophète , sur l’ordre de Allah ta^ala a émigré de La Mecque, le lieu de sa naissance et le meilleur des pays pour lui, en compagnie de Abou Bakr son compagnon, après être resté à La Mecque depuis l’avènement de sa mission treize années à appeler à l’adoration de Allah Lui-seul et à appeler à abandonner l’association. Le Prophète a résidé ensuite à Médine pendant dix ans selon l’Unanimité.

Assalamou 'alaikoum wa Rahmatou Allahi wa Barakatouhou;

Sans entrer dans la polémique de savoir à priori qui est ce Compagnon de la grotte, dont Allah, ne nous révèle pas le nom, pour des raisons que Lui Seul connaît, nous nous en tiendrons à l'analyse du verset.

Attwaba 9-40 a écrit:
Si vous ne lui portez pas secours... Allah l'a déjà secouru, lorsque ceux qui avaient mécru l'avaient banni, deuxième de deux. Quand ils étaient dans la grotte et qu'il disait à son compagnon: "Ne t'afflige pas, car Allah est avec nous." Allah fit alors descendre sur Lui Sa sérénité "Sa sakîna" et le soutint de soldats (Anges) que vous ne voyiez pas, et Il abaissa ainsi la parole des mécréants, tandis que la parole d'Allah eut le dessus. Et Allah est Puissant et Sage.

[41] Légers ou lourds, lancez-vous au combat, et luttez avec vos biens et vos personnes dans le sentier d'Allah. Cela est meilleur pour vous, si vous saviez

Ces versets viennent pour confirmer que le Prophète, , n'a pas besoin du secours de ses Compagnons, dont nombre d'entre ceux que nous croyions trés proches de lui, l'ont tout simplement abandonné quand ils croyaient que le sort de la guerre, comme à Ouhoud, s'était retourné contre les musulmans et que certains Compagnons dont Abou Bekr et Omar entres autres, ont pris la fuite pour sauver leur peau, ne laissant pour défendre Mouhamad, que Ali, as, et quelques membres de sa famille ou des Compagnons que l'histoire a sciemment oubliés pour ne point assombrir l'innommable poltronerie de ces “valeureux Compagnons” que l'histoire nous a depuis, inventés.

Allah,:jjl: nous dit donc, que le Prophète, a déjà été secouru par LUI, lorsque les mécréants Mécquois l'avaient banni, et qu'il a dû laisser Ali, :as:, dans son lit pour tromper les Mecquois, qui s'apprêtaient à l'assassiner dans son lit.
Aussi bien le Prophète, , que Ali, :as:, avaient mesuré le risque auquel s'exposait Ali, as, mais il s'agissait de sauver le porteur du Message d'Allah, avant tout, et ni l'un, ni l'autre qui avaient la plus grande foi, dans Allah, évidemment n'ont hésité à faire le bon choix, c'est à dire s'en remettre à la Volonté d'Allah, et ainsi donc, le Prophète, aswaws, va traverser le “mur” des assaillants qui ne le verront pas, ceci sera un miracle d'Allah, mais encore, et ce, jusqu'à l'aube, ceux qui encerclaient la maison du Prophète, et épiaient la forme qu'ils croyaient être celle du Prophète, aswaws, ne noteront aucun indice, pouvant conduire à présumer que ce dernier avait fui et que la forme qu'ils épiaient était celle d'Ali, :as:, et non celle de Mouhamad, .
Ceci ne peut avoir eu lieu que parce que Allah, :azwj:avait descendu Sa Sérénité sur aussi bien le fuyard, Mouhamad, , que sur le substitut Ali, as, sinon les assaillants auraient lancé leur agression durant la nuit, ou auraient constaté la substitution de personnage,

A contrario, tel n'est pas le cas, au niveau de la grotte, car selon les versions et les légendes, trés contradictoires pour la plupart, le Prophète aurait rencontré un dénommé Abou Bekr, qui peut être soit un guide selon certaines versions, ou Abou Bekr Ibn Kouhafa, le futur Calife, selon les legendes officialisées par les Pouvoirs successifs, et qui sont devenues la norme, avec le temps, et l'interdiction de cautionner toute autre hypothèse !
En effet, et quelque soit ce compagnon de la grotte, et être un compagnon ne donne pas ipso facto un quelconque statut de précellence, vu que dans la prison, le Prophète Youssef, as, aura pour compagnons deux mécréants, ce qui ne l'empêche pas d'avoir avec eux un dialogue positif, mais ce Compagnonnage ne leur donne aucun statut particulier de précellence, ni aucune vertu :


YOUSSEF 12 / 39 a écrit:
O mes deux compagnons de prison! Qui est le meilleur: des Seigneurs éparpillés ou Allah, l'Unique, le Dominateur suprême?
[40] Vous n'adorez, en dehors de Lui, que des noms que vous avez inventés, vous et vos ancêtres, et à l'appui desquels Allah n'a fait descendre aucune preuve. Le pouvoir n'appartient qu'à Allah. Il vous a commandé de n'adorer que Lui. Telle est la religion droite; mais la plupart des gens ne savent pas.
[41] O mes deux compagnons de prison! L'un de vous donnera du vin à boire à son maître; quant à l'autre, il sera crucifié, et les oiseaux mangeront de sa tête. L'affaire sur laquelle vous me consultez est déjà décidée."

Mieux, nous allons constater à la lecture du texte, que le Prophète aura contrairement à ce que nous lisons à propos des compagnons de Youssef, que le Compagnon de la grotte est un poltron, qui va constituer une charge et qu'il faudra consoler, du fait qu'il n'a pas une foi, assez forte pour s'en remettre comme le Prophète à la Volonté d'Allah, et se confier à Sa Protection, cette différence, avec l'attitude de Ali, as, qui lui, s'en remet au contraire à la Seule Protection d'Allah, ou comme celle du Prophète, aswaws, qui entrera dans la grotte bien après son embarassant compagnon qui ne cherche qu'à se cacher, d'où la désignation du Prophète comme “deuxième des deux dans la grotte”, lui fait dire donc : “ ne t'afflige pas, Allah est avec nous”, mais eu considération que la Sérénité n'est pas méritée par le compagnon, qui n'a donc pas assez de foi, pour en être imprégné, Allah,:jjl: nous informe qu'IL fit descendre sur LUI, (Mouhamad, ) Sa Sérénité, et non point sur les deux compagnons, et IL le soutint avec des soldats (anges) que nous ne voyons pas, et IL abaissa la parole des mécréants....

Cet épisode me semble trés négatif pour Abou Bekr, car Allah, Descend Sa Sérénité sur tous les croyants, comme par exemple à Badr, lorsque ceux-ci ont effectivement une foi profonde dans La Puissance et La Présence d'Allah !

Citation :
[At Tawba (le repentir) 9 / 26] Puis, Allah fit descendre Sa quiétude (Sa "sakîna") sur Son messager et sur les croyants. Il fit descendre des troupes (Anges) que vous ne voyiez pas, et châtia ceux qui ont mécru. Telle est la rétribution des mécréants


[Al Fath (la Victoire) 48 / 26] Quand ceux qui ont mécru eurent mis dans leurs cœurs la fureur, (la) fureur de l'ignorance... Puis Allah fit descendre Sa quiétude sur Son Messager ainsi que sur les croyants, et les obligea à une parole de piété, dont ils étaient les plus dignes et les plus proches. Allah est Omniscient.


Il est notable de constater que lorsque les Compagnons partagent avec le Prophète la Sérénité, “Sakina”, Allah les désigne comme non pas des Compagnons, mais comme des croyants, car comme on l'a vu avec les Compagnons de Youssef, le compagnonnage n'attribue aucune vertu particulière, alors que la croyance, vaut pour celui dont Allah reconnaît la qualification, en le nommant comme “croyant”, vaut pour celui qui en est digne, la qualification pour être embrassé par La Sérénité, et être ainsi dans état d'extase qui permet d'échapper aux psychoses de la peur et de la mort.

Ainsi donc, dire que c'est Abou Bekr, Ibn Kohafa, le futur Calife qui est concerné par ce compagnonnage de la grotte me semble être une disqualification de celui-ci au niveau de la profondeur de sa foi, à moins que ce ne soit effectivement un homonyme, et que le guide professionnel Abi Bekr, décrit par Cheikh Tay, dans son brûlot ne soit ce compagnon, ce qui sauverait les apparences pour le futur Calife, dont l'une des constantes psychologiques est bien la peur et la fuite devant les dangers, comme lors des batailles de Ouhoud, ou Kheyber entres autres exemples !
Revenir en haut Aller en bas
 
L’Emigration Bénie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hijra, ou doctrine islamique de l’immigration-
» L'immigration bretonne au XIXè et XXè siècle
» Tension grandissante entre Immigrés africains et Population
» CONTRE-REVOLUTION : LES ARCHIVES DE L'EMIGRATION
» A découvrir... sources sur l'émigration

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'islam :: Histoire-
Sauter vers: