Forums Al-FathAccueilMédiasQur'an al-KarîmRechercherS'enregistrerConnexion
Salam aleykum, Une nouvelle version des forum al-fath se trouve à l'adresse suivante : Al-Fath Veuillez vous tourner vers cette adresse pour vous inscrire , discuter et échanger. Merci

Partagez | 
 

 Hassan Al Banna spiritualité et résistance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
giovanni
Membre Spécial
Membre Spécial


Masculin Nombre de messages : 105
Age : 36
Localisation : Belgique
Réputation : 0
Points : 28
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Hassan Al Banna spiritualité et résistance   Lun 16 Fév 2009 - 3:41

Hassan Al Banna spiritualité et résistance

Hasan (Hassan) al-Bannâ' (HB) naquit en 1906 à al-Mahmûdiyya dans la province égyptienne d'al-Buhayra à l'ouest d'Alexandrie, d'un père horloger, qui avait aussi des activités religieuses, puisqu'il édita le Musnad d'Ahmad b. Hanbal et composa des ouvrages sur le hadîth et assurait la fonction d'imam à la mosquée du village.
HB était l'aîné de cinq garçons. Il reçut sa première formation dans son village natal de 1914 à 1918, puis au chef lieu Damâhur, tout en s'initiant au métier d'horloger et au travail de reliure.
La réforme des moeurs
C'est dans l'école de Damâhur Que HB commença à pratiquer la grande passion de sa vie: la réforme des moeurs. Il sera élu président d'une "association pour les bonnes moeurs", créée à l'instigation de l'un de ses instituteurs. Un peu plus tard, il participera à une "association contre les violations de la Loi" dont les membres faisaient parvenir de façon anonyme des remontrances écrites aux personnes suspectées d'avoir enfreint quelque principe religieux ou moral.
HB montre aussi un certain penchant pour les pratiques soufies: il jeûne le lundi et le jeudi (jeûne da David) et il sera membre de la confrérie Husâfiyya.
En 1920, à 14 ans, HB décide de s'orienter vers le métier d'instituteur plutôt que vers le cycle d'études préparatoires à Al-Azhar.
De 1920 à 1923, HB assura les fonctions de muezzin de l'oratoire de l'école de Damâhur. Il fut amené à protester contre l'horaire des cours qui ne tenaient pas compte des heures de la prière. très tôt le matin, il allait par les rues de la petite ville réveiller les gens pour la prière.
En 1923, à 17 ans, HB est admis à l'école normale du Caire (Dâr al-'ulûm), fondée en 1872 par 'Alî Pacha Mubârak pour donner aux futurs professeurs et instituteurs une formation ouverte sur les disciplines modernes.
Avec des amis, il fait des tournées dans les cafés pour prêcher aux consommateurs le retour à la pratique religieuse et à l'observance de la loi islamique. Ce souci de rencontrer les gens aux heures et aux lieux de loisirs a toujours été jusqu'à nos jours un trait caractéristique des Frères Musulmans.
Déjà il s'engage à lutter contre l'emprise laïque occidentale et l'imitation aveugle des Européens.
En juin 1927, à 20 ans, HB reçoit le diplôme final de l'école normale et est nommé insituteur à Ismâ'îliyya..
HB fonde le Mouvement des Frères Musulmans (djam'iyyat al-ikhwân al-muslimîn) le 11 avril 1929 (Dhû l-Qa'da 1347).
La formation des militants est particulièrement soignée: lecture et commentaire du Coran, étude du hadîth, du fiqh, de l'histoire musulmane, de la vie du Prophète, formation pratique à la prédication. 60 personnes suivent cette préparation la première année.
En octobre 1932, le siège de la société est transféré au Caire où HB venait d'être muté.
Avril 1933: la branche féminine des "Soeurs Musulmanes " est créée.
Le combat politique
Les frères Musulmans (FM) s'engagent très vite dans le combat politique. Ils soutiendront la cause de la Palestine arabe dès 1936. pendant la seconde guerre mondiale, HB mène une campagne nationaliste contre la Grande-Bretagne. A l suite d'activités jugées subversives, il fut muté en Haute-Egypte et brièvement emprisonné. C'est de cette époque que date ses premiers rapports avec des officiers égyptiens, tout particulièrement Anouar El-Sadate (l'artisan des accords de Camp David).
De 1942 à 1944 les FM collaborent non sans heurts avec le parti Wafd, alors au pouvoir.
Après la guerre, les FM demandent la révision des accords anglo-égyptiens et la réalisation de l'unité de la vallée du Nil (Soudan et Egypte) et l'islamisation du droit (retour à la charia).
Les FM sont dissous le 8 décembre 1948 pour menées subversives contre la sécurité de l'Etat. Le 28 décembre 1948 le chef du gouvernement Fahmi El-Noukrachi est assasssiné par un jeune frère musulman. HB tente de s'entendre avec le nouveau gouvernement et réprouve ouvertement tous les actes de violence.
Le 12 février 1949 HB est assassiné à son tour.
www.persocite.com/orient/banna.htm
Revenir en haut Aller en bas
 
Hassan Al Banna spiritualité et résistance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Extrermination des chrétiens d'Irak
» Cheikh Yûsuf Al-Qaradâwî
» L’héritage de Hassan Al-Banna et les flèches de ses héritiers
» Le Dictionnaire de Spiritualité Oeuvre monumentale
» Citations choisies de spiritualité chrétienne de Benoît XVI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Général :: Moqawama-
Sauter vers: