Forums Al-FathAccueilMédiasQur'an al-KarîmRechercherS'enregistrerConnexion
Salam aleykum, Une nouvelle version des forum al-fath se trouve à l'adresse suivante : Al-Fath Veuillez vous tourner vers cette adresse pour vous inscrire , discuter et échanger. Merci

Partagez | 
 

 Le 10 Mohrem......ou le mythe du jour où "ALLAH sauva Moise de la noyade"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
vérité98
Membre Confirmé
Membre Confirmé


Masculin Nombre de messages : 58
Age : 105
Réputation : 0
Points : 0
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Le 10 Mohrem......ou le mythe du jour où "ALLAH sauva Moise de la noyade"   Mer 7 Jan 2009 - 13:24

Salamoun aleykoum

Un des piliers de la mythologie "souniquement-correct" c'est la «fête" de achoura, qui voudrait "que le prophète (SAAWA) lorsqu'il vint à Médine, trouva des juifs qui jeunaient en ce jour du 10 Moharem, n'en sachant apparemment rien il leur aurait demandé la cause de leur jeun, les juifs lui auraient dit qu'ile fêtaient ainsi le jour "où ALLAH sauva Moise et les juifs de la noyade, ce à quoi le prophète se serait promis de jeuner à partir de l'année d'après le 10 ainsi que le 9 moharam pour marquer sa différence avec les juifs" fin du récit.

La lecture de ce récit nous impose un certain nombre de haltes:
1- Le prophète (SAAWA) ne connaitrait pas la date de cet événement et il a besoin des juifs pour le savoir lui qui est sensé connaitre mieux que quicquanque les prophètes et les livres saints
2-il croit sur parole ce que lui suggèrent les juifs concernant un événement dont il en aurait fait après une fête religieuse pour tous les musulmans, ce qui constitue un acte de légifération religieux dont l'émanation ne serait pas ALLAH AWJ à travers l'archange Gabriel (as), mais des affirmations des "cousins" juifs
3- Cette fête consacrerait la clémence d'ALLAH AWJ envers son prophète Moise, mais pourquoi dans ce cas cette "sélectivité" de la part du prophète Mohamed (SAAWA) quand d'autres événement grandioses liés aux miracles survenus à d'autres prophètes, ne sont pas "fêtés", comme le jour où ALLAH SWT sauva Noé (AS) du déluge, Ibrahim (AS) du feu, ou encore Jésus (AS) du complot que ces mêmes juifs lui ourdirent avec les romains.
4- le prophète (SAAWA) n'ayant apparemment connus la date de cet événement qu'auprès des juifs, comment se fait il alors que cette prétendue fête soit établie le 10 Moharem d'un calendrier LUNAIRE quand on sait que les juifs ont un calendrier SOLAIRE et fêtent cet événement à la même date précisément le 6 octobre de chaque année (ils le dénomment "Yom kippour" qui veut dire le jour du grand pardon),..... comprenne qui pourra les voies du "souniquement-correct" sont insondables ......mais quelqu'un viendra t il peut être nous dire que le 6 octobre de cette année là où le prophète (SAAWA) fut "instruit" par les juifs, concordat avec le 10 Moharem de l'année lunaire arabe......là aussi ça ne tient pas debout car j'ai eu accès à un travail de recherche historique qui contredit ça, malheureusement j'ai perdu le lien, mais avec un ordinateur ce fait est aisément vérifiable.....quelqu'un du forum qui soit calé pourrait il se charger de cette recherche.

En conclusion, il transparait clairement de la lecture de ce "récit" qu'il y a eu faux et usage de faux, dans le but manifeste de cacher (ou casher plutôt avec cette histoire juive) le MARTYRE DE L'IMAM ABOU ABDILLAH AL HUSSEIN (AS) qui s'est passé le 10 Moharem de l'an 61 de l'hégire, .....la monarchie satanique Amaouide voulait par tous les moyens vils faire occulter l'abomination qu'ils ont commis en usant de cette stupide PRESTIDIGITATION,......les alems-mercenaires narrateurs de tels récits mensongers attribués au prophète (SAAWA), faisant légion........ et la mythologie "souniquement-correct" fut "mise au monde......crédule".......mais c'était sans compter avec la volonté divine de perpétuer la lumière de Mohamed et ses Ahlel beit les purifiés (saawa).......leur SHIA RENOUVELERONT CHAQUE 10 MOHAREM CE SERMON FAIT A ABOU ABDILLAH (AS): LABAYKA YA HUSSEIN......JUSQU'A LA REAPPARITION DU RTEDEMPTEUR DE L'HUMANITE ......ET REDRESSEUR DES TORTS COMMIS CONTRE AHLEL BEIT LES PURIFIES (AS)
LABAYKA YA HUSSEIN LABAYKA YA HUSSEIN LABAYKA YA HUSSEIN
ALLAHOUMA SALLI AALA MOHAMED WA ALIHI ETTAYIBANA
Revenir en haut Aller en bas
khomeyni-mon-amour
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 752
Age : 36
Réputation : 0
Points : 144
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Le 10 Mohrem......ou le mythe du jour où "ALLAH sauva Moise de la noyade"   Mer 7 Jan 2009 - 16:11

Asalâm,


Merci mon très cher frère verité98 pour ton intervention enrichissante, si je puis me permettre ya mawlay de mettre à la suite un texte que j'ai déjà posté sur un autre forum inshaAllah:


Asalâm,



Et une rectification doit être apporté pour VOTRE JEUNE d'Ashourâ!!!


On vous entend dire "c'est Sunnah! C'est Sunnah!".


Vraiment? Avez vous prit la peine de bien chercher? Ou bien vous êtes vous contenté de ne retenir qu'un ou deux de vos SAHIH?



Comme d'habitude avec certains energumènes nous sommes face à une falsification de l'Histoire, et/ou une Sunnah travestie, pour changer?
Le pire dans tout cela c'est qu'ils ne se prive pas sûr d'eux de dénigrer ceux qui ne sont pas du même avis, alors que leur choix est bien plus noble. Qu'Allah(swt) guide les justes!


Bref, voyons cela de plus près inshaAllah:


Près d'une vingtaine de hadiths des Sahîh-s de Bokhârî et de Moslim disent explicitement que le jeûne de 'Ashourâ' est une pratique de la djâhiliyya (!!!). On peut y lire, par exemple, que "les Qorayshites jeûnaient le 'Ashourâ' dans la djâhiliyya ou encore, d'après 'Aïsha, que ‘l'on jeûnait le 'Ashourâ' dans la djâhiliyya", etc. (Sahîh Bokhârî, bâb siyâm yaom 'Ashourâ' et Sahîh Moslim, bâb saom yaom 'Ashourâ').


Qui plus est, après l'islam et la prescription du mois de Ramadân ce jeûne ne fut pas du tout recommandé par le Prophète, Dieu le bénisse lui et les siens, mais simplement laissé à la libre appréciation des gens: "On jeûnait le 'Ashourâ' dans la djâhiliyya, et lorsque vint l'islam, celui qui voulait le jeûnait et celui qui voulait le délaissait" ou encore: "lorsque le Ramadan fut prescrit, celui qui voulait jeûnait le jour de 'Ashourâ' et celui qui voulait ne jeûnait pas" (les deux d'après 'Aïsha,]Sahîh Moslim, vol. 2 p.792, bâb saom yaom 'Ashourâ', hadith 1125/3 et 1125/4).


Bref, pour cette série de hadiths de Moslim, le jeûne de 'Ashourâ' est une pratique djâhilienne que le Prophète, Dieu le bénisse lui et les siens, aurait finalement tolérée sans la recommander et sans la pratiquer lui-même (en tout cas après la prescription du mois de Ramadân). Un hadith de Moslim (p.793, hadith 1126/2) énonce cela de la bouche même du Prophète, Dieu le bénisse lui et les siens, qui aurait dit à propos du 'Ashourâ':


"C'était un jour que les gens de la djâhiliyya jeûnaient, donc celui d'entre vous qui aimerait le jeûner n'a qu'à le jeûner et celui à qui cela ne plaît pas qu'il le délaisse."


Et ces hadiths précisent bien que le Prophète, Dieu le bénisse lui et les siens, était de ceux qui abandonnèrent ce jeûne (taraka 'Ashourâ', p.792, hadith 1125/2; tarakaho, p.794, 1127/1, 1127/2, etc.).




L'histoire bidon du 'Ashourâ'
juif:




Mais voilà que les choses se compliquent, car un autre groupe de hadiths de Moslim ne rapportent plus du tout l'origine du jeûne de 'Ashourâ' aux pratiques des arabes païens, mais à celles des juifs de Médine (!!), voire de Khaybar (!!!) (Sahîh Moslim, bâb saom yaom 'Ashourâ' , vol. 2 p.795-797). Selon cette série de hadiths, lorsque le Prophète, Dieu le bénisse lui et les siens, arriva à Médine lors de son hégire, il trouva les juifs de la ville en train de jeûner le 'Ashourâ'. Interrogés sur la raison de leur jeûne, ils lui dirent que c'était le jour où Dieu avait sauvé Moïse et les Enfants d'Israël et noyé Pharaon, et qu'ils jeûnaient donc pour remercier Dieu de cela, comme le fit Moïse. Le Prophète aurait alors déclaré que "nous sommes plus proche de Moïse que vous" et ordonné de jeûner ce jour.


Ce groupe de hadith vient donc poser de multiples problèmes:


1. D'abord, il est clairement en contradiction avec le premier groupe et les auteurs sunnites qui se rendent bien compte que "çà cloche" mais voudraient bien tout de même arriver à sauver les apparences font d'assez amusantes acrobaties pour arranger la sauce, sans être le moins du monde convaincant. D'ailleurs, quoi qu'il en soit, et à supposer que l'on veuille bien se laisser convaincre, qu'y gagnera-t-on? Qu'en définitive, la pratique du jeûne de 'Ashourâ' apparaît comme une sorte de bâtard né d'un croisement entre paganisme et judaïsme (!!!)



2. Le Prophète, Dieu le bénisse lui et les siens, est arrivé à Médine au mois
de Rabî' Awwal (la date fait apparemment unanimité chez tous les historiens) et pas du tout au mois de Moharram. Il ne pouvait donc pas "trouver les juifs en train de jeûner le 'Ashourâ'" (fa-wadjada l-yahouda siyâman yaoma 'Ashourâ') (Moslim, v.2 p.796, had. 1130). Il est d'ailleurs amusant de voir que le hadith 1130 nous dit que c'est en raison du jeûne des juifs de Médine que le Prophète ordonna de jeûner le 'Ashourâ', tandis que le hadith 1131 affirme que c'est en raison du jeûne des juifs de Khaybar. On voit qu'on nage en pleine pagaille.


3. Certains savants ont cru se tirer d'affaire en disant que ce n'était pas au moment même de son arrivée à Médine que le Prophète trouva les juifs jeûnant le 'Ashourâ', mais que c'était "après être arrivé à Médine". Comme le Prophète, Dieu le bénisse lui et les siens, est arrivé au mois de Rabî', cela signifierait qu'il aurait attendu presque 1an (10 mois exactement) avant de les voir jeûner. Mais alors pourquoi tous ces hadiths s'expriment-ils de manière tout à fait incorrecte en disant que c'était "lors de son arrivée à Médine"?


4. Les juifs jeûnent effectivement le dixième jour de l'année juive qui est le Yom kippour (10 Tishrin), mais ce jour de jeûne n'est pas en commémoration de la sortie d'Egypte, car cet événement majeur de l'histoire des Enfants d'Israël est commémoré par la Pâque juive Pesah), et non par le Kippour. Remarquons à ce propos que la
commémoration de la sortie d'Egypte n'est pas du tout l'occasion d'un jeûne, mais au
contraire du sacrifice et de la consommation d'un agneau pascal (qorban Pesah). Il y a donc une grave confusion dans tous ces hadiths entre deux commémorations juives qui n'ont absolument rien à voir et sont situées à environ 6 mois l'une de l'autre.


5. Une simple comparaison des calendriers musulman et juif suffit pour constater que, aussi bien l'année de l'arrivée du Prophète à Médine que l'année d'après (ne
soyons pas trop exigeants), le jour de 'Ashourâ' (10 Moharram, correspondant aux 11 et au 12 Av) ne correspondait ni au Yom Kippour (le 10 Tishrin, soit 2 mois après) ni à la Pâque (du 14 au 21 ou 22 Nissan, soit 4 mois avant). Du coup, ce n'est plus de pagaille qu'il faut parler dans ces hadiths, mais de véritable patinage dans la choucroute!!!


6. Par contre, la même comparaison élémentaire suffit pour constater que
l'année de l'arrivée du Prophète à Médine, le Yom Kippour (10 Tishrin) correspondait au lundi 9 Rabî' Awwal. Or, on a vu que les historiens sont unanimes à considérer que le Prophète est arrivé à Médine en Rabî' Awwal, la date la plus souvent donnée étant le lundi 12 Rabî Awwal. En admettant d'une part que les correspondances de calendriers ne sont pas forcément précises à 100%, et d'autre part qu'une certaine "tradition" a pu se complaire à modifier de quelques jours les dates afin de tomber pile sur la même date du lundi 12 Rabî Awwal aussi bien pour la naissance
du Prophète que pour son arrivée à Médine et même pour son décès, on peut penser que le Prophète a fort bien pu arriver à Médine le jour correspondant au Yom
Kippour et donc trouver les juifs en train de jeûner ce jour. Seulement:


a) ils ne pouvaient en aucun cas justifier ce jeûne par la sortie d'Egypte, laquelle est commémorée par la Pâque;


b) et surtout, il n'y a absolument rien à voir entre cette date et ce jeûne et la date et le jeûne de 'Ashourâ'.



7. Conclusion: le scénario probable de ce qui s'est passé est donc que ceux qui voulaient rediffuser la pratique païenne du jeûne de 'Ashour â' ont fait en sorte de la "monothéïser" en mettant profit un récit authentique rapportant que le Prophète arriva à Médine alors que les juifs y jeûnaient le Kippour et en y rajoutant trompeusement:


a) premièrement, que ce jour était le 'Ashourâ' et b) deuxièmement que ce jeûne avait pour justification de rendre grâce à Dieu pour avoir sauvé Moïse et les Enfants d'Israël, deux incohérences grossières qui ne résistent pas à un examen sérieux, mais qui se sont montré efficaces pour tromper ceux qui n'y regardent pas de trop près.


Après quoi, vous reprochez aux Chi'ites de « … suivre les passions et les inovations des hommes … ».


Allah l mousta'ane.





Revenez à vos sources



Après vous pourrez voir que les Sunnites ne se sont pas mit d'accord sur la signification du mot 'Ashourâ'.....




Wâ Salâm.





ونحن إذا شئنا شاء الله وإذا كرهنا كره الله ، الويل كل الويل لمن أنكر فضلنا وخصوصيتنا ، وما أعطانا الله ربنا لان من أنكر شيئا مما أعطانا الله فقد أنكر قدرة الله عزوجل ومشيته فينا .

(Bihar al-Anwar volume 26 pages 3, 4, 5, 6)

Revenir en haut Aller en bas
http://www.chiisme.biz
MUKTAR



Masculin Nombre de messages : 36
Age : 32
Réputation : 0
Points : 1
Date d'inscription : 09/01/2009

MessageSujet: Re: Le 10 Mohrem......ou le mythe du jour où "ALLAH sauva Moise de la noyade"   Sam 10 Jan 2009 - 15:45

salam barakaloufik tu a repondu a ma question l'ashoura n'est pas une pratique du prophete mais celle de la djalihya mais une autre question ?

voila a la mosquer il ont di que jeuner ce jour fera que alah soubhana les pardonera un ans je me rapelle pas si c futur ou passer.

JE TROUVER etrange que jeuner ce jour chake anné méffacera tous les pecher alors que je c qu'au jour du jugement alah soubhana me demandera des compte . COMME j 'i avait pencer le but etait de camoufler le soulevemen de hussein as afin de doner raison o poubelle omeyade sauf omar ibn aziz ra
Revenir en haut Aller en bas
souh
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 419
Age : 39
Réputation : 0
Points : 51
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Ashoura,   Sam 10 Jan 2009 - 18:12

Salamoun alaikoum,

Citation :
voila a la mosquer il ont di que jeuner ce jour fera que alah soubhana les pardonera un ans je me rapelle pas si c futur ou passer.

Ca doit être certainement une pratique de leurs ancêtres dans l'éspoir de se faire pardonner Rolling Eyes Rolling Eyes pour le crime terrifiant qu'ils ont commis le jour de ashoura en mettant fin à la vie d'ici bas à sayyed ashouhadae 3alaihi assalam et ceux qui étaient avec lui ridwanou Allahi alaihim et de toute l'année qui a précédée et sûrement pas parceque c'est une des sunnah de Mohammad salawatou rabbi wa salamouhou alaih wa alihi ...........et comme a précisé vérité98.....pourquoi sayyedou al khalq 3alaihi wa alihi assalatou wa assalam, n'a pas désigné un jour qui correspondait au jour ou Allah a sauvé Ibrahim alahi wa alihi salawatou rabbi wa salamouh du feu e Namroud et en tant qu'ascendant(son arrière grand pêre) et Imamou al 3alamin..........ou le jour où sayyidouna 3issa alaihi assalam lorsqu'il a été sauvé et de la crucification...à savoir que l'évenement est plus récent en date par apport à celui de sayyidouna Moussa alaihi assalam Allah qui enseigné les secrets de l'univers et même ceux de l'au dela pendant al Israe(voyage nocturne) et pendant toute sa vie alaihi wa alihi afdalou assalawat, il attend que le juifs le mettent au courant du jour d'un evènement très important dans la vie de sayyouda moussa alaihi assalam pour commencer à l fêter????????????! Rolling Eyes Rolling Eyes
Une autre question
Les personnes qui fêtent le jour de achoura doivent sérieusement se poser la question suivante:
Sayyed al bachariyya 3alaihi wa alihi afdalou assalawt aurait il suivi une sounnah de personnes qui ont désobei à Allah, désobei à sayyidouna 3issa alaihi assalam et on voulu le crucifier, des personnes qui ont défié Allah subhanahou wa ta3ala et falcifié la parole d'Allah????????????????????????? :!:

Un peuple qui dit ça le prophète 3alaihi wa alihi afdalou assalawat tire sa sunnah de leursp pratiques Evil or Very Mad ce qui m'nteresse c'est ce qui est en rouge:

"Yom Kippour
Expiation et sainteté



Yom Kippour, le jour le plus saint de l'année, est, d'une certaine manière, l'un des plus heureux. Nous y recevons ce qui est peut-être le don le plus sublime de D.ieu: Son pardon, qui est l’expression de Son amour éternel et inconditionnel pour le peuple juif.

Bien que nous ayons transgressé Sa volonté, notre essence, notre âme, demeure Divine et pure. Yom Kippour est ce jour unique de l’année où D.ieu révèle plus clairement l’unité de Son Essence avec notre âme ; cette âme par laquelle les Juifs se trouvent véritablement à la fois dans une position d’égalité et d’individualité".

Le jour qui correspond au jour où Moise alaihi assalam a été sauvé des pharaons dans la mer rouge se nomme jour de pessa'h(Pâque) en français rien avoir avec Pâques la fête chrétienne qui commémore la résurrection de Jésus (3issa alaihi assalam)

Ce jour n'a rien avoir avec le dixième jour du premeier mois de l'année, mais plutôt le quinzième qu'il fêtent car le dixième c'est le jour où ils devaient Moise et les croyants de cet époque prendre un agneau et le présèrvé jusqu'u 14 eme jour du mois, comme vous allez le voir dans ce qui suit tiré directement d'un site juif et plus précisément ça :"Ainsi, les enfants d'Israël furent libérés du joug de leurs oppresseurs le quinzième jour de Nissan, l'année 2448 de la création du monde."

Et la fête dure dix jours et n'est pas fêtée le dixième jour par les juifs en sachant que c'est les dotrines qu'il y avaient à l'époque du prophète Mohammad alaihi wa alaihi afdalou assalawat elle commence du 12 du mois de Nissan; mois du calendrier juif et jusqu'au 22 du mois de nissan, donc dix jours donc dix jours de fête et non le dixème jour du premier mois de l'année, rien avoir avec ce qu'ils nous racontent les sunnis???????????????!

Le prophète Muhammed alaihi wa alihi afdalou assalawat ne savait il pas tous ça?????????????????????????!


"La sortie d'Egypte


Le premier jour du mois de Nissan, deux semaines avant la sortie d'Égypte, D.ieu dit à Moïse et à Aaron : « Ce mois sera pour vous le commencement des mois ; il sera le premier mois de l'année pour vous. Parlez à toute la communauté d'Israël en disant : le dixième jour de ce mois, que chaque homme prenne un agneau pour sa maison paternelle, un agneau par maison ; et vous le tiendrez en réserve jusqu'au quatorzième jour de ce mois ; et toute l'assemblée de la communauté d'Israël l'immolera vers le crépuscule. Et ils prendront du sang et en mettront sur les deux poteaux et sur le linteau des maisons dans lesquelles ils le mangeront. Et ils mangeront la viande cette nuit-là, rôtie au feu, et du pain sans levain ; avec des herbes amères ils le mangeront... Et vous n'en laisserez rien jusqu'au matin ; mais ce qu'il en restera jusqu'au matin vous le brûlerez au feu. Et voici comment vous le mangerez : la ceinture aux reins, les chaussures aux pieds, et le bâton dans la main ; et vous le mangerez à la hâte – c'est la pâque du Seigneur. Et quand Je verrai le sang, Je passerai par-dessus vous, et il n'y aura pas sur vous de plaie pour vous détruire quand Je frapperai le pays d'Égypte. Et ce jour sera pour vous un jour mémorable et vous le célébrerez comme fête pour le Seigneur, à travers toutes vos générations.

« Sept jours durant, vous mangerez du pain sans levain et vous ferez disparaître tout le levain de vos maisons. Et alors quand vos enfants vous diront : quelle est la signification de ce rite ? Vous direz : c'est le sacrifice de Pessa'h pour D.ieu qui a passé au-dessus des maisons des enfants d'Israël en Égypte quand IL a frappé les Égyptiens et qu'il a épargné nos maisons. »

Moïse répéta tout cela aux enfants d'Israël, et ils firent ce que D.ieu leur avait ordonné par l'intermédiaire de Moïse et d'Aaron.

Minuit du quatorze au quinze Nissan arriva, et D.ieu frappa tous les premiers-nés dans le pays d'Égypte, depuis le premier-né du roi Pharaon jusqu'au premier-né du captif au fond de la geôle, et tous les premiers-nés des animaux, exactement comme Moïse l'avait annoncé. Il y eut une lamentation bruyante et amère, car dans chaque maison gisait un être aimé, frappé à mort. Alors, Pharaon appela Moïse et Aaron cette nuit même et leur dit : « Allez, partez du milieu de mon peuple, et vous et les enfants d'Israël ; et allez adorer le Seigneur comme vous l'avez dit ; et prenez votre petit et votre gros bétail, comme vous l'avez dit, et partez, et bénissez-moi aussi ». À la fin, par conséquent, l'orgueil du roi opiniâtre fut brisé.

Cependant, les Hébreux s'étaient préparés pour leur départ en hâte. Le cœur battant, ils s'étaient assemblés en groupe pour manger l'agneau de Pessa'h. Ils se tenaient debout au repas de minuit, vêtus comme on le leur avait ordonné. Les femmes avaient sorti des fours les pains non levés, que l'on mangeait avec la viande de l'agneau rôti.

Le soleil s'était déjà levé au-dessus de l'horizon, quand, sur un mot d'ordre, toute la nation des Hébreux se répandit dans la fraîcheur du calme matin oriental. Mais leur excitation et le danger eux-mêmes ne leur firent pas oublier la promesse faite par leurs ancêtres à Joseph, et ils emportèrent ses restes avec eux, pour les enterrer plus tard dans la Terre Promise.

Ainsi, les enfants d'Israël furent libérés du joug de leurs oppresseurs le quinzième jour de Nissan, l'année 2448 de la création du monde. Ils étaient 600 000 hommes au-dessus de vingt ans qui, avec leurs femmes et enfants, et leurs troupeaux, franchirent les frontières de l'Égypte en peuple libre. Beaucoup d'Égyptiens et de non-Israélites se joignirent aux enfants d'Israël triomphants, espérant partager leur avenir glorieux."

Liens:

http://www.fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/654661/jewish/Le-calendrier-de-Pessah-2008.htm

http://www.fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/652273/jewish/La-sortie-dEgypte.htm

http://www.fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/652274/jewish/La-traverse-de-la-Mer-Rouge.htm


Et comme vous pouvez le constater dans le calendrier le jour qui correspond au jour ou Moise alaihi assalam aété sauvé du pharaon dans la mer rouge est le 22eme jour et non le dixième???????????????????????????!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Et contrairement aux Sunnites et aux juifs les dix premiers jours du premier mois de l'année qu'elle soit juive ou musulmane(l'année) , pour les chiites les dix premiers jours du mois constituent des jours de deuil pour un évenement concernant l'Islam et les musulmans au lieu de fêter un évènement celébré par les juifs et qu'on est même pas sûr de la date qui lui correspond réellement suite aux falcifications déja existantent dans leurs livre à l'époque du prophète Mohammadsalawatou rabbi wa salamouh alaih!!!!!!!!


Dernière édition par souh le Sam 10 Jan 2009 - 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MUKTAR



Masculin Nombre de messages : 36
Age : 32
Réputation : 0
Points : 1
Date d'inscription : 09/01/2009

MessageSujet: Re: Le 10 Mohrem......ou le mythe du jour où "ALLAH sauva Moise de la noyade"   Sam 10 Jan 2009 - 18:33

salam souh Very Happy en gros il jeune juste pour avoir le recompence dun jeune
Revenir en haut Aller en bas
ithviriw
Membre Confirmé
Membre Confirmé


Masculin Nombre de messages : 55
Age : 75
Réputation : 1
Points : 31
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Le 10 Mohrem......ou le mythe du jour où "ALLAH sauva Moise de la noyade"   Mer 14 Jan 2009 - 3:09

Assalamou 'alaikoum wa Rahmatou Allahi wa Barakatouhou;

A toutes fins utiles, je vous mets un texte que j'avais posté en Janvier 2007, sur un site Salafo-Wahabi, VIRULENT, à ce propos:

Tout d'abord en ce jour de deuil, je présente à tous les croyants mes condoléances pour le sacrifice du MARTYR Sayed echouhada, al Imam Al Husseyn, as, à Kerbala.

Aujourd'hui l'imam Azhari de notre mosquée nous a asséné, après que la semaine dernière il nous ait "enseigné que c'est (gardez votre sérieux et ne riez pas surtout), Khalid Ibn Al Walid, qui serait monté sur la Kaaba pour en détruire les idoles....!!! " ce qui lui a valu de ma part, une remise à niveau sur l'histoire, car c'était Sayed Ali, as, qui était monté sur les épaules de Rassoulou Allah, aswaws, pour accomplir cette tâche, et non point le TALIK, Khaled Ibn Al Walid, qui dirigeait au contraire les troupes des MOUCHRIKINES !!!

Il a protesté, bien sûr, en tentant de m'intimider, puis il s'est ravisé en promettant de « vérifier », mais il m'a entendu, C'est vrai, il est innocent, mais comme il n'a fait que rapporter des faux enseignements qui se contredisent, il ne peut être qu'à plaindre !

Aujourd'hui, il a récidivé en nous enseignant du haut de sa chaire lors du prône, que le 10 Mouharem, était l'une des plus grandes fêtes musulmanes, qui était prise par Rassoulou Allah, aswaws, comme jour de jeûne, pour célébrer la traversée de la mer, par Sidna Moussa, as, et les banou Isra'il !

Et bien sûr, il nous a saoûlé avec le faux HADITH : " Si l'année prochaine Allah, me prête vie, je jeûnerai le 9 ou le 11, pour me différencier des juifs..".
A la fin de la prière une fois son forfait commis, il s'est tiré car il a vu que je me rapprochai de lui, pour lui rappeler les évidences, et il savait bien sûr qu'il ne pourrait s'en sortir en disant une fois de plus, « je vais vérifier mes sources !!!»

1.- Le hadith, ci-dessus est UN FAUX manifeste, car en effet, Rassoulou Allah, aswaws, n'avait pas à attendre que les juifs lui enseignent la date anniversaire de la traversée de la mer, qui d'ailleurs NE CORRESPOND nullement au 10 Mouharrem, vu que les calendriers musulmans et juifs ne correspondent nullement l'un à l'autre, et chez les juifs

Citation :
אלה מועדי ה" מקראי קדש אשר תקראו אתם במועדם
« Voici les solennités de l'Eternel, saintes convocations, que vous publierez à leurs temps fixés. » [50]
Le calendrier hébreu est utilisé dans le judaïsme pour l'observance des fêtes religieuses. Il est également le calendrier officiel en Israël. Mais le calendrier grégorien y est utilisé pour tous les domaines laïcs.
Il se fonde à la fois sur les mouvements de la Lune et les saisons de la Terre, de façon à observer les fêtes de la Torah.

Dans les premiers temps, des témoins oculaires désignés par les rabbins de Jérusalem scrutaient la lune. Quand ils annonçaient la nouvelle lune, le Sanhédrine (tribunal rabbinique) décrétait le nouveau mois[33]. L'information était alors propagée aux cités voisines, et de proche en proche à toute l'étendue du peuple juif. Si l'on arrivait au mois de Nissan, tandis que les signes du printemps n'étaient pas encore visibles dans les champs, un mois intercalaire était inséré[47], afin d'observer la fête de Pessahh au printemps[31].

Puis, après la conquète de Jérusalem par l'empire romain, et tandis que l'existence même du Sanhédrine était menacée, Rabbi Hillel fils de Yehuda Hanassi, qui présidait le Sanhédrine, établit en l'an 358 de l'ère courante les règles de calcul du calendrier, afin de rendre possible son observance à travers le monde.

Ce site présente les particularités du calendrier juif, les phénomènes naturels et astronomiques qui le cadencent, et les événements religieux dont il est le support. Je propose également une méthode de calcul perpétuel, et quelques outils pour manipuler les dates juives et civiles, d'un système vers l'autre.
..................

l'année
Le temps mis par la Terre pour faire un tour complet autour du soleil s'appelle l'année tropique.
Une mesure moderne précise indique :
Ttrop = 365.242199 jours

Comme c'est la position de la Terre par rapport au Soleil qui définit les saisons, et que la pratique juive y est attachée (par exemple, le mois de Nissan doit être le mois du printemps), l'année du calendrier juif doit rester proche de l'année tropique.


Mais l'année tropique n'est pas un nombre entier de synodiques :

12 < Ttrop

Tsyn
<13

L'année juive est un ensemble de mois lunaires. Si elle fait 12 mois, elle a 11 jours de moins que l'année tropique :

12 x Tsyn = 354 j
Ttrop - 12 x Tsyn = 11 j

Trois années consécutives à 12 mois conduiraient à un décalage de plus de 30 jours sur le soleil, ce qui ferait survenir le printemps un mois complet en retard. Afin de synchroniser le calendrier juif avec les saisons, certaines années comptent 13 mois pour rattraper ce décalage. Une telle année est appelée embolismique (méoubérêt מעוברת), du grec embolismos : intercalaire.

De ce qui précède, même si l'année juive est basée sur l'année lunaire, ils introduisent un mois de NISSAN, interdit par le CORAN, pour rattraper chaque 3 ans, [( 11 jours de décalage/ an ) x 3 = 33 jours)], ce qui remet en fait le calendrier juif conforme au calendrier Grégorien laïque !

En conséquence, la SORNETTE du jeûne le 10 Mouharem par les juifs est une FABLE INVENTEE par les faussaires au service de Yazid al mal'oun, pour GRUGER les analphaBETES qui veulent croire aux sornettes inventées par les forgeurs de HADITHS qui ont voulu couvrir le CRIME de YAZID et de ses troupes CONTRE Sidna Al Housseyn,as, le petit fils de Rassoulou Allah, aswaws..

2.- Ensuite, Rassoulou Allah, aswaws, NE décide pas de son propre chef les principes de CULTE, mais il ne fait qu'exécuter ce qu'Allah, Azza wa Jalla, lui Enseigne, et donc, il n'a pas besoin de ce que lui disent les Rabbins, d'autant plus qu'il y en avait aussi à Mecqua et qu'il n'avait pas à attendre de venir à Médine pour connaître les juifs, et le calendrier de leur fêtes religieuses !!!

3.- Mais ce que les GOGOS boivent sans sourciller, car leur raison est tétanisée par Boukhari, dans son recueil truffé de faux hadiths à 50% ( 70% des références de Boukhari sont les faussaires, Abou Houreyra, Aicha, Amr Ibn Al 'As, Anas Ibn Malek, connus pour être des faussaires).
Pour preuve, vous allez trouver dans Souyouti une liste impressionnate de ces faux hadiths ( 14 volumes).

Mais prenez par exemple ce faux hadith, illustre asséné dans les prêches et dans les émissions Télévisions, comme IQRA, la chaîne de propagande de la secte hérétique wahabie:

" Si Allah, me prête vie, je jeûnerai l'année prochaine, le 9 ou le 11 Mouharrem, pour ne point imiter les juifs !"
Or,
a) le calendrier que nous suivons actuellement n'a été INSTAURE par OMAR, qu'après le dècès de Prophète, aswaws !
b) Le Prophète a vécu à Médine durant 10 années, complètes, et AUCUN hadith, avec source crédible, ne rapporte qu'il aurait jeûné ni le 10, ni le 9, ni le 11, sinon les hadiths TARDIFS inventés par les OMEYADES durant le règne de Yazid Al mal'oun, le MAUDIT, pour couvrir leur FORFAIT et transformer un JOUR de DEUIL, en un jour de FESTIVITES au motif qu'il viendrait célébrer une sortie d'Egypte par les banou Isra'il, qui correspond en fait à un évênement NON célébré par les juifs, sinon lors de la fête de PESSAH!!!

Citation :

La Pâque juive (en hébreu: פסח, Pessa'h «Il passa [par-dessus]», lat. pascha, yiddish Peysah'), également appelée Zman Heroutenou (Le Temps de notre liberté), 'Hag HaMatzot (la fête des azymes), ou 'Hag HaAviv (la fête du printemps, plutôt traduite par fête du blé chez les Karaïtes), est une fête juive de 7 jours (8 jours en dehors de la terre d'Israël). Elle commence le 15 Nissan (qui correspond en 2007 à la veille du 2 avril) au 22 Nissan. Elle commémore l'Exode des Hébreux hors d'Égypte. Ainsi que le décrit le Livre de l'Exode, Pessa'h marque la "naissance" des enfants d'Israël, dont est issu le peuple Juif, les ancêtres des Juifs ayant été libérés du joug pharaonique et désormais libres de suivre les voies et prescriptions de Dieu.

Lois religieuses relatives à cette fête
Les principaux commandements associés à cette fête sont :
- l'interdiction de manger toute nourriture contenant de la levure ('Hametz) pendant la fête,
- le commandement de manger des matzot, c’est-à-dire du pain n'ayant pas levé (azyme),
- le récit de la sortie d'Égypte et l'évocation des miracles qui s'y sont déroulés.
D'autres coutumes associées à Pessa'h incluent de manger différents mets traditionnels dont des herbes amères pour rappeler l'amertume des esclaves hébreux lors des Seders. Le Jeûne des premiers-nés a également été institué pour rappeler la dernière plaie d'Égypte qui a vu la mort de tous les premiers-nés égyptiens.
Avant Gamaliel II, le commandement essentiel était de faire le sacrifice de l'agneau pascal, le 14 (Pleine Lune) du mois de Nissan, et de le consommer le soir-même.
Interdiction de consommer du 'Hametz
Pessa'h se caractérise par l'interdiction de consommation de nourriture levée appelée « 'Hametz » (pains, pâtes, certains gâteaux...). Durant les 8 jours de fête, seule la consommation de pain azyme appelé « Matza » (galette préparée à base de farine et d'eau) est autorisée.
Alors que beaucoup d'explications sont données pour le fait de manger des matzot et des pains non levés, la plus populaire est que cela est fait pour rappeler le pain que les Hébreux mangèrent lors de l'Exode car, selon le récit, dans leur hâte de quitter l'Égypte, ils n'avaient pas eu le temps de laisser le pain lever.
Evidemment l'INCULTURE aidant, les imams PERROQUETS, sans science, ni conscience pérennisent le FAUX dans nos mosquées au point où aujourd'hui, remettre en cause l'IRRATIONALITE des hadiths INVENTES, risque de faire de vous des "hérétiques" !!!

Science sans conscience, n'est que ruine de l'âme

Que ceux qui montent en chaire pour disséminer le faux et travestir l'HISTOIRE, sachent qu'ils se préparent une place en ENFER !

C'est avec des imams de ce genre que nous FABRIQUONS des ROBOTS KAMIKAZES contre les seuls musulmans doués de raison et amoureux d'Allah et de Son Prophète, aswaws.
Revenir en haut Aller en bas
ithviriw
Membre Confirmé
Membre Confirmé


Masculin Nombre de messages : 55
Age : 75
Réputation : 1
Points : 31
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Le 10 Mohrem......ou le mythe du jour où "ALLAH sauva Moise de la noyade"   Mer 14 Jan 2009 - 3:20

Ouaga a écrit:

Sayed Ithviriw a écrit:
vu que les calendriers musulmans et juifs ne correspondent nullement l'un à l'autre, et chez les juifs
Où tu as eu ce mensonge, le calendrier juif est lunaire comme celui des Musulmans.
Ils sont au 12 Shvat 5768 et on est le 11 Moharem.
Assalamou 'alaikoum wa Rahmatou Allahi wa Barakatouhou;

Décidément tu t'en tapes une couche, car tu es INCAPABLE de comprendre un texte pourtant SIMPLE, et à la portée du premier venu.

Mais ne dit-on pas que le narcissisme conduit à la noyade, y compris dans un verre d'eau ?

Allez, mon petit effronté, je te cite quelques lignes de mon article, car en effet, la démonstration que je t'ai faite est TROP rigoureuse pour le simplet que tu demeures être:

Sidek Ithviriw a écrit:


Citation:
אלה מועדי ה" מקראי קדש אשר תקראו אתם במועדם
« Voici les solennités de l'Eternel, saintes convocations, que vous publierez à leurs temps fixés. » [50]
Le calendrier hébreu est utilisé dans le judaïsme pour l'observance des fêtes religieuses. Il est également le calendrier officiel en Israël. Mais le calendrier grégorien y est utilisé pour tous les domaines laïcs.
Il se fonde à la fois sur les mouvements de la Lune et les saisons de la Terre, de façon à observer les fêtes de la Torah.

Dans les premiers temps, des témoins oculaires désignés par les rabbins de Jérusalem scrutaient la lune. Quand ils annonçaient la nouvelle lune, le Sanhédrine (tribunal rabbinique) décrétait le nouveau mois[33]. L'information était alors propagée aux cités voisines, et de proche en proche à toute l'étendue du peuple juif. Si l'on arrivait au mois de Nissan, tandis que les signes du printemps n'étaient pas encore visibles dans les champs, un mois intercalaire était inséré[47], afin d'observer la fête de Pessahh au printemps[31].
Puis, après la conquète de Jérusalem par l'empire romain, et tandis que l'existence même du Sanhédrine était menacée, Rabbi Hillel fils de Yehuda Hanassi, qui présidait le Sanhédrine, établit en l'an 358 de l'ère courante les règles de calcul du calendrier, afin de rendre possible son observance à travers le monde.

Ce site présente les particularités du calendrier juif, les phénomènes naturels et astronomiques qui le cadencent, et les événements religieux dont il est le support. Je propose également une méthode de calcul perpétuel, et quelques outils pour manipuler les dates juives et civiles, d'un système vers l'autre.
..................

l'année
Le temps mis par la Terre pour faire un tour complet autour du soleil s'appelle l'année tropique.
Une mesure moderne précise indique :
Ttrop = 365.242199 jours

Comme c'est la position de la Terre par rapport au Soleil qui définit les saisons, et que la pratique juive y est attachée (par exemple, le mois de Nissan doit être le mois du printemps), l'année du calendrier juif doit rester proche de l'année tropique.

Mais l'année tropique n'est pas un nombre entier de synodiques :

12 < Ttrop

Tsyn
<13

L'année juive est un ensemble de mois lunaires. Si elle fait 12 mois, elle a 11 jours de moins que l'année tropique : 12 x Tsyn = 354 j
Ttrop - 12 x Tsyn = 11 j

Trois années consécutives à 12 mois conduiraient à un décalage de plus de 30 jours sur le soleil, ce qui ferait survenir le printemps un mois complet en retard. Afin de synchroniser le calendrier juif avec les saisons, certaines années comptent 13 mois pour rattraper ce décalage. Une telle année est appelée embolismique (méoubérêt מעוברת), du grec embolismos : intercalaire.

De ce qui précède, même si l'année juive est basée sur l'année lunaire, ils introduisent un mois de NISSAN, interdit par le CORAN, pour rattraper chaque 3 ans, [( 11 jours de décalage/ an ) x 3 = 33 jours)], ce qui remet en fait le calendrier juif conforme au calendrier Grégorien laïque !

Alors mon petit analphaBETE, tu as ici la démonstration qu'avec le mois de NISSAN, tous les 3 ans, le calendrier JUIF compte 13 mois et non 12 !

Et c'est à cela qu'a fait référence le CORAN.

Donc le calendrier juif s'arrange toujours pour être conforme au calendrier solaire, et si au bout de 3 mois, il différencie de 1 mois, il est corrigé la 4ième année, en y insérant le mois de NISSAN..

A supposer que l'année de la Hijra, correspondait comme par hasard, à ce décalage MAXIMUM d'1 mois, nous aurions le PESSAH, ou l'anniversaire de sortie d'Egypte, et en suposant que le 2 avril 2007, qui correspondait à cet anniversaire, fut cette année maximum, nous aurions eu le 2 mars 2008, comme équivalent au calendrier LUNAIRE islamique, ce qui est donc INCOMPATIBLE avec la date actuelle du 18 janvier 2008, comme correspondant à ACHOURA, ou à une pseudo "sortie d'Egypte" YA Tneh.... !!!
Réfléchis avant d'écrire des âneries, tu en as tellement totalisé et tu commences à lasser avec la redondance de tes inepties. lol! afro

Mais je te donne tout de même un cadeau CONTRE la fête de Achoura, tiré de tes maîtres ES HEF et KDHEB.

Quelques références de Nacibis a écrit:
ابن تيمية في ج25 ص 166 من ( مجموعة الفتاوى ) : " فعارض هؤلاء قوم إما من النواصب المتعصبين على الحسين وأهل بيته وإما من الجهال … فوضعوا الآثار في شعائر الفرح والسرور يوم عاشوراء كالاكتحال و الاختضاب وتوسيع النفقات على العيال وطبخ الأطعمة الخارجة عن العادة ونحو ذلك مما يفعل في الأعياد والمواسم فصار هؤلاء يتخذون يوم عاشوراء موسما كمواسم الأعياد والأفراح ". Ibn Taymiya, indique dans son "Majma'a alfatawi, V.25, p.166, qu eles hadiths concernant les rejouissances en ce jour ont été FORGES par les nacibis, pour mettre en cloère les rafidhis.

في ( منهاج السنة ) ج8 ص 151 : "وكذلك حديث عاشوراء والذي صح في فضله هو صومه وأنه يكفر سنة وأن الله نجى فيه موسى من الغرق وقد بسطنا الكلام عليه في موضع آخر وبينا أن كل ما يفعل فيه سوى الصوم بدعة مكروهة لم يستحبها أحد من الأئمة مثل الاكتحال والخضاب وطبخ الحبوب وأكل لحم الأضحية والتوسيع في النفقة وغير ذلك وأصل هذا من ابتداع قتلة الحسين ونحوهم".
Le même Ibn Taymiya, découvre cependant, que le jeûne est Sahih, et absoud d'une année de (fréquentation d'Ibn Taymiya) Evil or Very Mad et ensuite l'historiette de Moussa, as, etc....
ابن كثير في تاريخه في ج8 ص 220 : "وقد عاكس الرافضة والشيعة يوم عاشوراء النواصب من أهل الشام فكانوا إلى يوم عاشوراء يطبخون الحبوب ويغتسلون ويتطيبون ويلبسون أفخر ثيابهم ويتخذون ذلك اليوم عيدا يصنعون فيه أنواع الأطعمة ويظهرون السرور والفرح".

العيني في ( عمدة القارئ ) ج 5 ص 347 : " اتفق العلماء على أن صوم يوم عاشوراء سنة وليس بواجب ، نعم اختلق أعداء أهل البيت ( ع ) أحاديث في استحباب التوسعة على العيال يوم عاشوراء والاغتسال والخضاب والاكتحال ".

ابن الجوزي في ( الموضوعات ) ج2 ص 112 : " قد تمذهب قوم من الجهال بمذهب أهل السنة فقصدوا غيظ الرافضة فوضعوا أحاديث في فضل عاشوراء ونحن براء من الفريقين ، وقد صح أن رسول الله ( ص ) أمر بصوم عاشوراء إذ قال : إنه كفارة سنة ، فلم يقنعوا بذلك حتى أطالوا وأعرضوا وترقوا في الكذب
Revenir en haut Aller en bas
ithviriw
Membre Confirmé
Membre Confirmé


Masculin Nombre de messages : 55
Age : 75
Réputation : 1
Points : 31
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Le 10 Mohrem......ou le mythe du jour où "ALLAH sauva Moise de la noyade"   Mer 14 Jan 2009 - 3:29

Le calendrier hégirien

Le calendrier hégirien a débuté un vendredi 16 juillet 622 de l’ère chrétienne. ( correspondant au 1 Mouharrem)

Mais, ce n’est pas ce jour-là précisément que le calendrier hégirien a été fixé. Le prophète Mohamed (âlih eçalat wessalam) et toute la communauté musulmane ont continué à calculer le temps comme ils le faisaient auparavant. C’est à dire avec les mois, qui sont les mêmes que ceux que nous connaissons encore aujourd’hui : Moharram, Safar, Rabi’1, Rabi’2, etc… C’était des mois usuels bien avant l’Islam. Mais, il semblerait, que l’année de référence, était cette célèbre année de l’éléphant : âam el-fil, qui a vu d’ailleurs la naissance de Sayidna Mohamed. Elle correspond à l’an 571 après J-C.
C’est bien plus tard, durant le Califat, la Khilafa de Omar Ibn Al-Khattab que le besoin d’un calendrier commun s’est fait sentir. A cette époque, l’état musulman s’était déjà considérablement étendu : en Arabie, Egypte, Syrie, Palestine, Irak, Iran, et ce n’était que le début, encore.
Les nouvelles provinces conquises, avaient chacune son propre système de calcul du temps, pour les unes c’était le calendrier romain, pour les autres le calendrier perse, pour d’autres encore, c’était parfois un simple calendrier local. Alors, pour faciliter les échanges et le commerce, il fallait à tout prix mettre tout le monde en conformité. Et c’est au cours de la seizième année de l’Hégire, que Omar Ibn Al-Khattab a demandé de choisir une date qui serait un nouveau point de départ d’un calendrier entièrement musulman.
Certains ont suggéré comme date de référence, la naissance du prophète, cela faisait 69 ans déjà. D’autres ont demandé que ce soit plutôt la date de la Révélation «Alwah’y» qui s’était produite 29 ans plus tôt. Et c’est Sayidna Ali Ibn Abi Taleb qui a conseillé de choisir la date de la Hijra, pour sa fiabilité. C’était la date la plus proche, cela faisait à peine seize ans et il était possible de ce fait de faire facilement le décompte. De retrouver tous les fils de l’histoire précédente. Et de les replacer dans ce nouveau calendrier, qui a en vérité commencé le premier Moharram de cette seizième année de l’hégire. C’était en l’an 637 de l’ère chrétienne.

C’est ainsi que depuis cette date le monde musulman connaît ce calendrier hégirien.
C’est depuis cette date aussi, période de la khilafa de Omar qu’on parle d’un état musulman, ou d’une nation musulmane au sens propre du terme.
C’est lui qui a mis en place des institutions nécessaires à une nation forte. Il a fait de la Justice, avec un grand «J» la base de son Califat. Il a organisé entre autres, le trésor public, l’armée, la poste, la circulation routière, il a fixé des allocations familiales et même des allocations vieillesse.
Et si nous parlons autant de Omar, c’est parce qu’il est pour nous musulmans, le modèle du parfait gouvernant. Les exemples de sa bonne gouvernance ne manquent pas. En voilà un :
Un jour alors qu’il s’apprêtait à décréter une loi limitant et fixant, la dot de la mariée, une femme au milieu de l’assemblée se lève et conteste cette décision. Elle a argumenté son opposition avec des versets et des hadiths. Le calife a dit alors : la femme a raison et Omar s’est trompé. Et de ce fait, il a annulé sa décision.
C’était au 7ème siècle, et il suffit de jeter un bref regard sur l’histoire de l’époque pour comprendre que le phénomène était une véritable révolution. Et si cela devait se faire, la démocratisation du monde arabe ne serait finalement qu’un simple retour aux sources.

----------
Maintenant voyons à quoi correspond donc la date du 10 Mouharrem 622, (26 Juillet 622), qui serait donc cette date quand Rassoulou Allah, aswaws, selon les FAUX hadiths, aurait toujours selon les Khourafate (érigées en hadiths), le jour de Achoura et correspondrait au jeûne des juifs célébrant la sortie d'Egypte !

Citation :
Convertisseur de dates

Vous avez sélectionné:

Vendredi, 26 juillet, 0622 (10 Mouharrem 622 H)

La date juive correspondante est:
Av 10, 4382*

Tu constateras que cette date du 10 Mouharrem, an 1 Hijri, ou PSEUDO ACHOURA jeûne OMEYADE et NACIBIS, se situe en ETE, le 26 Juillet 622 C. E. ( et non au PRINTEMPS, quand les juifs célèbrent la sortie d'Egypte qui a bien eu lieu au PRINTEMPS, et que célèbrent les juifs Sépharades avec la MOUNA.....)

Cette date correspond malheureusement à l'ASSASSINAT de Sayidouna Al Housseyn, as, en 681 C. E. ou 61 H. et la tentative de FALSIFICATION de l'Histoire ne peut tromper que les ZOZOS habituels.

Et pourtant, il est tout à fait singulier que Rassoulou Allah, aswaws, ait attendu de venir à Médine, pour "apprendre des juifs", la date de sortie d'Egypte, lui qui nous en donne les DETAILS, d'une part, et alors que nous savons qu'il y avait pourtant des juifs à La Mecque... Mais, Abou Houreyra, ne le savait pas, évidemment, et surtout, Sidna Al Housseyn, as, n'avait alors pas "été assasiné" par le MOUNAFIQ et ZINDIK Yazid el mal3oun, et Abou Houreyra, n'avait pas besoin encore d'inventer comme BHL, ou Finkelkraut, une escapade...
Revenir en haut Aller en bas
ithviriw
Membre Confirmé
Membre Confirmé


Masculin Nombre de messages : 55
Age : 75
Réputation : 1
Points : 31
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Le 10 Mohrem......ou le mythe du jour où "ALLAH sauva Moise de la noyade"   Mer 14 Jan 2009 - 3:35

Ouaga a écrit:

D'où tu sors NISSAN dans le Coran ???? .
Allons je vais te donner un peu de SON, car tu BRAIES inutilement !


Il est évident avec ta question SAUGRENUE que tu N'as JAMAIS compris le Coran, car pour toi ce sont des mots juxtaposés....

Citation :
At Tawba, 9.
إِنَّمَا النَّسِيءُ زِيَادَةٌ فِي الْكُفْرِ يُضَلُّ بِهِ الَّذِينَ كَفَرُوا يُحِلُّونَهُ عَامًا وَيُحَرِّمُونَهُ عَامًا لِيُوَاطِئُوا عِدَّةَ مَا حَرَّمَ اللَّهُ فَيُحِلُّوا مَا حَرَّمَ اللَّهُ زُيِّنَ لَهُمْ سُوءُ أَعْمَالِهِمْ وَاللَّهُ لَا يَهْدِي الْقَوْمَ الْكَافِرِينَ
.[37] Le report d'un mois sacré à un autre est un surcroît de mécréance. Par là, les mécréants sont égarés: une année, ils le font profane, et une année, ils le font sacré, afin d'ajuster le nombre de mois qu'Allah a fait sacrés. Ainsi rendent-ils profane ce qu'Allah a fait sacré. Leurs méfaits leurs sont enjolivés. Et Allah ne guide pas les gens mécréants.

[38] Ô vous qui croyez! Qu'avez-vous? Lorsque l'on vous a dit: "Elancez-vous dans le sentier d'Allah"; vous vous êtes appesantis sur la terre. La vie présente vous agrée-t-elle plus que l'au-delà? - Or, la jouissance de la vie présente ne sera que peu de chose, comparée à l'au-delà!

Note that the Islamic calendar converter should not be used before the year 10 AH (631/32 CE), the year when the intercalation of extra months in the Arabian calendar was abolished (Qur’ān, sūra 9:36-37).

Before this year, an intercalary month was added to the year every two or three years in order to keep the calendar aligned with the seasons.
As the adopted intercalation scheme is uncertain, all proposed reconstructions of the Islamic calendar before 10 AH can only be regarded as hypothetical.

For this reason, Western calendar dates commonly cited for key events in early Islam such as the hijra, the Battle of Badr, the Battle of Uhud and the Battle of the Trench, should be viewed with caution as they can be in error by one, two or even three lunar months.

http://www.phys.uu.nl/~vgent/islam/islam_tabcal.htm
Revenir en haut Aller en bas
khomeyni-mon-amour
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 752
Age : 36
Réputation : 0
Points : 144
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Le 10 Mohrem......ou le mythe du jour où "ALLAH sauva Moise de la noyade"   Mer 14 Jan 2009 - 14:41

Asalâm,

Merci mawlay de nous avoir partagé cette intervention d'une grande précision.

Wâ Salâm.





ونحن إذا شئنا شاء الله وإذا كرهنا كره الله ، الويل كل الويل لمن أنكر فضلنا وخصوصيتنا ، وما أعطانا الله ربنا لان من أنكر شيئا مما أعطانا الله فقد أنكر قدرة الله عزوجل ومشيته فينا .

(Bihar al-Anwar volume 26 pages 3, 4, 5, 6)

Revenir en haut Aller en bas
http://www.chiisme.biz
ithviriw
Membre Confirmé
Membre Confirmé


Masculin Nombre de messages : 55
Age : 75
Réputation : 1
Points : 31
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Le 10 Mohrem......ou le mythe du jour où "ALLAH sauva Moise de la noyade"   Mer 14 Jan 2009 - 21:17

Assalam;

Petit exercice:

A supposer que Rassoulou Allah, aswaws, selon les dires des "histo RIENS" sounis, ait effectivement émigré et arrivé à Mecqua, le jour du 10 Moharrem, an 1.= Jour de Achoura, au cours duquel les "juifs jeûnaient", ce qui est évidemment FAUX, puisque ce jour ils prennent du pain NON levé "Azim", et c'est tout, voir mon article ci-dessus.
Voyons avec le convertisseur du gouvernement Koweitien, à quoi correspond cette date.

http://www.phys.uu.nl/~vgent/islam/islam_tabcal.htm

10 Moharrem, an 1 H. = correspond selon le calendrier Koweitien, à la date du "calendrier Julien OLD style, d'alors", puisque le calendrier Grégorien, ne viendra qu'après, au 24 JUILLET 622.
Donc, l'émigration N'a pas eu lieu au PRINTEMPS, qui correspond à la fête traditionnelle des "juifs de la PÂQUE".

Maintenant, prenons la date de l'ASSASSINAT de Sayed Al Husseyn, as, le 10 Mouharrem, 61 H.

Voyons à quoi cela correspond selon ce calendrier du gouvernement du Koweit:
10 Moharrem 64 H = Lundi 7 Septembre 683
10 Moharrem 63 H = Jeudi 18 Septembre 682
10 Moharrem 62 H = Samedi 28 septembre 681
10 Moharrem 61 H = Mardi 9 Octobre 680.

En conséquence, la date de l'ASSASSINAT de Sayidouna Alhousseyn, as, est dans tous les cas, en AUTOMNE ( Septembre - Octobre) et en AUCUN cas, au PRINTEMPS qui est la date de sortie d'Egypte, des Banou Isra'il.

Dans la même veine, si on veut bien faire l'effort de les croire, que Rassoulou Allah, aswaws, serait arrivé le 10 Mouharrem, an 1H, voyons à quoi correspond cette date ?

Convertisseur de dates JUIF:
Vendredi, 26 juillet, 0622 (10 Mouharrem an 1 H)
La date juive correspondante est:
Av 10, 4382*

Selon le convertisseur Koweitien, cela correspond à
10 Moharrem an 1H = Samedi 24 juillet 622 CE, calendrier Julien.

En conséquence, Rassoulou Allah, aswaws, selon cette version a émigré en fin Juillet 622, et son petit fils a été ASSASSINE en Septembre 681, le jour de Achoura.

Cependant, nombre d'ouvrages d'histoire, nous disent qu'il a émigré le 8 Rabi'a athani de l'année correspondant à 622, (An 1H).
Voyons à quoi cela correspond selon notre convertisseur Koweitien: 21 Octobre 622 !!!

En conséquence, en faisant un effort COLOSSAL, d'approximations pour plaire à la thèse "officielle",

Rassoulou Allah, aswaws, a émigré le 8 Rabi'a Al Athani, qui correpond au 21 Octobre 622. (hypothèse 1)
Rassoulou Allah, aswaws, a émigré le 10 Mouharrem 1H, qui correspond au 24 Juillet 622. (Hypothèse 2)
Sayidouna Alhousseyn, as, a été assassiné le 10 Mouharrem 62 H, qui correspond au 28 Septembre 681.

Nulle part, nous ne cadrons avec la fuite d'Egypte, qui a bien eu lieu au PRINTEMPS....
Pessah (Pâque) Fête célébrée pendant sept jours, du 15 Nisan au 21 Nisan
Célébration de la sortie d'Égypte, de la fin de l'esclavage
Ex 12,3; Ex 23,15 ; Lv 23,5 ; Nb 28,16 ; Dt 16,1
Fête du printemps : on offre une mesure de la nouvelle récolte d'orge le deuxième jour
Fête des ""azymes" : prescription de manger des pains sans levain , en commémoration du départ précipité d'Egypte
Ex 13,3 ; Ac 12,3 ; Ac 20,6 ; 1Co 5,8
Fête de la Pâque : référence au passage de l'Ange de la mort par-dessus les maisons des enfants d'Israël .Ce terme désigne aussi le sacrifice, le premier soir, d'un agneau qui est rôti et mangé à la hâte avec des herbes amères
Ex 12,1;Ex 12,27
Repas pascal de Jésus
Mc 14,12 ; Jn 18,28 ; Jn 19,14 ; Jn 31,36 ; 1Co 5,7
Lecture du Cantique des Cantiques
---------------

N O M
JOURS

F E T E S
http://www.ebior.org/Chronologie/calendrier.htm#nisan

1.(7) NISAN
30
Mars-avril
15 premier jour de Pessah

21 dernier jour de Pessah
Ex 12,2;Est 3,7;Ne 2,1

Nommé Aviv en Ex 13,4;Ex 23,15;Ex 34,18;
Revenir en haut Aller en bas
Ahlelkitab



Masculin Nombre de messages : 1
Age : 45
Réputation : 0
Points : 1
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: erreurs et confusions dans l'origine de Ashoura   Ven 10 Déc 2010 - 20:53

Assalam 'Alaykum
Tombé presque par hasard sur le sujet de ce forum à l'invitation d'un ami, je ferais quelques remarques en toute humilité :

1. J'espère qu'il est bien clair pour tous que le fait que mes frères shi'ites commémorent lors d'Ashoura le meurtre de l'imam Hussein et ses hommes par l'armée de Yazid le jour de Ashoura en 61H (selon le consensus) ne nous dit rien de l'origine de Ashoura, fixée donc au 10 Muharram. Ashoura existait bien avant, et rappelons-le, le calendrier Hijra a été fixé sous le califat de Umar.

2. Plusieurs intervenants, dont principalement l'initiateur du sujet, contestent l'origine communément admise de Ashoura liée aux relations complexes entre le Prophète (saws) et les juifs à Yathrib / Al Madinah. Il faudrait quand même rappeler que ce que vous qualifiez de "simple récit" est un hadith sunna de ibn Umar rapporté par Muslim dans le Sahih et faisant partie de la Sunna...si vous voulez contester la Sunna, il faudrait toute de même autre chose que des simples affirmations ou des argumentations du type "d'autres hadiths disent autre chose". La Sunna dans son intégralité est pleine de contradictions pour nous humains aux facultés de compréhension limitées. Les arguments techniques s'efforçant de montrer que l'impossible coincidence de date entre Achoura et Yom Kippour à Yathrib sont sur le principe recdevables, mais il y a un détail qui tue : vous utilisez systématiquement le calendrier musulman actuel (qui a certes assez peu varié dans l'histoire) avec "le calendrier juif actuel", en oubliant que ce dernier à considérablement varié dans l'histoire et qu'il en existe plusieurs types avec différentes versions. En réalité, il est impossible de vérifier si la coincidence de dates était ou non possible, parce qu'on ne sait pas quel calendrier était utilisé par les juifs de Yathrib : voilà la vraie raison des incohérences de détail que vous relevez. En réalité, vous trouvez des erreurs à partir d'une méthode erronée car entachée d'anachronisme (par ex si vous utilisez le calendrier israélien civil actuel en l'appliquant à Yathrib en 622 de l'ère grégorienne, vous êtes sûrs de vous planter).

3. En fait, il semble que ce soit seulement dans un certain sens qu'on puisse dire qu'il est vrai que l'origine de Ashoura est Yom Kippour : le parallélisme des deux dates 10 Tishri / 10 Muharram premier mois de l'année dans les deux calendriers est bien trop parfait pour être le résultat d'un hasard. Il est évident que ceux qui ont fixé le calendrier musulman se sont référés au calendrier juif sur ce point, qu'il y ait eu ou non coincidence de dates. Pour être complet, il convient de rappeler que le calendrier juif est fort inspiré du calendrier babylonien, lui aussi luni-solaire à 12 mois. Mais le mois de Tishri juif est le premier, Tashritu en babylonien, n'est pas le premier. Par ailleurs, il est tout à fait vraisemblable qu'un jour le Prophète (saws) ait vu des juifs jeûner à Yathrib et que cette histoire ait été plus tard intégrée dans la Sunna, avec des changements d'interprétation sur la motivation du jeune. Allahu Alim.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le 10 Mohrem......ou le mythe du jour où "ALLAH sauva Moise de la noyade"   Aujourd'hui à 11:49

Revenir en haut Aller en bas
 
Le 10 Mohrem......ou le mythe du jour où "ALLAH sauva Moise de la noyade"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Saints anges gardiens et commentaire du jour "Leurs anges dans les cieux voient..."
» Les Saints anges gardiens et commentare du jour "Leurs anges dans les cieux voient..."
» Saint Hubert et commentaire du jour "Heureux celui qui participera au repas..."
» Sainte Sylvie Mère de Saint Grégoire le Grand et commentaire du jour "Emplissez la terre et soumettez-la"
» Saint Josaphat Archevêque de Polotsk et martyr, commentaire du jour "Comme dans les jours de Noé"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Général :: Evénements-
Sauter vers: